Un bébé qui pleure

Article connexe

Sommeil du bébé
Méthodes et techniques de base d’entraînement au sommeil pour bébé

Un bébé est incapable de s’exprimer avec des mots : un bébé qui pleure essaye en réalité de vous faire comprendre qu’il a faim, que quelque chose le gêne, qu’il ne se sent pas bien ou encore qu’il a mal au ventre. En tant que parent, vous allez petit à petit apprendre à « décoder » les pleurs de votre bébé, mais il peut arriver que vous ne sachiez pas pourquoi il pleure ni comment le calmer. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons ce qui peut être à l’origine des pleurs de votre nourrisson et vous présentons comment calmer un bébé qui pleure grâce à quelques techniques.

Un bébé qui pleure essaye de communiquer

Un nouveau-né n’est pas capable d’utiliser des mots pour expliquer à ses parents ce qu’il veut ou ce qui ne va pas. Sa seule possibilité d’expression est de pleurer. Cela peut évidemment être fatigant pour vous, les parents, surtout quand on sait qu’il est normal pour un nouveau-né de pleurer plusieurs heures par jour, mais c’est à vous de comprendre ce qui ne va pas. Ayez confiance en vous ! Tous les parents vous le diront, vous deviendrez vite capable d’identifier les différents pleurs de votre bébé. « Bébé qui pleure parce qu’il a faim » sera sûrement pour vous, ses parents, une mélodie tout à fait différente de « bébé qui pleure parce qu’il est inquiet ». Avec le temps, vous deviendrez particulièrement experts dans l’interprétation de ce qu’essaye de vous dire votre petit et vous saurez lui répondre de manière adaptée pour le calmer et arrêter ses pleurs.

Pourquoi bébé pleure-t-il ?

Quand votre bébé pleure, vous pensez peut-être que vous avez fait quelque chose de mal ou que vous pourriez faire quelque chose pour arrêter ses pleurs. Mais ce n'est généralement pas le cas ! Le système nerveux des bébés n’est pas complètement développé. Pleurer est la seule chose qui leur permet de « décompresser ». Les bébés tendus qui vivent dans des maisons dans lesquelles il y a toujours beaucoup de bruit et de mouvement ont tendance à pleurer davantage. Mais tous les nourrissons passent par des périodes d'irritabilité. Voici une liste d’indices pour vous aider à deviner pourquoi bébé pleure :

1. C’est peut-être l’heure du repas. Regardez si votre petit vous montre qu’il a faim, par exemple en claquant des lèvres ou en mettant les mains à la bouche.

2. Il a peut-être chaud ou froid. Peut-être que votre nourrisson est trop ou pas assez habillé. En règle générale, votre bébé devrait porter le même nombre de couches de vêtements que vous.

3. C’est peut-être le moment de changer sa couche. Un nouveau-né fait très souvent pipi et caca. Une couche remplie ou mouillée peut être désagréable et votre bébé pleure peut-être à cause de la gêne qu’il ressent. Des changements fréquents de couche peuvent mettre votre petit plus à l’aise et réduisent le risque d’irritation de sa peau (ce que l’on appelle l’érythème fessier). Voici comment vérifier s’il est temps de changer sa couche :

  • L’indicateur d’humidité de la couche vous l’indique (si la couche en possède un)

  • En reniflant rapidement la couche

  • En glissant un doigt dedans pour voir si elle est mouillée

  • En regardant si elle a l’air remplie : elle pend un peu ou est plus lourde.

4. Il a peut-être trop mangé ou a des remontées gastriques. Essayez d’espacer les repas de deux heures ou deux heures trente. En effet, des tétées trop fréquentes peuvent se révéler inconfortables. Si votre bébé recrache ou vomit souvent après un repas, c’est peut-être aussi qu’il a des remontées gastriques (on parle de reflux gastro-œsophagien). Consultez votre professionnel de santé si vous constatez qu’il :

  • recrache ou vomit fréquemment

  • est grognon après un repas

  • perd du poids ou n’en gagne pas.

5. Il fait peut-être une intolérance ou une allergie alimentaire. Il est possible que bébé pleure à cause d’une intolérance au lactose ou d’une allergie au soja, ce qui peut lui créer de l’inconfort. Parlez-en à votre professionnel de santé si vous soupçonnez une intolérance ou une allergie. Si vous allaitez, celui-ci pourra vous conseiller d’arrêter les produits laitiers, la caféine ou les aliments épicés ou qui donnent des gaz, car ce type d’aliments a un effet irritant. Si vous nourrissez votre enfant au lait artificiel, il fait peut-être une allergie au lait ou au soja et votre professionnel de santé pourra vous conseiller de changer de marque pour lui préférer un lait hypoallergénique.

