Bilan de santé : visite médicale à 18 mois

Bilan de santé : visite médicale à 18 mois

Il s’agit d’un rendez-vous important. Votre enfant doit subir des vaccins et sa croissance doit être évaluée. Vous pourrez par ailleurs discuter des problèmes de sommeil et de discipline qui vous préoccupent sûrement, comme bon nombre de parents. Du point de vue du médecin, cette visite est la plus compliquée. Ne soyez pas étonnée si votre tout-petit se montre tout sauf coopératif. Attendez-vous à de l’agitation et des pleurs.

Voici comment préparer cette visite

  • Votre bébé a sans doute besoin d’injections de rappel pour les vaccins qu’il a déjà reçus, en plus d’autres nouveaux vaccins. Vérifiez votre calendrier de vaccination avec votre médecin pour être sûr que tous les vaccins sont à jour.
  • Habillez votre tout-petit d’un haut et d’un pantalon qui s’enlèvent facilement. Prévoyez de le garder sur vos genoux pendant une grande partie de la visite. Emportez un ou deux jouets qu’il affectionne. Des en-cas vous aideront aussi à passer la visite.

Lors du rendez-vous, votre professionnel de la santé fera certainement les choses suivantes :

  • Peser et mesurer votre enfant.
  • Vous donner des informations sur le développement et la croissance émotionnelle de votre tout-petit.
  • Étudier son développement pour s’assurer que tout est normal.
  • Aborder les problèmes de discipline.

Votre médecin voudra savoir :

  • Votre bébé a-t-il vu d’autres professionnels de la santé depuis la dernière visite ? Si c’est le cas, pourquoi ? Quels étaient les résultats de cette visite ? Des médicaments ou traitements ont-ils été prescrits ?
  • Les aptitudes de votre bébé pour marcher, courir et escalader. S’il est capable de marcher à reculons.
  • Ses aptitudes de langage. Ce qu’il dit. S’il arrive à assembler des mots. Le nombre de mots qu’il connaît.
  • S’il comprend les ordres simples comme « Prends tes chaussures » ou « Apporte-moi une couche ». S’il peut écouter et suivre une histoire simple. S’il regarde les images dans les livres.
  • S’il répond aux demandes simples ou à des jeux faciles comme « coucou ».
  • Sa façon de jouer. Le type de jeu des enfants en dit beaucoup sur leurs capacités cognitives. S’il vous imite dans les tâches ménagères. S’il peut empiler des cubes.
  • S’il peut utiliser des ustensiles comme une cuillère ou une fourchette ou utiliser un jouet et en prendre un autre.
  • S’il commence à dire « non » et à faire des crises de colère. Il s’agit de bons indicateurs de la croissance émotionnelle et cognitive.
  • S’il peut tirer un jouet sur le sol.
  • S’il est capable d’utiliser une cuillère et de boire dans un gobelet.
  • S’il peut montrer des parties du corps quand on lui demande. 

Parlez-en

La plupart des parents ont trois préoccupations principales à cet âge : la nourriture, la discipline et l’heure du coucher. Ces problèmes déroutants et pénibles sont tous liés au sens de l’indépendance qui se développe chez votre bébé. Parmi les autres préoccupations, il y a la gestion du « non » et des crises de colère et comment faire manger votre enfant.
  • Alimentation Dites à votre médecin ce que mange votre enfant. Si votre bébé boit toujours au biberon, abordez le sevrage. Si vous pensez que votre bébé est tellement difficile qu’il ne se nourrit pas correctement, parlez-en avec votre médecin. L’appétit et le développement diminuent dans la petite enfance. Il doit pouvoir utiliser une cuillère et au moins boire dans un gobelet anti-fuite. Parlez des vitamines et du fluor.
  • Discipline Parlez à votre médecin du fait que votre tout-petit semble difficile à gérer. Expliquez les mesures que vous prenez pour discipliner votre enfant.
  • Sommeil Les problèmes de sommeil sont courants à cet âge. Essayez de tenir un journal des cycles de sommeil de votre enfant pendant au moins trois jours et de l’apporter au rendez-vous. Votre médecin pourra vous proposer des solutions. Pour aider les enfants à se calmer, il faut instaurer des cycles adaptés.

Parlez-en !

Discutez des sujets suivants avec votre pédiatre :

  • Si votre bébé a un œil paresseux, même si ce n’est que de temps en temps.
  • Si votre bébé se rapproche beaucoup des objets pour mieux les voir, surtout si d’autres membres de la famille ont souffert de troubles de la vue à un jeune âge.
  • Si votre bébé paraît particulièrement sensible à la lumière ou au bruit.
  • Si votre bébé ne marche pas encore, s’il marche sur les orteils, ou s’il boite ou penche sur un côté en marchant.
  • Si votre bébé ne semble utiliser qu’une seule main pour jouer, manipuler des objets ou les atteindre. Si votre bébé est déjà très clairement droitier ou gaucher. Il utilise souvent une seule main pour manger et pointer les choses du doigt. Mais il doit se servir de ses deux mains sans distinction pour jouer.
  • S’il n’arrive pas à assembler des objets en jouant ou s’il joue encore avec un seul objet à la fois.
  • S’il ne prend pas la cuillère que vous lui présentez.
  • S’il ne mange pas de lui-même.
  • S’il a perdu une aptitude qu’il avait auparavant.
  • S’il n’utilise aucun mot existant.
Bien que chaque bébé soit différent et franchisse les étapes de son développement à son propre rythme, il est toujours bénéfique de parler à votre pédiatre de toutes vos inquiétudes sur le développement de votre bébé.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Couches

Pampers Premium Protection Active Fit

Notre couche la mieux ajustée et ultra absorbante.