À quel âge un enfant commence-t-il à parler ?

Il y a peu de moments que l’on attend avec autant d’impatience que le premier mot de son bébé. Pour commencer, c’est si mignon ! De plus, le fait que votre enfant commence à pouvoir exprimer ses envies et ses besoins représente un bel exploit pour vous deux.

Dans la suite de cet article, nous vous expliquons à quel âge parle un enfant, quelles sont les étapes habituelles de l’apprentissage de la parole et quoi faire pour encourager votre bébé à prononcer ses premiers mots et ses premières phrases.

À quel âge un bébé prononce-t-il son premier mot ?

Qu’il s’agisse du premier mot de votre bébé ou des différentes étapes de l’apprentissage de la parole, les enfants progressent chacun à leur rythme et les franchissent à des âges parfois très différents. De manière générale, il est possible que votre bébé prononce ses premiers mots autour de son premier anniversaire.

Puis, au cours de sa seconde année, son vocabulaire s’enrichit progressivement : lentement au début puis de plus en plus vite. À la fin de leur deuxième année, la plupart des enfants, pas tous, connaissent des dizaines de mots différents et sont capables d’en coller deux à la suite pour faire une phrase.

Comment les bébés apprennent-ils à prononcer leurs premiers mots ?

Avant même qu’il ne commence à parler, votre bébé est déjà capable de comprendre bien plus de choses que ce que vous ne pourriez penser. Pour simplifier, il vous comprend mais n’arrive pas encore à s’exprimer. Pour compenser, sa communication passe par d’autres moyens : il pleure pour vous faire savoir qu’il a faim, il gazouille quand il est content, il pointe du doigt un jouet qui lui fait envie ou encore tourne la tête si vous lui présentez des aliments qu’il n’aime pas.

Ce type de communication non verbale permet de poser les bases du développement de la parole.

Les bébés apprennent à parler en écoutant les gens parler, vous y compris. Ils ont tendance à préférer écouter des voix humaines plutôt que d’autres sons, en particulier la vôtre, car c’est la plus rassurante pour lui.

De manière générale, ils ont également tendance à préférer les voix aiguës. C’est la raison pour laquelle vous lui parlerez peut-être d’une voix plus haut perchée que lorsque vous parlez à d’autres adultes. Ce ton différent, la prononciation exagérée et les grimaces que vous lui faites très vraisemblablement permettent de retenir son attention et de favoriser son apprentissage de la parole.

Quelles sont les étapes de l’apprentissage de la parole chez les enfants ?

Nous vous présentons ci-dessous certaines des grandes étapes de l’apprentissage de la parole en fonction de l’âge de votre enfant.

Souvenez-vous que cela peut varier d’un enfant à l’autre et que votre petit pourra franchir certaines de ces étapes avant ou après ce qui est indiqué ici. Si vous vous posez des questions sur les progrès effectués par votre bébé, contactez votre professionnel de santé.

L’apprentissage de la parole chez les bébés de 1 à 3 mois

Lorsque votre bébé a un mois ou plus, il commence a priori à être capable de reconnaître votre voix, même si vous n’êtes pas dans la même pièce que lui. Le fait de sourire ou de gazouiller lorsqu’il regarde votre visage vous indique qu’il comprend que ces expressions de visage et ces sons sont une manière d’interagir avec vous.

Vers l’âge de 2 mois, votre bébé commencera peut-être à « roucouler » et à prononcer les fameux « areuh », ou plutôt « a-heu ». Vous pouvez l’imiter et lui répéter ces sons tout en ajoutant dans cette « conversation » quelques mots simples.

L’apprentissage de la parole chez les bébés de 4 à 7 mois

À cette période, votre bébé passe probablement beaucoup de temps à parler tout seul dans ce que l’on appelle le « langage de bébé ». Entre les âges de 4 et 7 mois, il peut commencer à faire des syllabes comme « meu-meu » ou « ba-ba ».

Il commencera également à associer votre voix aux tâches du quotidien, de sorte qu’il pourra comprendre grâce à votre intonation si c’est l’heure du repas, de changer la couche ou d’aller faire un tour dehors.

Il vous faudra peut-être un an ou plus pour réussir à décoder le langage de votre bébé, mais gardez en mémoire qu’il comprendra beaucoup de ce que vous lui direz bien avant d’être capable de s’exprimer.

L’apprentissage de la parole chez les bébés de 8 à 12 mois

Les gazouillis et gargouillements de votre bébé vont progressivement être remplacés par des syllabes simples comme « ba », « da », « ga », « ma ». Il peut commencer à dire quelque chose qui ressemble à « mama » ou « baba » à force d’entraînement. Il se rendra vite compte que ces mots ont un sens en vous voyant toute émue par ces tentatives.

À cette période, il comprend probablement beaucoup plus que vous n’en avez l’impression, même s’il n’est toujours vraisemblablement pas capable de prononcer plus de quelques mots très simples.

Il est possible que votre enfant commence à utiliser des mots reconnaissables à cette période. Certains bébés ont déjà deux ou trois mots de vocabulaire à l’âge de 1 an. Gardez cependant en mémoire que la plupart des enfants de cet âge parlent toujours une espèce de charabia qui commence seulement à ressembler à des vrais mots.

