Symptômes et traitement d’une mastite

La mastite est une infection mammaire qui cause habituellement des douleurs ou une sensibilité au niveau du sein. Elle apparaît le plus souvent pendant les premières semaines de l'allaitement, mais chez certaines mamans, elle peut apparaître plus tard. Il est alors essentiel de traiter cette infection le plus tôt possible afin d'éviter toute complication. Demandez conseil à votre médecin si vous suspectez un début de mastite. Une bonne technique d’allaitement peut également aider à prévenir et résoudre plus rapidement le problème. Il s’agit de faire en sorte que chaque sein soit suffisamment vidé de son lait à la fin de la tétée. Pour en savoir plus, découvrez dans cet article quels sont les symptômes d’une mastite, les facteurs de risque, ainsi que les mesures à prendre pour prévenir et traiter cette infection.

Qu'est-ce qu’une mastite inflammatoire ?

La mastite survient lorsque le tissu mammaire s'enflamme à la suite d'une infection. Elle affecte le plus souvent les mères qui allaitent dans les 6 à 12 premières semaines mais parfois elle peut apparaître plus tard, on parle alors de mastite lactationnelle. La mastite peut être douloureuse et peut vous donner envie d'abandonner l'allaitement. Toutefois, une fois remise, vous pouvez continuer l’allaitement sans douleur : à vous de prendre la décision qui vous conviendra le mieux en fonction de votre situation et de ce qui vous semble le plus adapté pour vous et votre bébé.

Signes et symptômes d’une mastite

Lorsque vous commencez à allaiter, il est normal que vos seins soient un peu sensibles ou douloureux. Alors, comment savoir s’il s’agit d’une mastite ? Voici plusieurs signes et symptômes qui pourraient annoncer une mastite :

  • Des douleurs ou une sensation de brûlure dans le sein pendant l'allaitement (cette infection n'affecte habituellement qu'un seul sein)

  • Un gonflement de la poitrine inhabituel

  • Une sensation de chaleur dans le sein

  • Des rougeurs sur le sein (souvent sur les extrémités)

  • Une sensation de fatigue et de déprime

  • De la fièvre et des frissons

Structure d’un sein

Quelles sont les causes de la mastite ?

Les origines de la mastite sont le plus souvent :

  • Le lait qui stagne dans le sein. Si votre sein n’a pas été suffisamment vidé à la tétée, le lait restant peut alors causer des douleurs mammaires et mener à une infection.

  • Un canal lactifère bouché. Si l’un des canaux lactifères est obstrué, il peut y avoir accumulation de lait. Si l’obstruction n'est pas traitée, une infection mammaire peut alors survenir.

  • Les bactéries. Les bactéries venant de votre peau et de la bouche de votre bébé peuvent pénétrer dans les canaux lactifères. Cela est plus fréquent si les seins sont gercés ou fissurés.

Voici d’autres facteurs sur lesquels vous pouvez être vigilante :

  • Vos mamelons sont enflammés voire crevassés

  • Si vous avez déjà eu une mastite antérieure, vous pouvez être sujette à une mastite lactationnelle récurrente

Comment prévenir la mastite ?

Voici quelques conseils pour aider à prévenir la mastite :

  • Assurez-vous que votre bébé soit bien installé pendant l'allaitement

  • Changez de position pendant l'allaitement pour aider à drainer complètement chaque sein

  • Evitez de porter soutien-gorge trop ajusté, qui exercerait trop de pression sur le sein

  • Assurez-vous que votre premier sein soit complètement vidé avant de passer au suivant

  • Allaitez aussi longtemps que votre bébé a faim. Ne laissez pas passer trop de temps entre les tétées

  • Pour faciliter le drainage du sein, appliquez une compresse chaude (ou un gant de toilette chaud et humide) sur vos seins, ou prenez une douche chaude avant d'allaiter

  • Découvrez plus d’informations sur l'allaitement, et si vous souhaitez l’aide d’un professionnel, n’hésitez pas à contacter une sage-femme, une consultante en lactation ou votre médecin pour apprendre les techniques appropriées.

