Un bébé pleurant dans les bras de son père

Ce que l’on appelle la constipation est le passage de selles rares, dures et douloureuses. Il s’agit d’un problème courant touchant aussi bien les adultes que les enfants ou les bébés. Déféquer tous les deux ou trois jours n’a rien d’anormal s’il s’agit du rythme habituel de votre enfant et cela ne constitue pas nécessairement un signe de constipation. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons comment détecter les signes de constipation et ce que vous pouvez faire si votre bébé est constipé.

La constipation chez les bébés, c’est quoi ?

Pour bien comprendre la constipation chez les bébés, il faut d’abord comprendre les selles des nourrissons. Chaque bébé est unique et cela signifie que la définition de ce qui est considéré comme « normal » est très large. Néanmoins, la plupart des bébés vont à la selle après chaque repas pendant les premières semaines après leur naissance.

À partir de 3 et 6 semaines, le rythme de certains bébés nourris au sein ralentit fortement et certains ne défèquent plus qu’une fois par semaine. Cela est lié au fait que le lait maternel produit extrêmement peu de déchets devant être évacués du système digestif. À l’inverse, les bébés nourris au lait artificiel continuent généralement à aller à la selle une fois par jour ou tous les deux jours.

Lorsque votre bébé est en pleine forme, ses selles doivent être molles, un peu comme de la pâte à tartiner.

Si les selles de votre enfant sont dures et sèches et douloureuses à faire passer, alors votre bébé est peut-être constipé. De plus, s’il est constipé, il est probable qu’il aille moins souvent à la selle que d’habitude.

Signes et symptômes de la constipation chez les bébés

Voici une liste de signes indiquant que votre nourrisson souffre de constipation :

  • Les selles de votre bébé ressemblent à des billes

  • Votre bébé pleure ou se cambre lorsqu’il défèque. Les bébés poussent fort et se crispent souvent lorsqu’ils vont à la selle : en effet, il n’est pas si facile de faire ça sur le dos. Si vous constatez que votre enfant pousse fort mais que ses selles sont molles, alors votre bébé n’est probablement pas constipé.

  • Votre bébé va moins souvent à la selle que d’habitude.

Comment savoir si votre bébé est constipé ?

Si vous pensez que votre bébé est constipé, posez-vous les questions suivantes :

  • Est-il plus grognon que d’habitude ?

  • Bave-t-il plus souvent que d’habitude ?

  • Va-t-il nettement moins souvent à la selle que d’habitude ?

  • Ses selles sont-elles plus dures que d’habitude ou contiennent-elles du sang ?

  • Pousse-t-il pendant plus de 10 minutes quand il essaye de déféquer mais sans succès ?

Si la réponse à n’importe laquelle de ces questions est « oui », alors il est possible que votre bébé soit constipé.

Les causes de la constipation chez les bébés

La constipation chez le nouveau-né et le nourrisson qui ne mangent pas encore d’aliments solides est rare et devient plus fréquente après le début du sevrage. La fréquence des selles varie avec l’âge et le contenu des derniers repas. La cause originale de la constipation peut être l’une des suivantes :

  • L’alimentation. Consommation insuffisante d’aliments riches en fibres.

  • Le comportement. Votre enfant a peut-être essayé de se retenir pendant la période où vous avez commencé à lui apprendre à aller aux toilettes.

  • Une réaction à la douleur. En raison d’une défécation douloureuse, votre enfant peut avoir peur d’aller aux toilettes et se retenir.

Quelle que soit la cause initiale, les selles restent dans le rectum et deviennent plus volumineuses et plus dures. Chaque passage est douloureux et le problème commence à se prolonger si l’enfant a du mal à se détendre et à laisser les choses se faire.

Dans de très rares cas, la constipation de votre nourrisson peut être liée à un problème médical sous-jacent tel que la maladie d’Hirschsprung, une hypothyroïdie ou une fibrose kystique. Si vous avez la moindre question sur les symptômes de votre nouveau-né ou si vous pensez que l’une de ces maladies peut être responsable de la constipation de votre bébé, contactez votre professionnel de santé.

Combien de temps mon bébé peut-il se retenir d’aller à la selle ?

Votre nourrisson peut aller à la selle plus ou moins souvent d’un jour à l’autre sans que cela ne soit alarmant. Chaque bébé est différent, mais en moyenne, un nouveau-né nourri au lait artificiel va à la selle une fois par jour mais peut s’abstenir pendant un jour ou deux sans que cela ne soit synonyme de constipation pour votre bébé.

Les premières semaines après la naissance, un bébé nourri au lait maternel peut aller à la selle plus fréquemment car ce lait est particulièrement facile à digérer. Cependant, après 3 à 6 semaines, le rythme ralentit et les bébés allaités peuvent ne plus aller à la selle qu’une à deux fois par semaines sans être pour autant constipés.

Quels aliments contre la constipation chez les bébés ?

