Les sautes d'humeur pendant la grossesse

Les sautes d'humeur pendant la grossesse

Vous avez probablement remarqué cependant que les professionnels de la santé, vos amis et votre famille s’attachent plus particulièrement aux aspects physiques de votre grossesse. Bien entendu, votre santé et celle de votre bébé sont ce qu’il y a de plus important pour eux. De plus, les éléments physiques de la grossesse sont les aspects que l’on remarque le plus facilement. Mais beaucoup de femmes enceintes s'accordent sur le fait que les émotions et les sautes d’humeur sont aussi difficiles à gérer que les symptômes physiques.

Pourquoi la grossesse est-elle si riche en émotions ? Et comment pouvez-vous faire face à l’éventail de sentiments et d’humeurs qui sont susceptibles de vous submerger ?

Une adaptation importante

De nombreuses femmes, à un moment de leur vie, souhaitent être enceintes et avoir des enfants. Toutefois, une fois enceinte, que ce soit volontairement ou accidentellement, il est possible que vos sentiments diffèrent de ce que vous imaginiez. Des femmes qui pensaient être effrayées par leurs sentiments peuvent étonnamment se sentir à l’aise, alors que celles qui pensaient être prêtes peuvent soudainement se sentir envahies par le doute.

En fait, les sentiments d’une femme changent à chaque trimestre de grossesse, et chaque phase apporte son propre lot d’émotions. Au premier trimestre, vous aurez peut-être des problèmes avec le simple fait d’être enceinte. Pendant le deuxième trimestre, vous pourriez focaliser sur le fait que vous allez vraiment avoir un bébé. Lors du troisième trimestre, vous continuerez probablement sur cette voie en contemplant les responsabilités et les joies d’être mère. Vous allez devoir vous adapter à vos émotions.

Changement de rôle

La grossesse modifie également la dynamique des relations au sein de votre famille. Si vous êtes enceinte pour la première fois, vous allez passer de la vie à deux avec des obligations envers un autre adulte à la responsabilité à plein temps que requiert un nouveau-né complètement dépendant.

Si c’est votre deuxième (troisième ou quatrième) enfant, votre famille traverse aussi des changements et vos responsabilités augmentent. L’arrivée d’un bébé dans une famille peut être un événement stressant, même dans les circonstances les plus heureuses. C’est pourquoi une grossesse mène parfois à une « crise existentielle »."" Bien qu’avoir un enfant fasse partie de la vie, cela n’en reste pas moins bouleversant. En outre, vos sentiments sont susceptibles d’être exacerbés par les changements hormonaux de votre corps.

Ce que vous pouvez ressentir

Voici les émotions et les réactions qui ont été rapportées par de nombreuses femmes enceintes. Elles ne sont pas toutes négatives :

  • joie, bonheur, excitation
  • peur ou incertitudes
  • irritabilité
  • calme
  • une plus grande dépendance vis-à-vis de votre partenaire ou de membres de la famille
  • la fierté d’avoir accompli un miracle
  • de l’amour pour votre bébé, vous y êtes déjà attachée, même avant sa naissance
  • vos réactions aux modifications de l’image de votre corps (peut-être aimez-vous l’apparence de votre corps pendant la grossesse, peut-être ne l’aimez-vous pas)
  • sentiment d’être distraite
  • tristesse d’avoir perdu la façon dont les choses étaient auparavant
  • inquiétudes par rapport aux finances, à l’organisation de la maison, aux soins à apporter à l’enfant, à la perte d’indépendance, aux changements dans votre vie de couple, au travail et à la naissance, à votre capacité à être une bonne mère, etc.
  • de l’impatience, comme si vous alliez être enceinte toute votre vie
  • hypersensibilité vis-à-vis des commentaires et des conseils formulés par autrui
  • pleurs fréquents
  • rêveries concernant votre bébé

Garder le contrôle de ses émotions

Bien que tout cela soit normal, vous pouvez prendre des mesures pour éviter les changements émotionnels pendant cette période :

  • Restez en bonne santé. Mangez équilibré, faites du sport et reposez-vous. Si vous ne vous sentez pas bien ou si vous êtes fatiguée, vous serez probablement anxieuse ou énervée.
  • Informez-vous. Assistez à des cours de préparation à l’accouchement et lisez des livres sur la grossesse. Savoir à quoi s’attendre, recevoir l’avis de professionnels, et rencontrer d’autres futurs parents peut aider à réduire le stress.
  • Confiez vos pensées et vos sentiments à votre compagnon, vos amis ou votre famille.
  • Évitez d’en faire trop à la maison ou au travail.

Consultez votre médecin avant de prendre des médicaments ou des remèdes naturels contre la dépression ou les changements d’humeur. Consultez toujours votre sage-femme ou votre médecin avant de prendre tout médicament, avec ou sans ordonnance, pendant la grossesse.

Prenez soin de vous, vous êtes la priorité. Dans quelques années, c’est avec nostalgie que vous repenserez à ces 9 mois.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Couches

Pampers Premium Protection New Baby Sensitive

La meilleure protection Pampers pour la peau délicate de votre nouveau-né.