3e trimestre de grossesse

C’est la dernière ligne droite! Le troisième trimestre de grossesse est la période la plus excitante de la grossesse et vous serez sans doute impatiente à l’idée d’enfin tenir votre nouveau-né dans vos bras. Dans la suite de cet article, nous vous présentons le développement de votre fœtus et les symptômes courants du 3ᵉ trimestre de grossesse. Nous vous proposons également une liste de choses à faire pendant ces trois mois avant l’arrivée de votre enfant pour que vous soyez le plus prête possible!

Combien de temps dure le 3ᵉ trimestre de grossesse?

Vous vous demandez peut-être quand commence le troisième trimestre de grossesse. Officiellement, il dure de la semaine 28 à la semaine 40, soit 13 semaines, mais en réalité, il s’arrête à la naissance de votre enfant.

Peu de femmes accouchent exactement à la date prévue et l’on considère qu’une grossesse est « à terme », c’est-à-dire d’une durée normale, à partir du moment où l’accouchement se produit entre le début de la 38ᵉ semaine et la fin de la 42ᵉ semaine d’aménorrhée (depuis le début de vos dernières règles). Cela correspond à une période allant de deux semaines avant la durée moyenne d’une grossesse, 40 semaines, à deux semaines après celle-ci.

On parle de naissance prématurée lorsque l’accouchement se produit avant la 38ᵉ semaine. Il est important de savoir quels en sont les signes avant-coureurs pour pouvoir réagir rapidement en cas de déclenchement prématuré du travail.

Le développement de votre bébé au 3ᵉ trimestre de grossesse

Au cours du troisième trimestre de grossesse, la croissance de votre bébé s’accélère. En fait, à peu près la moitié de son poids à la naissance aura été pris au cours de ces derniers mois!

À la naissance, un bébé pèse en moyenne un peu plus de 3 kg pour 50 cm.

Votre bébé continue de développer des couches de graisse sous sa peau, ce qui lui permet enfin de ressembler à l’image que vous avez en tête quand on vous dit « nouveau-né ». Il grossit même tellement qu’à partir de la 36e semaine environ, il n’a plus beaucoup de place pour remuer dans votre ventre.

Voici quelques-unes des grandes étapes de ce trimestre:

29 semaines: les yeux grand ouverts

À 29 semaines, votre bébé peut ouvrir et fermer les yeux. Il peut également détecter les variations de lumière.

31 semaines: il régule sa température

Cette semaine, le cerveau de votre bébé grandit rapidement et gagne en complexité. Votre petit arrive maintenant à réguler la température de son corps et n’est plus dépendant de la température du liquide amniotique.

Le contact peau contre peau après la naissance est aussi un bon moyen de l’aider à réguler sa température corporelle.

35 semaines: la tête en bas

Vers la 35ᵉ semaine environ, votre bébé va chez la grande majorité des futures mamans se positionner la tête en bas en préparation à sa naissance.

Chez certaines femmes enceintes, le bébé n’a toujours pas adopté cette position tête en bas à la fin du troisième trimestre de grossesse. Il peut par exemple se présenter les fesses les premières: c’est la présentation par le siège. Si c’est votre cas, votre professionnel de santé pourra essayer d’aider votre bébé à se retourner ou vous préconisera un accouchement par césarienne.

38 semaines: il perd son duvet

Au cours du deuxième trimestre, votre bébé s’est recouvert d’un fin duvet que l’on appelle le lanugo.

Il commencera bientôt à perdre ce duvet mais il arrive que certains bébés en aient encore à certains endroits du corps à la naissance, par exemple sur les épaules, le dos ou les oreilles.

Le vernix caseosa, la fine pellicule graisseuse qui recouvre votre bébé dans votre ventre pour le protéger, ne disparaîtra quant à elle dans la plupart des cas qu’après l’accouchement.

40 semaines: le terme

La date prévue de votre accouchement est maintenant toute proche : plus que quelques jours seulement. Votre bébé est considéré comme « à terme ». Bien sûr, sa croissance n’est pas finie et il a encore de nombreuses étapes à franchir avant d’arriver à l’âge adulte, mais votre enfant est maintenant prêt à affronter le monde extérieur.

