Qu'est-ce que la colique ? Causes, symptômes et remèdes

Presque tous les bébés, à partir de deux semaines et parfois sans raison apparente, vont être perturbés à un moment de leur journée. Cependant, il arrive parfois que les agitations normales d'un bébé se transforment en longues périodes de pleurs discontinus, et qui ne peuvent parfois pas être apaisés. Ces signes peuvent indiquer que votre bébé souffre de coliques. Vous découvrirez dans cet article ce que sont les coliques et les différentes méthodes pour réconforter votre bébé.

Comment différencier les pleurs normaux des coliques ?

Il arrive que votre bébé pleure parce qu’il a faim, qu’il est fatigué ou que sa couche est pleine, mais si vous lui donnez à manger, si vous le câlinez ou si vous lui changez sa couche, alors les pleurs s’arrêtent.

Cependant, il peut arriver qu’il pleure sans raison et qu’il continue à pleurer alors même que vous avez vérifié sa couche, que vous l’avez nourri ou que vous avez fait de votre mieux pour le consoler. Ce sont alors peut-être des coliques.

Voilà la différence entre les pleurs « normaux » et les coliques. Dans le premier cas, votre bébé réagit à ce que vous faites pour le réconforter et finit par se calmer, tandis que dans le cas de coliques, il semble inconsolable et n’arrête pas de pleurer.

Que sont les coliques ?

Les coliques se traduisent par des crises de pleurs intenses, bruyants et inconsolables, sans raison apparente. Elles peuvent durer jusqu’à trois heures ou plus par jour, trois jours ou plus par semaine et durer plusieurs semaines d’affilée. Ces crises débutent généralement entre la deuxième et la quatrième semaine après la naissance. Elles peuvent se produire à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit, mais surviennent souvent entre 18 h et minuit.

Environ un bébé sur cinq souffre de coliques. Elles touchent autant les filles que les garçons, autant les bébés allaités au sein que ceux nourris au lait infantile. Les crises de pleurs les plus intenses arrivent généralement au cours du deuxième et du troisième mois mais la durée de ces coliques varie d'un bébé à l'autre. Généralement, les coliques s’arrêtent à partir de 4 mois.

Quelles sont les causes des coliques ?

Les experts ne connaissent pas exactement les causes des coliques, mais voici quelques origines possibles :

  • Le système digestif de bébé est encore en plein développement, ce qui peut entraîner une gêne qu’il exprime en pleurant.

  • Certaines recherches laissent penser que les allergies alimentaires (allergènes auxquels le bébé est exposé dans le lait maternel ou le lait infantile) pourraient causer des coliques.

  • En fin de journée, il arrive aussi que les nourrissons soient sur-sollicités par leur environnement. Cette fatigue va rendre les coliques plus difficiles à supporter.

  • Des reflux d’acide.

  • Un trop plein de gaz.

Symptômes de coliques

Il est naturel d'être anxieux au sujet du développement de votre nouveau-né, et de s'interroger sur la différence entre des coliques et des pleurs classiques. Si vous pensez que votre bébé souffre de coliques, voici une liste d’indices pouvant vous aider à les détecter :

  • Il étend ses jambes ou les tire vers son ventre

  • Il cambre son dos en pleurant

  • Il agite ses bras et ses jambes en pleurant

  • Son visage devient rouge ou chaud lorsqu’il pleure

  • Il serre les poings en pleurant

  • Il peut parfois sembler souffrir

  • Il a l'estomac gonflé et peut avoir beaucoup de gaz. Ce symptôme de coliques peut être dû au fait que les bébés avalent trop d’air lorsqu’ils pleurent et leurs rots ne suffisent pas libérer tous ces gaz.

Les solutions qui peuvent aider à prévenir les pleurs dus aux coliques

Beaucoup de parents se sentent désemparés et déconcertés lorsqu’ils voient leur bébé souffrir de coliques. Voici quelques astuces qui pourraient aider à limiter ou empêcher les pleurs avant qu’ils ne démarrent :

  • Soyez en contact direct avec lui. Des études ont montré que le fait de porter votre bébé et lui offrir un contact peau à peau au cours des premières semaines peut aider à limiter la durée de ses pleurs lorsqu’il grandira.

  • Nourrissez votre bébé à chaque fois qu'il semble avoir faim mais pas nécessairement à un horaire fixe.

  • Faites roter votre bébé après chaque tétée. Pour cela, tenez votre bébé contre votre épaule et tapotez-lui doucement le dos.

  • Lorsque vous le nourrissez, asseyez votre bébé le plus droit possible pour l'empêcher d'avaler trop de bulles d'air.

  • Si vous lui donnez le biberon et qu’il a des coliques, changez de biberon, cela peut aider à réduire la quantité d'air que votre bébé avale.

Comment calmer un bébé en pleurs

Quand les pleurs commencent à se manifester, voici quelques astuces qui pourront vous aider à calmer votre bébé durant ses coliques :

  • Bercez votre bébé pour l'apaiser.

  • Offrez une tétine à votre bébé – le fait de la sucer peut l'aider à se calmer.

  • Mettez votre bébé dans un berceau qui se balance, le mouvement va pouvoir le réconforter.

  • Promenez votre bébé dans une poussette ou en le tenant contre vous. Le mouvement et le contact vont l’apaiser.

  • Placez votre bébé sur vos genoux, le ventre vers le bas et frottez-lui le dos.

  • Allumez la radio doucement ou mettez en marche la machine à laver ou le ventilateur pour créer un « bruit blanc », ou bruit ambiant, qui le rassurera.

  • Emmenez-le faire un tour en voiture. Le mouvement et le bruit peuvent avoir un effet calmant.

