Une future maman masse ses chevilles enflées et douloureuses

Tout savoir sur les maux et les douleurs pendant la grossesse

Même la grossesse la plus douce réserve son lot de maux et de douleurs. Heureusement, certaines de ces douleurs disparaîtront naturellement durant votre grossesse, tandis que d'autres pourront être facilement apaisées. Du mal de dos aux varices, découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les douleurs et les maux de la grossesse les plus courants ainsi que nos conseils pour vous rendre la vie plus confortable et sans douleur.

Le mal de dos

Les crampes pendant la grossesse

Les douleurs liées à la sensibilité dentaire

Le mal de tête

Les brûlures d'estomac et les reflux gastriques

Les crampes dans les jambes

Les douleurs à l’aine

Les nerfs pincés

Les chevilles et les pieds enflés

La poitrine enflée et sensible

Les varices et les hémorroïdes

Quand consulter un médecin ? Douleurs et maux de grossesse anormaux ?

Le mal de dos

La plupart du temps, c’est la tension exercée sur les muscles de votre dos, au fur et à mesure que votre bébé grandit, qui est à l’origine de vos douleurs dorsales. Votre tout-petit se déplace vers l'avant de votre corps, votre équilibre est alors modifié et naturellement vous vous penchez en arrière pour maintenir votre équilibre. Ce nouvel équilibre exerce alors une pression supplémentaire sur vos muscles et peut entraîner des douleurs, des raideurs et des courbatures, ce qui explique pourquoi vous avez mal en bas du dos. Tout au long de votre grossesse, vos muscles abdominaux vont également s’étirer et s’affaiblir, ce qui va diminuer le soutien de votre dos et de votre colonne vertébrale. De plus, les hormones de grossesse peuvent également contribuer à votre mal de dos. Elles vont agir sur le tissu conjonctif qui maintient vos os en place, en particulier les ligaments des articulations du bassin, en le rendant plus souple en vue de l'accouchement ce qui peut également provoquer des douleurs au dos.

La bonne nouvelle, c'est que vous pouvez prendre des mesures simples pour réduire la douleur. Commencez dans un premier temps par opter pour une bonne posture lorsque vous êtes debout, assise ou en mouvement. Voici nos conseils :

  • Portez des chaussures avec un petit talon et un bon maintien de votre voûte plantaire
  • Préférez un matelas ferme pour soutenir votre dos
  • Fléchissez les genoux au lieu de vous pencher
  • Dormez sur le côté et placez un oreiller entre vos jambes ou sous votre ventre pour avoir un soutien supplémentaire

Pratiquer une activité physique régulière ne vous procurera pas un soulagement immédiat, mais cela renforcera les muscles de votre dos et de vos jambes, ce qui améliorera votre maintien. Vous soulagerez ainsi vos douleurs dorsales à long terme. Échangez avec votre médecin pour choisir l’activité physique qui vous conviendra pendant votre grossesse. En attendant, découvrez nos conseils sur l'exercice pendant la grossesse. Et n'oubliez pas qu'une fois que votre tout-petit sera né, la pression exercée sur votre dos sera beaucoup moins importante et vous commencerez enfin à vous sentir beaucoup mieux.

Les crampes pendant la grossesse

Il se peut que vous ayez des crampes durant votre grossesse, certainement plus légères au cours du premier mois puis plus importantes vers la fin de votre grossesse, lorsque les premières contractions apparaîtront.

Environ deux semaines après la conception, lorsque l'ovule fécondé s'enfonce dans la muqueuse utérine, vous ressentirez peut-être des petites crampes accompagnées d'un léger saignement. C'est ce qu'on appelle le saignement d'implantation. Vous pouvez également ressentir une douleur aiguë ressemblant à un spasme musculaire au niveau de l’aine, provoquée par l’allongement des ligaments de l'utérus, c’est ce que l’on appelle des douleurs ligamentaires.

Puis, vers la fin du deuxième trimestre et jusqu'au troisième, vous pourriez également faire face à de fausses contractions, plus connues sous le nom de contractions de Braxton Hicks, qui pourront devenir de plus en plus fortes à mesure que vous approcherez de la date du terme. Les contractions de Braxton Hicks s'arrêtent habituellement après une promenade ou après un peu de repos. Néanmoins, si elles se rapprochent et se renforcent, il pourrait s’agir des premiers signes du travail. Dans ce cas, contactez votre médecin ou votre sage-femme. Les contractions de Braxton Hicks peuvent être douloureuses, mais elles sont parfaitement normales. Prenez-les comme entraînement pour le grand jour.

