Bébé en pleurs à cause de muguet dans sa bouche

Pourquoi bébé développe-t-il une candidose buccale ?

1
20/05/20
Temps de lecture : 5 min.

Si votre bébé vous semble grognon ou mal à l’aise pendant ses repas, examinez-lui la bouche : la présence de taches blanches sur la langue ou un peu partout dans la bouche ou la gorge peut indiquer que bébé a développé une mycose buccale appelée candidose ou muguet.

Mais qu’est-ce que c’est exactement qu’une candidose buccale ? Dans la suite de cet article, nous vous expliquons ce dont il s’agit, quelles en sont les causes possibles, comment en repérer les symptômes, comment traiter ou soulager ce type d’infection et quelles sont les éventuelles conséquences pour vous si vous allaitez.

Contenu de l'article

La candidose buccale, c’est quoi ? Pourquoi bébé développe-t-il une candidose buccale ? Signes et symptômes d’une candidose buccale chez votre bébé Comment soigner une candidose buccale chez votre bébé Comment éviter que votre bébé ne développe une candidose buccale Les conséquences d’une candidose buccale si vous allaitez

La candidose buccale, c’est quoi ?

La candidose est une mycose buccale pouvant toucher n’importe qui à n’importe quel âge, mais qui est particulièrement fréquente chez les nourrissons de moins de 6 mois.

Le champignon responsable de la candidose buccale est une levure de l’espèce Candida capable de survivre n’importe où sur le corps humain, y compris dans la bouche et le système digestif.

Il y a de grandes chances pour que votre bébé ait déjà été en contact avec la levure Candida. Par exemple, elle peut être passée dans sa salive après un contact main-bouche ou, si vous avez accouché par voie basse, votre bébé peut l’avoir attrapée lors de sa descente à travers le vagin.

Lorsque ce champignon se multiplie trop fortement dans la bouche de votre bébé, il peut provoquer l’apparition d’une mycose ou candidose buccale, parfois aussi appelée muguet buccal, qui se caractérise par de petites plaques blanchâtres douloureuses dans et autour de la bouche de votre enfant. Elles peuvent le gêner voire lui faire mal, surtout lors des repas.

Si vous allaitez, cette candidose peut également passer de la bouche de votre bébé à vos mamelons, ce qui peut provoquer chez vous douleurs et gênes, particulièrement lors des tétées.

Pourquoi bébé développe-t-il une candidose buccale ?

La plupart du temps, la présence de Candida n’est pas problématique. En effet, le système immunitaire de votre bébé et les « gentilles bactéries » s’occupent de garder la situation sous contrôle. Cependant, si votre enfant est encore jeune, particulièrement s’il a moins de 6 mois, son système immunitaire n’est pas encore complètement opérationnel. Cet « affaiblissement » peut permettre une augmentation de la prolifération de Candida, ce qui se caractérise par l’apparition d’une candidose buccale chez votre nourrisson.

Si votre bébé est déjà sous antibiotiques suite à une infection, cela peut augmenter le risque de contracter un muguet buccal. En effet, les antibiotiques sont très efficaces pour combattre les infections bactériennes, mais peuvent aussi tuer en même temps un certain nombre de « gentilles bactéries ». Cela signifie que votre bébé est alors moins protégé et que Candida peut alors se propager très rapidement.

Signes et symptômes d’une candidose buccale chez votre bébé

Si vous pensez que votre bébé souffre d’une candidose buccale, il est important de se rendre chez votre professionnel de santé pour établir un diagnostic et obtenir un traitement. Voici quelques signes et symptômes à surveiller :

  • Des difficultés à s’alimenter. L’une des premières choses que vous pourriez remarquer est que votre bébé ne mange pas aussi bien que d’habitude, qu’il semble mal à l’aise, voire semble souffrir.
  • Des plaques blanchâtres. Ces plaques peuvent ressembler un peu à du fromage blanc et peuvent apparaître sur la langue, les lèvres, les gencives ou encore le palais de votre bébé. Essayez de les essuyer délicatement. Si vous n’y arrivez pas, il est possible que votre bébé souffre d’une candidose buccale. Comme ces plaques ne sont pas toujours visibles de l’extérieur, il est conseillé d’inspecter la bouche de votre nouveau-né de temps en temps.
  • Une peau craquelée aux coins de la bouche. Ceci est également un symptôme possible d’une candidose buccale chez votre bébé.
  • Des érythèmes fessiers. Au fur et à mesure que les champignons sont avalés par votre bébé et expulsés de son système, des rougeurs appelées érythèmes fessiers peuvent apparaître sur les fesses de votre petit.
  • Des signes révélateurs sur votre propre corps. Si vous allaitez et que vos mamelons vous démangent, sont craquelés ou douloureux ou encore que vous ressentez des douleurs intenses dans les mamelons ou les seins, il est possible que vous ayez vous aussi une candidose. En effet, le muguet buccal peut se transmettre de la bouche de votre bébé à vos mamelons au cours de l’allaitement. Nous vous expliquons plus en détail dans la suite de cet article les conséquences d’une candidose buccale sur l’allaitement.

Comment soigner une candidose buccale chez votre bébé

Si vous remarquez que votre bébé ou vous-même présentez des symptômes d’une candidose buccale, prenez rendez-vous avec votre professionnel de santé pour obtenir un diagnostic. Celui-ci sera en mesure de vous expliquer les traitements possibles.

