Maman caressant son bébé prématuré

Allaiter un bébé prématuré

4 Vues
31/07/19
Temps de lecture : 4 min.

Les bienfaits de l’allaitement sont bien connus, mais on néglige parfois à quel point il est bénéfique pour les bébés prématurés. Si vous avez un bébé prématuré en soins intensifs néonatals ou qui vient tout juste de s’installer à la maison, vous avez probablement été trop fatiguée ou stressée pour penser à allaiter votre bébé. Mais l’allaitement présente de nombreux bienfaits pour la santé, et il n’est pas trop tard (ou trop tôt) pour commencer.

Des études ont montré que le lait maternel humain contient des anticorps qui protègent les bébés des infections, ce qui est particulièrement important pour les bébés prématurés dont le système immunitaire est faible ou défaillant. Le lait maternel contient également des protéines, graisses et sucres naturels qui sont plus faciles à digérer que ceux présents dans le lait artificiel pour bébés prématurés. Il a également été montré que le lait maternel aide au développement du cerveau. Enfin, l’allaitement crée un lien privilégié entre vous et votre bébé.

Pour faciliter l’allaitement, particulièrement pour un bébé prématuré qui n’a peut-être pas encore assez de forces pour téter, vous devrez peut-être tirer votre lait. C’est pour cela que nous allons d’abord expliquer comment faire pour tirer votre lait avant de parler d’allaitement au sein un peu plus loin.

Ce dont vous aurez besoin pour tirer votre lait

Il n’est parfois pas possible d’allaiter un bébé prématuré directement au sein dès le début. Cela peut être parce que votre bébé prématuré n’a pas encore développé la capacité de coordonner succion, déglutition et respiration, capacité dont il a besoin pour se nourrir ; ou la force requise pour la tétée. À l’inverse, vous devrez peut-être tirer votre lait pour inciter le lait à s’écouler et encourager sa production, de façon à pouvoir en fournir assez à votre bébé.

Voici ce dont vous aurez besoin pour tirer votre lait maternel :

  • Un tire-lait : vous aurez besoin d’un tire-lait électrique, entièrement automatique, comme en utilisent les hôpitaux. L’équipe des soins intensifs néonatals pourra vous en fournir tant que votre bébé sera là-bas ; demandez au personnel s’il est possible d’en louer un pour une utilisation à domicile. Vous pouvez également demander à votre médecin ce qui existe autour de chez vous. Vous pouvez acheter un modèle portable et léger au cas où vous en auriez besoin après votre retour au travail. Un double pompage stimule vos seins simultanément et tire le lait plus efficacement qu’un simple pompage.
  • Un kit d’accessoires pour tire-lait avec doubles ventouses et tuyaux pour raccordement à la pompe
  • Des petites bouteilles stériles pour bébé prématuré avec couvercle ou tétine à visser fournies par l’hôpital
  • Une petite serviette propre
  • Une petite glacière pour transporter le lait congelé
  • Des soutiens-gorges d’allaitement
  • Des coussinets d’allaitement (à jeter ou lavables)
  • Des en-cas équilibrés et beaucoup d’eau

Tirer son lait en quelques étapes

Commencez à tirer votre lait le plus tôt possible après l’accouchement, avec l’aide d’une infirmière ou d’un conseiller en lactation à l’hôpital. Ces premières séances de pompage produiront une substance appelée colostrum, qui est un lait de haute qualité fournissant les nutriments nécessaires à votre bébé pendant les premiers jours de sa vie. Essayez de tirer votre lait pour votre bébé prématuré toutes les trois heures environ, et après quelques semaines vous produirez a priori environ 75 cl de lait par jour.

