Pourquoi votre enfant a-t-il des maux de ventre?

Si votre enfant se plaint d’avoir mal au ventre, rassurez-vous, il n’est pas le seul. Les maux de ventre sont fréquents chez les enfants et il s’agit d’une des raisons principales pour lesquels les parents consultent un médecin. La plupart du temps, il ne s’agit que d’un problème relativement bénin mais si ces maux de ventre sont quotidiens, ils peuvent être liés à un problème plus sérieux. Dans la suite de cet article, nous vous présentons les causes les plus fréquentes de maux de ventre chez les enfants pour vous aider à savoir quand consulter un professionnel de santé.

Les différents types de maux de ventre chez les enfants

Que votre enfant ait mal au ventre n’a rien d’anormal : c’est un phénomène fréquent pendant l’enfance. Cependant, il y a plusieurs « types » de maux de ventre et cela peut vous aider à identifier la cause de cette gêne. Voici quelques-uns de ces types:

  • La douleur généralisée. Si votre enfant a du mal à vous dire précisément où il a mal ou que cette douleur semble couvrir plus de la moitié de son abdomen, il s’agit probablement d’une douleur généralisée, c’est-à-dire qui ne touche pas une zone ou un organe spécifique. Ce type de douleur est souvent associée aux indigestions, aux ballonnements, à de la constipation ou à un virus.

  • La douleur concentrée. Si, à l’inverse, votre enfant a mal à un endroit précis, cela est souvent associé à des problèmes plus graves. Ce type de douleur est plus fréquemment associé à des problèmes de l’appendice, de la vésicule biliaire, des ovaires, des testicules ou peut être associé à une hernie ou un ulcère à l’estomac.

  • La douleur qui ressemble à une crampe. Les enfants ayant ces maux de ventre sont souvent ballonnés et ces douleurs sont souvent suivies de diarrhées.

Les enfants ne sont pas toujours capables de dire ou d’expliquer qu’ils ont mal au ventre et cela peut donc être à vous de le deviner. Fort heureusement, les maux de ventre sont souvent annoncés par les comportements suivants:

  • Votre enfant est grognon

  • Il perd l’appétit

  • Il ramène les jambes vers son ventre.

Si vous remarquez ce type de comportement chez votre petit, il y a de fortes chances pour qu’il ait mal au ventre.

En résumé

Les différents types de maux de ventre de votre enfant pourront vous aider à comprendre ce qui ne va pas. Les douleurs généralisées sont plutôt liées à des problèmes digestifs et à des virus tandis que les douleurs plus concentrées sont plutôt liées à des problèmes précis comme par exemple un ulcère à l’estomac ou une appendicite. Les crampes sont plutôt liées à des ballonnements et sont généralement suivies de diarrhées.

 

Les causes possibles de maux de ventre chez les enfants

Gardez en tête que les maux de ventre sont courants chez les enfants et que la plupart du temps il ne s’agit que d’un problème bénin. Bien sûr, il est également toujours utile de demander l’avis de votre professionnel de santé pour savoir plus précisément ce qui ne va pas ou si vous avez des questions. Voici un aperçu des causes les plus fréquentes de mal de ventre chez les enfants ainsi que quelques conseils pour vous aider à savoir quand il peut s’agir d’un problème plus grave nécessitant l’expertise d’un professionnel de santé.

La constipation

La constipation est probablement le principal coupable parmi les problèmes digestifs pouvant donner mal au ventre à votre enfant. Un enfant constipé défèque moins régulièrement et ses selles sont dures et sèches. Chez les enfants en bas âge, la constipation est souvent liée à un problème d’alimentation ou à l’apprentissage de la propreté.

  • Le régime alimentaire. Les enfants en bas âge continuent leur diversification alimentaire et d’essayer de nouveaux aliments et il arrive parfois que leur régime alimentaire du moment ne soit pas assez riche en fibres ou qu’ils ne boivent pas assez pour bien digérer. Donnez-lui toujours beaucoup de fruits et légumes frais ainsi que des céréales complètes et surtout, qu’il boive beaucoup.

  • L’apprentissage de la propreté. Si l’apprentissage de la propreté commence trop tôt ou si votre enfant sent qu’il y a une certaine pression vis-à-vis de son apprentissage, il peut faire un blocage et se retenir. Il peut aussi se sentir inquiet ou nerveux quant au fait d’utiliser les toilettes, surtout dans les lieux publics, et se retenir.

