4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
1 2 3 4 5 6 7 8 9
1 2 3

Ces premières semaines passées chez vous avec votre bébé ont peut-être été épuisantes. Vous vous ajusterez progressivement au fil des semaines à l’arrivée de ce nouveau membre de votre famille et vous vous sentirez sûrement très vite plus à l’aise et plus en confiance. Mais ne vous reposez pas trop sur vos lauriers ! En effet, les nouveau-nés se développent, et donc changent, très rapidement et les semaines 5, 6 et 8 vous réservent des surprises. Pour vous aider à vous sentir mieux préparée, nous vous présentons ici quelques-unes des grandes étapes du développement d’un bébé de 1 mois, ce qu’il faut savoir sur l’alimentation et le sommeil d’un nourrisson de cet âge et nous allons vous expliquer quelques-uns des problèmes que vous pourrez rencontrer, comme par exemple les coliques ou les croûtes de lait.

Contenu de l'article

Les étapes du développement de bébé à 1 mois Comment favoriser le développement de votre bébé à 1 mois Nourrir un bébé de 1 mois Combien de sommeil faut-il à un bébé de 1 mois ? Une journée dans la vie d’un bébé de 1 mois Santé de bébé : les pleurs et les coliques Votre vie de parent : à deux, c’est mieux Votre check-list du mois

Les étapes du développement de bébé à 1 mois

Votre bébé est unique, mais ça, vous le saviez déjà. Il est donc normal qu’il grandisse à son rythme. Ne vous étonnez pas s’il semble prendre du retard pendant quelques semaines sur un point précis : il le rattrapera vite. Maintenant que votre bébé a 1 mois, voici quelques-unes des grandes étapes auxquelles vous pouvez vous attendre.

Croissance et développement : les joues potelées

Avez-vous l’impression que les vêtements de votre bébé ne sont déjà plus à sa taille ? En moyenne, les bébés grandissent de 2 à 3 cm et prennent entre 500 g et 1 kg le premier mois. Lors de votre prochaine visite médicale, votre professionnel de santé mesurera le poids, la taille et le tour de tête de votre bébé et les inscrira sur sa courbe de croissance. L’important est que celle-ci soit, dans l’ensemble, régulière. Votre petit passera néanmoins aussi par des poussées de croissance.

Vous constaterez peut-être que la tête de votre bébé semble proportionnellement plus grosse que son corps. C’est parfaitement normal : sa tête grandit simplement un peu plus vite que le reste. Néanmoins, tout son corps grandit et ses muscles commencent à gagner en force, mais il devrait garder encore longtemps ces petites joues potelées !

Les sens : les yeux sur le hochet

Votre bébé passe chaque seconde à s’imprégner des sons, des formes et des odeurs qui l’entourent. Ce premier mois, il s’habitue à mieux se concentrer sur les visages et les objets et il arrivera bientôt à les suivre des yeux lorsque vous les agitez devant lui. Dans le mois qui suit, il commencera peut-être à essayer de les attraper. Par exemple, il essaiera de taper le hochet que vous agitez devant lui.

En mouvement : on fait travailler les jambes

Après 1 mois, les gestes de votre bébé tiennent encore beaucoup du réflexe. Néanmoins ces réflexes vont progressivement laisser la place à des gestes plus contrôlés : par exemple, votre petit peut essayer de lever sa tête lorsque vous le placez sur son ventre, ou il peut essayer de tendre ses bras au lieu de les garder près du corps. Il peut aussi commencer à s’étirer et à donner des coups de pieds, ce qui peut ne pas sembler grand-chose mais est en fait un signe qu’il travaille dur pour renforcer les muscles de ses jambes.

Gardez en mémoire que même les très jeunes bébés peuvent se retourner tout seuls de temps en temps, alors faites bien attention s’il est en hauteur, par exemple sur une table à langer.

Les pleurs pour communiquer : maman, je m’ennuie et j’ai faim !

Votre bébé commence peut-être à communiquer de façon plus claire. Par exemple, s’il s’ennuie, il peut se mettre à pleurer pour vous demander de lui montrer quelque chose de nouveau. S’il est amusé, il peut sourire. Vous pourrez peut-être aussi commencer à faire la différence entre les pleurs liés à la faim, à la fatigue ou à l’énervement. Si vous n’en avez pas encore fait l’expérience, votre bébé vous fera peut-être ce mois-ci son premier vrai sourire. Il vous décrochera ce petit sourire lorsqu’il est réveillé, par exemple en entendant votre voix, et cela vous fera chaud au cœur.