Voici quelques étapes faciles à suivre lorsque vous vous posez pour tirer votre lait :

  1. Trouvez un endroit où tirer votre lait régulièrement qui soit privé, propre, confortable, et de préférence près d’un évier. La crèche de l’hôpital est en général dotée d’une pièce spéciale pour cela. Vous pouvez aussi trouver un endroit tranquille dans votre maison.
  2. Lavez-vous les mains, et détendez-vous avec de la musique relaxante et une photo de votre enfant.
  3. Massez-vous les seins pour que le lait commence à s’écouler plus facilement.
  4. Raccordez la machine, les tuyaux, les ventouses et les bouteilles stériles. Positionnez une ventouse sur chaque sein, et tirez le lait des deux seins simultanément pendant 10 à 15 minutes. Commencez à faible régime, puis montez en puissance lorsque le lait s’écoule bien. Vous ressentirez un picotement ou une légère brûlure au moment où le lait commencera à s’écouler.
  5. Retirez les tuyaux des bouteilles. Répartissez le lait en bouteilles stériles individuelles de trois centilitres chacune (c’est tout ce dont votre bébé a besoin pour chaque tétée les premiers jours).
  6. Étiquetez les bouteilles avec le nom ou le numéro de patient de votre bébé. Vérifiez la politique de la crèche de votre hôpital en matière d’allaitement pour éviter que votre lait ne soit jeté.
  7. Nettoyez les ventouses de la pompe et lavez-vous à nouveau les mains.

Conservation, transport et tétée

Vous pouvez donner à vos infirmières du lait frais pour l’alimentation de votre bébé, quand cela est possible ; demandez-leur, ou demandez à votre conseiller en lactation, quelle est la meilleure façon de conserver le lait chez vous et comment l’apporter aux soins intensifs. L’alimentation des bébés prématurés commence en général de manière entérale, ce qui consiste à faire passer de petites quantités de nourriture par un tuyau allant de la bouche ou du nez directement dans l’estomac. Demandez à vos infirmières des conseils sur la stimulation orale de votre bébé à l’aide d’une tétine en caoutchouc ou d’un doigt, ainsi que sur le contact peau contre peau de votre bébé avec vous durant ces tétées. Simuler ainsi l’allaitement peut faciliter la transition à venir pour vous deux.

Allaitement au sein d’un bébé prématuré

Lorsque le personnel médical décide que vous êtes prête à commencer l’allaitement au sein, félicitations ! C’est un signe que le développement de votre bébé se fait bien et en bonne santé. Le personnel a placé votre bébé prématuré sous surveillance pour s’assurer que sa santé est stable, qu’il respire correctement, et qu’il montre des signes de vouloir téter.

Massez-vous les seins pour que le lait commence à s’écouler, puis demandez à votre infirmière ou à votre conseiller en lactation de vous aider à guider le bébé jusqu’à votre téton. Gardez en tête que si le lait s’écoule trop vite, cela peut être trop pour votre petit, et il peut crachoter. Si cela se produit, tirez un peu votre lait afin de ralentir son débit jusqu’à ce que votre bébé puisse le gérer. Profitez du contact peau contre peau durant ces moments, car il aide à maintenir la température du corps de votre bébé, améliore votre production de lait, et renforce ce lien unique entre vous deux.

Votre alimentation compte

Continuez le régime alimentaire équilibré que vous suiviez pendant votre grossesse, mais buvez deux fois plus. Après quelques semaines d’allaitement, votre appétit va augmenter, et il faudra peut-être que vous rajoutiez un en-cas ou un repas équilibré.

Tout ça peut vous sembler difficile alors que votre partenaire et vous devez déjà gérer les besoins d’un bébé prématuré. Cependant, choisir d’allaiter et se tenir à la routine de tirer son lait et de nourrir votre bébé sera récompensé. Vous commencerez à voir votre bébé prendre du poids, des forces et de la vigueur sous vos yeux. En plus de l’allaitement, vous pouvez également créer des liens avec votre bébé prématuré et renforcer son développement en pratiquant le contact peau contre peau. Renseignez-vous sur les manières de pratiquer la méthode kangourou et découvrez ses bienfaits pour les bébés prématurés.

Pampers
Voir toutes les sources

Ceci pourrait également vous intéresser :