Femme souffrant de dépression post-partum.

Quels sont les signes de dépression post-partum ?

Vous venez d'avoir un beau bébé, et vous vous attendiez à être remplie de joie durant cette période. Au lieu de cela, vous êtes submergée par des sentiments de doute, de tristesse et de confusion. Se sentir débordée, surtout au cours des premiers mois est tout à fait normal : vous avez un nouveau membre dans votre famille, vous ne dormez probablement pas autant qu’avant et tant de choses ont changé ! Mais si vous pensez que c'est peut-être plus que ça, alors vous pourriez souffrir de ce que l’onappelle une dépression post-partum. Ce sentiment n'est pas un défaut ou un signe de faiblesse, au contraire, il peut être considéré comme une complication suite à votre accouchement. Découvrez dans cet article ce qu'est la dépression post-partum, ses signes et ses symptômes et enfin retrouvez des conseils qui pourront vous aider à gérer vossymptômes en complément du suivi de votre médecin.

Qu'est-ce que la dépression post-partum ?

La dépression post-partum est une maladie qui vous fait ressentir des émotions et des pensées négatives graves et durables dans les mois qui suivent l'accouchement. Certains des principaux signes et symptômes de cette maladie sont énumérés ci-dessous. La dépression post-partum peut surveniraprès n'importe quel accouchement et pas nécessairement après le premier. Elle commence généralement après une à trois semaines après la naissance, mais chez certaines femmes, elle peut débuter plusieurs mois plus tard, parfois même un an après la naissance.

Est-ce que la dépression post-partum arrive souvent ? C'est plus courant que vous ne le pensez. Environ une femme sur sept qui a accouché souffre de cette maladie. Environ la moitié des femmes diagnostiquée pourraient présenter des symptômes pendant la grossesse. Donc, si vous avez l'impression d'avoir les symptômes de cette dépression ou si vous avez récemment été diagnostiquée, sachez que vous n'êtes pas seule et qu'avec le tempset un accompagnement médical approprié, vous commencerez à vous sentir de mieux en mieux.

Combien de tempspeut durer la dépression post-partum ?Votre situation personnelle et le traitement prescrit par votre médecin vont influencer votre guérison. Chez certaines femmes, les symptômes peuvent atteindre un pic au bout de quelques semaines, puis persister pendant 3 à 12 mois. Vous faire traiter le plus tôt possible pourra vous aider à mieux gérer vos symptômes et vous soigner plus vite.

La dépression post-partum ne doit pas être confondue avec le baby-blues. Le baby-blues est une forme moins grave de la dépression post-partum. Il se traduit par de la tristesse, des pleurs, de l'anxiété et des troubles du sommeil. Ces symptômes, plus légers,commencent généralement quelques jours après l'accouchement et disparaissent habituellement après quelques semaines. Bien que souffrir dubaby-blues peut vraiment vous mettre mal à l'aise, soyez assurée que ces sentiments passeront bientôt.

Signes et symptômes de dépression post-partum

La première étape consiste à déterminer si vous souffrez de dépression post-partum.Voici les signes qui pourront vous alerter :

  • Un état dépressif
  • De graves sautes d'humeur
  • Des pleurs excessifs
  • Des difficultés à créer des liens avec votre bébé
  • Un éloignement de vos proches
  • Une perte d'appétit ou à l’inverse, vous mangez beaucoup plus qued'habitude
  • Une incapacité de dormir (insomnies)
  • Des périodes de sommeil beaucoup plus longues
  • Une fatigue accablante ou une perte d'énergie
  • Une perte d'intérêt et de plaisir dans les activités que vous aimiez auparavant
  • Une irritabilité et des colères intenses
  • La peur de ne pas être une bonne mère
  • Un sentiment d'inutilité, de honte, de culpabilité ou d'inadéquation
  • Une capacité de concentration réduite
  • Une diminution des capacités à gérer les tâches du quotidien
  • Une anxiété grave et des crises de panique
  • Des envies de vous blesser ou de blesser votre bébé
  • Des pensées récurrentes de mort ou de suicide

Ce n'est qu'après avoir parlé à votre médecin que vous pourrez répondre à la question : Est-ce que je souffre de dépression post-partum ?Demandez-vous si vous éprouvez un ou plusieurs de ces symptômes ci-dessus, et si oui demandez-vous si :

  • Un ou plusieurs de ces symptômes durent depuisplus de deux semaines
  • Vos symptômes s'aggravent
  • Vous avez du mal à prendre soin de votre bébé
  • Vous avezdes difficultés à accomplir des tâches quotidiennes

Dans ce cas, ne restez pas seule, parlez-en à votre médecin et échangez avec vos proches.

Causes et facteurs de risque

On ne connaît pas exactement les causesdela dépression post-partum,mais elle est probablement déclenchée par une combinaison de facteurs physiques et émotionnels, qui sont :

  • Les changements hormonaux.Une chute marquée des hormones de grossesse, œstrogènes et progestérone après la naissance de votre bébé peut en être à l’origine, provoquant alors des sautes d'humeur. De plus, les niveaux des autres hormones produites par votre glande thyroïde peuvent également chuter, ce qui vous rend fatiguée, léthargique et déprimée.
  • La privation de sommeil.Se remettre d'un accouchementets’occuperde sontout-petit metà rude épreuve les capacités d’une nouvelle maman. Il est donc difficile de se reposer un instant. Undéficit de sommeil s'accumulealorset peut mener jusqu’à l'épuisement et déclencher des symptômes de dépression post-partum.
  • Des problèmes émotionnels.C'est une période de grandschangementsdans la vie d'une femme. Vous pouvez alors voussentir accablée et anxieuseet moins attirante.

