Idées de petit déjeuner pour les enfants

Article connexe

Alimentation
Idées d’en-cas sains pour les petits

Quels que soient l’appétit ou les goûts de votre enfant, vous apprécierez sûrement d’avoir quelques recettes sous la main pour son petit déjeuner. La plupart des idées de petit déjeuner sain présentées ici sont assez rapides à faire et peuvent même être réalisées en semaine lorsque vous devez préparer votre enfant à aller à la crèche ou à la maternelle. Les autres peuvent mieux convenir aux week-ends, lorsque vous avez un peu plus de temps devant vous et que toute la famille peut manger ensemble tranquillement.

21 idées de petit déjeuner sain pour les enfants

Idées de petit déjeuner sain et rapide pour les enfants

  1. Smoothie. Un smoothie a l’avantage d’être facile à préparer, et en plus vous pourrez l’emporter avec vous. Votre enfant peut trouver amusant de vous voir mixer les ingrédients, et pour vous, c’est un bon moyen de le faire manger des fruits. Mettez un yaourt blanc et des fruits de votre choix (bananes, fruits rouges, pêches par exemple) dans votre mixeur, puis ajoutez du lait ou de l’eau pour obtenir une consistance assez liquide pour être bue facilement par votre facilement. Mixez puis servez dans un gobelet anti-fuites, un verre normal ou un thermos si jamais vous êtes vraiment pressés ce matin.

  2. Céréales. Le classique absolu, le bol de céréales, servi avec du lait (que vous pouvez faire chauffer avant) et éventuellement quelques rondelles de banane ou de fraise, par exemple.

  3. Biscuits aux céréales. Il existe de nombreux types de biscuits aux céréales pour le petit déjeuner. Cassez-les en petits morceaux dans un bol et ajoutez du lait pour les ramollir et les rendre faciles à manger pour votre enfant.

  4. Tartine de confiture. Faites griller une tranche de pain et étalez une couche de beurre puis de la confiture, préférablement allégée en sucre. Pour rendre les choses plus amusantes pour votre enfant, vous pouvez dessiner une forme ou écrire son prénom dans la confiture avec un cure-dents.

  5. Tartine de chocolat. Faites griller une tranche de pain et étalez une couche de beurre puis du chocolat en poudre (ou en carreaux mais brisé en petits morceaux). Laissez fondre un peu le chocolat et servez. Vous pouvez là aussi dessiner dans le chocolat en poudre pour rendre les choses plus amusantes pour votre petit.

  6. Viennoiseries. Si vous avez des viennoiseries à portée de main, vous pouvez lui donner un croissant ou un pain au chocolat découpé en petits morceaux.

Yaourt et fruits
  1. Yaourt et fruits. Prenez un yaourt nature ou à la vanille et ajoutez des rondelles de fruits frais ou en conserve (sans sucres ajoutés).

  2. Fromage blanc et confiture. Mettez une cuillérée de confiture sans sucre dans du fromage blanc, un petit suisse ou de la faisselle et remuez. Servez éventuellement avec quelques biscuits complets.

  3. Plateau de petit déjeuner. Servez dans une grande assiette un peu de tout : d’un côté des tranches de fruits (pommes, bananes, fruits rouges), des céréales, du yaourt ou du fromage blanc dans lequel tremper le tout, etc. Vous pouvez même disposer ça de façon rigolote pour votre enfant, par exemple en forme de visage, et lui demander s’il veut commencer par manger le nez, la bouche ou les yeux.

nourriture en forme d'animaux

Idées de petit déjeuner sain à préparer à l’avance

Idées de petit déjeuner sain à préparer à l’avance
  1. Crêpes. Un grand classique, profitez du week-end pour préparer des crêpes. Vous pouvez en préparer pour consommation immédiate ou en faire un peu plus et en garder à réchauffer pour la semaine. Vous pouvez les servir avec un peu de beurre et du sucre, avec des rondelles de fruit, de la confiture…

  2. Pancakes. Un peu dans la même veine, vous pouvez aussi préparer des pancakes et là encore en conserver pour un peu plus tard. Les pancakes se mangent chauds et se marient bien avec du beurre ou du sirop d’érable. Vous pouvez aussi glisser des myrtilles ou des morceaux de bananes dans la pâte avant la cuisson pour un peu de changement.

  3. Gaufres. Si vous avez un gaufrier, alors pourquoi ne pas faire des gaufres pour toute la famille un matin de week-end ? Là encore, vous pouvez les saupoudrer de tranches de fruit, de confiture ou de beurre.

  4. Muffins. Si vous avez des moules à muffins, pourquoi ne pas en faire profiter toute la famille ? Vous pouvez là aussi glisser des myrtilles ou des morceaux de bananes dans la pâte avant la cuisson pour qu’ils soient encore plus délicieux. Vous pouvez en glisser un ou deux dans une boîte pour le goûter de votre enfant à la crèche.

Barres de céréales
  1. Barres de céréales. Au lieu d’acheter des barres de céréales énergétiques de supermarché, qui contiennent probablement trop de sucre, pourquoi ne pas essayer de préparer les vôtres, par exemple avec des flocons d’avoine et un peu de confiture sans sucres au centre ?

