Enfant avec fièvre

La consistance des selles de votre bébé n’est pas toujours identique et c’est parfaitement normal, y compris si celles-ci sont parfois molles. Cependant, si celles-ci sont très liquides et que cela se reproduit plusieurs fois d’affilée, alors il est très probable que votre bébé ait la diarrhée. Dire que la diarrhée est loin d’être un moment agréable est un euphémisme, particulièrement lorsque vient le moment de changer la couche de votre enfant. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons ce qui est susceptible de provoquer une diarrhée, comment la soigner ou l’éviter et quand il est préférable de consulter votre professionnel de santé.

La diarrhée de bébé, c’est quoi ?

La diarrhée survient lorsque la paroi intestinale est irritée et qu’elle n’arrive plus à digérer ou à absorber normalement les nutriments contenus dans la nourriture ingérée par votre enfant. Ses selles deviennent alors liquides et molles et il peut alors remplir sa couche plus fréquemment que d’habitude. Chez le nourrisson, une diarrhée peut durer de quelques jours à quelques semaines si elle est chronique. En plus de l’eau qui passe dans les selles, lorsqu’il a la diarrhée, votre bébé perd aussi beaucoup de sels minéraux essentiels qui peuvent provoquer une déshydratation. C’est pour cela qu’il est crucial de bien l’hydrater en évitant les boissons sucrées et les jus de fruits. En effet, ceux-ci sont susceptibles d’irriter encore plus ses intestins car les sucres déclenchent une absorption d’eau. Il est possible que votre professionnel de santé vous conseille de donner une solution de réhydratation orale (disponible en pharmacie) à votre bébé s’il a la diarrhée.

Reconnaître la diarrhée du nourrisson

La diarrhée se manifeste par des selles souvent liquides et molles. Celle-ci peut être accompagnée d’autres signes ou symptômes :

  • de la fièvre,

  • du sang ou du mucus dans les selles,

  • des ballonnements,

  • des nausées (un enfant un peu plus âgé peut être capable de vous dire qu’il ne se sent pas bien),

  • des vomissements,

  • un refus de s’alimenter,

  • une perte de poids,

  • une déshydratation,

  • des crampes ou douleurs abdominales (un enfant un peu plus âgé pourra vous dire qu’il a mal au ventre),

  • une envie urgente d’aller à la selle (un enfant un peu plus âgé pourra vous le dire).

Les causes d’une diarrhée chez votre bébé

Les principaux responsables de diarrhée chez les bébés sont les virus (par exemple les norovirus et les rotavirus). Il peut cependant y avoir d’autres causes :

  • une intoxication alimentaire,

  • une infection bactérienne ou parasitique (dans les voies gastrointestinales, urinaires ou l’oreille moyenne),

  • des effets secondaires liés à des médicaments (par exemple des antibiotiques),

  • une allergie alimentaire (par exemple au lait),

  • une intolérance au lactose,

  • une maladie cœliaque ou une maladie inflammatoire chronique de l’intestin,

  • une consommation trop importante de jus de fruits (les boissons sucrées entraînent une absorption plus forte d’eau par les intestins, ce qui a pour conséquence des selles liquides et molles).

Traitement

Les soins prescrits par votre professionnel de santé vont dépendre de son diagnostic : en effet, ceux-ci diffèreront en fonction de la sévérité et de la cause de la diarrhée de votre nourrisson. Une diarrhée provoquée par un virus ne se soigne pas à l’aide de médicaments : elles ont tendance à disparaître d’elles-mêmes au bout de quelques temps. Votre professionnel de santé pourra cependant effectuer des tests pour vérifier qu’il n’y a pas d’autres causes. Dans de rares cas, la diarrhée peut être due à une bactérie ou à un parasite. Si votre professionnel de santé a des doutes, il effectuera une analyse des selles de votre enfant et, en cas de résultat positif, vous prescrira les médicaments appropriés. S’il suspecte qu’une allergie ou intolérance alimentaire puisse être la cause de la diarrhée de votre bébé, il pourra effectuer des analyses et/ou vous conseiller des changements d’alimentation, par exemple en supprimant tel ou tel aliment. Cela signifie arrêter de donner à manger à votre enfant un aliment susceptible d’être responsable de sa diarrhée pendant quelques temps pour voir si cela suffit à résoudre le problème. Les médicaments anti-diarrhéiques sans ordonnance sont déconseillés aux enfants car ils peuvent provoquer des lésions aux intestins. Demandez toujours l’avis de votre professionnel de santé avant de donner un médicament contre la diarrhée à votre bébé.

