Maman enceinte en lisant un livre

Tout sur les pertes vaginales

2 Vues
05/12/19
Temps de lecture : 4 min.

Le sujet est peut-être peu ragoûtant, mais il préoccupe beaucoup de futures mamans. Qu’est-ce qu’il se passe « en bas » avec ces pertes ? Au début de la grossesse, votre corps peut produire des pertes vaginales plus importantes et, avant le début du travail, vous constaterez peut-être la perte d’un mucus tacheté de sang. Parfois, ces pertes peuvent signaler un problème comme par exemple une infection. Dans la suite de cet article, nous vous présentons les différents types de pertes dont vous pourrez faire l’expérience durant votre grossesse.

Contenu de l'article

Les pertes vaginales normales, c’est quoi ? Les pertes vaginales sont-elles un signe de grossesse ? La leucorrhée, c’est quoi ? Quand parle-t-on de pertes vaginales anormales ? Quand dois-je appeler un médecin ? Comment puis-je me protéger contre les infections vaginales pendant la grossesse ? Y a-t-il d’autres types de pertes vaginales à surveiller ?

Les pertes vaginales normales, c’est quoi ?

Les pertes vaginales normales pendant la grossesse sont transparentes ou blanches et généralement légèrement collantes. Elles devraient être relativement inodores. Si elles sont un peu jaunes sur vos sous-vêtements ou serviette hygiénique, c’est aussi parfaitement normal. Lorsque vous êtes enceinte, vos taux d’œstrogène et de progestérone augmentent et le flux sanguin vers votre vagin augmente. Vous pouvez en conséquence constater que vos pertes vaginales sont plus importantes qu’auparavant, particulièrement durant le deuxième trimestre. Cela a en réalité pour rôle de protéger votre bébé en développement contre les infections : c’est la façon naturelle qu’a votre corps de garder le vagin sain et d’évacuer les cellules mortes. Une fois votre grossesse à terme, à 39 semaines (ou 41 SA), il est également normal de constater une perte vaginale ressemblant à du mucus. Il s’agit en réalité du bouchon muqueux, que nous détaillons dans la suite de l’article.

Les pertes vaginales sont-elles un signe de grossesse ?

Les pertes vaginales ne sont en général pas un signe de grossesse mais durant les premiers jours de grossesse, vous constaterez peut-être quelques tâches claires appelées saignement d’implantation. Cela peut se produire lorsque l’œuf fertilisé s’implante sur la paroi utérine. Au tout début de la grossesse, ces secrétions sont généralement roses et un peu plus claires que les menstruations habituelles. Si vous venez juste de découvrir que vous êtes enceinte, vous pouvez utiliser notre calculateur de grossesse pour découvrir la date d’arrivée prévue de votre petit.

La leucorrhée, c’est quoi ?

La leucorrhée est simplement le terme médical pour toutes les pertes vaginales, pas simplement les secrétions vaginales durant la grossesse. Il s’agit en général d’une substance s’apparentant à du mucus, transparente ou blanchâtre, qui commence à apparaître à la puberté. La couleur de la leucorrhée, sa consistance et son volume peut dépendre en fonction de votre localisation et de l’avancée de votre cycle menstruel. Souvenez-vous que vous constaterez peut-être un volume plus important que d’habitude pendant la grossesse, mais cela est normal.

Quand parle-t-on de pertes vaginales anormales ?

Malheureusement, vous êtes également plus susceptible de contracter des infections vaginales lorsque vous êtes enceinte. Cela est lié au fait que les hormones de grossesse bousculent l’équilibre entre champignons et bactéries dans le vagin, ce qui résulte en une vulnérabilité plus importante aux infections mycosiques ou à la vaginose bactérienne.

Tout changement dans la couleur, l’odeur ou la consistance des pertes vaginales peut être un indicateur d’infection : il est donc recommandé de les surveiller tout au long de la grossesse. La vaginose bactérienne peut se traduire par des changements dans les pertes, leur conférant généralement une odeur forte de poisson et une couleur grise, blanche ou verte. Une infection mycosique peut rendre les pertes épaisses, blanches ou grumeleuses. Si vous constatez l’un de ces changements, ou que vous pensez simplement que quelque chose ne va pas, parlez-en à votre professionnel de santé : il est possible qu’il vous faille un traitement. Si les infections vaginales ne sont pas traitées, elles peuvent remonter vers l’utérus et poser un risque pour votre bébé.

