Mère allaitant son nouveau-né

Lorsque vous commencez à allaiter, vous pouvez vous demander si votre bébé est assez nourri. Si vous remarquez que votre bébé ne prend pas de poids ou n’utilise pas assez de couches, il est possible que cela soit dû à une quantité de lait maternel insuffisante pour votre bébé. Cela peut se produire si votre bébé ne tète pas correctement ou, dans des cas plus rares, si vous produisez moins de lait. La bonne nouvelle, c’est que la plupart des femmes produisent environ 30 % plus de lait que ce que boivent leurs bébés, donc il y a un peu de marge. Il est toujours sage d’en parler avec votre professionnel de santé si cela vous préoccupe. Si vous êtes inquiète quant à la quantité de lait maternel que vous produisez, la suite de cet article vous permettra de découvrir des façons d’augmenter ou de relancer naturellement votre lactation, et d’apprendre pourquoi vous en produisez peut-être moins que ce que vous souhaiteriez.

Les signes que votre bébé reçoit une quantité de lait maternel suffisante

Au lieu d’essayer d’évaluer quelle quantité de lait maternel vous produisez, il est plus important de garder un œil sur les signes qui indiquent que cette quantité de lait maternel suffit à votre bébé. Posez-vous ces questions :

  • Votre bébé prend-il du poids ? L’un des signes les plus fiables de la bonne alimentation de votre bébé est sa prise régulière de poids. Gardez à l’esprit que votre bébé perdra sûrement un peu de poids dans les premiers jours après la naissance (en général pas plus de 7 pour cent du poids à la naissance), mais ce poids devrait être repris dans les deux semaines.

  • Votre bébé utilise-t-il assez de couches ? Le nombre de couches pour nouveau-né que votre bébé consomme est un bon indicateur du fait qu’il reçoit une quantité suffisante de lait maternel. Attendez-vous à changer six couches mouillées par jour, et vérifiez que votre bébé va à la selle trois à quatre fois par jour. Les selles seront noires et collantes pendant les premiers jours après la naissance (ce que l’on appelle le méconium), mais deviendront molles et jaunâtres par la suite. L’urine devrait avoir une couleur jaune pâle, pas jaune foncé ou orange.

  • Votre bébé tète-t-il souvent ? Les nouveau-nés ont tendance à téter 8 à 12 fois par jour, soit environ toutes les deux à trois heures. Cette fréquence peut augmenter en corrélation avec les poussées de croissance.

  • Est-ce que votre bébé a l’air rassasié après la tétée ? Un bébé qui a reçu une quantité de lait maternel suffisante a les bras détendus et les paumes grandes ouvertes. Un bébé qui a faim a généralement les bras pliés et les poings fermés. Parfois, il essaye de sucer ses doigts.

  • Est-ce que votre bébé a l’air content entre les tétées ? Si votre bébé a l’air repu, content, éveillé et actif (pas grincheux ni difficile) après les tétées, il y a des chances pour qu’il reçoive la nourriture dont il a besoin.

  • Est-ce que vos seins sont moins fermes après la tétée ? Vos seins peuvent sembler fermes et gonflés (« remplis ») avant la tétée et moins après. Cette différence s’atténue avec le temps.

Si la quantité de lait maternel que reçoit votre bébé ne suffit pas, vous remarquerez peut-être aussi qu’il a sommeil tout le temps ou la plupart du temps. Ne manquez pas d’appeler votre professionnel de santé si c’est le cas.

Qu’est-ce qui fait baisser la quantité de lait maternel ?

Si votre nouveau-né ne reçoit pas la nourriture dont il a besoin, il y a plus de chance que cela vienne du fait qu’il ne tète pas correctement que parce que la quantité de lait maternel est insuffisante. Informez-vous sur la manière de le faire téter correctement pour obtenir des conseils supplémentaires ou essayer une nouvelle position. Cependant, si certains facteurs peuvent augmenter ou relancer la lactation, d’autres peuvent la faire chuter, notamment :

  • Attendre trop longtemps avant de commencer à allaiter (idéalement, vous pouvez envisager de commencer à allaiter environ une heure après l’accouchement, mais dans certains cas cela peut ne pas être possible)

  • Ne pas allaiter assez souvent (les experts conseillent d’allaiter 8 à 12 fois par jour)

  • Utiliser certains médicaments, par exemple ceux contenant de la pseudoéphédrine ou encore certains types de contraceptifs hormonaux

  • Le fait que votre bébé ne tète pas correctement et ne déclenche ainsi pas la production de lait maternel en quantité suffisante

  • Avoir subi une opération de chirurgie mammaire

  • Si votre enfant est né prématuré

  • Si vous avez une pression sanguine trop élevée à cause de la grossesse

  • L’obésité

  • Si vous avez un diabète insulino-dépendant

  • Si vous n’avez pas un mode de vie sain : essayez de manger équilibré, de beaucoup boire d’eau, de bien dormir et de minimiser le stress

  • Si vous fumez ou buvez de l’alcool.

Comment relancer ou augmenter la lactation ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des façons de relancer ou d’augmenter la lactation, c’est-à-dire la quantité de lait maternel que vous produisez. Voici quelques idées :

  1. Allaitez dès que possible. Si vous le pouvez, n’attendez pas trop après la naissance de votre enfant pour commencer à allaiter. Idéalement, vous pouvez commencer après environ une heure. Cependant, dans certains cas, par exemple si vous vous remettez d’une césarienne, vous pouvez vous retrouver à ne commencer à allaiter que plus tard. Ne vous inquiétez pas si c’est votre cas et essayez un autre des conseils ci-dessous.