  2. Pain perdu. S’il vous reste un peu de pain de la veille que vous ne voulez pas jeter, pourquoi ne pas faire du pain perdu ? Il suffit de tremper le pain dans le lait et dans des œufs battus puis de le faire revenir à la poêle de chaque côté, puis de saupoudrer de fruits ou de confiture, par exemple (évitez de rajouter du sucre). Si vous avez des emporte-pièces, découpez le pain dans des formes rigolotes ou enlevez des morceaux pour en faire un visage avec des trous pour les yeux ou pour le nez.

Comment créer un régime équilibré

Pour bien grandir et avoir plein d’énergie à dépenser, votre enfant a besoin d’avoir une alimentation équilibrée qui mélange les cinq groupes d’aliments :

  • Les protéines : de la viande, de la volaille, du poisson, des haricots ou des oeufs

  • Les produits laitiers : du lait, du fromage ou du yaourt

  • Les fruits : frais, surgelés ou en conserve

  • Les légumes : verts, rouges ou oranges

  • Les céréales : des céréales « en vrac », du pain, des pâtes, des pommes de terre, du riz

Si le petit déjeuner ne comporte qu’un ou deux de ces groupes d’aliments, pas d’inquiétude. L’important n’est pas de retrouver tous les groupes d’aliments à chaque repas, mais que petit déjeuner, déjeuner et dîner s’équilibrent et que l’alimentation de votre enfant soit, en moyenne sur quelques jours, un mélange de tous les groupes d’aliments.

Quelles quantités pour un enfant ?

Après son premier anniversaire, la croissance de votre enfant ralentit et son métabolisme évolue. Cela signifie qu’il arrive souvent qu’après cet âge, les bébés aient moins d’appétit qu’avant, car ils ont simplement moins besoin de nutriments. À cet âge, un enfant a besoin, pour faire simple, de trois repas copieux et de deux en-cas sains par jour pour avoir tous les nutriments qu’il lui faut. Gardez en mémoire que votre enfant est encore très jeune et qu’il ne mange évidemment pas autant qu’un adulte ou même qu’un enfant en âge d’aller à l’école. Le petit déjeuner d’un bébé d’1 an peut par exemple être un simple œuf, un petit bol de céréales, quelques tranches de fruit et un peu de lait. Son appétit peut changer d’un jour à l’autre, notamment en fonction de s’il s’est beaucoup dépensé dans la journée ou non. Tant que sa croissance se passe bien et qu’il prend du poids normalement, pas de raison de s’inquiéter. Votre professionnel de santé examinera la courbe de croissance de votre bébé lors des visites médicales de routine et saura vous conseiller en cas notamment de prise de poids insuffisante ou, au contraire, trop importante. Il est normal de se poser des questions en tant que parent, particulièrement s’il s’agit de votre premier enfant. Votre professionnel de santé est aussi là pour vous informer et vous rassurer, alors n’hésitez pas à le contacter et à parler de ce qui vous inquiète ou vous interpelle.

Le cas des gourmets difficiles

En grandissant, les enfants apprennent à devenir plus indépendants, ce qui se traduit souvent par une phase où ils deviennent difficiles à satisfaire lors des repas, ce qui est fatigant pour les parents. Par exemple, votre bébé peut refuser de manger, ou décider de ne manger que tel aliment et rien d’autre et, pour compliquer le tout, un plat préféré un jour peut être refusé le lendemain. Ce comportement est parfaitement normal pendant la petite enfance et disparaît progressivement. La meilleure chose à faire est de proposer à votre enfant des aliments savoureux, équilibrés et variés, et de le laisser choisir. Continuez à lui proposer un plat même s’il l’a déjà refusé : ne le forcez pas à essayer de nouveaux aliments, mais proposez-en-lui et laissez sa curiosité faire le reste.

Faut-il négocier avec son enfant pendant les repas ?

Il faut essayer d’éviter. Par exemple, évitez de dire « si tu manges tes épinards, tu auras du dessert » ou de comparer avec l’un de ses frères et sœurs : « tu vois, ta sœur a mangé ses légumes, elle ». Lui faire ressentir une pression de ce type au moment des repas peut créer des problèmes d’alimentation à long terme. Les repas devraient être des moments de détente pendant lesquels votre enfant profite de toute sa famille et interagit avec elle tout en prenant de bonnes habitudes alimentaires.

Les points de vigilance avec les enfants

Votre bébé va probablement manger la même chose que le reste de la famille. Cependant, un enfant n’est pas un adulte, et il faut donc faire attention à plusieurs choses lors des repas :

  1. Vérifiez que sa nourriture n’est pas trop chaude et qu’il ne risque pas de se brûler. Goûtez un peu de son assiette avant de le laisser manger.

  2. Évitez les aliments trop riches en beurre, en sel ou en sucre ou encore les plats trop épicés. Trop de sel ou de sucre peut provoquer l’apparition de problèmes de santé à long terme, et le palais de votre petit est probablement encore trop jeune pour tolérer les aliments trop épicés.

