Une mère et son nouveau-né

La naissance d’un enfant est un moment incroyablement excitant et merveilleux pour une mère. Cependant, la vie après l’accouchement implique aussi de naviguer en eaux inconnues, surtout si vous êtes une nouvelle maman. Parmi les événements que vous n’aviez pas nécessairement anticipés, il y a les saignements après l’accouchement, que l’on appelle les lochies. Dans la suite de cet article, nous répondons aux questions les plus fréquemment posées sur ces saignements postpartum.

Les saignements après l’accouchement, c’est quoi ?

On désigne généralement sous le nom de saignement postpartum les pertes vaginales de sang après l’accouchement et qui peuvent apparaître que vous ayez accouché par voie basse ou par césarienne. Ces pertes, appelés lochies, sont constituées d’un mélange de sang et de placenta. Pour faire simple, votre utérus se débarrasse de la membrane muqueuse qui recouvrait sa paroi pendant votre grossesse. Contactez votre professionnel de santé si vous pensez que vos saignements après l’accouchement ne sont pas les lochies.

Une perte de sang après l’accouchement est-elle normale ?

Les saignements après l’accouchement sont un phénomène normal au cours de la période postpartum. Il est également normal de retrouver des caillots de la taille d’une petite prune à cette période. Cependant, si vos pertes sont très abondantes, c’est-à-dire si vous consommez plus de deux serviettes hygiéniques en moins d’une heure, et particulièrement si vous souffrez en plus de douleurs au pelvis, de fièvre ou que votre bas-ventre est sensible au toucher, contactez votre professionnel de santé. En effet, vos saignements peuvent alors être provoqués par autre chose que l’expulsion normale de la muqueuse utérine après l’accouchement.

Les saignements postpartum sont-ils différents après un accouchement par césarienne ?

Les saignements postpartum ne sont généralement pas différents après un accouchement par césarienne. Ils peuvent cependant être moins importants.

Que faire en cas de saignements après l’accouchement ?

Pendant la période que durent vos pertes de sang après l’accouchement, vous devez porter un protège-slip et éviter les tampons. Les spécialistes conseillent de ne rien insérer dans votre vagin pendant au moins six semaines après l’accouchement.

Combien de temps durent les pertes de sang après l’accouchement (les lochies) ?

Les saignements après l’accouchement ne sont pas les mêmes pour toutes les femmes. Chez certaines, ils peuvent durer deux semaines, pour d’autres, un mois ou plus. De manière générale, pour la plupart des femmes, les pertes de sang cessent entre quatre et six semaines après l’accouchement.

Les lochies peuvent-elles s’arrêter au bout d’une semaine ?

Pas forcément. Les saignements après l’accouchement (les lochies) ne sont pas identiques pour toutes les femmes. Pour certaines, ils cessent deux semaines après la naissance de leur bébé, pour d’autres, ils durent plus d’un mois.

Les saignements après l’accouchement peuvent-ils s’arrêter et reprendre plus tard ?

Il peut vous arriver de constater une diminution des pertes de sang, mais les lochies en elles-mêmes ne s’arrêtent généralement pas complètement pour recommencer quelques jours plus tard. Les saignements très rouges des premiers jours après l’accouchement reviennent parfois aussi un peu plus tard. Vos saignements postpartum peuvent être plus importants :

Est-il normal de continuer à saigner deux, trois ou quatre semaines après l’accouchement ?

Oui. Les saignements après l’accouchement (les lochies) durent habituellement au moins deux semaines, voire souvent plus d’un mois. Cela varie d’une femme à l’autre, mais les saignements postpartum cessent généralement entre quatre et six semaines après l’accouchement.

À quoi ressemblent les saignements postpartum ?

Cela peut dépendre du temps écoulé depuis votre accouchement. Les lochies dont vous trouverez la trace sur vos serviettes hygiéniques pourront évoluer de la manière suivante :

  • Les saignements après l’accouchement (les lochies) commencent généralement par des pertes de sang importantes de couleur plus sombre.

  • Quelques jours après la naissance de votre bébé, les lochies peuvent toujours être importantes, et de couleur rouge vif.

  • Après environ une semaine, la couleur peut virer au rosâtre ou au marron, et le volume peut diminuer.

  • Après encore environ deux semaines, les pertes peuvent prendre une couleur marron clair ou jaunâtre et le volume diminue fortement. À terme, elles cessent complètement.

Est-ce que les pertes de sang après l’accouchement (les lochies) ressemblent aux règles ?

Les lochies ne sont pas des règles, notamment parce que le volume des pertes est beaucoup plus important et qu’il y a souvent présence de caillots. Ceux-ci peuvent atteindre la taille d’une prune, mais ne vous inquiétez pas, c’est normal. Les lochies durent également beaucoup plus longtemps qu’une menstruation normale. Par contre, les saignements après l’accouchement peuvent dégager une odeur rance ou de moisi, comme parfois les menstruations.

Prendre du recul

Les saignements après l’accouchement peuvent être pénibles à gérer, mais ils sont normaux au cours de la période postpartum et ne dureront pas. Gardez des serviettes hygiéniques à portée de main et portez éventuellement un protège-slip plus absorbant la nuit ou pendant les périodes de pertes plus importantes. Votre corps subit de nombreux changements en ce moment : il se remet de la grossesse et de l’accouchement. Ces premières semaines et mois ne sont pas de tout repos entre ça et le fait de devoir vous occuper de votre nouveau-né. Cependant, si vous avez le moindre doute sur le fait que tel ou tel symptôme soit normal ou non et que vous souhaitez obtenir des conseils personnalisés, n’hésitez pas à demander immédiatement de l’aide à votre professionnel de santé. Il vous sera également plus facile de surmonter les différentes épreuves qui vous attendent pendant cette période avec un peu d’aide et de soutien de la part de votre partenaire et de vos proches.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.

Tentez de gagner 1 an de couches Pampers