Préparer l'aîné(e) à avoir un(e) frère/sœur

Préparer l'aîné(e) à avoir un(e) frère/sœur

Lorsque l’on pense aux relations entre frères et sœurs, le premier mot qui vient souvent à l’esprit est « rivalité ». Si l’on veut être honnête, cette conception n’est pas totalement fausse, les frères et sœurs peuvent entrer en compétition pour attirer l’attention de leurs parents.

En tant que parent, vous pouvez définir une ligne de conduite pour que vos enfants s’aiment, se soutiennent et coopèrent au lieu d’être en compétition. Voici comment préparer votre enfant à l’arrivée d’un nouveau petit frère ou d’une petite sœur.

Dites-le à votre enfant avant de l’annoncer aux voisins

Il vaut mieux que votre enfant apprenne la nouvelle directement de vous, et non par quelqu’un d’autre. Le meilleur choix consiste sans doute à en discuter avec lui peu avant l’annonce à vos amis. Ainsi, votre enfant ne dévoilera pas votre secret accidentellement avant que vous ne soyez prête.

Profitez de votre « grand garçon » ou « grande fille »

Même si vous n’attendiez pas de deuxième enfant, il serait tout de même important de célébrer tous les aspects de la croissance de votre aîné. Passer des biberons aux aliments solides, des couches aux sous-vêtements : toutes ces étapes montrent que votre enfant grandit. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, il est important de lui montrer combien vous êtes fière qu’il devienne un « grand garçon » ou une « grande fille »."Ceci peut le préparer à se voir en tant que « grand frère » ou « grande sœur »".

Préparez vos transitions

Dans certains cas, il vaut mieux espacer les transitions pour votre enfant. Par exemple, évitez de placer votre aîné dans une nouvelle chambre et le bébé dans « l’ancienne », afin que votre aîné n’ait pas l’impression d’être remplacé. Si le timing est bien choisi, c’est une excellente opportunité de démontrer la fierté ressentie envers la croissance de vos deux enfants.

Laissez-le vous aider

Comme vous le savez déjà, les bébés nécessitent beaucoup de travail et d’attention, et il existe de nombreux moyens pour qu'un grand frère ou une grande sœur puisse vous aider. Votre aîné peut parler ou chanter au bébé, vous aider à préparer les biberons, à changer les couches, etc. Lorsque vous trouvez les moyens de laisser votre aîné vous aider, vous lui envoyez plusieurs messages importants : vous lui faites confiance, il peut jouer un rôle actif, une partie du rôle de grand frère est de prendre soin de son petit frère ou de sa petite sœur, et vous êtes tous ensemble dans cette aventure.

Rassurez-le

L’une des inquiétudes communes ressenties par les aînés est que le nouvel arrivant le remplacera dans votre cœur. De temps à autre (avant et après la naissance du bébé), pensez à dire et à montrer à votre aîné que vous l’aimerez toujours autant.

Définissez la ligne de conduite pour les autres adultes

En plus de rassurer votre aîné, faites attention à ce que d’autres adultes bien intentionnés ne ruinent pas tous vos efforts accidentellement. Découragez les commentaires ou les plaisanteries sous-entendant que le nouvel arrivant remplacera votre premier enfant, ou que vous n’aurez plus le temps de lui montrer de l’amour et de l’attention.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Couches

Pampers Premium Protection Active Fit

Notre couche la mieux ajustée et ultra absorbante.