Lorsque que vous souhaiterez mettre fin à l'allaitement, vous vous demanderez peut-être comment ralentir la production de lait et éviter ainsi une mastite. La solution passe par un sevrage progressif. Parlez-en à une sage-femme, une consultante en lactation ou à votre médecin pour en savoir plus.

Allaitement et mastite

La mastite ne présente pas de risque de contamination du lait et l’allaitement est donc sans danger pour votre bébé. Cela peut être inconfortable, mais le fait de continuer d’allaiter peut accélérer la guérison et empêcher votre mastite d’empirer. De plus, les propriétés antibactériennes du lait maternel permettront de renforcer le système immunitaire de votre bébé.

Il peut occasionnellement arriver que sur le sein touché, la tétée se révèle trop douloureuse. Si c’est le cas, vous pouvez essayer de laisser couler un peu de lait sur un tissu absorbant ou sur une serviette pendant que votre bébé se nourrit à l’autre sein. Une fois la pression sur le sein souffrant de mastite un peu relâchée, vous pouvez essayer de finir la tétée sur celui-ci. La gêne devrait avoir diminué. Vous pouvez aussi tirer le lait de ce sein et le donner à votre bébé ou le garder pour plus tard.

La gêne causée par une mastite peut vous donner envie d’arrêter l’allaitement, mais avec un traitement adéquat, le problème sera vite résolu et votre bébé et vous pourrez continuer à profiter des bénéfices de la tétée.

Quand dois-je consulter un médecin ?

Un traitement rapide de la mastite est essentiel. Si vous constatez des signes avant-coureurs mais que ceux-ci ne semblent pas disparaître, consultez votre professionnel de santé ou votre conseiller en lactation. Si elle empire, la mastite peut provoquer des poussées de fièvre et faire apparaître du pus ou du sang dans votre lait ou encore des lignes rouges allant de votre mamelon à votre aisselle. Si aucun traitement n’est suivi, les symptômes peuvent s’aggraver et un abcès peut se développer.

Traitement de la mastite

Il est important de traiter la mastite dès les premiers signes. Vous ressentirez dans un premier temps des symptômes grippaux, accompagnée ou suivis d'une douleur du sein. À ce stade, il est important de parler à votre médecin pour soigner votre mastite, car si elle n'est pas traitée, elle peut s’aggraver. Si le traitement prescrit par votre médecin ne produit pas d’amélioration ou si cette infection devient récurrente, consultez à nouveau. Un autre traitement pourra par exemple vous être prescrit (votre médecin peut prévoir des antibiotiques compatibles avec l’allaitement).

Voici quelques conseils qui pourront vous aider à soulager les symptômes de la mastite:

  • Suivez les conseils de prévention ci-dessus, car ils peuvent également aider à résoudre le problème (par exemple, l'allaitement régulier va aider à réduire l'inflammation et à ouvrir la zone bloquée)

  • Prenez un bain d'eau tiède, en gardant les seins immergés, pendant 10 minutes, plusieurs fois par jour. Cela peut aider à éliminer les sécrétions sèches qui bloqueraient les canaux lactifères.

  • Demandez à votre médecin si vous pouvez prendre un analgésique pour aider à réduire la douleur

  • Reposez-vous (reposez-vous au lit avec votre bébé, cela va également vous permettre de l’allaiter plus fréquemment)

  • Buvez beaucoup d'eau pour aider votre corps à combattre l'infection

  • Si l'allaitement est trop douloureux, vous pouvez essayer de tirer votre lait

La mastite peut vous faire passer l’envie d’allaiter, mais sachez qu'une fois que l'infection dissipée, vous pourrez reprendre l'allaitement normalement et profiter de cette période privilégiée avec votre bébé. A vous de prendre la décision qui vous conviendra le mieux. Nous sommes de tout cœur avec vous !

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.

Pampers