  • Donnez-lui un bain chaud.

  • Laissez-lui un peu d'espace, car il peut se sentir oppressé par la lumière ou les bruits.

Souvenez-vous qu’il arrive que votre bébé pleure quoi que vous fassiez. Testez ces différentes méthodes au fur et à mesure du temps. Si une méthode ne fonctionne pas, passez à la suivante, chaque bébé est unique. Vous constaterez peut-être qu’avant même d’avoir essayé l’ensemble de cette liste, votre bébé sera sorti de la phase des coliques du nourrisson.

Faire face aux coliques en tant que parent

Lorsque votre bébé a des coliques, il est important de prêter attention à votre état émotionnel. Prendre soin d'un bébé qui a des coliques peut s’avérer difficile. Il est fréquent que de nombreux parents se sentent anxieux et stressés. Si vous sentez que vous n’allez pas bien ou que vous n’êtes plus capable de faire face aux pleurs de votre bébé, demandez à un proche de vous aider le temps de vous reposer et de vous calmer. Si vous êtes seul(e) avec votre nourrisson et que vous êtes à bout de nerfs, mettez-le dans son berceau ou dans un endroit sûr et quittez la pièce pour faire une pause.

Voici d'autres conseils qui pourront vous aider à gérer le stress que peuvent causer les coliques :

  • Demandez et acceptez l'aide de votre famille et de vos amis qui pourront s'occuper de votre bébé pendant les crises. Cela vous permettra de prendre un peu de repos.

  • Demandez conseil à votre médecin à propos des manières de gérer la frustration due à un bébé qui pleure constamment.

  • Allez chercher de l’aide auprès des groupes de jeunes mamans ou sur des forums en ligne. Il peut s’avérer très utile d’avoir des conseils de personnes dans la même situation que vous.

  • Restez positive. Cette période passera, et avoir un bébé avec des coliques ne signifie pas que vous aurez un enfant difficile à l'avenir.

Quand consulter le médecin

Après avoir essayé certaines méthodes pour soulager ses coliques, mentionnées ci-dessus, il est probable que vous connaissiez maintenant la technique la plus efficace pour votre bébé. Néanmoins, si ses pleurs persistent et que rien ne semble l’aider, parlez-en au pédiatre. Il pourra confirmer ou non la présence de coliques et vous donner des renseignements sur les autres causes possibles de ses pleurs excessifs.

Consultez rapidement un médecin si :

  • Les cris sont plus aigus ou anormalement forts

  • Ses lèvres ou sa peau sont bleuâtres pendant ses pleurs

  • Votre bébé vomit à répétition ou perd du poids

  • Votre bébé a la diarrhée ou du sang dans ses selles

  • Votre bébé mange moins ou mouille moins ses couches que d'habitude.

Chers parents, malgré ce que vous pourriez ressentir quand votre bébé pleure, rappelez-vous que vous faites un excellent travail. Bientôt, cette phase de pleurs passera, alors n'oubliez pas que vous pouvez le faire.

Quand vous serez prêt(e), découvrez nos articles sur tous les soins que vous pouvez apporter à votre nouveau-né.

FAQ en un clin d’œil

  • Les spécialistes ne sont pas tout à fait sûrs de ce qui provoque les coliques, mais pensent aux facteurs suivants :

    • Les gaz
    • Un système digestif pas encore matureLe reflu
    • x gastrique ou gastro-œsophagien
    • Trop manger
    • Pas assez manger
    • Ne pas assez faire son rot
    • Les allergies alimentaires ou intolérances aux produits laitiers
    • Le tabagisme passif
    • Les situations familiales tendues.
  • Voici quelques techniques à essayer si l’on a diagnostiqué une colique à votre bébé :

    • Ne le nourrissez pas trop
    • Essayez de lui faire faire son rot plus souvent
    • Si vous allaitez, arrêtez la caféine, les oignons et le chou
    • Si vous lui donnez du lait infantile, demandez conseil à votre professionnel de santé pour passer à une formule hypoallergénique
    • Bercez votre bébé dans vos bras ou un fauteuil à bascule
    • Proposez une tétine à votre bébé pour le calmer
    • Placez-le dans un berceau pour le réconfortez
    • Promenez-vous avec votre enfant dans une poussette, un porte-bébé ou tenez-le contre votre poitrine
    • Placez-le sur vos genoux ventre vers le bas et massez-lui délicatement le dos
    • Allumez un ventilateur, un sèche-cheveux ou un aspirateur pour créer un bruit de fond
    • Emmenez-le faire un tour en voiture : le mouvement et le bruit peuvent l’apaiser
    • Donnez-lui un bain chaud
    • Mettez de la musique douce, chantez-lui une chanson ou parlez-lui
    • Emmitouflez-le dans une couverture légère
  • Les symptômes des coliques peuvent notamment être :

    • Il pleure et est inconsolable
    • Il hurle
    • Il étend ses jambes ou les tire vers son ventre
    • Il a des gaz
    • Il a l'estomac gonflé
    • Il cambre son dos
    • Il serre les poings
    • Il a le visage rouge après avoir beaucoup pleuré.
  • Les pleurs liés aux coliques cessent généralement autour de l’âge de 4 à 6 mois.

En résumé

Un bébé qui pleure constamment peut être source d’agacement ou de frustration, surtout si vos tentatives de le calmer restent sans succès. Cependant, gardez en tête que, dans le cas des coliques, ce n’est pas de votre faute et que vous n’êtes pas un mauvais parent pour autant. Vous vous débrouillez très bien : accrochez-vous au fait que la période pénible des coliques ne durera pas.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.

Pampers