Le développement de votre futur bébé semaine par semaine

Les illustrations ci-dessous représentent le développement de votre futur bébé semaine par semaine au cours du 3ᵉ trimestre de grossesse.

développement votre bébé - 3e trimestre de grossesse

Ce qui vous attend au cours du 3ᵉ trimestre de grossesse

Voici quelques-unes des choses à faire ou auxquelles s’attendre au cours de ce troisième trimestre de grossesse:

  • Faire des tests et des examens. Votre professionnel de santé vous dira quels tests et examens il vous faudra passer au cours du 3ᵉ trimestre de grossesse. Citons par exemple un dépistage du streptocoque du groupe B, une bactérie qui peut présenter un risque pour votre bébé et peut donc nécessiter un traitement.

  • Organiser une baby shower. Si vous avez décidé d’organiser une baby shower avec votre famille ou vos proches, saisissez l’occasion pour vous détendre et vous sentir entourée de gens qui vous aiment. Et si vous aviez préparé une liste de naissance, n’oubliez pas de remercier les gens qui ont participé!

  • Préparer votre domicile. Beaucoup de femmes enceintes ressentent une forte envie de ranger et d’organiser leur foyer dans les derniers mois de la grossesse. On parle parfois de « faire son nid » ou « d’instinct de nidification ». Vous pouvez finir d’arranger la chambre de votre bébé, installer le siège auto dans la voiture, laver ses premiers vêtements ou encore commencer à sécuriser votre maison. Vous pouvez aussi passer du temps en cuisine (quitte à congeler les restes pour plus tard) ou réparer des petites choses un peu partout chez vous.

  • Compter les mouvements de votre bébé. Votre professionnel de santé vous demandera probablement à un moment de compter les mouvements de votre bébé pour vérifier qu’il est en bonne santé. Demandez à votre professionnel de santé de vous expliquer comment faire et de vous préciser quoi faire si vous pensez que quelque chose ne va pas.

  • Surveiller les signes du début du travail. La plupart des femmes n’accouchent pas exactement à la date prévue, mais dans une période d’un mois environ autour de celle-ci (entre les semaines 38 et 42), voire avant dans le cas des accouchements prématurés. Surveillez-en donc les signes avant-coureurs: un allègement (la sensation que votre bébé est descendu), la perte du bouchon muqueux, la perte des eaux, ou des contractions de plus en plus intenses et rapprochées. En cas de doute, appelez votre professionnel de santé.

  • Se renseigner sur l’accouchement et le travail. Que vous ayez une préférence pour un accouchement par voie basse ou par césarienne, il est toujours utile de connaître les différents choix qui s’offrent à vous. Et concernant le travail, vous pouvez vous renseigner sur les sujets suivants:

    • la perte du bouchon muqueux,

    • la perte des eaux,

    • à quoi ressemblent les contractions,

    • l’effacement

    • le déclenchement artificiel du travail,

    • l’épisiotomie.

  • Trouver un prénom pour votre bébé. Ce n’est pas toujours facile de choisir et c’est normal, mais vous aurez bientôt votre bébé dans les bras et il va bien falloir se décider ! Si vous n’avez toujours pas trouvé la perle rare, nous avons compilé des centaines de prénoms pour garçons et pour filles rien que pour vous. Vous avez également la possibilité d’organiser une fête pour le prénom de votre bébé afin de demander à vos amis et à vos proches des suggestions.

  • Penser aux deuxième et troisième prénoms. Il n’est pas rare en France de donner un deuxième ou un troisième prénom aux enfants. Si vous n’arrivez pas à vous décider entre deux prénoms ou que vous souhaitez nommer votre enfant en l’honneur d’un proche, gardez en mémoire le fait que vous pouvez simplement donner à votre bébé plusieurs prénoms.

  • Vous reposer. Prenez du temps pour vous reposer : vous aurez besoin de forces pour le travail, l’accouchement et pour prendre soin de votre nouveau-né après sa naissance. Si le temps le permet, allez vous promener plusieurs fois par semaine : un peu d’air frais vous aidera à vous redonner de l’énergie, à déstresser, et ce léger exercice favorisera votre circulation sanguine. Demandez à vos proches ou à vos amis de vous aider pour les petites courses de dernière minute et détendez-vous, vous l’avez mérité.

