Grossesse extra-utérine : causes, symptômes et risques

Grossesse extra-utérine : causes, symptômes et risques

1
17/06/19
Temps de lecture : 5 min.

La bonne nouvelle est que les grossesses extra-utérines sont rares. Cependant, quand elles surviennent, elles nécessitent des soins médicaux : il est donc utile d’être informée, si le cas se présente. Découvrez ce qu’est une grossesse extra-utérine et quels en sont les symptômes, facteurs de risque et traitements possibles

Contenu de l'article

Qu’est-ce qu’une grossesse extra-utérine ? Signes et symptômes d’une grossesse extra-utérine Diagnostic Quels sont les traitements de la grossesse extra-utérine Causes d’une grossesse extra-utérine Facteurs de risque Obtenir un soutien psychologique Tomber enceinte après une grossesse extra-utérine

Qu’est-ce qu’une grossesse extra-utérine ?

Lors d’une grossesse qui se déroule normalement, l’ovule fécondé progresse dans la trompe de Fallope jusqu’à l’utérus, où il s’implante et commence à se développer. Mais dans une grossesse extra-utérine, l’ovule fécondé s’implante hors de la cavité utérine. Les grossesses extra-utérines sont assez rares, représentant à peine 2% des grossesses. Dans plus de 90% des grossesses extra-utérines, l’ovule fécondé se fixe à la paroi de la trompe de Fallope. On parle alors de grossesse extra-utérine tubaire. Parfois, l’œuf s’implante dans l’ovaire, le col de l’utérus ou la cavité abdominale. Seul l’utérus peut accueillir un embryon en développement, donc dans ces autres cas, la grossesse ne peut pas suivre son cours.

Une grossesse extra-utérine tubaire peut provoquer la rupture de la trompe de Fallope, entraînant une hémorragie interne. Cela nécessite un traitement médical d’urgence, car cette situation peut présenter des risques mortels.

Vous pouvez entendre parfois les termes « ectopique » et « intra-utérine ». La grossesse ectopique est un autre nom de la grossesse extra-utérine et la grossesse intra-utérine désigne l’implantation normale de l’ovule fécondé dans la muqueuse de l’utérus.

Les femmes qui ont eu recours à une fécondation in vitro (FIV) ont 1% de chance d’avoir une grossesse hétérotopique, c’est-à-dire l’association d’une grossesse intra-utérine et d’une grossesse extra-utérine en même temps. Pour les femmes qui tombent enceintes naturellement, le risque est bien inférieur et est estimé à une fréquence allant de 1 sur 4 000 à 1 sur 30 000.

Signes et symptômes d’une grossesse extra-utérine

Il peut être difficile de reconnaître les signes et symptômes parce qu’ils peuvent commencer très tôt – à un moment où vous ne savez peut-être pas encore que vous êtes enceinte. De plus, certains des indicateurs sont aussi des signes de grossesse habituels que vous pouvez ressentir au premier trimestre. Bien que le risque de grossesse extra-utérine soit faible, il est utile de connaître les premiers symptômes, qui peuvent inclure :

  • Seins douloureux
  • Maux de ventre
  • Saignements vaginaux anormaux. Un saignement au début de la grossesse peut aussi être un saignement d’implantation ; par conséquent, consultez votre médecin.
  • Douleurs au bas du dos
  • Douleurs ou crampes légères dans l’abdomen ou le bassin. Demandez conseil à votre médecin si vous ressentez ces symptômes.

Symptômes d’urgence

Alors que la grossesse progresse, les symptômes peuvent devenir plus intenses. Vous devez contacter votre professionnel de santé immédiatement ou vous rendre aux urgences si vous présentez :

  • Une douleur vive dans le bassin, l’abdomen ou l’épaule.
  • Une faiblesse, des vertiges ou un évanouissement. Une sensation de vertige ou un léger étourdissement peut être causé par une hémorragie interne due à une rupture de trompe de Fallope.

N’oubliez pas que votre professionnel de santé est la bonne personne pour établir un diagnostic.

Diagnostic

Pour établir un diagnostic, le médecin peut effectuer une échographie pour voir où la grossesse se développe et/ou réaliser un test sanguin pour mesurer les taux de l’hormone de grossesse hCG. Les résultats ne sont pas toujours évidents immédiatement, donc vous pouvez avoir besoin de faire un autre test quelques jours plus tard. Dans certains cas, votre médecin peut constater la grossesse extra-utérine lors de votre première échographie.

Quels sont les traitements de la grossesse extra-utérine

Un embryon extra-utérin ne peut pas se déplacer spontanément vers l’utérus ou y être amené et une grossesse ne peut pas continuer son cours ailleurs que dans l’utérus. C’est pourquoi le traitement implique de mettre un terme à la grossesse par chirurgie ou par médicament. Votre médecin vous expliquera la meilleure option selon votre situation.

Médicament

Pour une grossesse extra-utérine, le médicament le plus couramment utilisé est le méthotrexate. Ce médicament stoppe la croissance des cellules de l’embryon, ce qui met un terme à la grossesse. Puis, en quatre à six semaines, votre corps absorbe les tissus liés à la grossesse. L’avantage de cette option est qu’il n’est en général pas nécessaire de retirer la trompe de Fallope affectée et que vous évitez ainsi une intervention chirurgicale. Cette option peut être recommandée lorsque la trompe de Fallope n’est pas rompue et si vous êtes en mesure de revenir pour des analyses de sang régulières afin de surveiller vos taux d’hCG jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus dans votre sang. Cette option peut ne pas être disponible ou conseillée si vous allaitez ou si vous avez certains problèmes de santé.

