Femme enceinte consultant un projet de naissance

Comment Créer un Projet de Naissance

44 Vues
10/01/20
Temps de lecture : 6 min.

Au fur et à mesure que le jour merveilleux où vous serez enfin nez à nez avec votre bébé se rapproche, il peut être intéressant de réfléchir à vos préférences en ce qui concerne le travail et l’accouchement. Certaines futures mamans élaborent un projet de naissance afin de noter toutes les questions qu’elles peuvent se poser et ensuite l’utiliser comme support de discussion avec leur professionnel de santé.

Bien que la grossesse, le travail et l’accouchement soient remplis d’imprévus, le fait de discuter de vos préférences avec toutes les personnes impliquées peut vous aider à vous donner plus de confiance et avoir plus l’impression de contrôler les évènements. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons comment rédiger un projet de naissance, éventuellement avec l’aide de notre modèle, et quoi en faire une fois qu’il est rédigé.

Contenu de l'article

Qu’est-ce qu’un projet de naissance et en quoi est-ce utile ? Création d’un projet de naissance pour un accouchement par voie basse Modèle de projet de naissance et exemples Projet de naissance et césarienne Qu’est-ce qu’un projet de naissance AVAC ? Que faire une fois votre projet de naissance rédigé ? FAQs en un clin d’œil

Qu’est-ce qu’un projet de naissance et en quoi est-ce utile ?

Un projet de naissance est une liste de vos préférences en ce qui concerne l’environnement hospitalier, vos options médicales et les soins de votre nouveau-né immédiatement après sa naissance. Le projet (ou plan) de naissance fournit des indications au personnel soignant pour que vous n’ayez pas à vous en préoccuper au moment de la phase active du travail. Vous pouvez ainsi simplement vous concentrer sur le moment présent.

Le travail est une expérience fluide et un projet de naissance est tout simplement un guide ou une checklist. Vous pouvez changer d’avis à n’importe quel moment sur vos préférences, en accord avec votre professionnel de santé.

De la même manière que certains parents ne souhaitent pas connaître le sexe de leur enfant, il est parfaitement possible de ne pas rédiger de projet de naissance. Si votre professionnel de santé et vous avez parfaitement bien travaillé ensemble pendant ces derniers mois de grossesse, vous pouvez également lui faire confiance pour faire les meilleurs choix durant le travail, l’accouchement et les heures suivant la naissance de votre bébé.

Création d’un projet de naissance pour un accouchement par voie basse

Avant de commencer à rédiger votre projet de naissance, discutez avec votre professionnel de santé des différentes options que vous avez et renseignez-vous sur ce que l’hôpital (ou la clinique) et votre mutuelle peuvent vous proposer. Ces informations peuvent influer sur ce que vous déciderez d’ajouter (ou ce qu’il sera possible d’ajouter). N’hésitez pas à poser des questions : votre professionnel de santé et le personnel soignant veulent que tout se passe au mieux pour vous !

Lorsque vous rédigez un projet de naissance, il est conseillé de le faire court et facile à lire. Essayez de vous en tenir à une ou deux pages au maximum plutôt que de faire une checklist beaucoup trop détaillée.

Nous avons compilé ci-dessous quelques-unes des informations de base que les futures mamans font souvent apparaître dans leur projet d’accouchement par voie basse, y compris quelques questions qu’il peut être judicieux que vous vous posiez lorsque vous rédigerez votre projet.

Beaucoup de ces détails peuvent aussi être utiles si vous rédigez un projet pour un autre type de naissance, comme par exemple une césarienne ou un AVAC (accouchement vaginal après césarienne). Ces cas de figure seront également expliqués plus en détail. Bien sûr, à l’arrivée, c’est à vous de décider quoi inclure, mais ces exemples d’informations de projet de naissance peuvent constituer un bon point de départ si vous envisagez un accouchement par voie basse.

Informations générales et antécédents

  • Votre nom
  • Votre date prévue d’accouchement
  • Les coordonnées du médecin, de la sage-femme et du pédiatre
  • L’endroit où vous préfèreriez accoucher (ex. hôpital ou clinique)
  • L’adresse et les coordonnées de l’hôpital ou de la clinique
  • Le nom et les coordonnées de la personne qui sera présente à vos côtés lors du travail et de l’accouchement. Vous pouvez également préciser s’il s’agit de la personne que le personnel soignant doit consulter dans le cas où vous seriez dans l’impossibilité de répondre.
  • Tout antécédent médical important dont les professionnels de santé devraient être informés