Les douleur liées à la sensibilité dentaire

Au cours du deuxième trimestre, vos gencives pourraient devenir plus sensibles lorsque vous vous brossez les dents. La grossesse peut être à l’origine d’une gingivite appelée gingivite gravidique, qui est une forme légère d’inflammation de vos gencives. Vous pouvez également être confrontée à des gonflements, des rougeurs et des saignements lorsque vous vous brossez les dents ainsi qu’à une inflammation de vos gencives. Vous pourriez également souffrir de parodontite, une infection des gencives qui endommage les tissus de soutien de vos dents, ou bien d’érosion dentaire ou de caries dues aux vomissements au début de votre grossesse.

Même si vos gencives sont sensibles, il est important de continuer à vous brosser les dents deux fois par jour et à utiliser du fil dentaire tous les jours. Si vous n'avez pas pris de rendez-vous avec votre dentiste au cours des six derniers mois ou si vous remarquez un de ces symptômes, c’est le moment de prendre un rendez-vous ! Entre-temps, vous pouvez soulager ces douleurs en faisant des bains de bouche avec du bicarbonate de soude ou en choisissant une brosse à dents plus souple.

Le mal de tête

Durant votre grossesse vous allez subir les effets des hormones et notamment des œstrogènes et de la progestérone qui pourront être à l’origine de maux de tête. Même s'il peut être tentant de prendre un analgésique, demandez d’abord l’avis de votre médecin. Attention, l'aspirine n'est pas recommandée durant la grossesse, mais votre médecin peut vous prescrire du paracétamol ou d’autres médicaments pour soulager vos maux de tête. Il existe également d’autres astuces pour vous soulager :

  • Appliquez sur votre front une compresse froide
  • Évitez tout ce qui pourrait déclencher des maux de tête, comme les odeurs qui vous ont déjà déclenché des migraines dans le passé
  • Dormez plus
  • Faites de l'exercice, adapté à votre condition
  • Gérez votre stress
  • Mangez et buvez régulièrement

Les brûlures d'estomac et les reflux gastriques

Au cours de votre premier et de votre troisième trimestre en particulier, vos hormones de grossesse vont détendre la valve située entre votre œsophage et votre estomac, ce qui peut laisser l'acide gastrique contenu dans votre estomac remonter et causer des brûlures d'estomac. Dans ce cas, évitez de vous allonger après un repas, attendez idéalement trois heures. C'est pourquoi il est préférable de dîner tôt pour laisser du temps à votre estomac avant d’aller vous coucher. Cependant, si ces douleurs persistent la nuit, surélevez votre tête en inclinant votre lit.

Vous pouvez également limiter les brûlures d'estomac en évitant certains aliments qui peuvent les déclencher, tels que les aliments frits ou épicés, les agrumes, le chocolat. Enfin, préférez des repas plus légers et plus fréquents.

Les crampes dans les jambes

Les crampes dans les jambes sont l'une des douleurs les plus fréquentes au cours du deuxième trimestre et du troisième trimestre. Ces contractions musculaires du mollet ou du pied frappent souvent la nuit. Leur cause n'est pas véritablement identifiée.

Cependant, quelques astuces peuvent limiter ces crampes aux jambes pendant la grossesse. Étirez-vous avant de vous coucher et restez active tout au long de la journée, buvez suffisamment d'eau et enfin, portez des chaussures confortables. Si vous vous réveillez la nuit avec des crampes aux jambes, étirez vos muscles en fléchissant votre pied vers le haut, puis repliez-le. Vous pouvez aussi prendre un bain ou une douche bien chaude et masser vos muscles. Vous vous sentirez alors un peu soulagée.

Les douleurs à l’aine

Pendant la grossesse et au fur et à mesure que votre utérus grandit, les ligaments qui le maintiennent en place s'étirent. Ces ligaments sont connus sous le nom de ligaments ronds. Au fur et à mesure qu’ils s'étirent, ils peuvent provoquer des douleurs courtes et intenses au niveau de l’aine qui ressemblent à des spasmes musculaires. La douleur peut parfois persister et se déplacer de l’autre côté de votre bassin. Ces douleurs sont naturelles et vous les ressentirez au fur et à mesure que votre bébé grandira.

Vous pouvez soulager ces douleurs pendant votre grossesse en vous déplaçant plus lentement et en évitant de vous lever trop rapidement du lit ou d'une chaise et en évitant les mouvements brusques. Vous constaterez que le fait d'enlever un peu de poids de votre utérus peut soulager la douleur et l'inconfort. Prenez alors des bains chauds ou rendez-vous à la piscine de temps en temps. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi utiliser une ceinture de maternité pour soutenir votre ventre.

