Yoga prénatal

Tout sur le yoga prénatal

1
12/07/19
Temps de lecture : 2 min.

Vous hésitez entre plusieurs activités pour faire du sport pendant la grossesse ? Si c'est le cas, pensez au yoga, qui peut être un bon moyen de rester souple et en forme tout en vous aidant à gérer le stress. Que vous soyez déjà une yogini confirmée ou que vous envisagiez de pratiquer pour la première fois, vous découvrirez que le yoga prénatal est à la fois relaxant et amusant, sans oublier qu'il peut aider votre corps et votre esprit à se préparer au travail et à l'accouchement.

Contenu de l'article

Quels sont les avantages du yoga pendant la grossesse ? Le yoga prénatal trimestre après trimestre À faire et à ne pas faire

Quels sont les avantages du yoga pendant la grossesse ?

Tout d'abord, le yoga vous aide à renforcer vos muscles et certaines postures peuvent vous aider à lutter contre le mal de dos. La plupart des postures adaptées aux femmes enceintes sollicitent peu les articulations, ce qui fait du yoga un choix plus sûr et confortable que d'autres formes d'exercice plus exigeantes.

Le yoga met aussi l'accent sur les techniques de respiration et de méditation, des méthodes qui peuvent vous préparer au travail en vous aidant à gérer le stress et la douleur. Et, même si vous pouvez pratiquer dans le confort de votre salon, le fait de suivre un cours de yoga destiné aux femmes enceintes vous permettra aussi de rencontrer d'autres futures mamans, d'échanger vos expériences et de bâtir des amitiés.

Le yoga prénatal trimestre après trimestre

Comme les autres formes d'exercice, le yoga pour les femmes enceintes doit être adapté au trimestre en cours.

Premier trimestre
Une fois que vous connaissez votre terme, commencez par vérifier auprès de votre médecin si vous pouvez continuer ou commencer la pratique du yoga pendant votre grossesse. Essayez ensuite de trouver un enseignant ayant de l'expérience en yoga prénatal, ou tout du moins prévenez votre enseignant actuel que vous êtes enceinte. Bien qu'il n'y ait généralement pas tellement de restrictions à ce stade, il vaut probablement mieux lever un peu le pied et ne pas trop vous forcer.

Deuxième trimestre
Prenez conscience des changements de votre corps et de l'évolution de votre sens de l'équilibre. Faites des mouvements plus lents et ne restez pas dans la posture si elle devient inconfortable. Pensez à utiliser un support ou un coussin pour surélever le haut du corps en position allongée.

Troisième trimestre
Il est temps de vraiment ralentir le rythme et de prendre des précautions. Une bonne idée consiste à prendre les postures debout contre un mur ou à utiliser une chaise pour vous aider. Vous pouvez aussi utiliser des briques ou des sangles pour plus de stabilité. Continuez à faire des mouvements lents et ne tenez pas la posture longtemps.

À faire et à ne pas faire

À faire

  • Hydratez-vous. Buvez beaucoup d'eau avant, pendant et après le yoga.
  • Écoutez votre corps. Si vous ressentez le moindre inconfort, arrêtez-vous !
  • Faites des pauses.
  • Portez des vêtements amples.
  • Demandez conseil à votre médecin avant de commencer une activité physique.

À ne pas faire

  • Ne vous allongez pas à plat sur le dos après le premier trimestre.
  • N'essayez pas de posture sur la tête, sur les épaules ou inversée.
  • Ne tirez pas trop sur vos abdominaux.
  • Ne pratiquez pas de bikram yoga, aussi appelé yoga chaud.

Le yoga n'est pas la seule solution pour garder la forme pendant la grossesse. Découvrez d'autres activités physiques adaptées à la grossesse, dont la course et les exercices de Kegel

Pampers

Ceci pourrait également vous intéresser :