Les symptômes du 3ᵉ trimestre de grossesse

Voici quelques-uns des symptômes que vous constaterez peut-être au troisième trimestre de grossesse:

  • De l’essoufflement. En grandissant, votre utérus prend plus de place dans votre abdomen et vient notamment appuyer contre votre diaphragme, ce qui peut gêner votre respiration. Concrètement, vous constatez peut-être maintenant que vous êtes essoufflée après avoir monté les escaliers. La meilleure chose à faire est de ne pas forcer, de faire des mouvements plus lents et de vous tenir bien droite lorsque vous êtes debout ou assise pour donner à vos poumons un peu plus de place pour se gonfler. Si vous avez de gros problèmes respiratoires, de la toux ou des douleurs dans la poitrine, contactez immédiatement votre professionnel de santé. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que votre bébé sera « descendu » dans votre bassin pour se préparer à l’accouchement, il y aura moins de pression sur vos poumons et votre respiration redeviendra plus facile.

  • Une envie fréquente d’uriner. Dans les dernières semaines de votre grossesse, vous constaterez peut-être que vous avez beaucoup plus souvent envie d’aller aux toilettes. En effet, en descendant plus bas dans votre bassin, votre bébé appuie maintenant sur votre vessie. Vous pouvez également avoir des petites fuites, particulièrement lorsque vous rigolez, que vous éternuez, que vous vous penchez ou que vous soulevez quelque chose. Si cela vous dérange, vous pouvez simplement utiliser des serviettes hygiéniques. Si vous sentez couler un liquide transparent ou de couleur claire, vous venez peut-être de perdre les eaux : cela signifie que le travail commence.

  • Des chevilles et des pieds enflés. De nombreuses futures mamans souffrent d’œdèmes, c’est-à-dire de gonflements suite notamment à la rétention de fluides, aux bouleversements hormonaux et à la prise de poids au cours de la grossesse. Vous pouvez essayer de soulager ce symptôme en plaçant vos pieds en hauteur dès que vous en avez la possibilité et de prendre des bains de pieds froids. Il est même possible que vous ayez à acheter des chaussures un peu plus grandes si vous êtes gênée.

  • Des démangeaisons. En s’étirant, la peau de votre ventre se dessèche plus facilement, ce qui peut provoquer des démangeaisons. Buvez beaucoup d’eau et utilisez de la crème hydratante pour apaiser ce symptôme.

  • Les gencives sensibles et les dents qui bougent. Vous avez peut-être les gencives sensibles, gonflées ou qui saignent lorsque vous vous lavez les dents ou que vous utilisez du fil dentaire. L’utilisation d’une brosse à dents à poils plus souples et les bains de bouche peuvent aider à soulager ce symptôme. Les petits ligaments qui maintiennent vos dents en place peuvent également se détendre à cause de vos montées d’hormones, ce qui peut vous donner l’impression qu’elles se déchaussent. Rassurez-vous, il est très peu probable que vous perdiez une dent. Ce symptôme disparait généralement après l’accouchement. Continuez à vous laver les dents deux fois par jour et allez chez le dentiste au besoin.

  • Des contractions de Braxton Hicks. C’est au 3ᵉ trimestre de grossesse que vous êtes le plus susceptible de ressentir les « fausses » contractions de Braxton Hicks, même si certaines futures mamans en ont dès le deuxième trimestre. Ces contractions sont utiles car elles aident vos muscles à se préparer à l’accouchement. Elles se traduisent généralement par une impression de serrement pas ou peu douloureux dans l’abdomen mais peuvent commencer à faire mal en toute fin de grossesse. Vous vous demandez peut-être quelles sont les différences entre les « vraies » et les « fausses » contractions: pour simplifier, les contractions de Braxton Hicks sont irrégulières et disparaissent généralement si vous bougez ou que vous changez de position, tandis que les vraies contractions sont régulières et ne disparaissent pas.

Article connexe

Accouchement
Signes du travail : ce qu’il faut surveiller

FAQ EN UN CLIN D'OEIL

  • Le travail n’est pas forcément le même d’une femme enceinte à l’autre mais le signe avant-coureur principal est l’arrivée de contractions régulières. Vous pouvez également perdre les eaux ou le bouchon muqueux.

  • Oui, c’est parfaitement normal. De nombreuses futures mamans se sentent beaucoup plus fatiguées au troisième trimestre de grossesse qu’au second. Votre corps travaille dur pour aider votre bébé à bien grandir et en grossissant, votre ventre peut commencer à vous gêner pour dormir.

