À partir de quand puis-je donner du miel à mon bébé ?

Vous avez peut-être entendu parler des propriétés antioxydantes et antibactériennes du miel, ce qui en fait une espèce d’aliment aux vertus magiques, ou vous en aimez peut-être juste vraiment le goût. Il faut pourtant savoir que le miel est dangereux pour les bébés. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons pourquoi le miel ne convient pas aux nouveau-nés et vous précisons à partir de quand vous pourrez lui en donner. Nous évoquerons aussi les conséquences d’une ingestion de miel pour votre bébé.

Alimentation du bébé : pourquoi éviter le miel ?

Les bébés de moins de 12 mois ne doivent pas consommer de miel. En effet, celui-ci contient des bactéries que le système digestif en cours de développement d’un nouveau-né n’est pas capable de supporter. L’ingestion de miel peut provoquer chez votre petit une maladie appelée le botulisme infantile.

Il est également déconseillé de donner à votre enfant des aliments qui contiennent du miel, par exemple dans des biscuits. Évitez aussi de tremper sa tétine dans du miel avant de la lui donner. Vous avez peut-être constaté que les pots de miel comportent un avertissement qui stipule de ne pas en donner aux enfants de moins de 12 mois.

À partir de quel âge puis-je ajouter le miel à l’alimentation de mon bébé ?

Votre enfant pourra commencer à manger du miel à partir de l’âge de 1 an. C’est seulement à partir de cet âge que son système digestif sera suffisamment robuste pour supporter les bactéries présentes dans le miel sans tomber malade.

Que se passe-t-il si je donne du miel à mon bébé ?

Un bébé qui ingère du miel peut contracter une maladie que l’on appelle le botulisme infantile. Elle est provoquée par les bactéries contenues dans le miel qui, lorsqu’un bébé en mange, se développent, se multiplient et produisent une toxine qui finit par provoquer une maladie.

Le botulisme chez les bébés, c’est quoi ?

Le botulisme est une maladie causée par les toxines produites par Clostridium botulinum, un type de bactérie présent dans le miel mais aussi d’autres aliments, par exemple dans les conserves avariées. On parle de botulisme infantile lorsque le malade est un bébé de moins de 12 mois.

Les symptômes peuvent être :

  • de la constipation

  • de légers pleurs

  • une absence d’expression sur le visage

  • un réflexe nauséeux diminué

  • une alimentation ralentie ou des tétées moins importantes

  • une faiblesse générale ou une mollesse

  • des problèmes respiratoires

  • une mobilité réduite.

Si vous pensez que votre bébé a mangé du miel ou qu’il présente l’un des symptômes ci-dessus, contactez votre professionnel de santé le plus rapidement possible. Si l’on diagnostique un botulisme à votre enfant, cela signifie que sa déglutition et sa respiration peuvent être touchées, et donc qu’il peut falloir l’hospitaliser. Un suivi et des soins précis à base de perfusions, de repas liquides ou d’assistance respiratoire peuvent être nécessaires. Il est également possible qu’on lui administre des antitoxines pour faciliter sa guérison.

Pour garantir la sécurité de votre nouveau-né, attendez que son premier anniversaire soit passé pour lui donner le goût du miel. Il y aura tout le temps du monde pour lui faire découvrir les bienfaits du miel et son goût si savoureux quand il sera un peu plus grand. En attendant, le lait maternel ou artificiel sera amplement suffisant, avant de commencer à découvrir l’univers des aliments solides.

Pampers