Il peut arriver que le muguet buccal disparaisse de lui-même en quelques semaines, mais votre professionnel de santé préférera peut-être vous prescrire un traitement antifongique.

Comment éviter que votre bébé ne développe une candidose buccale

Voici quelques précautions à prendre pour limiter le risque que votre bébé ne développe une candidose buccale :

  • Lavez régulièrement les mains de votre enfant, particulièrement s’il suce son pouce ou ses doigts. Il en va de même pour vous.
  • Stérilisez régulièrement les tétines, les anneaux de dentition et les tétines des biberons ainsi que tout objet que votre bébé met dans sa bouche.
  • Lavez à à au moins 50°C toutes les serviettes ou tous les vêtements ayant été en contact avec la bactérie.
  • Si vous tirez votre lait avec une pompe, stérilisez après chaque utilisation tous les éléments étant entrés en contact avec vos seins ou du lait maternel.
  • Gardez votre lait maternel au réfrigérateur jusqu’au dernier moment avant de l’utiliser afin d’empêcher le développement de levures.
  • Si vous conservez du lait maternel déjà tiré, mais qu’il est possible qu’il ait été contaminé par les levures, vous devrez le jeter.
  • Gardez vos seins au sec et écartez toute source potentielle d’infection de la bactérie en portant un soutien-gorge propre chaque jour et, si vous utilisez des coussinets d’allaitement jetables, en les changeant régulièrement.

Empêcher la réinfection

Il peut être difficile de se débarrasser d’une candidose buccale, particulièrement si vous allaitez, à cause de son caractère très contagieux. Elle peut se transmettre de votre bébé à vous puis de vous à votre bébé via le contact avec vos mamelons, et peut même se transmettre à d’autres membres de votre famille si vous partagez des draps, des verres ou des couverts.

Il est donc essentiel que votre bébé et vous (et toute autre personne de votre foyer contaminée) soyez soignés en même temps.

Il est également important de prendre toutes les précautions possibles lorsque vous soignez une infection comme un muguet buccal.

Les conséquences d’une candidose buccale si vous allaitez

Si vous allaitez, une candidose buccale peut être un vrai casse-tête pour vous et votre bébé, en plus d’être souvent douloureuse.

Il est important de se soigner au plus vite, alors prenez rendez-vous chez votre professionnel de santé pour obtenir un diagnostic et un traitement le plus rapidement possible. Gardez en mémoire que les symptômes peuvent persister encore un moment.

D’ici là, les spécialistes conseillent de continuer à allaiter. Voici donc quelques conseils pour soulager votre gêne sans conséquences pour votre production de lait :

  • Proposez des tétées plus courtes, mais plus souvent. Débutez toujours avec le sein le moins douloureux.
  • Rincez vos mamelons à l’eau potable après chaque tétée et laissez-les sécher à l’air libre avant de réenfiler votre soutien-gorge.
  • Si vos mamelons sont craquelés et que cela rend un allaitement direct trop douloureux, vous pouvez essayer de tirer votre lait et de le proposer à votre bébé dans un petit biberon.
  • Des médicaments sans ordonnance peuvent peut-être soulager la douleur. Demandez à votre professionnel de santé s’il existe des solutions compatibles avec l’allaitement et sans danger.

Et si ce n’était pas une candidose buccale ?

Il n’y a pas que le muguet buccal qui puisse être à l’origine de douleurs dans les seins ou dans les mamelons. Si vous ressentez des douleurs vives à l’un de ces deux endroits pendant les tétées ou juste après celles-ci, essayez de changer votre position d’allaitement ou faites en sorte que votre bébé reprenne votre sein différemment. La solution pour soulager la douleur peut être aussi simple que ça.

Si les douleurs empirent lorsque vous utilisez des compresses froides ou que vous laissez vos seins sécher à l’air libre, il est possible qu’une contraction des vaisseaux sanguins autour de vos mamelons et dans ceux-ci en soit à l’origine.

Vos seins peuvent également être douloureux si vous avez attrapé une mastite par exemple.

Ces différents problèmes sont souvent confondus avec une candidose buccale, alors consultez votre professionnel de santé. Il sera en mesure d’identifier la cause de ces douleurs.

FAQ en un clin d’œil

  • Q: La candidose buccale peut-elle être douloureuse pour bébé ?
  • Q: Les mycoses buccales des bébés disparaissent-elles d’elles-mêmes ?
  • Q: Comment savoir si mon bébé a un muguet buccal ?
  • Q: Comment se débarrasser d’une candidose buccale ?

La vie avec un nouveau bébé comporte son lot d’imprévus : vous êtes là à admirer son joli petit sourire de bébé qui n’a pas encore ses dents de lait, et l’instant d’après vous êtes en train d’essuyer une plaque blanchâtre dans sa bouche.

La candidose buccale fait partie de ces petits défis à relever lorsque l’on est un parent, mais cela ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir grâce à un traitement recommandé par votre professionnel de santé. En un rien de temps, vous aurez retrouvé les tétées complices d’avant avec votre nourrisson.

Pampers
Voir toutes les sources

Ceci pourrait également vous intéresser :