Bilan de santé : visite de contrôle à 1 an

Bilan de santé : visite de contrôle à 1 an

C’est le moment de la visite médicale d'un an ! Votre bébé se montrera probablement plus agité et inquiet à l’idée d’être examiné qu’il ne l’a jamais été, mais ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal. Le cabinet de votre médecin regorge sans aucun doute de jeux intéressants, mais ne soyez pas étonnée s’il préfère rester près de vous en présence de votre médecin.

Vaccinations

Votre bébé va subir quelques injections au cours de cette visite. Parler à un bébé aussi jeune des vaccinations n’est pas vraiment utile, car son rapport au temps et sa compréhension sont limités. Il captera l’inquiétude dans votre voix ou votre attitude. Soyez présente pour tenir votre bébé et le distraire avec une chanson ou un jeu. Si vous vous montrez calme et encourageante, votre bébé sera moins perturbé.

Au cours de cette visite, votre médecin va certainement :

  • Peser et mesurer votre bébé. Son rythme de croissance va maintenant commencer à ralentir.
  • Probablement administrer à votre bébé une série de vaccinations
  • Posez toutes les questions que vous pourriez avoir concernant les vitamines, les suppléments et l’alimentation de votre bébé.
  • Faites part de toutes vos préoccupations au sujet de la croissance et du poids de votre bébé.
  • Vers l’âge d’un an, il aura triplé son poids naissance. Au cours de cette deuxième année, votre bébé va grandir plus doucement, mais à un rythme régulier.
  • Si votre bébé est trop potelé, il boit peut-être trop de lait. Votre pédiatre vous fera savoir si le poids de votre bébé est disproportionné par rapport à sa taille et si vous devez modifier son alimentation. Les bébés n’ont pas besoin de ""régimes"", simplement d’une alimentation plus saine.
  • Parlez des jus de fruits, car de nombreux problèmes trouvent leur origine dans « l’addiction » qu’ils entraînent chez les bébés.

Informations dont aura besoin votre pédiatre


Chaque bébé est différent et franchit les étapes de son développement à son propre rythme. Il est toutefois important de parler du développement individuel de votre bébé avec votre pédiatre.
  • Votre bébé a-t-il vu d’autres professionnels de la santé depuis la dernière visite ? Si c’est le cas, pourquoi ? Quels étaient les résultats de cette visite ? Des médicaments ou traitements ont-ils été prescrits ?
  • Votre bébé a-t-il déjà des dents ? Si oui, combien ?
  • Est-ce qu’il peut se mettre debout et s’éloigner de son point d’appui ? Est-ce qu’il parvient à se déplacer d’un endroit à l’autre ?
  • Est-ce qu’il marche seul ou avec quelqu’un lui tenant la main ?
  • Est-ce qu’il sait dire autre chose que « Maman » et « Papa » ? Si oui, quoi ?
  • Est-ce qu’il babille et écoute les conversations ? Est-ce qu’il imite ?
  • Est-ce qu’il tourne la tête quand il entend son nom ou le nom d’objets familiers ?
  • Est-ce qu’il montre du doigt les objets qu’il veut ou les choses qu’il souhaite que vous remarquiez ?
  • Est-ce qu’il joue à des jeux comme « faire coucou » ou « Gratouilles, chatouilles » et accompagne ses chansons préférées de gestes ?
  • Est-ce qu’il joue à des jeux en utilisant ses deux mains de façon coordonnée ?
  • Est-ce qu’il mange avec les mains et boit dans un gobelet ?
  • Est-ce qu’il essaie d’imiter des tâches familières comme passer le balai ou se laver le visage ?
  • Est-ce qu’il cherche les objets cachés ?

Parlez-en

  • Dépistage du plomb
    Cela peut être effectué par un test sanguin obligatoire ou optionnel. Discutez des expositions possibles au plomb. De nombreux médecins disposent d’une liste de vérification pour évaluer le risque que votre enfant souffre d’un empoisonnement au plomb. Si votre bébé vit dans un logement construit avant 1972, il aura probablement besoin du test.
  • Examens de suivi
    Si votre bébé a subi auparavant un examen des yeux ou des oreilles en raison de soucis particuliers, rappelez-le à votre pédiatre. C’est peut-être le bon moment pour réaliser des tests de suivi.
  • Maladies contagieuses
    Si un membre de votre famille ou une autre personne ayant de fréquents contacts avec votre enfant souffre d’infections graves, telles que la tuberculose, l’hépatite ou la méningite, votre bébé a peut-être besoin d’être examiné.
  • Maladies récentes, médicaments ou urgences
    Si votre enfant prend des médicaments ou a été reçu aux urgences hospitalières pour une raison ou pour une autre depuis la dernière visite, parlez-en à votre médecin. Apportez les dossiers ou les médicaments avec vous.
  • Discipline
    Votre médecin peut vous conseiller en matière de discipline, un sujet de préoccupation pour la plupart des parents à cet âge. C’est une bonne idée d’obtenir des conseils parce que le comportement de votre tout-petit va probablement devenir plus difficile à gérer. Impliquez toute la maisonnée dans cette discussion avec votre professionnel de la santé.
  • Problèmes familiaux
    Si votre famille a connu un changement important comme un nouvel emploi ou la perte d’un travail, un décès, un divorce ou toute autre source de stress pour la famille, parlez-en à votre médecin. Cela va affecter votre bébé, et vous serez désireuse d’apprendre comment l’aider à y faire face.
  • Couverture médicale
    Si vous n’avez plus de couverture médicale pour votre enfant, dites-le. Il existe des programmes pour obtenir cette couverture.

Parlez-en !

Il peut y avoir des questions qui revêtent un intérêt particulier pour vous ou votre pédiatre. Faites savoir à votre professionnel de la santé si votre tout-petit :
  • ne parvient pas à soutenir son poids sur ses jambes.
  • louche, même si ce n’est pas permanent.
  • n’utilise pas ses deux mains de la même manière.
  • n’utilise aucun vrai mot, ne connaît pas son nom, et/ou ne babille pas ou ne baragouine pas.
  • ne rampe pas ou n’avance pas d’une façon ou d’une autre.
  • ne semble pas curieux, exubérant ou heureux la plupart du temps, ou ne cherche pas d’interaction sociale avec les personnes familières.
  • n’a pas peur des inconnus et ne s’inquiète pas des séparations. (La peur et l’anxiété dans ces situations sont normales à cet âge.)
  • ne pointe pas les choses du doigt.
  • semble avoir des problèmes de vue ou d’audition.
  • a perdu une aptitude qu’il avait auparavant.
  • ne mange plus seul.
  • s’étouffe ou s’étrangle régulièrement, bave ou a des difficultés à avaler des liquides.

Bien que chaque bébé soit différent et franchisse les étapes de son développement à son propre rythme, il est toujours bénéfique de parler de toutes vos inquiétudes sur le développement de votre bébé avec votre pédiatre.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Couches

Pampers Premium Protection Active Fit

Notre couche la mieux ajustée et ultra absorbante.