6. Peut-être que ses dents poussent. Les premières poussées dentaires n’interviennent pas au même moment pour tous les nouveau-nés, mais cela peut commencer dès l’âge de 3 ou 4 mois. Ces poussées peuvent être douloureuses pour votre bébé. Vous pouvez essayer de le soulager en lui massant les gencives du doigt ou en lui donnant une tétine à mâcher.

7. Il a peut-être de la fièvre. Mesurez la température de votre enfant avec un thermomètre si vous pensez qu’il a de la fièvre. Une température supérieure à 38 °C dans les fesses est considérée comme une fièvre. Contactez immédiatement votre professionnel de santé si :

  • Votre bébé a moins de 2 mois et qu’il a 38 °C de fièvre ou plus.

  • Votre bébé a entre 3 et 6 mois et qu’il a 38,5 °C de fièvre ou plus

  • Votre bébé a plus de 6 mois et qu’il a 39,5 °C de fièvre ou plus.

8. Il a peut-être besoin de calme. Si vous êtes en vacances ou que vous avez des invités à la maison, cela peut vite devenir trop épuisant pour votre enfant. Un bébé qui pleure peut simplement trouver qu’il y a trop d’activité autour de lui. Essayez de l’isoler de toute cette activité le temps de se calmer.

9. Il s’ennuie peut-être. Un bébé qui pleure peut simplement essayer de vous faire comprendre qu’il s’ennuie et a besoin de changement. Essayez de lui chanter ou fredonner une chanson ou bien sortez faire une promenade pour changer d’air.

10. Il est peut-être fatigué. Parfois, un bébé a besoin de pleurer un peu avant de s’endormir. Placez-le dans son lit, sur le dos, et laissez-le tranquille. S’il est fatigué, il ne pleurera pas longtemps et s’endormira vite.

11. Il est peut-être stressé ou a besoin de dépenser de l’énergie. Il peut arriver que votre bébé qui pleure le fasse sans raison apparente pendant un certain temps chaque jour. Cela peut-être pour lui ou elle une façon de se calmer en « s’isolant » du monde extérieur ou en dépensant de l’énergie accumulée. Il arrive souvent que les nouveau-nés soient beaucoup plus calmes après ces « crises » et qu’ils dorment mieux le soir ou à l’heure de la sieste.

12. Il souffre peut-être de coliques. Les coliques sont des crises de larmes inconsolables fréquentes qui peuvent se déclencher vers l’âge de 4 semaines et durer jusqu’à l’âge de 3 ou 4 mois. Une colique peut se caractériser par les jambes repliées et des pleurs jusqu’à en devenir tout rouge. Les origines des coliques sont mal définies, mais les conseils listés ci-dessus peuvent aider à les atténuer voire même les empêcher.

Comment calmer un bébé qui pleure ?

Lorsque votre bébé pleure, la meilleure chose à faire pendant les premiers mois après votre accouchement est d’être réactifs et d’aller vers votre enfant dès qu’il vous appelle de ses pleurs. N’ayez pas peur de trop gâter votre bébé et de lui faire prendre de mauvaises habitudes car ce n’est pas le cas : une réaction rapide de votre part peut non seulement calmer ses pleurs plus rapidement, mais aussi l’aider à moins pleurer dans le futur. Si vous savez pourquoi votre bébé pleure, par exemple s’il doit être changé ou qu’il a faim, alors il est assez facile de le calmer, mais ce ne sera pas toujours le cas et il vous faudra parfois essayer plusieurs méthodes. Par exemple, les bébés qui souffrent de coliques ou qui sont irritables aiment être bercés et touchés. Ils apprécient également qu'on les fasse danser ou marcher. N'hésitez donc pas à utiliser l'une de ces techniques (ou toutes !) lorsque votre bébé pleure. Ne désespérez pas si rien ne marche immédiatement. Ce n'est pas de votre faute !

Vous avez sûrement entendu des conseils d'amis ou de la famille sur la façon de calmer un bébé qui pleure, mais parfois il est préférable de mettre au point votre propre technique pour le réconforter. Essayez par exemple les astuces suivantes :

1. Emmitouflez votre bébé. Le fait d’envelopper votre bébé d’une couverture peut lui donner un sentiment de sécurité. Quand votre bébé aura à peu près 2 mois, il commencera à vous montrer qu’il a envie de se retourner et il faudra dès lors arrêter de l’emmitoufler de la sorte.