Comment favoriser le développement de votre bébé à 1 mois

Voici une liste de choses à essayer ce mois-ci :

  • Les câlins. Câlinez autant que possible votre bébé : c’est un excellent moyen de créer un lien avec lui. Certains spécialistes disent que plus vous réconfortez votre nouveau-né rapidement et systématiquement lorsqu’il s’énerve au cours des six premiers mois, moins il sera capricieux lorsqu’il sera plus âgé.
  • La stimulation visuelle. À cet âge-là, votre bébé préfère probablement regarder les objets qui ont des rayures, par exemple qui ont des motifs rayés ou en damier. Choisissez un mobile ou des jouets de couleurs et de motifs de couleurs vives et contrastées, et il ne les quittera plus des yeux !
  • Le toucher et les jouets. Votre bébé utilise aussi le toucher pour se familiariser avec le monde qui l’entoure. Présentez-lui des jouets de différentes formes, tailles et textures.
  • Les conversations avec bébé. Discutez avec votre bébé : laissez-le s’exprimer avec ses babillements, ses gazouillis et ses sourires, et répondez-lui par des mots, des sons et des expressions du visage. Avec le temps, votre petit apprendra à vous imiter et ces « conversations » sont parfaites pour son développement.
  • Les exercices. Étirez doucement les bras de votre nourrisson devant lui pour le faire « applaudir », faites-le pédaler avec les jambes et continuez à le poser sur le ventre pour l’aider à développer ses muscles et ses mouvements.
  • La création d’un lien. La création d’un lien de confiance et de sécurité avec votre bébé l’aide à se développer au maximum.

Souvenez-vous qu’il y a des limites à la quantité de nouvelles choses que votre nourrisson peut enregistrer. Apprenez à repérer les signes comme quoi il fatigue, par exemple s’il pleure ou s’il détourne le regard, et laissez-lui le temps de se reposer.

Nourrir un bébé de 1 mois

Vous vous demandez peut-être si votre bébé de 1 mois mange assez. Continuez à lui donner le sein ou le biberon dès qu’il a faim. À cet âge, les bébés allaités mangent environ toutes les trois heures, et les bébés nourris au biberon toutes les trois ou quatre heures. Si votre nourrisson est en pleine poussée de croissance, il est possible qu’il ait faim plus souvent.

Si vous allaitez, vous avez sûrement des questions, alors n’hésitez pas à vous renseigner.

Le rot de bébé

Il arrive que les bébés avalent de l’air quand ils tètent. Cela arrive un peu plus fréquemment au biberon qu’au sein. Ces goulées d’air peuvent les gêner et les rendre irritables. Faites donc faire un rot à votre bébé entre deux biberons, ou lorsque vous changez de sein, pour les soulager. Faites attention, votre petit peut recracher un peu de lait, donc prévoyez un bavoir ou une petite serviette pour protéger vos vêtements. L’illustration ci-dessous vous présente quelques positions à essayer pour que bébé fasse son rot.

Positions pour le rot

Compter les couches usagées

À 1 mois, les bébés mouillent en général entre quatre et six couches par jour. Pour ce qui est des selles, la définition de « normal » est très variable. La plupart des bébés feront caca au moins une fois par jour, mais certains peuvent se retenir pendant plusieurs jours ou une semaine. Tant que la consistance des selles reste normale, à savoir molles et un peu liquides, que votre bébé mange bien et prend du poids, tout est a priori normal. Si vous pensez que votre bébé ne fait pas assez caca, n’hésitez pas à consulter votre professionnel de santé.

Souvenez-vous que votre nourrisson a la peau fragile, et avec toutes ces couches utilisées par jour, il est primordial qu’elles soient douces et confortables.

Combien de sommeil faut-il à un bébé de 1 mois ?

