Bébé souffrant de pneumonie examiné au stéthoscope

La pneumonie chez les bébés et les enfants

1
17/04/20
Temps de lecture : 5 min.

Il est parfaitement normal de s’inquiéter quand votre petit souffre d’une pneumonie. Heureusement, si elle est soignée correctement, cette maladie n’est plus aussi dangereuse qu’elle pouvait l’être du temps de vos grands-parents et la plupart des bébés en guérissent sans séquelles.

Mais la pneumonie, c’est quoi exactement ? Quels en sont les symptômes ? Dans la suite de cet article, nous vous en présentons les différents types, les traitements possibles pour les bébés et les comportements à adopter pour éviter que votre nourrisson ne la contracte.

Contenu de l'article

La pneumonie, qu’est-ce que c’est ? Les symptômes d’une pneumonie Causes et diagnostic de la pneumonie Traitement de la pneumonie Combien de temps dure une pneumonie ? La pneumonie est-elle contagieuse ? Comment éviter la pneumonie chez bébé ?

La pneumonie, qu’est-ce que c’est ?

La pneumonie est une inflammation de la poitrine qui peut rendre la respiration de votre bébé difficile ou douloureuse. Les sacs d’air dans les poumons, les alvéoles, sont touchées par l’inflammation et cela les empêche de bien remplir leur rôle, qui est de faire passer l’oxygène dans le sang.

Dans les cas plus graves, les alvéoles peuvent être bloquées par les sécrétions produites par le corps de votre enfant pour combattre l’infection.

Les symptômes d’une pneumonie

Il est important de savoir reconnaître les symptômes d’une pneumonie au plus tôt de façon à établir un diagnostic et à pouvoir soigner votre bébé le plus tôt possible.

Appelez immédiatement votre professionnel de santé si vous pensez que votre bébé a une pneumonie ou qu’il en présente les symptômes. En voici quelques exemples :

  • La toux, particulièrement si elle s’ajoute à l’un ou plusieurs des symptômes ci-dessous
  • La fièvre
  • Des sueurs, des frissonnements ou la peau rouge
  • Une pâleur
  • Une respiration rapide ou difficile
  • Un creusement de la poitrine autour des côtes et du sternum en respirant
  • Une respiration sifflante
  • Une dilatation des narines
  • Des pleurs plus fréquents que d’habitude
  • Une perte d’appétit
  • Une baisse d’énergie ou une mollesse
  • Une douleur à la poitrine, particulièrement lors d’une toux ou d’une respiration profonde
  • Les lèvres ou les ongles bleus (qui sont des signes d’une baisse du taux d’oxygène dans le sang).

Causes et diagnostic de la pneumonie

La pneumonie est souvent provoquée par un virus ou une bactérie mais également dans des cas beaucoup plus rares par des champignons ou des parasites.

La cause peut aussi être multiple : par exemple, le système immunitaire de votre enfant a pu être affaibli par un virus, ce qui a permis une infection bactérienne.

Les deux types de pneumonie les plus courants chez les bébés sont :

  • La pneumonie virale. Il s’agit de la forme la plus fréquente de pneumonie chez les bébés. Elle se développe lorsqu’une infection virale des voies respiratoires supérieures (par exemple un rhume ou une grippe) migre plus bas dans la poitrine. Les symptômes d’une telle pneumonie apparaissent généralement petit à petit et sont parfois moins sévères que dans le cas d’une pneumonie bactérienne.
  • La pneumonie bactérienne. Les infections pulmonaires peuvent aussi être provoquées par des bactéries. Les symptômes de ce type de pneumonie peuvent apparaître soudainement et commencent souvent par une poussée de fièvre et une respiration haletante.

Seul votre professionnel de santé sera en mesure de déterminer la cause de la pneumonie de votre bébé, c’est pourquoi il est essentiel de prendre rendez-vous dès que vous constatez l’apparition de symptômes.

La pneumonie est généralement diagnostiquée par un examen physique, mais en fonction des cas, des examens complémentaires comme une radio ou une analyse sanguine peuvent être prévus pour obtenir plus d’informations.

Traitement de la pneumonie

Les différents types de pneumonie peuvent devoir être traités différemment : c’est pour cela qu’il est essentiel que votre nouveau-né soit examiné le plus tôt possible.

Dans la plupart des cas, la pneumonie peut être soignée à la maison, mais il peut arriver qu’une hospitalisation soit nécessaire.

Une pneumonie bactérienne est traitée par antibiotiques, tandis qu’une pneumonie virale se guérit en général toute seule en quelques jours sans besoin de traitement particulier (à l’exception de beaucoup de repos, de bien s’hydrater et de prendre des médicaments pour la fièvre si votre professionnel de santé vous en a prescrit).

L’identification de la cause de la pneumonie de votre bébé n’est pas toujours facile et il peut arriver que votre professionnel de santé décide de ne pas prendre de risques et prescrive des antibiotiques.

Suivez toujours les recommandations de votre médecin lorsqu’il s’agit de donner des médicaments et des antibiotiques à votre enfant. N’arrêtez pas le traitement en avance juste parce qu’il a l’air d’aller mieux : continuez comme prescrit.

