Allergies et intolérance alimentaires de bébé

Allergies et intolérance alimentaires de bébé

Faire manger un enfant qui chipote est déjà difficile. S’il faut en plus ajouter les allergies alimentaires ou le fait qu’il ne digère pas certains aliments, cela devient un véritable casse-tête. Il faut faire la différence entre une véritable allergie, qui est un problème médical grave, et une intolérance, qui est simplement embêtante. Ces conseils vous aident à les différencier.

Allergies alimentaires : symptômes et causes

Les réactions allergiques se déclenchent quand l’organisme fabrique des anticorps aux protéines des aliments. Une réaction allergique sévère, avec difficulté respiratoire, évanouissement et choc peut constituer une situation d’urgence et menacer la vie. La plupart des réactions allergiques sont moins sévères et sont identifiables à leurs symptômes qui peuvent comprendre : urticaire et autres rougeurs, boutons, diarrhées, vomissements, nez qui coule et éternuements.

  • Le lait

    est la cause la plus courante des réactions allergiques chez les jeunes enfants. Environ deux à trois enfants sur 100 présentent une allergie au lait de vache ; presque 95 % la perdent avant leurs 4 ans.

  • Les fruits à coques, fruits de mer et blancs d’œuf

    représentent la deuxième cause la plus commune d’allergies. Les réactions à ces aliments ne disparaissent pas facilement et peuvent durer toute sa vie.

  • Les arachides

    sont une autre cause fréquente de réactions allergiques. Il ne s’agit pas vraiment de noix, mais de légumineuses comme les pois. Souvent, les enfants allergiques aux arachides sont également allergiques aux amandes, aux noix et autres fruits à coques. Assurez-vous de consulter votre professionnel de santé si vous hésitez entre une allergie aux arachides ou aux fruits à coques. N’oubliez pas qu’il ne faut en aucun cas donner des noix entières aux enfants de moins de quatre ans, car leurs dents ne leur permettent pas de les mâcher correctement. Ainsi, ils risquent d’ingérer des morceaux qui peuvent aller dans les poumons et les étouffer.

Intolérance alimentaire : symptômes et causes

L’intolérance à certains aliments est un problème moins grave, mais tout aussi inconfortable.

  • L’intolérance au lactose

    se caractérise par une difficulté à digérer le sucre naturellement présent dans le lait. C’est la plus courante. Gaz, ballonnements et diarrhées apparaissent dans les 30 minutes à deux heures qui suivent l’ingestion de lait. L’intolérance au lactose peut commencer à tous les âges, mais elle intervient le plus souvent chez les enfants de plus de 4 ou 5 ans. Souvent, les produits laitiers comme le yaourt ou le fromage ne posent aucun problème parce que le lactose s’est décomposé lors du processus. Certains enfants peuvent boire un peu de lait, mais ils développeront des symptômes s’ils en consomment trop.

  • L’intolérance au gluten

    se caractérise par une incapacité à digérer une protéine du blé et peut être très grave. Considérée comme un problème immunitaire héréditaire au niveau des intestins, elle peut interférer avec l’absorption des substances nutritives et conduire à une mauvaise croissance, à une prise de poids insuffisante, à des diarrhées ou de la constipation et à de l’irritabilité. L’intolérance au gluten apparaît rapidement après l’introduction dans l’alimentation du bébé de produits à base de blé comme les céréales ou le pain.

Ce que vous pouvez faire

Si vous soupçonnez que votre enfant souffre d’une allergie ou d’une intolérance, consultez votre fournisseur de soins de santé. Ne faites pas votre propre diagnostic, car les allergies alimentaires peuvent être délicates. Si on découvre que votre enfant est atteint d’une allergie importante, il vous faudra lire les étiquettes des aliments transformés.

À retenir…

  • Par exemple, les sorbets et la margarine contiennent une protéine de lait qui s’appelle la caséine. Votre enfant doit éviter les aliments contenant du caséinate de calcium ou de la caséine.
  • Le gluten peut se dissimuler dans l’extrait de vanille, les protéines végétales hydrolysées (souvent présentes dans la sauce soja) et le ketchup.
  • Les enfants qui sont intolérants au lactose peuvent boire du lait sans lactose et manger des produits laitiers ou prendre des comprimés de lactase à mâcher pour remplacer l’enzyme manquant.
  • Assurez-vous que votre enfant consomme assez de calcium sous d’autres formes, s’il ne tolère pas de nombreux produits laitiers. Le jus d’orange enrichi en calcium, par exemple, peut remplacer le lait.

Demandez conseil à un spécialiste

Consultez votre nutritionniste pédiatre pour vous assurer que votre enfant suit un régime parfaitement équilibré tout en respectant les restrictions nécessaires.

Si votre enfant présente un risque de réaction allergique grave, votre fournisseur de soins de santé vous donnera une ordonnance pour de l’EpiPen contenant de l’adrénaline, afin que vous puissiez l’utiliser immédiatement en cas de nécessité. Gardez plusieurs de ces stylos dans différents endroits (dans la voiture, à la maison ou à la crèche). Assurez-vous que tout le monde sait comment les utiliser et remplacez-les quand leur date de péremption est dépassée.

Les fournisseurs de soins, les enseignants d’école maternelle, les amis et autres membres de la famille qui nourrissent votre enfant doivent non seulement connaître l’allergie dont il souffre, mais également ce qu’il convient de faire s’il a une réaction.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Couches

Pampers Premium Protection Active Fit

Notre couche la mieux ajustée et ultra absorbante.