  3. Un bébé ne sait pas encore bien mâcher. Cela ne vient que plus tard et signifie qu’il peut facilement s’étouffer avec sa nourriture. Voici quelques précautions à prendre :

  • Écrasez ses aliments ou découpez-les en petits morceaux faciles à mâcher

  • Les aliments ronds (tomates cerises, raisins) doivent être coupés en deux ou en quatre

  • Les aliments cylindriques (saucisses, carottes) doivent être coupés dans le sens de la longueur puis découpés en tranches

  • Étalez la confiture ou le nutella sur du pain ou des biscuits secs au lieu de lui donner une cuillère à lécher

  • Évitez les aliments faciles à avaler comme les noix, les graines, le popcorn, les petits bonbons (durs ou mous).

Les allergies, intolérances ou sensibilités alimentaires

Lorsque vous commencez à diversifier l’alimentation de votre bébé, il est important de prêter attention à d’éventuels signes d’allergie ou d’intolérance alimentaire, en particulier vis-à-vis des aliments suivants :

  • Le lait de vache

  • Les œufs

  • Le blé

  • Le soja

  • Les cacahouètes

  • Les fruits à coque : amandes, noix, pistaches, noix de cajou ou de pécan

  • Le poisson : thon, saumon et morue notamment

  • Les fruits de mer et crustacés : crevettes, homard et palourdes notamment

Une allergie alimentaire peut se manifester par :

  • Des problèmes de peau, par exemple une éruption cutanée ou un gonflement

  • Des problèmes respiratoires, par exemple des éternuements, une respiration sifflante ou l’impression d’avoir la gorge serrée

  • Des problèmes digestifs, par exemple des nausées, des vomissements ou de la diarrhée

  • Des problèmes de circulation sanguine, par exemple un teint pâle, des vertiges ou une perte de connaissance.

Si votre enfant s’évanouit ou qu’il présente plusieurs des symptômes ci-dessus, emmenez-le immédiatement aux urgences. Votre enfant peut également simplement avoir une intolérance alimentaire ou être sensible à tel ou tel aliment, sans forcément faire de réaction allergique. Par exemple :

  • L’intolérance au lactose. Dans ce cas, votre bébé n’arrive pas à bien digérer les produits laitiers et peut avoir mal au ventre, de la diarrhée ou avoir le ventre gonflé.

  • Les sensibilités alimentaires. Votre enfant peut avoir des symptômes similaires à ceux d’une crise d’asthme s’il est sensible aux colorants, aux conservateurs ou aux additifs présents dans sa nourriture.

La bonne nouvelle, c’est que certaines allergies comme par exemple celles aux œufs ou au lait de vache disparaissent souvent avec l’âge, généralement avant 5 ans. Les allergies aux fruits de mer ou aux fruits à coque disparaissent d’elles-mêmes beaucoup moins fréquemment. Si vous pensez que votre enfant est allergique ou sensible à un aliment donné, contactez votre professionnel de santé. Celui-ci pourra effectuer les examens nécessaires pour confirmer le diagnostic, vous conseiller sur les façons de modifier le régime alimentaire de votre bébé, et vous expliquer comment réagir en cas de réaction allergique.

FAQ en un clin d’œil

Servez à votre bébé ou enfant des petits déjeuners équilibrés dans la même veine que ce que vous-même mangeriez :

  • Des œufs brouillés
  • Du pain grillé et de la confiture sans sucre
  • Des fruits frais et du yaourt.

Mélangez les différents groupes d’aliments (protéines, produits laitiers, fruits, légumes, céréales) dans vos idées de menus pour votre enfant, par exemple si vous les prévoyez à l’avance. Souvenez-vous qu’un bébé a besoin que sa nourriture soit coupée en petits morceaux. Il ne faut pas non plus que celle-ci soit trop chaude ou trop épicée.

En résumé

Si vous adorez faire la cuisine, le petit déjeuner est une bonne occasion de faire preuve de créativité. Cependant, on est parfois un peu pressé le matin et le petit déjeuner est aussi l’occasion de faire simple et rapide. Vous pouvez préparer les repas à l’avance pendant le week-end si vous savez que vous manquez de temps le matin : il vous suffit de congeler des petites portions individuelles que vous servirez en fonction des envies du jour. Essayez de varier les plaisirs, d’une part pour casser la routine, de l’autre pour fournir une alimentation variée et équilibrée à votre bébé, par exemple, des flocons d’avoine avec des fruits, un smoothie, des biscuits aux céréales complètes avec un peu de confiture ou encore, pourquoi pas, des œufs brouillés. Lorsque vous avez un peu plus de temps, par exemple le week-end, vous pouvez régaler votre bout de chou avec des pancakes ou des muffins à la myrtille ou à la banane. En plus, cela vous donne l’occasion de lui apprendre à aimer la cuisine en le faisant participer, par exemple en mélangeant la pâte ou en ajoutant les morceaux de fruits. Avec toutes ces idées de petits déjeuners sains pour votre enfant, vous commencerez la journée le ventre plein de bonnes choses !

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.