2. Emmenez votre enfant dans une pièce plus calme. Cela peut s’avérer particulièrement efficace pour un bébé qui pleure beaucoup à cause de tout le bruit et toute l’activité autour de lui. Placez-le dans son lit, sur le dos, dans une pièce sombre ou peu éclairée. Si votre bébé a moins de 2 mois, vous pouvez l’emmitoufler dans une couverture avant.

3. Donnez-lui un bain pour le détendre. L’eau chaude peut le délasser et le calmer.

4. Massez ou tapotez le dos de votre bébé. En tenant votre bébé, essayez de masser son dos de haut en bas dans un mouvement circulaire. Vous pouvez aussi tapoter légèrement son dos. En tapotant en rythme, vous imitez le battement de votre cœur, un son auquel votre bébé est habitué depuis la grossesse. Vous pouvez aussi simplement lui caresser le sommet du crâne.

5. Faites-lui faire son rot. Le rot est important après un repas, car il évite à votre petit d’être ballonné. Il est donc conseillé de lui faire faire son rot régulièrement après avoir mangé. Vous pouvez essayer les positions suivantes :

  • Tenez votre bébé contre votre poitrine, son menton par-dessus votre épaule. Soutenez-le d’une main et tapotez-lui le dos de l’autre. N’oubliez pas de placer au préalable un bavoir sur votre épaule afin d’éviter les petits accidents.

  • Asseyez votre bébé sur vos genoux. Tenez sa tête et sa poitrine d’une main et tapotez-lui le dos de l’autre.

  • Allongez votre nourrisson sur le ventre et sur vos genoux. Soulevez-lui légèrement la tête pour qu’elle soit un peu plus relevée que sa poitrine et tapotez-lui doucement le dos.

6. Tenez votre bébé dans vos bras. Parfois, un bébé qui pleure veut simplement être pris dans les bras. Tout comme vous l'aimez, il vous aime et veut être près de vous. Votre respiration et le contact peau à peau peuvent l’apaiser.

7. Mettez de la musique ou un bruit de fond. De la musique douce, par exemple du classique, peut calmer un bébé qui pleure. Le bruit de fond, par exemple le son d’un ventilateur, permet souvent de distraire votre bébé et de calmer les pleurs. Ce type de sons et les vibrations associées peuvent lui donner une impression de sécurité.

8. Chantez ou parlez-lui. Vous pouvez également chanter pour lui. Votre voix a un côté rassurant pour votre petit, et même si vous pensez chanter comme une casserole, essayez de chantonner ou fredonner, vous serez peut-être étonnée du résultat.

9. Bercez votre bébé. Le mouvement de va-et-vient est réconfortant pour lui. Il a peut-être tout simplement besoin de ce geste apaisant qui lui rappelle son temps passé dans votre ventre. Vous pouvez le bercer dans vos bras ou une balancelle.

10. Allez vous promener avec votre bébé. Un petit tour dans la maison peut suffire, mais vous pouvez le mettre dans sa poussette ou un porte-bébé et aller faire le tour du pâté de maisons. Un changement de décor est parfois nécessaire et, combiné à votre contact et au mouvement, cela peut calmer un bébé qui pleure.

11. Faites un tour en voiture. Placez votre petit dans son siège pour bébé et faites un petit tour en voiture. Les vibrations du véhicule peuvent l’apaiser.

12. Assurez-vous que votre bébé a mangé et qu'il est au sec. Évidemment, un bébé mouillé et qui a faim va pleurer. Lorsque vous l'aurez changé et nourri, il sera plus facile de le calmer.

13. Donnez-lui une tétine ou votre pouce. Pour certains bébés, il est réconfortant de suçoter quelque chose. Par exemple, s’il n’est pas encore l’heure de manger, vous pouvez laisser votre nouveau-né sucer votre doigt ou une tétine. Si vous allaitez, attendez au moins un mois avant de proposer une tétine à votre bébé et surtout ne le forcez pas s’il semble ne pas en avoir envie ou ne pas aimer ça.

14. Laissez-le se reposer dans son lit. Placez-le dans son lit, sur le dos, et laissez-le pleurer un peu. Peut-être qu’il est simplement fatigué, et certains enfants ont besoin de pleurer un peu avant de s’endormir. Vous constaterez peut-être même que votre enfant s’endort plus vite le soir ou à l’heure de la sieste une fois qu’il a pleuré un bon coup. Ces stratégies pour calmer un bébé qui pleure beaucoup peuvent arrêter les pleurs comme par magie. Vous vous sentirez mieux tous les deux lorsque vous aurez appris de bonnes façons de réconforter votre bébé.

