Énurésie nocturne chez l’enfant

Le pipi au lit ou énurésie nocturne est plus répandu que ce que vous pourriez penser. Chez la plupart des enfants, ces petits accidents disparaissent progressivement avant l’âge de 5 ans. Mais chez certains, cela peut perdurer encore un peu. Il ne s’agit pas d’un problème médical, mais cela ne l’empêche pas d’être pénible pour les parents et gênant ou honteux pour les enfants. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons ce qui peut provoquer un pipi au lit et que faire pour gérer cette période de la vie de votre enfant.

Le pipi au lit ou énurésie nocturne, c’est quoi ?

Le terme « énurésie » désigne une miction (le fait de faire pipi) involontaire et inconsciente. Cela peut se produire en journée (énurésie diurne) ou, le plus souvent, la nuit. On parle alors d’énurésie nocturne ou, plus couramment, de pipi au lit. Vous pouvez sûrement vous représenter ce tableau : votre enfant tout penaud, pyjama et draps de lit mouillés le matin au réveil. Bien que cela ne soit jamais amusant, cela ne veut pas dire que vos efforts pour lui apprendre la propreté ont été vains ni que votre enfant a un problème : bien que peu plaisant, il s’agit là d’un phénomène parfaitement normal. Heureusement, il existe de nombreux moyens de limiter ou d’éviter ces petits accidents nocturnes, le meilleur étant de faire preuve de patience et de compréhension (ce n’est pas la faute de votre petit) et de mettre en place des solutions.

Le pipi au lit est-il un problème fréquent ?

Tous les enfants font pipi au lit ou ont des « accidents » en journée à un moment ou à un autre. Il s’agit d’une étape connue et normale de l’apprentissage de la propreté (généralement entre 2 et 4 ans) et cela peut même se poursuivre chez l’enfant propre. L’énurésie nocturne chez l’enfant disparaît progressivement, généralement vers 5 ans. Cependant, chaque enfant est différent et il s’agit uniquement d’une règle générale. Les pipis au lit persistent chez environ 10 % des enfants de plus de 5 ans, le plus souvent les garçons. Il y a souvent des antécédents familiaux.

Les causes du pipi au lit (énurésie nocturne)

Les mécanismes de l’énurésie nocturne (le pipi au lit) ne sont pas complètement compris. Il semblerait que les enfants aient besoin de temps pour apprendre à contrôler leur vessie la nuit, c’est-à-dire pour contrôleur leur système nerveux et leurs muscles et arriver de façon parfaitement inconsciente à supprimer l’envie d’uriner associée à une vessie pleine. Il ne s’agit pas du tout d’un phénomène volontaire de la part de votre enfant mais bien de quelque chose d’inconscient et de non contrôlé.

Votre enfant peut faire pipi au lit pour plusieurs raisons, notamment :

  • Il a le sommeil profond et a du mal à se réveiller même quand sa vessie est pleine.

  • Il a une petite vessie ou qui n’est pas encore assez développée pour retenir l’urine toute la nuit.

  • Il n’a peut-être pas encore appris à se retenir et à se relâcher (la communication entre cerveau et vessie n’est pas parfaite).

  • Il produit trop d’urine la nuit à cause d’une carence en hormone antidiurétique, dont le rôle est de ralentir cette production.

  • Il est peut-être constipé, ce qui crée une pression sur la vessie et peut être à l’origine d’énurésies nocturnes.

  • Il est trop fatigué.

  • Il souffre d’un problème médical tel qu’un diabète ou une infection urinaire.

  • Il est perturbé par un bouleversement dans sa vie, par exemple l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille, un déménagement ou un divorce.

  • Il y a des antécédents familiaux en matière de pipi au lit.

  • Il fait de l’apnée du sommeil (il arrête de respirer pendant qu’il dort), ce qui peut augmenter le risque d’énurésie nocturne.

  • Il est hyperactif avec déficit de l’attention, ce qui augmente le risque de faire pipi au lit.

En résumé

Votre enfant peut faire pipi au lit pour de nombreuses raisons, parmi lesquelles une vessie pas totalement mature, une incapacité à se retenir, un sommeil trop profond, une production trop importante d’urine la nuit, une constipation qui comprime la vessie, des troubles émotionnels ou un problème médical.

Comment gérer les pipis au lit (énurésies nocturnes) de votre enfant ?