À cet âge, un bébé dort entre 14 et 17 heures par jour environ, en comptant les siestes (généralement cinq). Avec un peu de chance, une fois votre petit âgé de 6 semaines, vous pourrez commencer à dormir par tranches un peu plus longues la nuit. Vous vous sentez peut-être épuisée, mais gardez espoir : le cycle de sommeil de votre bébé se calque lentement sur le vôtre. À terme, les rythmes de sommeil biologiques de votre nouveau-né vont apparaître et celui-ci va développer des habitudes avant d’aller dormir, mais pour l’instant, il est important de laisser votre enfant dormir quand il est fatigué. C’est dans ces circonstances que son sommeil est le plus réparateur. Couchez-le toujours sur le dos.

Si votre bébé pleure lorsque vous le posez, calmez-le en le berçant, en lui faisant écouter de la musique apaisante ou en lui parlant doucement. Vous pouvez tout à fait le reprendre dans vos bras pendant quelques minutes et le remettre dans son berceau une fois qu’il semble calmé.

Une journée dans la vie d’un bébé de 1 mois

Voici un exemple de journée typique pour un bébé de 1 mois qui inclut le bain, le biberon ou la tétée, les siestes et le jeu :

Une journée dans la vie d’un bébé de 1 mois

Une bonne hygiène dès le début

Vous avez sûrement déjà pris le coup de main et votre bébé anticipe avec plaisir le bain, mais si ce n’est pas le cas, renseignez-vous pour obtenir quelques conseils pratiques.

Santé de bébé : les pleurs et les coliques

Il arrive à tous les bébés de pleurer de temps en temps, mais parfois, il peut s’agir de coliques, notamment si :

  • Votre bébé pleure tous les soirs pendant des heures
  • Les pleurs vous semblent plus aigus
  • Il semble qu’il pleure pour un rien
  • Vous avez du mal à le calmer quand il pleure.

Si votre enfant pleure plus de trois heures par jour, plus de trois jours par semaine, pendant au moins trois semaines d’affilée, alors il est possible que votre professionnel de santé vous dise qu’il s’agit de coliques. Celles-ci se déclarent souvent lorsque le nourrisson est âgé de 2 à 4 semaines et peuvent continuer jusqu’à 3 ou 4 mois.

Les causes des coliques ne sont pas clairement établies, mais la liste des facteurs potentiels inclut :

  • Des gaz. Peut-être que votre petit pleure simplement à cause d’une gêne liée à des gaz. Si vous remarquez que votre nouveau-né a le ventre gonflé et qu’il émet des flatulences pendant qu’il pleure, cela peut en être la cause. Ne lui donnez pas à manger plus que nécessaire. Si vous avez l’impression qu’il a le ventre ballonné, essayez de l’allonger sur le ventre sur vos genoux : cette pression supplémentaire sur son ventre peut le soulager.
  • Une hypersensibilité. Votre bébé se sent peut-être trop sollicité et il n’arrive possiblement pas à se calmer, ce qui le fait pleurer. Vous pouvez essayer de le calmer en le tenant dans vos bras quand vous marchez, en le berçant, en le plaçant dans un siège bébé vibrant ou en faisant un tour en voiture avec lui.
  • Une sensibilité alimentaire. Certains bébés allaités peuvent être intolérants ou sensibles à l’un des aliments consommés par maman. Cela peut provoquer en eux une gêne qui les fait pleurer. Plus rarement, cela peut se produire suite à une sensibilité à une protéine contenue dans le lait artificiel. Votre professionnel de santé sera en mesure de diagnostiquer toute sensibilité ou intolérance alimentaire de votre bébé.
  • Un problème médical. Dans certains cas, votre nouveau-né peut pleurer en réaction à une gêne liée à une maladie ou à un problème tel qu’une hernie. Votre pédiatre sera en mesure de contrôler et traiter un tel symptôme.