Traitement des diarrhées légères ou modérées

Si votre bébé ou nourrisson a la diarrhée mais sans fièvre ni aucun autre symptôme (par exemple ni vomissements, ni déshydratation), qu’il se comporte et mange normalement, il n’est vraisemblablement pas nécessaire de lui faire suivre un traitement ou de changer son alimentation. Continuez à donner à manger régulièrement à votre bébé pour soigner sa diarrhée : s’il est allaité, continuez, sinon continuez avec le lait artificiel ou les aliments solides. Vous pouvez le cas échéant réduire ses portions d’aliments solides. Si, en plus de sa diarrhée, il vomit, vous pouvez envisager de lui faire boire une solution de réhydratation orale disponible en pharmacie à la place de ses repas habituels. Cependant, demandez toujours conseil à votre professionnel de santé d’abord et posez-lui toutes vos questions, particulièrement en ce qui concerne les doses et les heures d’administration.

Traitement des diarrhées sévères

Si votre enfant remplit sa couche de selles liquides toutes les deux heures ou même plus fréquemment, contactez votre professionnel de santé. Celui-ci pourra vous conseiller de ne plus donner d’aliments solides à votre bébé pendant les prochaines 24 heures et d’éviter les boissons sucrées, les bouillons riches en sodium ou même l’eau. Il peut à la place vous conseiller d’acheter une solution de réhydratation orale en pharmacie. Celles-ci contiennent les niveaux de sels minéraux nécessaires à une bonne réhydratation de votre bébé.

Quand faut-il consulter immédiatement ?

Même si votre bébé n’a qu’une légère diarrhée, il est toujours bien de contacter votre professionnel de santé. Cependant, dans certaines circonstances, il est particulièrement important de le contacter rapidement voire immédiatement. Si votre nourrisson souffre d’un des types de diarrhée suivants, contactez votre professionnel de santé, car il faudra peut-être le faire examiner le plus rapidement possible :

  • Des selles liquides vertes ou jaunes : elles indiquent une origine virale de la diarrhée de votre bébé.

  • Des selles noires ou rouges contenant des traces de sang : elles peuvent être dues à un saignement de l’intestin lié à une blessure ou à une irritation.

  • Toutes autres selles de couleur inhabituelle non répertoriée ici.

Sachez que la couleur des selles d’un nouveau-né ou d’un jeune bébé change souvent : des selles jaunes ne sont ainsi pas forcément symptomatiques d’une diarrhée. Si vous avez un doute, contactez votre professionnel de santé. Votre enfant peut également présenter des symptômes supplémentaires : si cela se produit, cela peut indiquer un problème médical autre et plus préoccupant que seul votre professionnel de santé sera en mesure de diagnostiquer. Si vous constatez que votre bébé a une diarrhée accompagnée de l’un des symptômes suivants, contactez immédiatement votre professionnel de santé :

  • une fièvre (38 °C ou plus pour les nourrissons de moins de 3 mois ou 38,9 °C pour les bébés plus âgés) qui persiste plus de 24 h,

  • des vomissements pendant plus de 12 h,

  • un vomi vert, avec du sang ou qui ressemble à du marc de café,

  • un abdomen tendu (gonflé),

  • des douleurs abdominales (par exemple si le toucher fait mal),

  • une présence de sang dans les selles,

  • des rougeurs,

  • une jaunisse (la peau et les yeux jaunâtres),

  • si votre enfant refuse de boire et de manger.

Bien hydrater son enfant

Pour éviter que la diarrhée de votre bébé ne lui crée des problèmes de déshydratation, il est important de bien l’hydrater. S’il a moins de 6 mois, il est déconseillé de lui faire boire de l’eau : un apport régulier de lait artificiel ou maternel s’il est allaité auront raison de la diarrhée de bébé. Pour les enfants plus âgés, continuez à lui donner les mêmes boissons que d’habitude pour le garder hydraté : eau, lait maternel ou artificiel. Votre professionnel de santé peut vous conseiller une solution de réhydratation orale disponible en pharmacie pour garder votre petit bien hydraté. Il saura vous conseiller sur la marche à suivre, mais voici quelques consignes générales :

  • Pour les bébés allaités souffrant de diarrhée : continuez l’allaitement comme d’habitude et donnez-lui de la solution de réhydratation orale, sauf si votre professionnel de santé vous demande de vous limiter à l’allaitement.