Si votre bébé a une pneumonie, évitez de lui administrer des médicaments contre la toux comme ceux qui contiennent de la codéine ou du dextrométhorphane. En effet, la toux a en réalité un effet bénéfique puisqu’elle aide votre bébé à expulser les liquides produits à cause de l’infection.

Assurez-vous que votre bébé se repose suffisamment et qu’il s’hydrate bien. Continuez à le surveiller et, si vous pensez que son état empire ou que l’infection se propage, reprenez rendez-vous.

Quand dois-je retourner chez mon professionnel de santé ?

Les symptômes montrant qu’une pneumonie empire peuvent être :

  • une fièvre qui dure plusieurs jours, même sous antibiotiques,
  • des difficultés respiratoires,
  • des signes d’infection ailleurs sur le corps, comme par exemple la nuque raide, les articulations rouges ou gonflées ou des vomissements.

Combien de temps dure une pneumonie ?

Le temps nécessaire au bon rétablissement de votre petit peut dépendre de nombreux facteurs, notamment le type de pneumonie qu’il a contractée et sa gravité.

Avec un traitement adéquat, une pneumonie peut disparaître en deux semaines, bien qu’une toux puisse encore persister quelques semaines de plus. Dans les cas plus graves, le rétablissement de bébé à la suite d’une pneumonie peut être plus long.

La pneumonie est-elle contagieuse ?

La pneumonie en elle-même n’est généralement pas contagieuse. Cependant, les virus ou les bactéries qui l’ont causée peuvent se transmettre d’une personne à une autre.

L’infection responsable de la pneumonie peut parfois se transmettre par la toux et les éternuements.

Les microbes peuvent également se transmettre en partageant les verres ou les couverts, alors ne laissez personne, et surtout pas d’autres bébés ou enfants, boire à la bouteille ou au verre de votre bébé, manger dans son assiette ou utiliser sa cuillère. Réciproquement, ne laissez pas votre bébé utiliser les couverts de quelqu’un d’autre.

Vous avez peut-être entendu dire que l’on peut attraper une pneumonie en étant en contact avec de l’air froid ou en ne s’habillant pas assez chaudement ; il s’agit là d’une idée reçue. Néanmoins, ce type d’infections est effectivement plus fréquent lorsque les températures baissent. La véritable raison est que lorsqu’il commence à faire plus froid, de la fin de l’automne au début du printemps, les enfants sont souvent en intérieur et plus au contact les uns des autres, ce qui augmente le risque de propagation d’une infection.

Comment éviter la pneumonie chez bébé ?

Il n’est probablement pas possible de garantir que votre bébé n’ait pas de pneumonie, mais vous pouvez faire en sorte que ses chances d’en contracter une diminuent. Voici quelques idées pour que votre bébé évite la pneumonie :

  • Vaccinez votre enfant contre les pneumocoques. Votre enfant peut être vacciné contre les bactéries appelées pneumocoques, qui sont la cause la plus fréquente des pneumonies. Le vaccin doit en général être administré avant l’âge de 1 an.
  • Vérifiez que votre enfant soit vacciné contre les maladies infantiles à risques. De nombreuses maladies peuvent entraîner une pneumonie virale. Heureusement, il existe des vaccins pour la plupart d’entre elles : les différentes formes de grippe, la rougeole, la coqueluche et la varicelle. C’est pour cette raison qu’il est important d’être à jour dans ses vaccins. Les nouveau-nés et les tout-petits n’auront évidemment pas encore été vaccinés contre toutes ces maladies, c’est pourquoi il vous faut faire attention à ce qu’ils ne soient pas en contact avec des personnes touchées entre autres par l’une de ces maladies.
  • Protégez votre bébé des personnes malades. Tenez votre enfant éloigné de tout adulte ou bébé présentant des signes d’infection des voies respiratoires supérieures. Cela peut se traduire par un nez bouché ou qui coule, une toux ou un mal de gorge.
  • Assurez-vous que les membres de votre famille et les personnes s’occupant du bébé se lavent souvent les mains. L’un des meilleurs moyens de diminuer le risque de pneumonie pour votre enfant est simplement de maintenir une bonne hygiène. Cela passe avant tout par un lavage fréquent des mains pour vous et toute la famille, car les gens ont tendance à se toucher très souvent les yeux, la bouche ou le nez sans même le remarquer.

FAQ en un clin d’oeil

  • Q: Comment savoir si mon bébé a une pneumonie ?
  • Q: En combien de temps un bébé guérit-il d’une pneumonie ?
  • Q: Comment soigner la pneumonie de mon bébé à domicile ?

En tant que parent, vous serez forcément de temps en temps confronté à un enfant malade et c’est normal. Cependant, constater que votre bébé a attrapé une maladie comme la pneumonie peut être une source d’inquiétude.

Avec un peu de chance, vous serez rassurée d’en savoir plus sur cette maladie, sur les façons de la soigner et sur les symptômes à surveiller pour permettre à votre bébé de se faire soigner le plus tôt possible.

Dans la plupart des cas, votre bébé sera vite guéri et vous pourrez recommencer à profiter de votre nouveau métier de parent.

Si votre bébé est encore petit, pensez à garantir son confort au quotidien en adaptant la taille de ses couches au fur et à mesure de sa croissance : de nouveau-né à bébé puis à tout-petit.

Pampers
Voir toutes les sources

Ceci pourrait également vous intéresser :