Pendant le travail

  • De qui souhaitez-vous être accompagnée pendant le travail et l’accouchement (par exemple votre partenaire, votre mère, votre meilleur(e) ami(e), vos enfants ?)
  • Quelles positions souhaitez-vous essayer (p.ex. sur le dos, assise, en changeant de position régulièrement) ?
  • Si le travail ne progresse pas comme il le devrait, êtes-vous d’accord pour qu’il soit déclenché ?
  • Souhaitez-vous que l’on vous donne des antidouleurs (p.ex. une péridurale) ? Vous vous demandez ce que pensent les autres futures mamans de la gestion de la douleur pendant l’accouchement ? Répondez à notre quiz sur le soulagement de la douleur pour le découvrir !
  • Si l’hôpital accueille des étudiants, cela vous dérange-t-il si certains d’entre eux viennent observer ou participer au travail et à l’accouchement ?
  • Souhaitez-vous essayer des mesures de confort particulières, comme par exemple des exercices de respiration et de relaxation, pouvoir se déplacer, recevoir un massage, baisser les lumières ou écouter de la musique relaxante ?
  • Si c’est possible, souhaitez-vous passer une partie du premier stade de travail dans une baignoire ou utiliser un tabouret, un ballon ou une chaise d’accouchement ?
  • Comment souhaitez-vous vous hydrater ? Les choix possibles peuvent être de l’eau, de la glace pilée ou une perfusion.
  • Souhaitez-vous porter vos propres vêtements au lieu de la tenue fournie par l’hôpital ?

L’accouchement

  • Si votre hôpital l’autorise, souhaitez-vous qu’une personne soit présente avec vous en salle d’accouchement ?
  • Préférez-vous subir une épisiotomie ou risquer une déchirure du périnée ?
  • S’il s’avère qu’une césarienne est nécessaire, quel type d’anesthésie préféreriez-vous, si un choix est possible ?
  • Où souhaitez-vous que la personne qui vous accompagne se tienne lors de la naissance ? Et souhaitez-vous que celle-ci filme ou photographie l’accouchement si c’est autorisé ? Pensez bien à parler de ces préférences avec la ou les personnes qui seront avec vous le jour J. Il est possible qu’ils aient des envies ou des attentes sur la façon de vivre ce moment et qu’il faille que vous en discutiez.

Après la naissance

  • Souhaitez-vous que votre bébé soit placé sur votre poitrine pour un contact peau contre peau immédiat ou préférez-vous que votre bébé soit d’abord remis à votre partenaire ?
  • Souhaitez-vous discuter au préalable des soins médicaux à administrer à votre bébé ?
  • Préfèreriez-vous que votre bébé reste tout le temps à vos côtés ou acceptez-vous qu’il passe du temps en néonatalogie ?
  • Avez-vous prévu d’allaiter et, si oui, souhaitez-vous bénéficier de l’aide d’un conseiller en lactation ?
  • Souhaitez-vous que des rituels culturels ou traditionnels soient effectués juste après la naissance ?
  • Préférez-vous qu’une personne en particulier coupe le cordon et si oui, qui ?
  • Envisagez-vous de donner ou garder le sang du cordon de votre bébé ?
  • Avez-vous une préférence pour le premier bain de bébé ?

Il peut également être utile de discuter avec votre famille et vos amis de si vous souhaitez que l’on vous rende visite à l’hôpital et si oui, de quand ils pourraient venir vous rendre visite à vous et à votre bébé.

Pour récapituler brièvement, voici quelques éléments que vous pouvez envisager d’ajouter à votre projet de naissance :

Conseils pour un exemple de projet de naissance

Modèle de projet de naissance et exemples

Que vous vous inspiriez d’un modèle pour rédiger votre projet de naissance ou non, souvenez-vous que la priorité numéro 1 de votre professionnel de santé est votre bonne santé et celle de votre bébé. Concentrez-vous sur ce que vous voulez vraiment tout en gardant à l’esprit que le travail et l’accouchement sont pleins d’imprévus et qu’il est parfois impossible de tout contrôler. Voici quelques exemples de formulation de vos préférences dans votre projet de naissance :

« Si possible, je souhaiterais… »
« Sauf cas d’urgence, je préfèrerais… »
« Je préfèrerais X, mais seulement si c’est nécessaire. »
« Veuillez me laisser le choix de X si cela devient une possibilité, de façon à ce que je décide sur le moment. »

