Passer à la navigation
Pampers® aimer, dormir & jouer

Combien durent les phases de l’accouchement

2   Commentaires des internautes
À propos de cet article
 
16
Social Sharing
Les ouvrages sur la préparation à l'accouchement le divisent en trois phases bien distinctes.
Article rédigé par avec Dr Luc Refabert

Les ouvrages sur la préparation à l’accouchement divisent l’accouchement en trois phases bien distinctes ; pourtant, ces trois phases sont très théoriques et l’expérience de chaque femme peut être différente. Pour les futures mamans d’un premier enfant, le travail et l’accouchement durent en moyenne 14 heures, même si pour de nombreuses femmes, il dure plus de 20 heures ou beaucoup moins de temps pour quelques chanceuses. Pour les mamans d’un deuxième ou troisième enfant la durée de l’accouchement est souvent inférieure à celui de leur premier accouchement. En moyenne, les accouchements durent environ huit heures.

La phase préliminaire/première phase

La phase active/première phase

La transition/première phase

La deuxième phase

La troisième phase

La phase préliminaire/première phase

La première phase du travail est la dilatation du col de l’utérus de 10 bons centimètres et se compose des phases préliminaire, active et la transition.

Que se passe-t-il ?

Pendant la phase préliminaire, ou période de latence, le col de l’utérus se prépare au travail en s’effaçant et se dilatant jusqu’à cinq centimètres, vous êtes probablement encore capable de vaquer à vos occupations.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Cette phase peut durer de 12 à 14 heures, bien que cette période soit souvent beaucoup moins longue pour un deuxième enfant et les suivants.

Que ressent-on ?

Généralement, les contractions sont régulières et intenses ; elles sont bien plus douloureuses que les premières contractions. Parfois, les contractions pendant cette phase peuvent être assez douloureuses sans pour autant progresser plus rapidement. Si vous êtes dans ce cas, ne vous inquiétez pas : chaque femme évolue à son propre rythme de travail. (Certaines femmes peuvent même ne pas se rendre compte de ces contractions préliminaires et passer directement à la phase active.)

Phase active/première phase

Que se passe-t-il ?

Pendant la phase active, vos contractions vont probablement se faire de plus en plus fortes et fréquentes. Au cours de cette phase, le col de l’utérus commence à se dilater et à s’effacer plus rapidement, le col pouvant atteindre huit centimètres de dilatation. Les contractions gagnent en fréquence et en intensité : toutes les trois à quatre minutes pendant 40 à 60 secondes.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Cette phase peut prendre quelques minutes ou durer jusqu’à six heures, bien que cette durée puisse varier considérablement d’une femme à l’autre. Si vous n’avez pas encore perdu les eaux, votre médecin va peut-être rompre les membranes pendant cette phase.

Que ressent-on ?

Si vous avez choisi que l’on soulage votre douleur, on vous aura peut-être déjà fait une péridurale à ce stade ; ce qui signifie que vous ressentirez une pression mais aucune douleur dans la région pelvienne. Par ailleurs, vous serez allongée.

Si vous avez renoncé aux médicaments, le véritable travail a désormais commencé. À ce stade, les exercices de respiration et les techniques de relaxation sont essentiels tout comme, d’ailleurs, l’assistance que l’on vous apportera pendant cette phase de travail. Vous pourrez changer de position et marcher un peu dans la pièce si les instruments de surveillance vous le permettent.

C’est le moment idéal pour prendre une douche ou un bain chaud, si toutefois vous avez accès à une baignoire. L’eau chaude vous aidera réellement à soulager la douleur du véritable travail. Il n’est pas inhabituel de voir une femme plonger dans une baignoire lorsque le col est dilaté de cinq ou six centimètres, se relaxer et présenter une dilatation complète une heure plus tard.

La transition/première phase

Que se passe-t-il ?

Pendant la phase de transition, le col de l’utérus se dilate de huit à 10 centimètres à une vitesse moyenne d’un centimètre toutes les 15 minutes. Les contractions durent en moyenne une minute à une minute trente et elles apparaissent toutes les deux à trois minutes.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Heureusement, cette phase se déroule bien plus rapidement que les deux premières : elle ne dure jamais plus de 15 minutes à deux heures.