Avec le temps et surtout avec votre soutien, votre enfant finira par adopter un régime alimentaire varié et équilibré riche en fibres et à s’habituer aux toilettes. Il existe également d’autres raisons pour lesquelles votre enfant peut être constipé et avoir mal au ventre:

  • un changement dans ses habitudes qui est source d’angoisse (voyage, déménagement, nouvelle école ou crèche, etc.),

  • la prise de médicaments,

  • des allergies aux produits laitiers ou des intolérances alimentaires,

  • des problèmes médicaux sous-jacents notamment au niveau du métabolisme (ce qui est rare).

Contactez votre professionnel de santé si votre enfant reste constipé pendant plus de deux semaines ou s’il se plaint d’avoir mal au ventre tous les jours, si ses selles contiennent du sang, s’il a de la fièvre et/ou qu’il perd l’appétit.

En résumé

La constipation est la principale cause de mal de ventre chez les enfants. Elle apparaît généralement lors de l’apprentissage de la propreté ou de la diversification alimentaire. Elle peut aussi être liée à du stress, à des allergies alimentaires, à un traitement médicamenteux ou à des problèmes médicaux.

 

Les allergies ou les intolérances alimentaires

Les allergies ou intolérances alimentaires peuvent parfois aussi être responsables de maux de ventre chez votre enfant. Les aliments souvent responsables d’allergies ou d’intolérances sont: le lait, les œufs, le soja, le blé, les fruits à coques, le poisson et les fruits de mer. Un enfant qui souffre d’allergie ou d’intolérance alimentaire peut avoir mal au ventre, se sentir ballonné, avoir des flatulences, des problèmes de digestion ou de la diarrhée.

Il est utile de se souvenir qu’une intolérance alimentaire n’est pas la même chose qu’une allergie. Dans le cas d’une intolérance, le système immunitaire ne déclenche aucune réponse mais votre enfant peut quand même avoir mal au ventre. Dans le cas d’une allergie et à cause de la réponse du système immunitaire, il y a souvent d’autres symptômes pouvant parfois être graves comme par exemple des troubles respiratoires ou des vertiges.

Si vous pensez que votre enfant fait des allergies alimentaires, contactez votre professionnel de santé. Contactez-le aussi si votre enfant a systématiquement mal au ventre après avoir mangé tel ou tel aliment spécifique. En cas de gonflements, de troubles respiratoires ou d’évanouissements, appelez les urgences ou allez-y: il peut s’agir d’une allergie particulièrement violente.

Les intoxications alimentaires ou la grippe intestinale

Le mal de ventre de votre enfant peut parfois venir d’une grippe intestinale, c’est-à-dire d’une gastroentérite d’origine virale, ou encore d’une intoxication alimentaire. Ces deux problèmes peuvent provoquer des douleurs généralisées ou ressemblant à des crampes au niveau de l’estomac, des diarrhées ou des vomissements. Heureusement, ces symptômes durent rarement plus de 48 heures et votre petit sera vite guéri.

Dans le cas d’une gastroentérite, les vomissements peuvent durer jusqu’à 24 heures ou plus mais ne devraient par contre pas durer plus de 12 heures dans le cas d’une intoxication alimentaire. Si les symptômes persistent ou qu’il y a des traces de sang dans les selles de votre enfant, que son pouls est élevé, qu’il a de la diarrhée, une fièvre de plus de 38 °C ou présente des signes de déshydratation, contactez votre professionnel de santé.

L’angine ou la mononucléose

D’autres maladies peuvent également se traduire par des maux de ventre chez l’enfant, notamment l’angine et la mononucléose. Les symptômes les plus courants d’une angine sont généralement de la fièvre, un mal de gorge et un gonflement des amygdales et des glandes sous-maxillaires. Cependant, les angines peuvent aussi parfois s’accompagner chez les enfants d’un mal de ventre, surtout dans le bas du ventre. Contactez votre professionnel de santé si vous pensez que votre enfant a une angine : celles-ci sont souvent traitées avec des antibiotiques.

Les symptômes les plus courants de la mononucléose sont similaires à ceux d’une angine (fièvre, gonflement des glandes sous-maxillaires, gorge irritée) mais cette maladie peut également s’accompagner de troubles digestifs. Elle provoque également souvent un gonflement du foie ou de la rate, ce qui peut entraîner une douleur à gauche du bas ventre. N’hésitez donc pas à demander à votre enfant où il a mal.

Bien que la mononucléose puisse perdurer pendant plusieurs semaines, les symptômes disparaissent généralement d’eux-mêmes si l’on prend beaucoup de repos. Contactez néanmoins votre professionnel de santé si vous avez un doute sur l’origine du mal de ventre de votre enfant. Celui-ci pourra vous conseiller de limiter les activités physiques et les moments de jeu tant que les maux de ventre persisteront.