Projet de naissance et césarienne

Bien que votre projet de naissance pour un accouchement par voie basse inclue peut-être déjà vos préférences en cas de césarienne non anticipée, il est également possible que vous sachiez déjà que vous accoucherez par césarienne. Dans ce cas, utilisez les questions listées ci-dessus comme point de départ mais réfléchissez aussi à l’ajout de quelques précisions dans votre projet de naissance, comme par exemple :

  • De qui souhaitez-vous vous faire accompagner en salle d’accouchement
  • Si vous souhaitez ou non que le personnel médical note dans votre dossier le type d’incisions faites dans votre abdomen et votre utérus. Cela sera important à savoir pour de futures grossesses.
  • Vos préférences d’allaitement. Si votre bébé et vous êtes en bonne santé, il est fort probable que vous puissiez commencer à allaiter peu de temps après l’accouchement.
  • Vos préférences en matière d’antidouleurs post-accouchement

Qu’est-ce qu’un projet de naissance AVAC ?

AVAC est l’acronyme d’accouchement vaginal après césarienne. Les médecins pensaient auparavant qu’un accouchement par voie basse après une césarienne créait un risque que la cicatrice de la césarienne précédente se rompe.

De nos jours, on estime cependant que la plupart des futures mamans peuvent accoucher par voie basse normalement après avoir subi une césarienne. Évidemment, chaque grossesse est différente et un AVAC comporte toujours quelques risques. Il est donc conseillé de consulter votre professionnel de santé pour décider de ce qui vous convient le mieux.

Un projet de naissance AVAC peut être calqué sur le même modèle que pour un accouchement par voie basse, mais il peut également incorporer des éléments spécifiques à un projet de naissance par césarienne dans l’éventualité où votre professionnel de santé considèrerait le moment venu qu’un accouchement par voie basse serait trop dangereux pour vous ou votre bébé.
Par exemple, vous pouvez inclure vos préférences en matière de soulagement de la douleur ou de techniques de relaxation pour le travail actif, tout en incluant également vos préférences en matière d’anesthésie s’il s’avère qu’il faille opérer.

Un AVAC n’a pas 100 % de chances de réussir et il peut donc être utile de discuter des scénarios possibles et de vos options avec votre professionnel de santé d’abord et de ne rédiger votre projet de naissance qu’après.

Que faire une fois votre projet de naissance rédigé ?

Une fois votre projet de naissance prêt, discutez-en avec votre professionnel de santé, tout en sachant que vos préférences peuvent être impactées par :

  • les conseils de votre professionnel de santé, dont le but est de diminuer les risques pour votre santé sur la base de vos antécédents médicaux (si vous avez des doutes sur les conseils de votre professionnel de santé, n’hésitez pas à demander plus d’informations pour vous rassurer)
  • les politiques de l’hôpital ou de la clinique
  • les limites du possible et des équipements disponibles à l’hôpital ou à la clinique
  • les urgences qui peuvent se produire durant le travail ou l’accouchement, auquel cas votre équipe médicale pourra dévier du projet en fonction de ce qui est le mieux pour votre santé et celle du bébé.

Une fois votre projet de naissance prêt, distribuez-en des copies à votre médecin, votre sage-femme, votre doula et à la personne qui vous accompagnera. Gardez-en également quelques exemplaires dans votre sac d’accouchement.

FAQs en un clin d’œil

Quand dois-je préparer mon projet de naissance et le donner à mon professionnel de santé ?

Rédiger un projet de naissance n’est pas une obligation et si vous souhaitez en rédiger un, il n’y a pas véritablement de date limite pour le faire. Laissez-vous simplement beaucoup de temps avant votre date d’accouchement prévue pour y réfléchir et en discuter avec votre professionnel de santé. Si vous suivez des cours de préparation à l’accouchement, ceux-ci peuvent avoir des conseils supplémentaires sur quoi mentionner dans votre projet.

Que faire si mes préférences pour l’accouchement changent une fois que le travail a commencé ?

Une fois que le travail a commencé, ou une fois que vous êtes à l’hôpital, il est possible que vous changiez d’avis sur certaines choses comme les mesures de confort ou le soulagement de la douleur. Changer d’avis ne pose pas de problème, mais vos professionnels de santé vous renseigneront sur vos options.

Est-ce que je peux ajouter à mon modèle de projet de naissance des demandes concernant les soins de mon bébé ?

Bien sûr. Vérifiez d’abord les politiques de votre hôpital ou de votre clinique, mais vous pouvez inclure des détails comme par exemple si vous voulez que votre bébé soit exclusivement nourri au sein et si vous souhaitez que votre bébé reste avec vous ou soit emmené au service néonatalogie entre ces premiers repas.

Pampers

Ceci pourrait également vous intéresser :