Allaitement d’un bébé

FAQ : Allaitement maternel

1
20/11/19
Temps de lecture : 5 min.

L’allaitement est une façon merveilleuse de nourrir votre bébé et de créer un lien avec lui. Il s’agit d’un processus naturel mais qui peut être difficile au début, quand vous n’avez pas encore l’habitude. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons ce qui se passe lorsque vous allaitez, les avantages pour vous et votre bébé ainsi que comment allaiter, que ce soit au sein ou en tirant le lait.

Contenu de l'article

Quels sont les avantages de l’allaitement maternel pour mon bébé ? Quels sont les avantages de l’allaitement maternel pour moi ? Comment puis-je allaiter ? À quoi ressemble du lait maternel sain ? Comment savoir si mon bébé a faim ? Faut-il allaiter souvent ? Comment savoir si mon bébé boit assez de lait ? Allaitement maternel : les comportements à adopter et éviter Comment tirer mon lait correctement ? À partir de quand faire le sevrage de l’allaitement maternel ? D’autres choses pour m’aider à allaiter ?

Quels sont les avantages de l’allaitement maternel pour mon bébé ?

L’allaitement maternel a plein d’avantages pour votre bébé. Le lait maternel est gorgé de minéraux et de nutriments pour aider la croissance de votre petit. Il diminue également les risques :

  • d’infections de l’oreille
  • d’allergies
  • d’eczéma
  • d’asthme
  • de vomissements
  • de diarrhées
  • de pneumonie
  • de diabète infantile
  • d’obésité à l’adolescence et à l’âge adulte
  • de mort subite du nourrisson (MSN)

D’après certaines études, il permet également de favoriser la croissance du cerveau de votre bébé.

Quels sont les avantages de l’allaitement maternel pour moi ?

L’allaitement maternel ne présente pas simplement des avantages pour le bébé, mais également pour sa mère. L’allaitement crée un lien entre la mère et son bébé car il stimule la production d’ocytocine, « l’hormone du bonheur » qui aide également l’utérus à retrouver sa taille pré-grossesse. Le lait maternel est pratique, n’a besoin d’aucune préparation et est toujours disponible. Autre avantage important : l’allaitement maternel pourrait réduire les risques de cancer du sein et des ovaires.

L’allaitement peut aussi vous aider à vous débarrasser du poids pris pendant la grossesse. Donner le sein brûle une partie des graisses accumulées pendant la grossesse, ce qui vous permet de perdre du poids à un rythme adapté à votre corps. Ne vous inquiétez pas si vous constatez que vous mettez du temps à perdre du poids, car votre corps aura besoin d’une partie de ces graisses au fur et à mesure que votre bébé grandit et a besoin de plus de lait.

Comment puis-je allaiter ?

Juste après la naissance de votre bébé, tenez-le directement contre votre peau. Cela devrait déclencher le réflexe qui fait en sorte que votre bébé s’accroche. Essayez de soulever votre sein avec votre main et de caresser la lèvre inférieure ou le nez de votre enfant avec votre téton. S’il baille ou ouvre grand la bouche, la langue légèrement sortie et en forme de gouttière, rapprochez-le et dirigez le téton vers son palais. Amenez le bébé vers votre sein, pas votre sein vers votre bébé.

Les nouveaux-nés peuvent téter chaque sein pendant 10 à 15 minutes. Peut-être que votre bébé ne voudra téter qu’un seul sein, ou voudra une double ration. Lorsqu’il lâche un sein, présentez-lui le deuxième pour voir s’il a toujours faim. Si ce n’est pas le cas, prévoyez simplement de commencer la prochaine tétée par ce deuxième sein. Vous pouvez tout à fait essayer différentes positions d’allaitement maternel jusqu’à trouver celle qui est la plus confortable.

À quoi ressemble du lait maternel sain ?