En résumé

Les enfants peuvent avoir mal au ventre s’ils souffrent d’allergies ou d’intoxications alimentaires, d’une grippe intestinale ou par exemple d’une angine ou d’une mononucléose. Votre professionnel de santé sera capable de vous aider à traiter le mal au ventre de votre bébé. Une angine peut se soigner avec des antibiotiques tandis qu’une allergie pourra nécessiter des examens médicaux ou un traitement en urgence.

 

Le stress ou les angoisses

Il est également possible que votre enfant ait mal au ventre (ou soit constipé) s’il souffre de stress ou d’angoisses. Si votre petit a l’estomac contrarié mais qu’il ne présente pas de symptômes tels que des crampes au ventre, de la diarrhée, des vomissements ou autres signes d’une infection, examinez ce qui se passe actuellement dans sa vie. Les enfants peuvent notamment être stressés si:

  • un membre de la famille est malade,

  • leurs parents ou leurs figures d’autorité se disputent,

  • ils ont des difficultés à l’école ou à la crèche,

  • ils ont peur ou sont énervés par quelque chose.

Les enfants peuvent ressentir du stress ou de l’angoisse qui leur donne mal au ventre pour d’autres raisons et dans d’autres situations. Essayez de comprendre ce qui perturbe votre petit et pourquoi il ressent ce qu’il ressent. Votre professionnel de santé pourra vous aider à identifier le problème et vous suggérer des façons de réduire ou gérer ce stress. Cela peut passer par un changement de régime alimentaire, plus de repos, plus de jeu ou d’activité physique ou plus de temps passé ensemble à s’amuser en famille.

Un conseil

Certains enfants ne veulent pas (ou ne sont pas capables de) parler de ce qu’ils ressentent. Vous pouvez l’encourager en commençant une discussion avec un jouet ou en mimant des émotions par le jeu.

 

L’appendicite

L’appendicite est un problème très rare chez les enfants de moins de 3 ans et rare chez ceux de moins de 5 ans mais il est toujours utile de savoir en reconnaître les symptômes. Les deux premiers signes d’une appendicite sont une légère fièvre et une douleur à l’estomac au niveau du nombril. Bien que semblant sans gravité au premier abord, l’appendicite gagne en intensité et provoque de fortes douleurs dans le bas ventre (côté droit).

Si vous pensez que votre petit a une appendicite, contactez immédiatement votre professionnel de santé car une rupture de l’appendice peut entraîner une infection bactérienne potentiellement grave. Une telle rupture peut notamment se caractériser par une fièvre élevée (40 °C) et une douleur intense à l’estomac qui se déplace.

Le purpura de Schönlein-Henoch

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler du purpura de Schönlein-Henoch, aussi appelé purpura rhumatoïde ou vasculite à IgA et c’est normal dans la mesure où il ne s’agit pas d’une maladie très courante. Il s’agit cependant d’un problème plus susceptible de toucher les enfants de 2 à 6 ans et pouvant provoquer des maux de ventre. Le symptôme le plus révélateur de cette maladie est l’apparition de rougeurs sur les fesses, les jambes et les pieds, mais il est souvent accompagné de troubles digestifs et de maux de ventre.

La vasculite a tendance à disparaître d’elle-même mais il est toujours utile de contacter votre professionnel de santé si vous constatez l’apparition de rougeurs. Cette maladie peut se propager aux reins et provoquer des troubles digestifs plus importants.

Les remèdes naturels pour le mal de ventre d’un enfant

Certaines maladies à l’origine des maux de ventre de votre enfant peuvent nécessiter de prendre contact avec votre professionnel de santé (comme mentionné ci-dessus). Cependant, vous vous demandez peut-être si vous pouvez faire quelque chose à la maison, en particulier en cas de douleurs nocturnes.

Consultez votre professionnel de santé pour identifier la cause probable des douleurs de votre petit. Il pourra vous conseiller les stratégies ou les remèdes suivants:

Cause possibleRemède naturel
Constipation
  • Une alimentation riche en fibres
  • Boire beaucoup
  • La pratique d’un sport ou d’une activité physique
  • Aller aux toilettes régulièrement

Intolérances alimentaires

  • Éviter certains aliments (aliments gras, produits laitiers, boissons gazeuses)
  • Privilégier le lait d’origine végétale ou sans lactose (en cas d’intolérance au lactose)
Grippe intestinale ou intoxication alimentaire
  • Se reposer
  • Boire en petites quantités mais souvent pendant la journée
  • Éviter les boissons gazeuses ou sucrées (qui peuvent faire empirer la diarrhée)
  • Privilégier des aliments neutres (céréales, pain, pommes, yaourts)

