Femme avec son nouveau-né après une césarienne

FAQ : L’accouchement par césarienne

2 Vues
17/04/20
Temps de lecture : 4 min.

Une césarienne est parfois nécessaire pour garantir votre sécurité et celle de votre bébé, même si vous auriez peut-être préféré accoucher par voie basse. Qu’elle soit programmée ou non, l’opération n’est pas anodine et vous avez sûrement de nombreuses questions. Voici donc un florilège des questions les plus fréquentes et réponses sur la césarienne.

Une césarienne, c’est quoi ?

Une césarienne consiste à faire sortir le bébé à travers une incision pratiquée dans la paroi abdominale et l’utérus de la mère au lieu de le faire passer par le vagin. En France, environ 20 % des accouchements se font par césarienne.

Quand programme-t-on une césarienne ?

Pour certaines futures mamans, une césarienne est préconisée par leur médecin à titre préventif avant même le début du travail.

Il existe de nombreuses raisons de conseiller un accouchement par césarienne : citons les grossesses multiples, les femmes ayant déjà eu une césarienne, mais aussi une présentation du bébé par le siège (pieds ou fesses en premier au lieu de la tête la première), un bébé trop gros ou des pathologies chroniques de la mère telles que des problèmes cardiaques, du diabète, une tension artérielle élevée ou des problèmes rénaux. Tous ces facteurs sont susceptibles de compliquer un accouchement par voie basse.

Certaines futures mamans choisissent d’accoucher par césarienne. Cependant, les médecins préfèrent souvent conseiller l’accouchement par voie basse si la grossesse n’est pas considérée comme étant à risque.

Quand est-il nécessaire de pratiquer une césarienne en urgence ?

Vous souhaitiez peut-être accoucher par voie basse, mais malheureusement, les circonstances exigent parfois une césarienne en urgence. Votre médecin peut vous conseiller un accouchement par césarienne assez tard pendant votre grossesse, voire après le début du travail.

Les situations suivantes peuvent par exemple exiger une césarienne en urgence : si la mère souffre de prééclampsie ou de placenta praevia (le placenta se détache et est expulsé avant le bébé), si le col de l’utérus arrête de se dilater en cours de travail, si la paroi utérine se rompt ou si la mère a une crise d’herpès au moment du travail.

La césarienne en urgence peut également être conseillée si le pouls du bébé est faible, s’il y a des signes de souffrance fœtale, si un problème est détecté au niveau du cordon ombilical ou si le bébé ne descend pas dans le vagin.

Comment puis-je me préparer à un accouchement par césarienne ?

Les préparatifs sont dans l’ensemble les mêmes que pour un accouchement par voie basse. Vous devrez préparer un sac d’accouchement et, si vous le souhaitez, un projet de naissance. Votre personnel soignant discutera avec vous des moyens de soulager la douleur qui vous sont accessibles et, dans le cas d’une césarienne programmée, on vous demandera très vraisemblablement de jeûner la nuit précédente. Il est possible que l’on vous demande de signer une déclaration de consentement.

Qu’est-ce qu’il se passe durant une césarienne ?

Comme pour toute opération chirurgicale, vous serez préparée à l’avance : intraveineuse pour rester hydratée, nettoyage avec solution antiseptique, etc. Dans certains cas, l’anesthésie se fera par péridurale, mais pour les césariennes réalisées en urgence, il est possible que vous soyez placée sous anesthésie générale.

Lors de l’opération, le chirurgien pratique une incision horizontale de 10 à 15 cm de long au-dessus de votre pubis, à peu près au niveau de l’élastique de votre culotte. Il réalise une incision à travers les tissus et sépare vos muscles abdominaux, puis pratique une nouvelle incision dans votre utérus pour l’ouvrir. Lorsque le médecin fera sortir votre bébé, vous aurez peut-être l’impression que l’on vous tire sur le ventre. Le cordon ombilical est ensuite coupé et le bébé est soulevé.

Votre partenaire peut souvent être présent à vos côtés au bloc opératoire, à condition de porter une blouse ou toute autre mesure de précaution préconisée par l’hôpital. Si votre partenaire ou vous-même avez le cœur sensible, vous pouvez détourner le regard lorsque les médecins sortent bébé. Il est cependant courant de positionner un écran pour cacher le bas de votre corps.

Vous pouvez le plus souvent voir votre bébé immédiatement après la naissance. Cependant, cela sera peut-être court car le personnel soignant doit effectuer des contrôles du pouls, de la température et de la couleur de votre nouveau-né. Pendant que votre enfant est examiné, le placenta est extrait et les incisions sont suturées. On vous administrera également des antibiotiques pour combattre les éventuelles infections.