Conseils aux parents : comment supporter un bébé qui pleure tout le temps

Un bébé qui pleure tout le temps peut vous irriter au plus haut point, particulièrement si rien de ce que vous avez pu essayer ne semble le consoler et si vous n’arrivez pas à savoir pourquoi il est dans cet état. Dans ces moments-là, il est important de vous rappeler que ce n’est pas votre faute : vous n’êtes pas un mauvais parent et vous n’avez rien fait de mal. Seulement, un nouveau-né a besoin de pleurer pour décompresser et pour vous faire savoir ce qu’il veut.

6 moyens de garder votre calme

Si vous vous sentez frustrée ou en colère, ou si vous sentez que vous perdez le contrôle, voici quelques méthodes à essayer pour garder votre calme et vous ressaisir :

  1. Prenez une pause rapide : respirez profondément et comptez jusqu’à 10.

  2. Laissez votre bébé pleurer 10 à 15 minutes sans intervenir.

  3. Écoutez de la musique relaxante.

  4. Appelez un ami ou un proche pour un peu de réconfort : vous pouvez même demander à quelqu’un d’autre de s’occuper quelques heures de votre enfant pendant que vous allez faire un tour pour vous changer les idées.

  5. Faites le ménage chez vous pour penser à autre chose, par exemple faites la vaisselle ou passez l’aspirateur. Vous serez peut-être même surprise de constater que le ronflement de l’aspirateur apaise les pleurs de votre nourrisson.

  6. Posez votre bébé dans son lit, fermez la porte et faites une pause dans une autre pièce pendant une dizaine de minutes. La frustration et l’agacement sont des réactions naturelles, mais elles ne doivent pas guider vos gestes. Frapper ou secouer un enfant peut provoquer des hémorragies cérébrales qui peuvent causer des lésions irréversibles et même la mort. On appelle cela le « syndrome du bébé secoué » et c’est quelque chose de très grave. Donc faites une pause loin des pleurs, respirez un coup et retournez vous occuper de lui quand vous serez plus calme.

Dans tous les cas, assurez-vous de bien placer votre bébé en sécurité dans son lit ou son aire de jeu ou encore que votre partenaire ou qu’un autre adulte le surveille avant d’aller vous détendre ailleurs. Si rien ne semble marcher et que vous pensez que votre enfant souffre de coliques, consultez votre professionnel de santé. Il est possible que votre bébé ait besoin d’un traitement.

FAQ EN UN CLIN D’ŒIL

  • Il existe de nombreuses méthodes pour essayer de calmer un bébé qui pleure beaucoup ou tout le temps. Voici quelques idées :

    • L’emmitoufler
    • Lui donner un bain
    • Lui tapoter le dos
    • Lui faire faire son rot
    • Lui faire écouter des bruits relaxants ou de la musique douce
    • Le bercer
    • Lui chanter ou lui fredonner une chanson
    • Le mettre dans un porte-bébé et marcher un peu
    • Lui donner une tétine s’il a plus d’un mois.


  • Votre bébé peut être grognon pour de nombreuses raisons, par exemple s’il :

    • a faim,
    • a trop chaud ou trop froid,
    • a besoin d’être changé,
    • a besoin de faire son rot,
    • a les dents qui poussent,
    • est malade,
    • est dans un environnement trop bruyant ou actif,
    • s’ennuie,
    • est inquiet,
    • a des coliques.


  • Un bébé qui pleure sans arrêt et dont les pleurs ne font qu’empirer au cours de la journée, c’est trop et cela peut signifier qu’il souffre de coliques.
    Un enfant atteint de coliques peut pleurer ou même crier, tendre ou replier les jambes et parfois faire des pets.
    Ce genre de crise de larmes peut se produire n’importe quand pendant la journée mais se produit le plus souvent entre 18h et minuit.

En résumé

Vous savez maintenant comment calmer un bébé qui pleure beaucoup, mais aucune de ces techniques ne fonctionne pour toutes les situations. Il vous faudra en essayer une et, si votre bébé ne se calme pas et qu’il n’a pas simplement faim ou besoin d’être changé, réessayer autrement jusqu’à trouver celle qui semble être la plus efficace. Un bébé qui pleure peut vous fendre le cœur ou vous agacer, mais gardez la tête froide et cette période sera vite derrière vous.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.

Pampers