Les nerfs pincés

La prise de poids au fur et à mesure que votre bébé grandit, ainsi que la rétention d'eau, peuvent causer un gonflement des voies nerveuses et comprimer vos nerfs. Un de vos nerfs peut alors se pincer, ce qui arrive lorsque les tissus environnants, comme les os, les tendons, les muscles ou le cartilage, exercent une pression sur le nerf. Un de vos nerfs peut se pincer dans différentes parties de votre corps et provoquer une douleur différente selon l'endroit. Le syndrome du canal carpien se produit lorsqu’un nerf est coincé dans votre poignet, ce qui entraîne un engourdissement des mains et des doigts. Lorsqu’un nerf se pince autour de la colonne vertébrale, vous pourriez ressentir une douleur aiguë, comme dans le cas d'une hernie discale. Il n'y a pas grand-chose à faire dans ces cas sauf de se reposer. Parlez-en à votre médecin si la douleur persiste.

Les chevilles et les pieds enflés

Il est très courant durant les derniers mois de grossesse d’avoir les pieds et les chevilles enflés. Cela arrive lorsque votre corps retient plus de liquide et que votre cavité utérine en croissance exerce une pression sur vos veines. Cette pression ralentit alors la circulation sanguine et provoque une stagnation du sang ce qui cause le gonflement. Ajoutez des hormones de grossesse dans ce mélange et vous vous retrouverez avec les pieds et les chevilles tout gonflés. Ce gonflement disparaîtra après l'accouchement, mais vous pouvez soulager cette pression avec quelques gestes simples :

  • Allongez-vous et surélevez vos jambes
  • Dormez sur le côté gauche pour diminuer la pression de la veine qui fait remonter le sang au cœur
  • Portez des bas de contention
  • Restez active physiquement chaque jour
  • Portez des vêtements amples
  • Faites des bains de pieds dans de l’eau froide
  • Rendez-vous à la piscine pour marcher dans l’eau

La poitrine enflée et sensible

Au cours du premier trimestre, les changements hormonaux peuvent rendre vos seins douloureux, sensibles et gonflés. Heureusement, cet inconfort diminuera probablement après quelques semaines, une fois que votre corps se sera adapté à la poussée des hormones de grossesse.

Les varices et les hémorroïdes

Certaines femmes développent des varices pendant leur grossesse. Durant cette période, votre volume sanguin augmente, tandis que la circulation sanguine de vos jambes et de votre bassin diminue, ce qui exerce une pression sur vos veines. De plus, la progestérone favorise également la dilatation de vos veines, ce qui contribue au développement des varices.

Les varices peuvent également apparaître dans la vulve, ce qui peut provoquer un gonflement et des douleurs, ou bien autour de l'anus et dans la partie basse de votre rectum, plus communément appelées hémorroïdes. Bien que vous ne puissiez pas contrôler vos hormones ou votre circulation sanguine pendant la grossesse, il existe des solutions pour atténuer les effets des varices :

  • Asseyez-vous et mettez vos pieds en hauteur dès que vous le pouvez
  • Changez régulièrement de position lorsque vous êtes debout
  • Surveillez votre prise de poids durant votre grossesse
  • Portez des bas de contention qui ne serrent pas le genou ni la cuisse
  • Buvez beaucoup d’eau et ajoutez des fibres à votre alimentation pour éviter les hémorroïdes
  • Faites de l’exercice (adapté pour les femmes enceintes)

Quand consulter un médecin ? Douleurs et maux de grossesse anormaux

La plupart des douleurs que vous éprouverez durant votre grossesse sont parfaitement normales, cependant certains symptômes peuvent indiquer un état plus grave. Par exemple, si vous avez des douleurs abdominales ou des douleurs à l'épaule couplées à des maux de tête, consultez votre médecin pour vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une pré-éclampsie. Si vous avez de très fortes douleurs abdominales ou pelviennes accompagnées de saignements vaginaux au cours du premier trimestre, cela pourrait être le signe d'une grossesse extra-utérine. En cas de doute, parlez-en à votre médecin.

Toutes ces douleurs peuvent se manifester tout au long de votre grossesse, souvent plus d'une fois, mais dans la plupart des cas, elles sont tout à fait normales et disparaîtront une fois que votre bébé sera né. La grossesse est la première étape de votre voyage avec votre tout-petit, qui s'accompagnera de hauts et de bas, mais qui au final en vaudra la peine.

Ceci pourrait également vous intéresser :