Les premiers jours d’allaitement, vous remarquerez peut-être que votre lait ressemble plus à une substance épaisse et jaunâtre. Vous vous demanderez peut-être si le lait maternel doit avoir cet aspect, mais rassurez-vous, c’est parfaitement normal. À ce stade, vous produisez ce que l’on appelle du colostrum, qui est destiné à être le premier repas de votre bébé et sa première immunisation contre les maladies. À cet âge, l’estomac de votre bébé ne peut contenir environ qu’une cuillère à café de liquide, alors ne vous attendez pas à ce qu’il mange beaucoup au début.

Vers le troisième jour après la naissance de votre bébé, vous remarquerez que votre lait devient plus crémeux. Ce lait transitionnel est produit pendant que votre corps passe de la production de colostrum à celle de lait maternel mature. Le lait mature sera produit pour de bon vers la fin de la deuxième semaine après la naissance de votre bébé. Il est plus clair que le lait transitionnel au début de la sécrétion, un peu comme du lait écrémé, mais devient plus crémeux au fur et à mesure que la tétée avance et que des graisses sont diffusées.

Comment savoir si mon bébé a faim ?

Une bonne coordination est également importante en matière d’allaitement maternel. Si votre bébé pleure, il a déjà faim depuis longtemps et un bébé mécontent peut avoir du mal à téter. Essayez de repérer les signes révélateurs de la faim, comme par exemple quand votre bébé :

  • a l’air très éveillé
  • plie les bras
  • ferme les poings
  • met ses doigts dans sa bouche
  • fait des mouvements de tétée.

Lorsque votre bébé est repu, il ferme les yeux et ses bras et jambes se détendent.

Faut-il allaiter souvent ?

Laissez votre bébé donner le tempo. Ne soyez pas surprise si les premiers jours, il veut téter toutes les heures. Cela aide à stimuler une production de lait qui soit bien adaptée aux besoins d’allaitement de votre nouveau-né. Au fur et à mesure de la transition au lait mature, attendez-vous à ce que la faim de votre bébé diminue, jusqu’à en général ne donner la tétée que toutes les 2 ou 3 heures, soit 8 à 12 fois par jour.

Comment savoir si mon bébé boit assez de lait ?

Vous vous demandez peut-être si votre bébé boit assez de lait. Si vous l’entendez avaler pendant la tétée, alors il reçoit bien du lait. S’il s’endort après un repas, alors il est clairement repu. Vous saurez que votre nouveau-né mange assez si :

  • Il mouille cinq ou six couches et fait plus de trois selles molles par jour jusqu’à l’âge de six semaines.
  • Son urine est jaune pâle, et non pas orange ou jaune foncé
  • Vos seins sont tendres au toucher après un repas.

Allaitement maternel : les comportements à adopter et éviter

Vous vous demandez peut-être ce que vous pouvez ou non faire pendant que vous produisez du lait ou si vous avez besoin d’un régime spécial allaitement pour garantir que votre bébé reçoit bien tous les nutriments dont il a besoin. Pendant que vous allaitez, vous pouvez :

  • consommer entre 450 et 500 calories supplémentaires par jour pour produire assez de lait.
  • manger du poisson ou des fruits de mers deux à trois fois par jour, mais évitez les poissons avec des niveaux de mercure ou de polluants élevés, comme l’espadon, le thon rouge, le maquereau roi ou le requin.
  • prendre des suppléments de vitamines pendant l’allaitement selon les recommandations de votre professionnel de santé, notamment en vitamines K et éventuellement D.
  • boire beaucoup de liquides.
  • éviter la caféine ou n’en boire que très peu pendant les premiers jours après la naissance de votre bébé.
  • éviter de boire de l’alcool.
  • consulter votre professionnel de santé en ce qui concerne la prise de médicaments pendant que vous allaitez. La plupart des médicaments ne comportent pas de risques, mais certains peuvent passer dans votre lait et être transmis à votre bébé.
  • éviter de fumer car le tabagisme passif peut poser un risque pour votre nourrisson et diminuer votre production de lait. Si vous fumez, attendez au moins deux heures avant de lui donner le sein pour que la concentration de nicotine dans le lait diminue.
  • consulter votre professionnel de santé pour savoir quels moyens de contraception sont compatibles avec l’allaitement.

Comment tirer mon lait correctement ?