  • Tout le monde ne prend pas le même nombre de kilos au cours d’un même trimestre. La prise de poids recommandée par mois et au total dépend de plusieurs facteurs tels que votre poids avant la grossesse, votre physique, votre santé, votre âge et le fait que vous attendiez un ou plusieurs bébés. Pour une grossesse simple (un seul bébé) et une personne de taille et de poids moyen, la prise de poids recommandée est de 2 kg par mois environ au cours du 3e trimestre de grossesse.

  • Le troisième trimestre commence généralement à la semaine 28 et dure jusqu’à votre accouchement. Une grossesse est considérée comme « à terme » à la semaine 40 mais souvenez-vous que la plupart des bébés naissent dans les deux semaines qui précèdent ou qui suivent la date d’accouchement prévue.

  • Très peu de bébés naissent exactement à la date d’accouchement prévue et la plupart naissent en réalité dans les deux semaines qui précèdent ou qui suivent cette date. La date d’accouchement prévue est donc en réalité une estimation.

Votre check-list du 3ᵉ trimestre de grossesse

Profitez de votre impatience à vouloir rencontrer votre bébé et utilisez cette énergie pour préparer sa venue. Prenez simplement le temps de vous reposer régulièrement et ne forcez pas trop.

Trois mois avant l’accouchement

  • Se renseigner sur le troisième trimestre de grossesse plus en détail semaine par semaine.

  • Demander à votre professionnel de santé si vous devez vous faire vacciner, par exemple avec le DTP contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

  • Demander à votre professionnel de santé si vous présentez un risque de pré-éclampsie (un problème de surtension artérielle) et si oui, quels en sont les signes à surveiller.

  • Demander à votre professionnel de santé jusqu’à quand vous pouvez continuer à travailler sans danger.

  • S’inscrire aux cours de préparation à l’accouchement avec votre partenaire. Vous y découvrirez des mesures de confort, des techniques de relaxation et des méthodes d’étirement. Votre partenaire apprendra également quel rôle important il peut jouer à vos côtés. Votre professionnel de santé pourra vous recommander des cours proches de chez vous.

  • Se renseigner au maximum sur le travail, l’accouchement et les soins du nouveau-né. Cela vous aidera à dissiper vos inquiétudes et à vous préparer à ce qui vous attend.

  • S’inscrire à l’hôpital ou à la maternité. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, demandez conseil à votre professionnel de santé.

  • Acheter et installer un siège auto pour nouveau-né pour être prête pour le retour à la maison après l’accouchement et la suite.

  • Finaliser votre liste de naissance. Si vous organisez une baby shower, pensez à finaliser cette liste suffisamment à l’avance pour que vos amis et vos proches aient le temps de s’organiser.

  • Commencer à rechercher un bon pédiatre pour votre nouveau-né.

  • Faire des provisions pour ne pas avoir à faire de grosses courses juste avant le travail ou dans les premiers temps après votre accouchement.

  • Discuter de votre projet de naissance (si vous comptez en rédiger un) avec votre professionnel de santé pour bien exprimer vos préférences concernant le travail et l’accouchement.

  • Se renseigner sur les crèches, garderies, nourrices ou baby-sitters autour de vous pour savoir comment faire garder votre nouveau-né en cas de besoin.

  • Choisir ou créer un faire-part de naissance. Idéalement, avancez suffisamment pour ne plus avoir qu’à noter la date, le prénom et ajouter une photo.

  • Préparer vos enfants plus âgés à l’arrivée de leur petit frère ou de leur petite sœur.

  • Réfléchir au don de sang du cordon ombilical et se renseigner auprès de votre professionnel de santé si cela vous intéresse.

  • Se rendre à l’échographie du 3ᵉ trimestre de grossesse. Celle-ci est généralement prévue autour de la 32ᵉ semaine et est le plus souvent la dernière avant l’accouchement.

Deux mois avant l’accouchement

  • Continuer à se rendre à toutes vos visites prénatales pour que votre professionnel de santé puisse continuer à surveiller le bon déroulement de votre grossesse.

