Allaitement : à savoir pour la première tétée

Allaitement : à savoir pour la première tétée

Le lait maternel de chaque mère est adapté à son propre bébé. Il est riche en cellules immunitaires et en protéines qui permettront de maintenir votre bébé heureux et en bonne santé. Allaiter peut être agréable pour vous deux.

Les premiers repas de votre bébé à la maison sont des moments particuliers. Aucun autre moment ne peut vous rapprocher plus étroitement de votre tout-petit durant la première année.  Naturellement, aider votre bébé à recevoir les aliments dont il a besoin pour se développer est une chose merveilleuse, mais le temps que vous passez ensemble est tout aussi important.

L’allaitement peut demander une certaine pratique au début, mais il existe de nombreuses raisons qui justifient un tel effort !

Les avantages de l’allaitement pour les mamans

Allaiter offre à la maman aussi bien qu’au bébé des avantages manifestes en termes de santé. Outre le fait que c’est le moyen idéal pour créer des liens étroits avec votre enfant, l’allaitement aide à stimuler des hormones qui contractent votre utérus et l’aide à reprendre la taille qu’il avait avant la grossesse.

L’allaitement vous aide également à perdre du poids après l’accouchement parce qu’il brûle le type spécial de graisse que vous avez accumulé durant la grossesse avant qu’il ne devienne une partie intégrante de votre morphologie. L’allaitement vous aide à perdre ce poids exactement au bon rythme.

Les femmes qui allaitent ont besoin de conserver 3 à 5 kilos supplémentaires au-dessus de leur poids d’avant la grossesse pour maintenir leur corps en bonne santé. Si vous perdez du poids trop rapidement, cela pourrait nuire à la production de votre lait lors des pics de croissance de votre bébé, durant lesquels il a besoin de manger davantage. Ces kilos supplémentaires partiront naturellement au cours des six premiers mois.

À quoi vous attendre lors de ses premières tétées ?

Votre lait maternel apparaîtra quelques jours après la naissance de votre bébé. Jusque-là, vos seins seront occupés à produire le colostrum pour votre bébé. Cette substance épaisse et jaunâtre est riche en protéines et en anticorps qui aideront votre bébé à combattre les maladies.

Le colostrum est destiné à être la toute première nourriture de votre bébé et sa première « immunisation » contre les maladies. Lorsque bébé boit ce précieux liquide, il reçoit beaucoup d’eau et de graisses stockées. Son ventre peut seulement contenir une cuillère à café de liquide à cet âge, aussi il n’a pas besoin d’une grande quantité de colostrum pour le remplir.

Avant que votre lait n’apparaisse complètement, votre nouveau-né peut téter toutes les heures au cours du premier ou des deux premiers jours de sa vie. Ceci aide votre corps à produire assez de lait, une quantité parfaitement adaptée aux besoins de votre bébé. En à peine deux à quatre jours, votre corps s’adaptera au fur et à mesure qu’il reçoit des « informations », et votre bébé devra téter moins souvent, environ toutes les 2 à 3 heures, ou 8 à 12 fois sur une période de 24 heures.

Lorsque votre lait arrivera, son aspect sera bien différent de celui du colostrum. En effet, le lait maternel normal ressemble à du lait écrémé : un liquide clair, blanc bleuté.

Offrir un apport suffisant en lait

Quand vous allaitez, il est essentiel de bien vous nourrir, de boire abondamment et de vous reposer. Dormez quand le bébé dort et buvez en abondance des liquides sains. Le lait, l’eau, et les jus sont tous de bonnes options, et surtout, souvenez-vous de vous détendre.

Vous devrez conserver un régime sain de base pour maintenir votre production de lait maternel, mais vous n’avez besoin de rien de spécial. Quelques bébés allaités sont sensibles à certains aliments du régime de leur mère, mais la plupart se portent bien quoi que vous mangiez.

Votre corps s’adapte généralement à la faim de votre bébé : s’il ne mange pas beaucoup, vous ne produirez pas beaucoup de lait, et si c’est un gros mangeur, votre production sera plus élevée.

À quel moment allaiter votre bébé ?

Nourrissez votre nouveau-né affamé à la demande, c’est-à-dire à chaque fois qu’il réclame. Il ne mangera pas beaucoup les premiers jours car son estomac est tout petit, mais il voudra manger souvent. La plupart des nouveau-nés auront besoin d’environ 10 à 12 repas sur une période de 24 heures, soit des repas espacés de une à trois heures.

Lors de l’établissement de la lactation, réveillez votre bébé pour le nourrir s’il dort plus de trois heures en journée ou plus de quatre heures pendant la nuit. Autrement il se réveillera trop affamé pour bien téter. Quand les choses commenceront à être bien établies, il vous réveillera quand il en aura besoin.

Quelle quantité suffit ?

Comme bon nombre de mères qui allaitent, vous pourriez avoir des doutes sur la quantité de lait consommée par votre bébé. Vous saurez s’il ingurgite quelque chose si vous pouvez l’entendre déglutir pendant qu’il tète. Un autre indice est la qualité de son sommeil après un repas. Si son ventre est plein et sa couche propre, il s’endormira probablement tout de suite après son repas.

Autres signes indiquant que votre nouveau-né est repu :

  • Il mouille environ six couches par jour après votre montée de lait et produit entre deux et cinq couches de selles molles jaunâtres par jour, jusqu’à ses 6 semaines de vie. Quelques bébés assimilent si efficacement le lait maternel qu’ils produisent des selles très rarement.
  • Son urine est jaune pâle et non jaune foncé ou orange
  • Vos seins sont mous et « vides » après chaque tétée


Ceci pourrait également vous intéresser :

Couches

Pampers Premium Protection New Baby Sensitive

La meilleure protection Pampers pour la peau délicate de votre nouveau-né.