Angine ou mononucléose

  • Boire beaucoup (mais éviter les boissons acides ou aux agrumes)
  • Boire de la soupe chaude
  • Se reposer
  • Se gargariser avec de l’eau salée chaude

Stress ou angoisses

  • Bien dormir
  • Avoir un régime alimentaire sain
  • Pratiquer une activité physique ou jouer
  • Avoir des loisirs amusants

 

Un conseil

Attention : un enfant n’est pas un adulte. Il existe de nombreux médicaments sans ordonnance que vous avez peut-être l’habitude de prendre si vous vous sentez barbouillée, mais de nombreux médicaments sont en réalité déconseillés aux enfants, voire même parfois dangereux. Demandez toujours conseil à votre professionnel de santé avant de donner des médicaments à votre enfant.

 

Quand dois-je consulter un professionnel de santé?

Les différentes rubriques ci-dessus vous ont présenté un certain nombre de situations dans lesquelles votre enfant pouvait avoir mal au ventre et également donné des conseils sur quand consulter un professionnel de santé. Il existe cependant de nombreuses autres raisons pour lesquelles un enfant peut souffrir de maux de ventre et il convient de surveiller l’apparition d’un certain nombre de signes ou de symptômes, certains d’entre eux nécessitant notamment de réagir rapidement.

Consultez immédiatement un professionnel de santé ou allez aux urgences si votre enfant a mal au ventre et:

  • qu’il vomit mais ne va pas à la selle,

  • que son vomi ou ses selles contiennent des traces de pus ou de sang,

  • que ses selles sont noires comme du goudron ou que son vomi est vert ou jaune,

  • qu’il souffre de douleurs très intenses au bas ventre,

  • que son ventre est dur ou gonflé,

  • qu’il a du mal à respirer,

  • qu’il s’est blessé récemment,

  • est actuellement soigné pour un problème grave tel qu’un cancer.

D’autres signes à surveiller peuvent nécessiter de prendre contact avec un professionnel de santé (sans forcément aller jusqu’aux urgences):

  • une douleur persistante à l’estomac pendant plus de 24 heures (ou des vomissements pendant plus de 12 heures), en particulier si la douleur augmente,

  • un mal de ventre qui varie en intensité mais dure pendant plus d’une semaine,

  • une diarrhée qui persiste au-delà de deux jours,

  • des douleurs à la miction,

  • une fièvre supérieure à 38 °C,

  • une perte de poids ou d’appétit.

En résumé

Il existe de nombreuses causes possibles au mal de ventre de votre enfant et la plupart sont bénignes. Cependant, les symptômes énumérés ci-dessus nécessitent de contacter immédiatement votre professionnel de santé ou de vous rendre aux urgences.

 

Article connexe

Développement du bébé
Bébé constipé : que faire ?

FAQ EN UN CLIN D'OEIL

  • Avant d’administrer un quelconque médicament à votre petit, demandez conseil à votre professionnel de santé car certains médicaments sont déconseillés aux enfants. Votre médecin pourra également vous donner des conseils pour soulager la douleur de façon naturelle.

  • Le mal de ventre est généralement bénin. Certains symptômes méritent cependant d’aller immédiatement aux urgences:

    • douleur intense à l’estomac,
    • ventre dur ou gonflé,
    • troubles respiratoires,
    • sang ou pus dans le vomi ou les selles,
    • selles noires comme du goudron ou vomi jaune ou vert,
    • vomissements mais sans défécation
    • il s’est blessé récemment,
    • il a une maladie grave (p. ex. cancer).
  • Le mal de ventre peut avoir de nombreuses causes, dont la plus fréquente est probablement la constipation. Votre enfant peut cependant également avoir une sensibilité ou une allergie alimentaire, une gastroentérite ou encore être stressé. En cas de questions, contactez votre professionnel de santé.

En résumé

La cause principale du mal de ventre chez l’enfant est la constipation. Il s’agit d’un problème récurrent chez les enfants de tous les âges et est en général bénigne. Faites-le boire beaucoup, manger des aliments riches en fibres et pratiquer une activité physique pour aider sa digestion.

S’il ne s’agit pas de constipation, votre enfant souffre peut-être d’un problème viral tel qu’une grippe intestinale. Il est peut-être aussi tout simplement stressé ou inquiet. Si les maux de ventre de votre enfant persistent ou empirent ou que vous constatez l’apparition de certains des symptômes plus graves présentés ci-dessus, contactez votre professionnel de santé.

Le mal de ventre fait partie intégrante du développement de votre enfant mais disparaît généralement de lui-même alors il n’y a dans la grande majorité des cas pas de raison de s’inquiéter.

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.