  • Réfléchir à vos préférences en matière de gestion de la douleur au cours de l’accouchement: il y a bien sûr la possibilité d’avoir une péridurale mais il existe d’autres méthodes. Discutez avec votre professionnel de santé et votre partenaire de ce que vous préféreriez. Si vous pensiez à un accouchement naturel, c’est-à-dire avec le moins possible d’assistance médicale, renseignez-vous sur les mesures de confort ou les positions à essayer pendant le travail ainsi que les locaux ou accessoires disponibles à l’hôpital ou à la maternité (accouchement dans l’eau, avec un ballon de grossesse, etc.).

  • Visiter la maternité ou l’hôpital si possible.

  • Prévoir le chemin à prendre pour vous rendre à la maternité ou à l’hôpital le jour J et le faire une fois ou deux pour le mémoriser.

  • Réfléchir à la personne qui vous accompagnera pendant le travail et l’accouchement et discuter avec cette personne de vos préférences, par exemple qui doit couper le cordon ombilical.

  • Préparer un sac de maternité et le garder à portée de main en cas d’accouchement plus tôt que prévu. Faites une liste de ce que vous ne pourrez mettre dans le sac qu’au dernier moment (par exemple votre téléphone et son chargeur) et laissez cette liste sur le dessus du sac pour être sûre de ne rien oublier.

  • S’inscrire à des cours supplémentaires sur des sujets qui ne sont pas forcément couverts pendant les cours de préparation à l’accouchement: soin du nouveau-né, allaitement ou massage cardiaque du nourrisson.

  • Demander l’aide d’un conseiller en lactation si vous envisagez d’allaiter et pensez que les informations que l’on vous donnera à l’hôpital ou pendant les cours de préparation à l’accouchement ne suffiront pas.

  • Finir de décorer la chambre de votre bébé.

  • Remercier par écrit les gens qui ont contribué à votre liste de naissance si vous en avez rédigé une.

  • Acheter au minimum les accessoires indispensables pour l’arrivée de votre bébé comme par exemple un siège auto, un lit, des couches et des vêtements. Tout le reste ou presque peut au pire attendre un peu et être acheté après sa naissance.

  • Organiser votre congé maternité. Contactez votre employeur pour vérifier que tout le côté administratif est en règle et organisez-vous ou déléguez vos responsabilités pour que vos collègues ne pâtissent pas trop de votre absence.

Un mois avant l’accouchement

  • Demander à votre professionnel de santé s’il reste des visites prénatales ou des examens à passer maintenant que votre date d’accouchement prévue se rapproche.

  • Demander à votre professionnel de santé s’il est possible de prendre des photos ou des vidéos pendant l’accouchement et confirmer auprès de l’hôpital ou de la maternité. Vous pouvez aussi organiser une séance de photos professionnelles après la naissance si cela vous intéresse.

  • Mettre une alèse étanche sur votre matelas dans l’éventualité où vous perdriez les eaux pendant la nuit.

  • Laver les vêtements de votre nouveau-né et les ranger par taille pour les retrouver facilement.

  • Acheter des réserves de lingettes et de couches, le cas échéant dans plusieurs tailles, pour être sûre d’être prête pour toutes les éventualités.

  • Nettoyer et désinfecter tout ce que peut toucher votre bébé, par exemple le siège auto, son lit ou les biberons.

  • Congeler de la nourriture que vous aurez cuisinée ou des plats tout préparés pour les premiers jours après l’accouchement.

  • Demander de l’aide à des amis et des proches maintenant ou après la naissance de votre enfant. Qu’il s’agisse de faire les courses pour vous ou de s’occuper de vos autres enfants plus âgés, n’hésitez pas à demander de l’aide pour vous faciliter la vie durant ces premiers jours.

  • Faire garder vos autres enfants ou vos animaux de compagnie pendant votre séjour à l’hôpital ou à la maternité.

  • Se renseigner sur la période postpartum pour savoir ce que les semaines ou les mois qui suivent votre accouchement vous réservent.

  • S’inscrire sur l’application Pampers Club pour transformer vos achats de couches en cadeaux.

  • Se reposer. Soyez moins exigeante vis-à-vis de vous-même et prenez le temps de vous reposer. Ce n’est pas avec un nouveau-né dans votre vie que vous pourrez le faire, alors anticipez et ne forcez pas!

  • Inscrivez-vous pour recevoir encore plus de conseils sur votre fin de grossesse et sur le développement de votre bébé:

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.