L’apprentissage de la parole chez les bébés de 13 à 24 mois

Votre bébé a vraisemblablement maintenant une très bonne compréhension du langage. Par exemple, il saura ce que veut dire « sieste » et c’est pour cela que si vous en parlez à quelqu’un et que votre enfant est à proximité, il vous faudra peut-être épeler le mot (ou tout autre mot que vous ne voulez pas qu’il comprenne).

Au cours de cette année, votre enfant deviendra de plus en plus réceptif à vos demandes et à vos ordres et pourra peut-être même commencer à faire des phrases de deux ou trois mots.

Vous n’avez plus besoin à cette période de lui parler d’une voix plus aiguë, alors parlez-lui normalement mais avec des mots simples et des phrases courtes.

Souvenez-vous cependant que chaque enfant progresse à son rythme et que cela signifie que certains d’entre eux parleront peu pendant cette deuxième année. Cela viendra a priori un peu plus tard.

Au fur et à mesure qu’il apprend à parler, votre enfant remplacera probablement certaines syllabes par d’autres ou changera certaines lettres et vous serez peut-être la seule à comprendre sa façon de dire les choses. Par exemple, il pourrait vous dire « vévo » au lieu de « verre d’eau » quand il a soif, qui est encore trop compliqué pour lui. Lorsque cela arrive, vous pouvez lui répéter la bonne prononciation du mot pour l’aider à progresser.

Comment encourager son bébé à prononcer ses premiers mots ?

Êtes-vous prête à aider votre enfant à développer son vocabulaire et sa prononciation? Voici quelques conseils pour aider bébé à prononcer ses premiers mots :

  • Soyez bavarde. Le simple fait de lui parler lui permet d’apprendre de nouveaux mots et l’encourage à commencer à prononcer quelques mots. Parlez à voix haute lorsque vous vaquez à vos occupations, même si cela semble stupide (par exemple, « Regarde, Papa plie les chaussettes bleues. »). Si vous êtes dans un nouvel environnement, racontez-lui ce qu’il y a autour de vous (par exemple, « Regarde les jolies fleurs dans le parc. »). Vous pouvez également lui donner le nom des différentes parties du corps lorsque vous le changez ou lui présenter les vêtements dont vous allez l’habiller.

  • Répondez-lui. Soyez attentive à ce qui l’intéresse et laissez-le décider du sujet de conversation. Par exemple, s’il regarde un chien en babillant, parlez-en en répétant bien le mot « chien » en pointant l’animal du doigt.

  • Concentrez-vous sur les habitudes et les répétitions. Les tâches du quotidien telles que le bain, le repas ou encore le changement de couche constituent des occasions idéales pour répéter les mêmes conversations avec lui jour après jour. Il pourra ainsi commencer à mémoriser les mots et les phrases clés et à les associer avec les différentes activités.

  • Adaptez votre façon de parler à votre enfant. Pour aider votre enfant à développer sa maîtrise du langage, parlez-lui lentement et avec des phrases courtes de façon à lui donner l’occasion de répéter ce que vous dites lorsqu’il sera prêt. Aidez-le à reconnaître les objets et les mots de façon ludique, par exemple en disant « Tiens, ton ballon. Cache le ballon. » S’il pointe du doigt un ballon, vous pouvez lui demander « Tu veux le ballon ? ». Le fait de faire des phrases complètes vous permet non seulement de vous assurer d’avoir bien compris ce que veut votre enfant mais lui permet aussi de comprendre comment structurer une phrase.

Que faire si votre bébé ne parle toujours pas?

Certains enfants font des progrès en continu en ce qui concerne leur vocabulaire et l’apprentissage de la parole, et d’autres sont plus lents à démarrer. Un enfant en âge de parler (entre 1 et 2 ans) qui ne parle pas peut tout à fait connaître autant de mots qu’un enfant du même âge qui s’exprime. Il choisit peut-être simplement de ne pas les utiliser, peut-être par timidité ou parce qu’il est plus réservé.

Cela peut aussi vous rassurer de savoir que les filles ont tendance à développer leurs capacités de communication plus tôt que les garçons.

Si malgré tout vous pensez que votre enfant est en retard en ce qui concerne l’apprentissage de la parole, il est plus sage de ne pas attendre ni de l’ignorer. Partagez vos inquiétudes avec votre professionnel de santé.

Un retard dans l’apprentissage de la parole se soigne facilement. Plus vous emmenez rapidement votre petit voir un spécialiste, plus il sera capable d’aider. Votre professionnel de santé pourra vous conseiller d’aller voir un orthophoniste ou éventuellement un oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Vous attendez avec impatience le premier mot de votre bébé et c’est normal, mais sachez rester patiente : il parlera quand il se sentira prêt. En attendant, continuez à lui parler : cela lui permet d’apprendre et l’encourage. Votre bébé finira par prononcer ses premiers mots quand vous ne vous y attendrez pas et il vous posera bientôt de nombreuses questions sur ce qui l’entoure pour mieux découvrir cet environnement.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.

Pampers