Vaccin DTP enceinte aussi appelé vaccin DTP-Coq

Les vaccinations permettent de vous protéger vous, mais aussi de protéger votre nouveau-né, qui n’a pas encore les capacités immunitaires pour se défendre et est encore trop jeune pour être lui-même vacciné. Un certain nombre de vaccins sont obligatoires chez les bébés, notamment le DTP (ou DTPC), qui permet de protéger contre les maladies graves que sont la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche (pour le DTPC).

Dans la suite de cet article, nous vous expliquons quand et pourquoi se faire vacciner et répondons à vos questions sur les risques éventuels pour votre petit.

Le DTP, c’est quoi ?

Le DTP est un vaccin unique protégeant contre trois maladies graves : la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. On parle alors de vaccin trivalent. Il est parfois administré sous une forme dite tétravalente, appelée le DTPC. Cette forme protège également de la coqueluche. Un vaccin protégeant uniquement contre la poliomyélite existe (on parle de vaccin monovalent), mais ceux contre la diphtérie et le tétanos sont toujours administrés conjointement avec un vaccin contre la poliomyélite, d’où l’acronyme DTP.

Vaccin DTP :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite.

Vaccin DTPC :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche.

Combien de temps le vaccin est-il efficace ?

De manière générale, il est conseillé aux personnes envisageant d’avoir un enfant de faire un rappel du DTPC ainsi que dans certains cas les personnes dans l’entourage immédiat du futur nourrisson pour éviter de lui transmettre l’une de ces maladies (la coqueluche notamment). La vaccination du nouveau-né est obligatoire à 2, 4 et 11 mois. Elle est suivie de rappels à 6 ans et entre 11 et 13 ans. Des rappels pour les adultes sont à faire à 25, 45 et 65 ans puis tous les dix ans. Pour les adultes et notamment concernant la coqueluche, la durée de protection offerte par le vaccin est limitée dans le temps et des rappels réguliers sont nécessaires.

Comment se faire vacciner contre le DTP ?

Si vous avez discuté d’un projet de grossesse avec votre professionnel de santé, celui-ci vous a peut-être déjà conseillé un certain nombre de rappels de vaccins, parmi lesquels le DTP ou DTPC. Il peut également dans le cas de la coqueluche vous avoir signalé que les membres de l’entourage immédiat de votre futur bébé doivent aussi être vaccinés, car cette maladie est très contagieuse.

Si vous êtes déjà enceinte, ce vaccin vous sera administré dès la naissance de votre petit, même si vous allaitez. Les vaccinations pendant la grossesse sont déconseillées, même s’il n’est pas toujours prouvé qu’elles puissent avoir des conséquences sur la santé de votre enfant.

Si votre professionnel de santé n’a pas abordé le sujet des vaccinations avec vous, vous pouvez lui faire part de vos questions, par exemple lors de la visite médicale du 7e mois.

Le DTP est-il obligatoire ?

La vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche est obligatoire pour tous les nourrissons. Chaque nouveau-né reçoit une injection à 2, 4 et 11 mois. Elle est suivie de rappels à 6 ans et entre 11 et 13 ans. Des rappels pour les adultes sont à faire à 25, 45 et 65 ans puis tous les dix ans.

De manière générale, il est conseillé aux personnes étant en contact rapproché avec des nouveau-nés de se faire vacciner s’ils ne le sont pas, ou de vérifier qu’ils sont à jour concernant leurs rappels.

De plus, un certain nombre de personnes sont considérées comme à risque de par leur profession ou leur situation. Parmi celles-ci, le personnel soignant en contact régulier avec des nouveau-nés ou des personnes âgées, le personnel de la petite enfance (assistantes maternelles, baby-sitters, etc.), les étudiants en filières médicales, le personnel militaire ou de secours, le personnel d’entreprises funéraires, etc. En cas de doute, vous pouvez contacter votre professionnel de santé ou la médecine du travail.

Ces vaccins obligatoires sont remboursés à hauteur de 65 % par l’assurance maladie, le montant restant étant généralement pris en charge par votre mutuelle.

La vaccination pendant la grossesse comporte-t-elle des risques ?

Oui et non.

De manière générale, il est préférable de se faire vacciner ou de faire un rappel avant de tomber enceinte et, au pire, immédiatement après la naissance. Dans le cas du DTP et du DTPC, le vaccin est dit « inactivé », c’est-à-dire qu’il ne comporte pas d’agent infectieux vivant, et donc ne risque pas de transmettre la maladie à un fœtus qui n’aurait pas le système immunitaire pour s’en protéger. En cela, la vaccination ne comporte pas de risques.

Néanmoins, la vaccination anti-coquelucheuse ou anti-diphtérique peut parfois provoquer une forte réaction ou une montée de fièvre chez la mère, ce qui peut entraîner une fausse couche ou une naissance prématurée. C’est pour cela que les spécialistes conseillent d’éviter au maximum les vaccinations pendant la période de grossesse.

Est-ce que tous les membres de ma famille doivent aussi se faire vacciner ?

Oui. La coqueluche est particulièrement contagieuse, donc toute personne susceptible d’entrer en contact avec votre bébé doit être vaccinée, s’il a moins de 6 mois. Cela est particulièrement recommandé pour les adultes n’ayant pas été vaccinés au cours des dix dernières années. Une vaccination avant la grossesse est préférable, au plus tard à la naissance du bébé.

Une vaccination DTP ou DTPC permet de vous empêcher de transmettre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite ou la coqueluche à votre nouveau-né en attendant que celui-ci ne reçoive ses premières vaccinations, à l’âge de 2 mois. Il s’agit d’une démarche simple et de routine permettant d’assurer à votre bébé un début de vie le plus confortable possible.

Pampers