La meilleure chose à faire quand votre enfant a fait pipi au lit est de faire comme si de rien n’était : souvenez-vous, il ne le fait pas exprès et est souvent assez grand pour se rendre compte que « ce n’est pas bien ». Restez calmes et faites ce qu’il y a à faire sans dramatiser. Voici 10 conseils pour gérer les énurésies nocturnes de votre enfant :

  1. Ne le punissez pas et ne le culpabilisez pas.

  2. Rassurez-le pour qu’il se sente moins honteux ou gêné. Les accidents, ça arrive, ce n’est pas sa faute, tous les enfants font pipi au lit, ça s’arrêtera en grandissant.

  3. S’il y a des antécédents familiaux (un frère ou une sœur ou même l’un des parents qui a longtemps fait pipi au lit), dites-le à votre enfant pour qu’il se sente moins seul.

  4. Installez une alèse en plastique étanche pour vous faciliter le nettoyage.

  5. Demandez à votre enfant de vous aider à changer les draps après un pipi au lit. S’il prend ça comme une punition, ne le faites pas.

  6. Dites à vos autres enfants, si vous en avez, de ne pas se moquer.

  7. Surveillez les urinations ou défécations de votre enfant pendant la journée.

  8. Encouragez votre enfant à aller aux toilettes avant le rituel du coucher et avant de s’endormir, tout en l’empêchant de trop boire juste avant la nuit.

  9. Réveillez votre enfant après deux heures et faites-le aller aux toilettes s’il en a envie.

  10. Félicitez votre enfant après les nuits sans pipi au lit et soyez tendres avec lui après les énurésies nocturnes.

En résumé

Pour bien gérer un pipi au lit, il est important de ne pas gronder votre enfant ni de lui faire avoir honte de cette énurésie nocturne. Restez calmes et aidez-le à comprendre qu’il s’agit d’un accident, que tous les enfants font pipi au lit et que ça s’arrêtera en grandissant.

Vous pouvez aussi par exemple surveiller ses urinations et défécations pendant la journée, l’encourager à 

Article connexe

Apprentissage de la propreté
Apprentissage propreté bébé : tout savoir pour bien l'accompagner

S’agit-il d’autre chose que d’un pipi au lit (énurésie nocturne) ?

Si votre enfant fait toujours souvent pipi au lit six mois ou un an après avoir appris à être propre, il peut s’agir d’un problème médical. Consultez votre professionnel de santé si vous remarquez que votre enfant présente les symptômes suivants :

  • Des sous-vêtements, pyjamas ou draps mouillés même si votre enfant va régulièrement aux toilettes.

  • Un changement dans la quantité d’urine ou dans la fréquence des mictions.

  • Des douleurs, difficultés ou brûlures lors de l’urination.

  • Un petit écoulement d’urine après avoir « fini ».

  • De l’urine rosâtre ou trouble, des traces de sang dans le pyjama ou les sous-vêtements.

  • Des rougeurs autour des parties génitales.

  • La dissimulation des sous-vêtements mouillés.

  • Une urination après avoir toussé, couru ou soulevé un objet.

  • Des énurésies nocturnes mais aussi diurnes.

  • Un changement soudain dans le caractère de votre enfant.

  • Un mauvais contrôle du passage des selles.

  • Des problèmes pour marcher, par exemple un mauvais équilibre : cela peut indiquer des problèmes d’ordre neurologique.

En résumé

Consultez votre professionnel de santé si vous remarquez des changements au niveau de la quantité ou de la couleur de l’urine de votre enfant, s’il continue d’uriner même après avoir fini, s’il a mal ou que ça le brûle quand il fait pipi, etc. Consultez aussi s’il a des rougeurs au niveau des parties génitales, qu’il ne contrôle pas bien le passage de ses selles, que son humeur change ou qu’il fait pipi sans le vouloir à la fois au lit et en journée.

En parler à votre professionnel de santé

Si votre enfant a plus de 5 ans et qu’il continue à souffrir d’énurésies nocturnes malgré les conseils prodigués dans cet article, tournez-vous vers votre professionnel de santé. Celui-ci pourra vous poser des questions sur ces pipis au lit afin de déterminer si cela est lié à un stress, à des antécédents familiaux, à une trop forte quantité d’eau bue ou d’aliments salés avalés ou encore si les urines de votre petit présentent des anomalies.

