Maman embrassant son bébé sur le front

Pampers®, des couches 100% sûres garanties sans ajout de substances cancérigènes

Lorsqu’il s’agit de votre bébé, nous savons que la sécurité est votre priorité. Vous inspectez, vous vérifiez, vous testez. Chez Pampers®, nous faisons aussi de la sécurité de votre bébé une priorité. Nous avons à cœur de les accompagner tous les jours dès la naissance en fournissant des produits 100% sûrs, garantis sans ajout de substances cancérigènes. Le dernier test de 60 millions de consommateurs* confirme que les couches Pampers® sont sans résidus toxiques.

De leur conception aux phases de tests, nous nous assurons en permanence que tous les composants de nos produits sont complètement sûrs pour votre bébé.

Conscients que les parents veulent en savoir plus, nous vous expliquons en détail comment nos composants sont sélectionnés et nos couches testées et certifiées.

Des couches 100% sûres, des composants sélectionnés avec soin

Chacun de nos composants est sélectionné avec grand soin avant d’être utilisé dans les couches Pampers®. Nous avons plus de 700 chercheurs dans le monde qui travaillent en collaboration avec des pédiatres, dermo-pédiatres et toxicologues. Ils valident, avant leur commercialisation, que les composants et les produits finis ne présentent pas de risque pour la santé de votre bébé.

Nos composants doivent aussi impérativement se conformer strictement aux avis sur la sécurité d’utilisation des substances émis par le Comité Scientifique Européen pour la Sécurité du Consommateur (EU Scientific Committee on Consumer Safety, SCCS/1564/15).

Pour plus de détails, retrouvez toute la liste des composants que nous utilisons et la liste des composants que nous n’utilisons pas.

Le saviez-vous

Tous nos composants ont une fonction précise et sont sûrs d’utilisation. Par exemple, pour aider à diminuer le risque d’érythèmes fessiers, une fine lotion à base de petrolatum (plus communément appelé Vaseline) est déposée sur le voile intérieur de nos couches. Ce composant ne comporte aucun danger pour les bébés. Le Professeur Alain Taïeb, chef de service de dermatologie et dermatologie pédiatrique, nous le confirme : « Le petrolatum n’est rien de plus que la célèbre Vaseline, un remède sûr, inoffensif et utilisé couramment en dermatologie depuis plus de 100 ans. (…) communément utilisé pour diminuer les risques d’érythème fessier chez les nouveaux-nés.». Vous pouvez trouver ici plus d’informations sur notre lotion.

Des couches testées et certifiées qui respectent la peau des bébés

  • Nous nous assurons que les couches Pampers® peuvent être utilisées en toute sécurité et qu’elles respectent la peau de votre bébé. Elles sont testées dermatologiquement (des études cliniques sont menées sous la supervision d’un dermatologue). Les couches Pampers® baby-dry™, baby-dry™ pants, active fit ™ et premium protection™ ne contiennent aucun des 26 allergènes listés par l’Union Européenne (Directive 2003/15/CEE).
  • Nos couches baby-dry™ sont certifiées STANDARD 100 par OEKO-TEX®, certification indépendante qui teste la présence de plusieurs centaines de substances nocives. Il s’agit de l’une des certifications les plus exigeantes concernant les produits pour bébés en contact avec la peau. Le label OEKO-TEX® est visible sur nos paquets Pampers® baby-dry™.
  • Nous respectons scrupuleusement la réglementation française et européenne, comme la réglementation REACH (règlement de l’Union Européenne pour mieux lutter contre les risques liés aux substances chimiques). Cette exigence concerne autant la production que l’utilisation de ces produits.

Alors pourquoi certains articles parlent-ils de traces de substances toxiques ou cancérigènes dans les couches ?

Pampers® n’ajoute aucune substance toxique ou cancérigène dans ses produits et ne le fera jamais. Mais alors d’où viennent ces traces ? Aujourd’hui, des traces de substances toxiques sont présentes partout dans notre environnement (dans l’air, dans l’eau, sur certaines surfaces…). Il arrive donc qu’elles se retrouvent en infimes quantités dans des produits du quotidien, même si aucune substance toxique n’a été ajoutée lors de leur fabrication. Si des traces infimes de substances toxiques sont détectées dans certaines couches, cela ne remet pas pour autant en cause la sécurité des produits.  Comme l’explique le Professeur Alain Taïeb, chef de service de dermatologie et dermatologie pédiatrique, ces infimes quantités sont « bien en dessous des normes européennes de sécurité qui sont très strictes. Il n’y a donc aucun risque encouru pour les bébés ».

Dans un effort constant d’amélioration de la qualité de nos produits, nous nous engageons à réduire les traces d’impuretés si nous en trouvons et si cela est techniquement possible, et ce même si ces traces ne posent aucun problème de sécurité d’après les experts indépendants.

Pampers® s’engage et va plus loin

Le bien-être de votre bébé dépend de l’environnement dans lequel il évolue. Participer à la réflexion sur la présence de substances toxiques dans notre environnement fait donc aussi partie des problématiques sur lesquelles nous souhaitons être proactifs.

Nous prenons des mesures concrètes pour mieux comprendre cet enjeu de société en tant que participant d’un groupe de travail. Ce groupe de réflexion est dirigé par le Journal International de Médecine (JIM) et inclus des experts scientifiques indépendants, des sociologues, des médecins et des représentants de l’industrie agro-alimentaire, de l’hygiène et du packaging en France. L’objectif est de mieux comprendre la présence de ces traces dans les produits du quotidien, leurs effets, comment les réduire et comment communiquer et informer au mieux les consommateurs. Apprenez-en plus sur le site du JIM.

Nous sommes en permanence à l’écoute des parents : une fois le produit sorti, nous continuons à nous assurer de la sécurité et de la qualité de nos produits et répondons à vos interrogations. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à nous appeler au 0800 945 130 (service & appel gratuits, du lundi au vendredi de 9h à 17h).

*Magazine 60 millions de consommateurs, septembre 2018.

Ceci pourrait également vous intéresser :