Que ressent-on ?

À présent, vous allez ressentir beaucoup plus de pression, même si vous bénéficiez d’une péridurale. Si vous avez opté pour un accouchement sans péridurale, cette phase est la plus douloureuse : les contractions deviennent intenses et rapides et vous pouvez ressentir des tremblements, de frissons et des nausées. D’après de nombreuses femmes, cette phase est si intense qu’elles ont le sentiment de vivre une expérience en dehors de leur corps.

La deuxième phase

Une fois le col dilaté de 10 centimètres, le travail de la deuxième phase peut commencer : mettre le bébé au monde.

Que se passe-t-il ?

Vous poussez le bébé vers l’extérieur en le faisant passer par votre col dilaté et le canal vaginal : votre enfant est né. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’une expérience enivrante. Vous sentez les contractions et vous avez souvent une envie involontaire de pousser. Lorsqu’elles ont recours à la péridurale, certaines femmes doivent être prévenues du moment où elles doivent pousser ; c’est là que la sage femme et et/ou le gynécologue jouent un rôle capital.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Cette phase peut durer de quelques minutes (généralement pour des mères d’un deuxième bébé) à plus de trois heures. Elle se caractérise par des contractions qui apparaissent toutes les deux à cinq minutes et qui durent environ 60 à 90 secondes.

Que ressent-on ?

À ce stade, même si vous êtes sous péridurale, vous ressentirez probablement une envie irrésistible de pousser. Votre médecin, ou la sage-femme vous guideront dans les poussées en vous signalant quand vous devez pousser et quand vous devez vous retenir. Vous ressentirez non seulement toute une myriade de sensations incroyablement intenses, y compris des tremblements et des nausées, mais également un immense soulagement car le bout du tunnel est proche. Peu importe la manière dont vous accouchez : vous ressentirez certainement une réelle euphorie lorsque votre bébé quittera votre corps et qu’il sera placé dans vos bras.

La troisième phase

Que se passe-t-il ?

Au cours de cette phase, vous perdrez le placenta. Les contractions reprennent quelques minutes après la naissance du bébé, et avec des intervalles de cinq minutes, en ayant toutefois considérablement perdu de leur intensité. Ces contractions permettent au placenta de se séparer de l’utérus et vous permettent d’expulser entièrement le placenta et les membranes qui l’entourent. Le médecin ou la sage-femme examinent le placenta afin de s’assurer que celui-ci est intact et vérifient que votre utérus se contracte bien, afin de stopper le saignement provenant de la zone de fixation du placenta.

Combien de temps cela dure-t-il ?

L’expulsion du placenta peut durer entre cinq et 30 minutes. En attendant l’expulsion du placenta, le médecin ou la sage-femme observent votre corps et font d’éventuels points de suture destinés à recoudre les déchirures de la vulve ou de l’épisiotomie préalablement pratiquée.

Que ressent-on ?

Votre attention sera probablement tellement centrée sur votre bébé que vous ne vous rendrez peut-être même pas compte de tout ce qui se passe dans la région vaginale, surtout si vous avez subi une péridurale. Il se peut que vous ayez des tremblements dus à l’adrénaline et à la réadaptation de votre corps qui débute immédiatement après l’accouchement. Certaines mères (après la naissance du deuxième bébé ou des suivants) disent avoir été surprises par l’intensité et la fréquence des douleurs postnatales, qui ressemblent à des contractions. Généralement, ces douleurs vont et viennent pendant plusieurs jours, mais vous les sentirez surtout au cours des premiers jours. Si ces douleurs vous gênent particulièrement, demandez des médicaments antidouleur à votre médecin. Toutefois, toutes ces inquiétudes vous paraîtront bien futiles par rapport à la joie de tenir enfin votre bébé dans vos bras.


 

Social Sharing

Vous pourriez aussi aimer

Couches Pampers Micro

En savoir plus sur  Pampers Micro
Pampers Micro