Les tests médicaux liés au pipi au lit (énurésie nocturne)

Dans certains cas, votre professionnel de santé pourra avoir besoin de faire quelques tests pour identifier ce qui peut être à l’origine de ces pipis au lit. S’il soupçonne une infection urinaire, il pourra demander à faire des analyses d’urine et prescrire des antibiotiques. Il peut également lui faire passer une radio de la vessie ou des reins s’il pense à des problèmes de développement.

Le traitement du pipi au lit ou énurésie nocturne

Votre professionnel de santé vous conseillera probablement simplement de l’empêcher de trop boire dans les deux heures avant d’aller se coucher ou un conseil simple de ce type. Si votre enfant est constipé, il faudra peut-être un traitement spécifique pour résoudre ce problème. Les détecteurs ou alarmes pour pipi au lit Si vous avez l’impression d’avoir tout essayé mais que votre enfant mouille toujours son lit la nuit, voici une solution qui peut valoir le coup d’être essayée : l’alarme pour pipi au lit. Il s’agit généralement d’une alarme reliée au matelas ou à l’alèse et à un détecteur placé dans la culotte de l’enfant. Dès que l’alarme détecte que les sous-vêtements ou les draps sont mouillés, elle réveille votre enfant qui, en se réveillant, reprend le contrôle de sa vessie et s’empêche d’uriner. Cependant, il peut arriver que votre enfant n’entende pas l’alarme et le risque de pipi au lit ne disparaît donc pas complètement. Cependant, la méthode semble rencontrer un certain succès en aidant les enfants à se réveiller et à aller aux toilettes lorsqu’ils ont envie d’uriner en pleine nuit.

Les médicaments Certains médicaments peuvent également être utiles chez les enfants un peu plus âgés mais leur efficacité varie.

En résumé

Si votre enfant continue à faire pipi au lit après ses 5 ans, parlez-en à votre professionnel de santé. Cela ne signifie pas forcément que votre enfant a un problème mais il peut falloir quand même effectuer quelques tests pour s’en assurer et écarter le risque médical. Votre professionnel de santé pourra aussi le cas échéant vous conseiller d’utiliser un détecteur d’énurésie nocturne ou des médicaments.

FAQ en un clin d’œil

  • Il peut avoir des énurésies nocturnes car il :

    • ne se réveille pas quand sa vessie est pleine,
    • a une vessie trop petite,
    • produit trop d’urine la nuit,
    • est constipé,
    • est stressé par le contexte familial,
    • a des antécédents familiaux,
    • a un problème médical.
  • Consultez si :

    • sa quantité d’urine change
    • la miction est douloureuse ou brûle
    • son urine est rosée
    • il a les parties génitales rouges
    • il urine après avoir couru, soulevé un objet ou toussé
    • il a des énurésies nocturnes et diurnes
    • il a des problèmes d’équilibre.
  • Oui, le stress peut jouer. L’arrivée d’un nouvel enfant, un divorce ou un déménagement peuvent parfois déclencher des énurésies nocturnes chez les enfants.

En résumé

Faire pipi au lit, cela arrive à peu près à tout le monde, y compris vous-même lorsque vous aviez cet âge ! Il est très fréquent que les enfants de 2 à 4 ans souffrent d’énurésies nocturnes (et aussi diurnes) pendant leur apprentissage de la propreté. Chez la plupart des enfants, ce phénomène s’estompe vers 5 ans, mais persiste chez une minorité. Il existe de nombreux facteurs pouvant amener un enfant à faire pipi au lit : vessie encore trop petite, stress ou même un problème médical. Si votre enfant fait pipi au lit, ne le grondez pas mais montrez-vous plutôt compréhensifs : après tout, ce n’est pas sa faute. Couvrez le matelas d’une alèse étanche pour limiter la casse dans le futur, encouragez votre petit à aller aux toilettes avant de dormir et empêchez-le de trop boire dans l’heure ou deux précédant le dodo. Si vous êtes inquiets parce que votre enfant fait pipi au lit, demandez conseil à votre professionnel de santé. Celui-ci pourra effectuer des tests pour écarter l’hypothèse du problème médical ou vous prescrire un traitement ou un dispositif pour aider à gérer les énurésies nocturnes. Faites preuve de patience : le problème disparaîtra de lui-même au bout d’un moment.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.