  2. Utilisez un tire-lait régulièrement. Plus vous pomperez, plus vous produirez une grosse quantité de lait maternel. Si vous travaillez, essayez de tirer votre lait pendant 15 minutes toutes les quelques heures. Vous pouvez aussi gagner du temps en tirant le lait des deux seins simultanément grâce à un tire-lait à double pompage.

  3. Allaitez souvent. Votre bébé voudra probablement téter 8 à 12 fois par jour. Si votre bébé tète souvent ou si vous utilisez un tire-lait entre chaque tétée, vos seins seront stimulés et produiront plus de lait.

  4. Assurez-vous qu’il tète correctement. Il est important que votre bébé tète correctement et avale bien lorsqu’il se nourrit. En cas de doute, un conseiller en lactation ou votre professionnel de santé pourront vous aider à confirmer que votre bébé tète et avale correctement.

  5. Allaitez des deux seins. Pensez à bien alterner les deux seins. Chaque sein doit être vidé pour produire plus de lait. Vous pouvez également utiliser un tire-lait pour tirer le trop-plein de lait.

  6. Ne sautez pas les tétées. Essayez de vous en tenir à des horaires de tétée fixes. Si vous travaillez en même temps que vous allaitez et que vous tirez votre lait, essayez de ne pas sauter de sessions car cela peut jouer sur la quantité de lait maternel produite.

  7. Sauf contre-indication de votre professionnel de santé, évitez de donner à votre enfant du lait artificiel ou des céréales avant l’âge de 6 mois. Si vous introduisez les aliments solides ou le lait artificiel un peu trop tôt dans le régime alimentaire de votre bébé, celui-ci peut se désintéresser progressivement de la tétée, ce qui diminuera la quantité de lait maternel produite pour nourrir bébé.

  8. Attendez avant de lui proposer une tétine. Il est conseillé d’attendre au moins trois à quatre semaines après la naissance pour commencer à proposer une tétine à votre enfant. Cela laisse le temps à votre production de lait maternel de se stabiliser.

  9. Parlez des médicaments à votre professionnel de santé. Certains médicaments peuvent diminuer la quantité de lait maternel produite. Parlez des médicaments disponibles avec votre professionnel de santé, car il peut exister des solutions compatibles avec l’allaitement.

Quels sont les aliments favorisant l’allaitement ?

Aucun aliment n’est individuellement capable d’augmenter ou de relancer votre lactation. Cependant, des habitudes alimentaires saines suffisent le plus souvent à garantir une bonne production de lait maternel. Voici quelques conseils pour savoir quoi manger pour avoir beaucoup de lait maternel :

  • Augmentez les calories. La production de la quantité de lait maternel nécessaire pour votre bébé requiert un apport d’environ 500 à 600 calories supplémentaires par jour. Si vous ne savez pas exactement combien de calories il vous faut, consultez votre professionnel de santé.

  • Mangez beaucoup de fruits, de légumes et de céréales complètes. Votre professionnel de santé peut vous conseiller des compléments en vitamines si votre régime alimentaire ne suffit pas à subvenir à tous vos besoins. Assurez-vous de bien recevoir au moins 400 µg d’acide folique par jour.

  • Mangez des produits laitiers. Le lait, le yaourt et le fromage peuvent vous apporter les 1 000 mg de calcium nécessaires chaque jour. Si vous ne mangez pas assez de calcium, que vous faites une intolérance au lactose ou que vous êtes allergique aux produits laitiers, votre professionnel de santé pourra vous prescrire des compléments en calcium.

  • Buvez beaucoup. Visez un objectif d’au moins 8 verres d’eau, de jus de fruit ou de lait par jour. En effet, la déshydratation contribue à réduire votre production de lait maternel. Évitez les sodas et les boissons caféinées.

  • Mangez du poisson et des fruits de mer. Du poisson ou des fruits de mer deux ou trois fois par semaine peut représenter une source fiable de protéines, de vitamines et de minéraux pour votre bébé et vous. Évitez cependant les poissons ou fruits de mer riches en mercure.

Quand demander de l’aide à votre professionnel de santé ?

Il est possible que vous continuiez à rencontrer des difficultés à allaiter malgré tous les conseils ci-dessus. Parfois, il est simplement question de patience et d’entraînement. Si vous n’êtes toujours pas sûre de produire assez de lait pour votre bébé, parlez-en à un conseiller en lactation ou à votre professionnel de santé pour obtenir des conseils personnalisés.

FAQ en un clin d’œil

  • Il n’est pas tant question de savoir quoi manger pour avoir beaucoup de lait maternel que de savoir manger équilibré. Mettez beaucoup de fruits, de légumes, de céréales complètes et d’aliments riches en calcium et en protéines au menu.

  • Plus vous tirez votre lait, plus vous en produirez. Si vous avez repris le travail, essayez de tirer votre lait pendant environ un quart d’heure toutes les deux heures. S’il vous reste du lait après la tétée, vous pouvez également tirer votre lait à ce moment-là. Vous pouvez également gagner du temps en tirant le lait des deux seins en même temps grâce à un tire-lait à double pompage.

  • Buvez beaucoup, que ce soit de l’eau, du jus de fruits ou du lait. Essayez d’éviter les sodas et les boissons caféinées comme le thé et le café.

Alors ne vous inquiétez pas ! Même si vous pensez que vous ne produisez pas assez de lait, il existe des moyens d’augmenter votre production de lait maternel. En suivant ces conseils et en vous adressant à votre professionnel de santé, vous pouvez vous assurer que votre bébé reçoit bien la nourriture dont il a besoin.

Pampers