Le méthotrexate peut être administré en une ou plusieurs doses. Le risque de rupture de la trompe de Fallope disparaît uniquement une fois le traitement terminé, donc si vous présentez des symptômes comme une douleur vive à l’abdomen ou à l’épaule, ou si vous vous sentez faible ou proche de l’évanouissement, consultez immédiatement un médecin, car ce sont des signes potentiels d’hémorragie interne provoquée par une rupture. Les effets indésirables du méthotrexate incluent la nausée, les vomissements et les saignements vaginaux ou spotting. Pendant le traitement et jusqu’à ce que le médecin vous donne son feu vert, il est préférable d’éviter de faire de l’exercice intense, de prendre des vitamines et des aliments contenant de l’acide folique, de prendre des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène, d’avoir des relations sexuelles et de vous exposer longuement au soleil.

Chirurgie

Si une trompe de Fallope se rompt, une chirurgie d’urgence doit être pratiquée, mais une intervention est parfois nécessaire même en l’absence de rupture. La grossesse extra-utérine peut être éliminée de la trompe en laissant l’organe en place ou bien la trompe doit être retirée avec les tissus liés à la grossesse. Généralement, une chirurgie laparoscopique est privilégiée. Cela implique de pratiquer de petites incisions dans votre abdomen alors que vous êtes sous anesthésie générale. Pendant la chirurgie, les tissus liés à la grossesse sont retirés et la trompe affectée est réparée ou retirée.

Dans un petit nombre de cas, une large incision de l’abdomen peut être nécessaire, habituellement dans les cas où la grossesse est plus avancée ou si une rupture de la trompe de Fallope est suspectée.

Votre professionnel de santé recommandera un plan de traitement et vous expliquera les risques et les effets indésirables, qui peuvent inclure le saignement et l’infection après l’intervention. Après la chirurgie, des soins de suivi sont nécessaires et le médecin surveillera de près votre rétablissement, y compris en revérifiant votre taux d’hCG pour s’assurer que les tissus ectopiques ont été entièrement retirés.

Causes d’une grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine peut survenir quand l’ovule fécondé ne peut pas descendre la trompe de Fallope jusqu’à l’utérus. Cela pourrait être provoqué par un tissu cicatriciel dans la trompe de Fallope lié à une chirurgie antérieure, qui empêche le passage de l’ovule jusqu’à l’utérus. D’autres facteurs potentiels peuvent jouer un rôle tels qu’une forme anormale ou une inflammation de la trompe de Fallope, le développement anormal de l’ovule fécondé ou des déséquilibres hormonaux.

Facteurs de risque

Même si près de la moitié des femmes qui ont une grossesse extra-utérine n’ont aucun de ces facteurs de risque, les chances sont plus élevées si :

  • vous avez eu une grossesse extra-utérine auparavant
  • vous avez subi une intervention chirurgicale sur une trompe de Fallope ou sur d’autres zones du bassin ou de l’abdomen
  • vous avez eu certaines infections sexuellement transmissibles
  • vous avez eu une maladie inflammatoire pelvienne
  • vous souffrez d’endométriose.
  • Les autres facteurs pouvant augmenter votre risque sont, entre autres, si :

  • vous avez plus de 35 ans
  • vous avez des antécédents d’infertilité
  • vous fumez.

Obtenir un soutien psychologique

Il est tout à fait naturel de se sentir anxieuse, d’avoir peur ou d’être triste dans de telles circonstances, même si vous saviez que vous étiez enceinte depuis peu. Le traitement en lui-même peut aussi vous fatiguer ou vous donner l’impression d’être toujours enceinte, ce qui peut exacerber les sentiments que vous pouvez avoir. Un accompagnement psychologique peut vous sembler utile ou vous pouvez chercher du soutien sur les forums en ligne où vous rencontrerez d’autres femmes qui ont vécu des expériences similaires. Demandez du soutien à vos proches. Il peut être bon de prendre du temps pour vous, pour vous reposer et pour récupérer après le traitement, afin de vous rétablir physiquement et de vous remettre de ce que vous avez traversé.

Tomber enceinte après une grossesse extra-utérine

Si vous vous demandez si vous pouvez avoir une grossesse normale après une grossesse extra-utérine, le mieux est d’en parler avec votre médecin, qui sera en mesure de vous donner des conseils spécifiques sur la base de vos antécédents médicaux. Si la trompe de Fallope affectée a été laissée intacte, il y a de bonnes chances que vous puissiez avoir une grossesse normale à l’avenir ; de même, si une trompe de Fallope a été retirée, un ovule et un spermatozoïde peuvent toujours se rencontrer dans l’autre trompe et un ovule fécondé peut se déplacer vers l’utérus.

N’oubliez pas, cependant, que le fait d’avoir eu une grossesse extra-utérine augmente votre risque la fois suivante. Donc, pendant vos futures grossesses, surveillez les signes et symptômes jusqu’à ce que votre médecin confirme que l’ovule est implanté au bon endroit, dans votre utérus.

Les grossesses extra-utérines sont relativement rares, mais si vous remarquez le moindre symptôme qui vous inquiète, consultez votre médecin pour être rassurée et conseillée.

FAQ

  • Q: Peut-on avoir un résultat de test de grossesse positif avec une grossesse extra-utérine ?
  • Q: Comment savoir si votre grossesse est extra-utérine ?
  • Q: Où ressent-on les douleurs d’une grossesse extra-utérine ?
  • Q: Combien de temps peut durer une grossesse extra-utérine ?
Pampers

Ceci pourrait également vous intéresser :