Quand dois-je appeler un médecin ?

Prenez rendez-vous avec votre professionnel de santé si vos pertes changent de couleur, de consistance, ou commencent à sentir mauvais. Cela peut aussi valoir le coup de le contacter si vous ressentez des démangeaisons ou des douleurs lorsque vous urinez. Si vos pertes deviennent très liquides ou sanglantes, cela peut signifier que vous perdez les eaux ou que votre bouchon muqueux vient d’être évacué : ces deux phénomènes peuvent vouloir dire que vous commencez le travail prématurément si vous n’en êtes pas encore à 39 semaines de grossesse. Consultez donc immédiatement. Le saignement vaginal, à l’exception de quelques petites tâches ou de mucus un peu ensanglanté, peut être synonyme de problèmes dans votre grossesse, n’hésitez donc pas à appeler votre professionnel de santé ou à vous rendre à l’hôpital.

Comment puis-je me protéger contre les infections vaginales pendant la grossesse ?

Pour une bonne hygiène du bas-ventre, essuyez-vous toujours d’avant en arrière pour éviter d’introduire des bactéries fécales dans le vagin. Si vous avez des pertes vaginales importantes durant la grossesse, préférez les serviettes hygiéniques aux tampons. Dans la baignoire ou sous la douche, lavez-vous à l’eau et au savon doux. Une autre bonne idée est de privilégier les sous-vêtements en coton ou autres fibres naturelles qui laissent respirer et d’éviter les pantalons moulants (il va falloir ranger vos pantalons de yoga, désolé !)

Si vos pertes commencent à sentir mauvais, il peut être tentant de faire des lavements pour masquer l’odeur, mais cela n’est pas recommandé. Parlez-en plutôt à votre professionnel de santé qui saura vous indiquer la meilleure chose à faire.

Y a-t-il d’autres types de pertes vaginales à surveiller ?

Voici quelques autres types de pertes vaginales que vous pourrez constater avant, pendant ou même après votre grossesse :

  • Les pertes liées à l’ovulation. Le volume de leucorrhée que vous produisez varie tout au long de votre cycle menstruel. Ce volume augmente juste avant l’ovulation, lorsque vous êtes la plus fertile, et elle a généralement une consistance légère et grasse. Après l’ovulation, le volume de mucus secrété diminue et s’épaissit, mais devient plus difficile à remarquer. Vous remarquerez peut-être plus facilement ces changements si vous suiviez votre cycle attentivement avant de tomber enceinte.
  • Le bouchon muqueux. Comme son nom l’indique, le bouchon muqueux est une accumulation épaisse de mucus qui remplit le col de l’utérus et le bouche. Il se forme pendant la grossesse pour protéger votre bébé des infections. Le bouchon se libère et est évacué du vagin juste avant le travail ou au cours de celui-ci, lorsque le col de l’utérus se dilate. Le bouchon muqueux peut être transparent, légèrement rose ou légèrement rouge sang. Il est plus épais que les pertes vaginales habituelles.
  • La perte des eaux. Quelques heures avant le début du travail, la poche amniotique dans laquelle baigne votre bébé peut se déchirer, entraînant la perte du liquide amniotique. Ce n’est souvent pas aussi dramatique que dans les films : certaines femmes constatent un léger écoulement, d’autres un peu plus et certaines futures mamans rien du tout.
  • Les lochies. Après la délivrance de votre bébé et du placenta, que ce soit par voie basse ou césarienne, vous verrez apparaître un nouveau type de pertes vaginales. On appelle lochies ces pertes constituées de sang et de mucus que vous évacuerez dans les jours suivant l’accouchement. Elles commencent par être rouges et épaisses, pâlissent progressivement vers une teinte rosâtre avant de finir jaunes ou blanches. Si vous accouchez par césarienne, vous n’aurez peut-être pas des lochies aussi abondantes que les femmes qui accouchent par voie basse. Attendez-vous à ce que ces pertes continuent pendant quatre à six semaines après l’accouchement.

Il se passe tellement de choses étranges et merveilleuses pendant la grossesse. Téléchargez notre guide de grossesse pour obtenir plus d’informations pratiques sur ce qui vous attend, votre bébé et vous.

Pampers
Voir toutes les sources

Ceci pourrait également vous intéresser :