La production de lait répond à la loi de l’offre et de la demande, donc plus vous donnez le sein ou tirez votre lait, plus vous produirez de lait. Tirer votre lait peut être une solution pratique si vous reprenez le travail mais allaitez toujours ou si vous souhaitez maintenir votre production de lait même lorsque votre bébé ne veut pas téter.

Voici quelques conseils pour tirer votre lait :

  • Détendez-vous. Le stress peut diminuer le volume de lait que vous produisez, alors trouvez un endroit calme où vous pouvez vous détendre pour tirer votre lait.
  • Tirez souvent votre lait. Cela maintiendra votre production de lait à un niveau élevé. Vous pouvez même tirer le lait des deux seins en même temps.
  • Donnez le sein à votre bébé quand il le demande. Si vous remarquez que votre bébé a faim, essayez de lui donner la tétée. Cela signifie également que vous produirez plus de lait quand vous le tirerez.
  • Buvez beaucoup de liquides.

À partir de quand faire le sevrage de l’allaitement maternel ?

Les professionnels de santé ne recommandent l’allaitement maternel exclusif que pendant les six premiers mois de votre bébé. Après cela, vous pouvez commencer un régime plus varié qui incorpore des aliments solides en plus du lait maternel, environ jusqu’à ses 1 an. Il n’y a pas de date précise pour quand arrêter l’allaitement maternel : cela doit être un choix qui semble juste pour vous et pour lui. Quand vous vous sentirez prête pour le sevrage de l’allaitement maternel, vous aurez peut-être besoin de conseils.

D’autres choses pour m’aider à allaiter ?

Vous aurez peut-être besoin d’aide les premiers temps, particulièrement si c’est la première fois que vous allaitez, et c’est tout à fait normal. Voici quelques conseils pour vous rendre l’allaitement plus facile :

  • N’ayez pas peur de demander de l’aide. La première fois que vous donnez la tétée à votre bébé, demandez de l’aide. Une infirmière de maternité ou un conseiller en lactation peut vous aider à trouver la meilleure position d’allaitement pour votre nouveau-né et l’aider à s’agripper correctement.
  • Envisagez de garder bébé dans la même chambre que vous. Pour les six premiers mois, cela peut être plus pratique pour vous de garder votre bébé dans la même chambre que vous, dans son berceau ou lit de bébé, de manière à lui donner le sein plus facilement quand il a faim.
  • Essayez de ne pas lui donner la tétine trop tôt. Ne donnez pas une tétine à votre bébé trop tôt. En effet, le geste de succion n’est pas le même qu’avec un sein, et cela peut interférer avec l’allaitement. Les spécialistes recommandent d’attendre que l’allaitement soit une routine bien établie pour lui donner une tétine, soit généralement trois ou quatre semaines après la naissance.
  • Prenez soin de vos mamelons. Vous pouvez laisser le lait sécher naturellement sur vos mamelons, ce qui peut même les soulager, mais si vous n’avez pas le temps, tapotez-les doucement avec un tissu pour les sécher. Utilisez des coussinets de soutien-gorge pour éviter les fuites et changez-en souvent. Lorsque vous vous lavez, évitez de trop mettre vos mamelons en contact avec le savon ou le shampoing. Si vous avez les mamelons desséchés ou crevassés, vous pouvez étaler dessus un peu de colostrum ou de lait après chaque tétée pour apaiser vos seins et les aider à conserver leur humidité. Consultez votre professionnel de santé si vous constatez les signes ou symptômes d’une mastite comme par exemple des seins douloureux et des symptômes proches de ceux de la fièvre.

L’allaitement maternel est un processus naturel, mais votre bébé et vous aurez peut-être besoin d’un peu de temps avant qu’une routine réussie ne s’installe. En réalité beaucoup de mamans ont besoin d’aide à un moment ou un autre. Pour vous aider pendant ces premières tétées, renseignez-vous sur la façon de donner le sein à un nouveau-né. Un conseiller en lactation pourra aussi vous apprendre les bonnes techniques d’allaitement.

Pampers
Voir toutes les sources

Ceci pourrait également vous intéresser :