  • Pour les bébés nourris au lait artificiel : vous devriez peut-être arrêter le lait en poudre et le remplacer par la solution de réhydratation orale tant que la diarrhée et/ou les vomissements continuent. Vous reprendrez le lait artificiel après.

  • Pour les enfants plus âgés qui mangent déjà solide : ne lui donnez peut-être que de la solution de réhydratation orale tant que la diarrhée et/ou les vomissements continuent. Vous reprendrez le régime habituel après. Après 12 ou 24 heures de solution, vous pourrez commencer à réintroduire des aliments sans irritants gastriques faciles à digérer comme par exemple des biscuits secs, du pain grillé, du riz, du poulet, de la compote de pommes, des poires, des bananes ou de la gelée.

Si vous constatez des signes de déshydratation chez votre enfant, notamment moins de couches mouillées, des pleurs sans larmes, des cernes sous les yeux ou la fontanelle enfoncée, alors rendez-vous aux urgences. Ce type de déshydratation peut être très grave et nécessiter une hospitalisation le temps de réhydrater votre bébé par intraveineuse.

Comment éviter la diarrhée chez un bébé ?

S’il n’est pas possible de simplement l’éviter, il est possible de réduire le risque que votre nourrisson ne souffre de diarrhée à cause d’un virus, d’une bactérie ou d’une intoxication alimentaire :

  • Assurez-vous que votre enfant soit vacciné contre le rotavirus : cela lui permettra de se défendre contre ce virus précis.

  • Lavez-lui régulièrement les mains ou nettoyez-les avec des lingettes si un lavage n’est pas possible. Les bébés portent souvent les mains à leur bouche, ce qui facilite la transmission des virus.

  • Si vous avez des enfants plus âgés, apprenez-leur à bien se laver les mains après être allés aux toilettes et à avoir une bonne hygiène.

  • Évitez de donner à votre petit du lait non-pasteurisé (« cru ») : celui-ci peut contenir des virus, des bactéries ou des parasites.

  • Lavez à fond tous les légumes que vous donnez à votre enfant (par exemple les bâtonnets de carotte).

  • Lavez à fond tous vos ustensiles de cuisine et plans de travail après avoir manipulé de la viande crue, en particulier tout ce qui est volaille.

  • Placez immédiatement la viande au réfrigérateur en revenant du supermarché.

  • Placez immédiatement vos restes de repas au frigo pour éviter une contamination qui pourrait provoquer une intoxication alimentaire.

  • Ne donnez d’antibiotiques à votre enfant que si votre professionnel de santé vous l’a recommandé.

  • Limitez la consommation de boissons sucrées et de jus de fruits de votre petit.

  • Ne laissez pas votre enfant boire l’eau de sources, de rivières ou de lacs s’il n’est pas explicitement stipulé qu’elle est propre à la consommation.

  • Évitez de laver les gamelles ou les cages de vos animaux de compagnie dans le même évier que celui qui vous sert pour la vaisselle. De manière générale, essayez de séparer l’endroit où vos animaux de compagnie mangent de celui où vous prenez vos repas de famille.

FAQ EN UN CLIN D’ŒIL

  • Vous ne devriez rien donner à votre nourrisson pour sa diarrhée sans d’abord consulter votre professionnel de santé. S’il a moins de 2 ans, évitez les médicaments anti-diarrhéiques car cela peut endommager encore plus ses intestins.

  • Chez les bébés et les jeunes enfants, la diarrhée est le plus souvent d’origine virale. Il peut cependant y avoir d’autres causes, notamment :

    • intoxication alimentaire,
    • infection bactérienne ou parasitique,
    • des effets secondaires liés à des médicaments, notamment les antibiotiques,
    • allergie alimentaire,
    • intolérance au lactose,
    • maladie cœliaque ou inflammatoire chronique des intestins,
    • une consommation trop importante de jus de fruits ou de boissons sucrées.
  • Chez les bébés, la diarrhée peut durer quelques jours ou bien quelques semaines s’il s’agit d’une diarrhée chronique. Votre professionnel de santé effectuera des analyses le cas échéant pour en trouver la cause.

Bien que la diarrhée ne soit pas un moment particulièrement agréable, ni pour votre bébé, ni pour vous qui changez ses couches, cela ne durera pas, l’humeur de votre petit s’améliorera et vous changerez bientôt à nouveau ses couches sans avoir de mauvaises surprises.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.

Tentez de gagner 1 an de couches Pampers