Si vous avez commencé à introduire les aliments solides dans les repas de votre bébé et qu’il est constipé, votre professionnel de santé pourra vous donner les conseils suivants pour le soulager :

  • Faites-le boire de l’eau. Si votre bébé est âgé de plus de 6 mois (l’âge à partir duquel il peut commencer à boire de l’eau), donnez-lui un petit gobelet d’eau avec ses repas. Gardez bien en mémoire que cela ne remplace en rien le lait maternel ou artificiel.

  • Donnez-lui du jus de fruits. Un tout petit verre de jus de fruits à 100 % peut également aider à soulager la constipation chez le nourrisson. Par exemple, la pomme, la poire ou les pruneaux contiennent du sorbitol, qui a un effet laxatif.

  • Faites-le manger des fruits et légumes plus riches en fibres. S’il commence à manger solide, proposez-lui des pruneaux, des poires, des pêches ou des haricots en purée. Ces aliments sont plus riches en fibres que les autres fruits et légumes et pourront aider à soulager la constipation de votre bébé. Les bâtonnets de légumes crus avec une sauce appétissante constituent également un bon moyen de lui faire manger des légumes.

  • Donnez-lui des céréales pour petits. S’il commence à manger solide, proposez-lui des céréales complètes, par exemple de l’orge ou un mélange pour nourrissons. Privilégiez les barres de céréales aux barres chocolatées, les biscuits aux céréales aux biscuits classiques et le pain complet au pain blanc. Cela pourra aider à faire disparaître la constipation de votre nouveau-né.

De manière générale, il convient d’examiner le régime alimentaire de votre enfant. Les enfants qui boivent trop de lait ou qui évitent les fruits, les légumes, ainsi que les céréales et le pain complet peuvent simplement présenter un régime alimentaire trop pauvre en fibres. Ajoutez des fibres de plusieurs façons comme présenté ci-dessus. Pour les gourmets difficiles, votre pédiatre pourra conseiller un supplément en fibres.

Si, malgré ces nouvelles habitudes alimentaires, votre bébé est toujours constipé, prenez à nouveau rendez-vous avec votre professionnel de santé.

Que faire pour soulager un bébé constipé ?

De nombreux problèmes physiques et médicaux pouvant impliquer la constipation, il est judicieux de consulter votre professionnel de santé pour exclure certains éléments. Votre enfant n’aura sans doute pas besoin de tests poussés. Le médecin examinera surtout l’historique du problème, vérifiera la taille et le poids de l’enfant, et procédera à un examen physique général. Il voudra sans doute vérifier l’intérieur du rectum à l’aide de son doigt, et s’il procède avec douceur, cela ne sera ni traumatisant ni douloureux.

Si le changement d’habitudes alimentaires n’a pas réglé le problème de constipation de votre nouveau-né, votre pédiatre pourra commencer par un simple suppositoire à la glycérine ou par suggérer une préparation de lavement pédiatrique. Pour que les selles restent molles, il prescrira sans doute à votre enfant un agent maintenant les selles molles pendant quelques semaines, voire quelques mois.

L’objectif est de rééduquer l’intestin, pour établir un rythme régulier de défécation afin que les parois intestinales retrouvent leur vigueur et leur tonicité. N’administrez pas de suppositoires, de lavements, de laxatifs ou autres médicaments à votre nourrisson sans avoir obtenu l’approbation de votre professionnel de santé.

Quand consulter votre professionnel de santé ?

Vous vous demandez peut-être à partir de quel moment la constipation de votre bébé cesse d’être normale et commence à devenir inquiétante. Certains signes et symptômes permettent heureusement de deviner que des soins médicaux plus poussés peuvent être nécessaires. Contactez immédiatement votre professionnel de santé si :

  • Votre bébé est fatigué ou n’a pas de forces

  • Votre bébé souffre de vomissements

  • Votre bébé a la fièvre

  • Votre bébé manque d’appétit

  • Votre bébé a le ventre gonflé

  • Les selles de votre bébé contiennent des traces de sang.

En résumé

La constipation du nourrisson est un problème qui devient plus fréquent après l’introduction des aliments solides, ce qui se fait généralement à partir de 6 mois. En effet, votre petit a besoin de s’adapter à ces nouveaux aliments et cela peut rendre votre bébé constipé de temps à autre.

La constipation chez les nouveau-nés est plutôt rare. Les enfants de moins de 6 mois ont simplement un rythme un peu aléatoire et il peut arriver de façon tout à fait normale qu’ils n’aillent pas à la selle pendant plusieurs jours. Si vous savez quels symptômes guetter (par exemple des selles dures et rondes), cela vous permettra de plus facilement savoir si votre bébé est constipé ou non.

La constipation peut être désagréable pour votre petit, particulièrement lorsqu’il pousse mais n’y arrive pas. Essayez de modifier le régime alimentaire de votre enfant en lui proposant un peu d’eau ou en ajoutant des aliments plus riches en fibres au menu. Si votre bébé est toujours constipé, prenez contact avec votre professionnel de santé qui pourra vous proposer des solutions telles que des suppositoires pour venir à bout du problème.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.

Pampers