Vous pourrez également être confrontée aux problèmes de santé suivants :

  • Les croûtes de lait. Il s’agit de petites plaques sur le crâne de votre bébé. Lavez-lui les cheveux et brossez délicatement son crâne pour enlever les plaques. Si cela n’aide pas, votre professionnel de santé sera à même de vous recommander un shampoing spécial.
  • La diarrhée. Si les selles de votre nouveau-né sont très liquides, et qu’il fait plus de cacas que de repas dans la journée, parlez-en à votre professionnel de santé.
  • La constipation. Consultez votre médecin si votre bébé n’a pas fait caca depuis plusieurs jours et que cela est inhabituel ou si vous pensez qu’il est constipé.
  • Les vomissements. Si votre bébé vomit violemment (qu’il y a des projections), qu’il vomit pendant plus de 8 heures ou après quelques repas, ou si les vomissements s’accompagnent de fièvre ou de diarrhée, rendez-vous chez votre médecin.
  • Les renvois. Il est parfaitement normal que votre petit recrache un peu de nourriture après avoir été nourri ou après lui avoir fait faire son rot, particulièrement dans l’heure qui suit le repas. Cependant, si bébé vous paraît énervé pendant la tétée ou le biberon ou qu’il ne vous semble pas aller bien, contactez votre professionnel de santé.
  • L’acné du nourrisson. Vous verrez peut-être des boutons apparaître sur le visage de votre bébé ce mois-ci. Les experts pensent que ces boutons sont la conséquence de l’absorption par votre nouveau-né d’hormones maternelles via le placenta, ce qui stimule ses glandes sébacées. Lorsqu’il est réveillé, placez une serviette propre sous sa tête et lavez-lui le visage une fois par jour avec du savon doux pour bébé.

Visites médicales périodiques et vaccinations

Pendant ces premiers temps, les visites médicales seront fréquentes, typiquement quand votre bébé aura 1 mois et quand il aura 2 mois. Vous avez évidemment le droit de contacter votre professionnel de santé entre deux visites, particulièrement si vous avez des questions ou que vous êtes inquiète. Pendant les visites, le médecin va :

  • vérifier la bonne croissance et le bon développement de votre bébé,
  • lui faire passer des contrôles physiques
  • faire les dépistages qui n’ont pas encore été faits
  • vous demander comment vous allez et vous donner des conseils
  • répondre à toutes vos questions
  • vous expliquer ce à quoi vous pourrez vous attendre dans les semaines et les mois à venir
  • prévoir les vaccinations à venir ces prochaines semaines ou les effectuer.

FAQ en un clin d’œil

  • Q: Est-ce qu’un bébé de 1 mois peut sucer une tétine ?
  • Q: Pourquoi les bébés pleurent-ils ?
  • Q: Comment calmer mon bébé quand il pleure ?

Votre vie de parent : à deux, c’est mieux

Les doutes que vous pouviez avoir les premières semaines commencent vraisemblablement à se dissiper et vous avez probablement gagné en assurance. N’hésitez pourtant pas à parler à vos proches ou à votre professionnel de santé des problèmes que vous pourriez avoir : discuter de vos soucis, c’est déjà un peu les résoudre, et vous vous sentirez sûrement bien mieux après.

Si vous allaitez, vous souffrirez peut-être d’une infection de la poitrine appelée mastite. Si vous constatez que vos seins sont douloureux, que vous avez de la fièvre ou de la nausée, contactez votre professionnel de santé, mais n’arrêtez pas pour autant d’allaiter car cela fera empirer les choses. Même si vous avez une mastite, vous pouvez allaiter votre enfant en toute sécurité : l’infection ne se propage pas au lait. Votre médecin pourra vous conseiller de tirer votre lait en donnant la tétée ou à la pompe, mais il pourra également vous prescrire des antibiotiques. Reposez-vous bien et hydratez-vous pour aider votre corps à combattre l’infection, et renseignez-vous sur les moyens de soulager votre douleur.

Essayez de vous détendre et de profiter de chaque étape passionnante du développement de votre enfant. Si vous souhaitez savoir quand les dents de lait commenceront probablement à pousser et lesquelles apparaissent généralement en premier, consultez notre infographique ci-dessous pour plus d’informations.

Pampers

Ceci pourrait également vous intéresser :

Votre check-list du mois

Si ce n’est pas encore fait, prenez rendez-vous pour la visite médicale du premier mois.

Inscrivez-vous à des cours de soin du nouveau-né et encouragez les personnes qui vous aident à vous occuper de votre bébé à s’y rendre aussi. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, demandez à votre professionnel de santé quelles sont les possibilités autour de chez vous.

Si vous avez hâte de découvrir ce qui vous attend le mois prochain, renseignez-vous sur les étapes de développement de votre bébé à 2 mois

Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement encore plus d’informations par e-mail :