Vous serez ensuite placée en salle de repos et surveillée pendant plusieurs heures, mais vous pourrez alors le plus souvent tenir votre bébé dans vos bras, essayer d’allaiter et profiter du contact peau à peau.

Serai-je consciente pendant la césarienne ?

Si la césarienne a été programmée, vous pourrez probablement bénéficier d’une anesthésie par péridurale, ce qui signifie que vous serez consciente pendant l’accouchement. Cependant, il est possible que l’on vous mette sous anesthésie générale s’il s’agit d’une césarienne réalisée en urgence, de façon à mieux garantir un accouchement rapide et sûr de votre bébé.

Combien de temps dure un accouchement par césarienne ?

Bien que le cas de chaque femme soit unique, un accouchement par césarienne peut ne durer que 15 à 20 minutes, auxquelles s’ajoutent environ 45 minutes pour recoudre les incisions utérines et abdominales.

Puis-je tenir mon bébé dans mes bras immédiatement après la césarienne ?

Discutez-en avec votre professionnel de santé avant l’opération car il est possible que cela change d’un hôpital à l’autre. Le plus souvent, votre bébé vous sera brièvement confié presque immédiatement après la naissance puis vous sera rendu une fois les incisions suturées pour que vous puissiez bénéficier du contact peau à peau avec lui et ainsi renforcer vos liens.

Puis-je allaiter après une césarienne ?

En ce qui concerne le début de l’allaitement, il n’y a aucune différence entre un accouchement par césarienne et un accouchement par voie basse. Si vous êtes tous les deux en bonne santé, votre nouveau-né pourra essayer de téter et de se nourrir de colostrum, qui est très riche en nutriments, peu de temps après l’accouchement.

Combien de temps dure la convalescence après une césarienne ?

La convalescence n’est pas la même pour toutes les mamans, mais elle est généralement plus longue que pour un accouchement par voie basse. Le plus souvent, vous devrez rester à l’hôpital quatre jours après la naissance, le temps que votre personnel soignant s’assure de votre bonne santé et de votre bonne récupération.

Même si ce n’est pas toujours facile avec un nouveau-né, essayez de vous reposer autant que possible. Évitez de soulever des objets plus lourds que votre bébé, restez en contact avec votre médecin pour qu’il vous enlève les points de suture sur votre ventre (ceux sur votre utérus se dissolvent) et nettoyez régulièrement la cicatrice pour éviter les infections. Enfilez des vêtements amples qui ne frottent pas ou n’irritent pas la cicatrice. Vous serez très vraisemblablement aussi interdite de conduite et de sport tant que votre médecin ne vous donne pas le feu vert, le plus souvent entre deux et quatre semaines après la naissance. La convalescence après une césarienne sans complications dure en général en tout entre quatre et six semaines.

Quels sont les risques associés à une césarienne ?

Un accouchement par césarienne n’est pas une opération anodine et, comme pour toute naissance, des complications sont possibles, bien que rares. Votre professionnel de santé sera en mesure de vous conseiller la meilleure technique d’accouchement en fonction de votre cas particulier. Les médecins regardent toujours à la fois les avantages et les inconvénients d’une césarienne par rapport à un accouchement par voie basse. Vous pouvez donc leur demander pourquoi une césarienne vous est conseillée et s’il existe éventuellement des alternatives.

Vais-je ressentir les symptômes du travail avec la césarienne ?

Si votre césarienne a été programmée et qu’elle est déclenchée avant le début du travail, vous ne remarquerez évidemment pas les symptômes associés. Cependant, une césarienne peut parfois être décidée en urgence après le début du travail. Il peut donc être utile, que vous vous prépariez ou non à un accouchement par césarienne, de savoir identifier les signes du travail qui commenceront à apparaître au troisième trimestre de grossesse, généralement entre les semaines 38 et 42.

Essayez de garder en tête que peu importe le type d’accouchement, par césarienne ou par voie basse, votre personnel soignant sera là pour que tout se passe bien pour vous.

Pour les mamans actives comme vous, le fait de tirer et conserver votre lait maternel peut vous changer la vie. Cela peut vous permettre d’être plus flexible en ce qui concerne les repas de bébé, ou de laisser quelqu’un d’autre s’en occuper. Servez-vous de tous ces conseils pour vous habituer à conserver, décongeler ou réchauffer votre lait maternel : cela sera bientôt une seconde nature pour vous et votre bébé.

Pampers
Voir toutes les sources

Ceci pourrait également vous intéresser :