Il existe certainsfacteurs de risque pour la dépression post-partumqui sont:

  • Des antécédents de dépression, soit pendant la grossesse soit avant
  • Des antécédents de dépression dans la famille
  • Avoir déjà souffert de dépression post-partum lors d’une grossesse antérieure
  • Avoir connu des facteurs de stress importants au cours de la dernière année (même ceux qui n'étaient pas liés à la grossesse)
  • Un bébé qui a des problèmes de santé ou d'autres besoins spéciaux
  • Des difficultés à allaiter
  • Des problèmes dans votre relation avec votre conjoint
  • Etre peu entourée (proches ou amis)
  • Des soucis financiers
  • Un trouble bipolaire

Si vous avez déjà souffert de dépression post-partum, parlez-en à votre médecin dès que vousapprendrez que vous êtes enceinte. Il pourra alors :

  • Vous surveiller de près pour déceler tout signe ou symptôme de dépression
  • Vous soumettre àun questionnaire de dépistage de la dépression pendant votre grossesse et après votre accouchement
  • Vous suggérez de participer à des groupes de soutien ou à d'autres thérapies pour vous aider à prendre en charge votre dépression légère
  • Vous recommander un traitement, même pendant la grossesse
  • Vous recommander une psychothérapie immédiatement après l'accouchement

Comment faire face à une dépression post-partum

Sachez que votre médecin peut vous aider à gérer une dépression post-partum. Il vous présentera les différentes options de traitement comme la psychothérapie, également connue sous le nom de thérapie par la parole et si besoin,des médicaments plus forts, comme les antidépresseurs.

Bien que la dépression post-partum ne soit généralement pas une maladie que vous pourrez traiter seule, ces conseils pourront vous aider,en parallèle de votre traitement médical etaccélérer votre rétablissement :

  • Maintenez un mode de vie sain.Ajoutez de l'exercice à votre quotidien. Par exemple, faites une promenade avec votre bébé. Essayez de vous reposer suffisamment et mangez sainement.
  • Ayez des attentes réalistes.Vous vous habituez à avoir un nouveau bébé, alors ne vous mettez pas la pression pour que tout soit parfait.
  • Prenez du temps pour vous.Trouvez une personne pour vous occuperde votre bébé etprenez du temps pour vous
  • Connectez-vous avec les autres.Se sentir isolée peut être un problème pour certaines nouvelles mamans. Parlez à vos proches de ce que vous ressentez et échangez avec d'autres mamans
  • Acceptez l’aide de vos proches.ls seront souvent heureux de pouvoir vous aider. Parfois, il suffit de demander ! Ce repos vous donnera l'occasion de respirer un peu plus longtemps.
  • Continuez à avancer.Suivez les conseils de votre médecin, mais n'arrêtez pas le traitement simplement parce que vous vous sentez mieux, car cela pourrait entraîner une rechute.

Comment soutenir un être cher qui souffre de dépression post-partum

Les personnes atteintes de dépression post-partum peuvent ne pas être en mesure de dire qu'elles sont déprimées, elles peuvent ne pas reconnaître les signes et les symptômes. Si vous soupçonnez un être cher de souffrir de dépression post-partum, invitez-laà consulter immédiatement un médecin. Gardez à l'esprit qu'en tant que conjoint, ami ou membre de la famille, vous ne pouvez pas "guérir" la dépression post-partum, mais vous pouvez être là pour la nouvelle maman. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider :

  • Rassurez-la, dites-lui que cela ne durera pas.
  • Écoutez et acceptez ses émotions, comprenez qu'elle ne peut pas contrôler sessentimentsnégatifs.
  • Proposez-lui de prendre soin du bébé afin qu'elle ait du temps pour faire des choses relaxantes comme aller se promener ou se faire masser, sans culpabilité.
  • Aidez-la en lui faisant ses courses, son ménage ou ses tâches du quotidien pour lui enlever une partie de ses responsabilités.

Si vous êtes l'autre parent du nouveau-né, rappelez-vous qu’il existe aussi une dépression post-partum chez les hommes. Si votre partenaire est déprimée, cela peut aussi vous affecter, car votre risque de dépression est,pour vous aussi plus élevé pendant cette période. Si vous vous sentez déprimé, lisez les conseils mentionnés précédemment et parlez-en à votre médecin.

La dépression post-partum n'est pas votre faute. Malheureusement, beaucoup de femmes se sentent coupables ou honteuses parce qu'elles ne trouvent aucune raison d'expliquer pourquoi elles se sentent si malheureuses. Certaines peuvent même éprouver des sentiments de rejet ou se sentir critiquées par les autres. Rappelez-vous qu'il s'agit d'une maladie qui nécessite un traitement et qu'il est important de ne pas souffrir seule. Vous n’êtes pas seule et une fois que le brouillard se sera dissipé, vous pourrez profiter de tous ces beaux moments avec votre bébé.

Ceci pourrait également vous intéresser :