Bébé de 23 mois

Votre bébé grandit à toute vitesse et si vous regardez les photos de sa naissance, vous ne pourrez pas ne pas être étonnés de voir tout le chemin parcouru. À 23 mois, votre bébé est moins joufflu et surtout de plus en plus indépendant. Ce mois-ci, votre enfant fera peut-être un peu son difficile avec la nourriture et aura peut-être besoin de passer à un lit pour enfant. Dans la suite de cet article, nous vous présentons ce qui vous attend durant ces derniers moments avant de fêter ses 2 ans. Et oui, déjà !

Les étapes du développement de bébé à 23 mois

Bien que chaque enfant progresse à son propre rythme, le développement de votre bébé de 23 mois pourra notamment inclure :

  • Prendre les escaliers. Un enfant de 23 mois peut commencer à monter et descendre les escaliers. Ne le quittez pas des yeux lorsqu’il est à proximité de marches et ne démontez pas tout de suite vos barrières de sécurité en haut et en bas des marches. Il est possible que vous en ayez encore besoin à peu près un an.

  • Améliorer sa motricité fine. On parle de motricité fine quand il s’agit de la main et des doigts. Un bébé de 23 mois peut par exemple commencer à savoir gribouiller avec un crayon, verser le contenu d’une boîte ou encore empiler quatre cubes en bois ou plus.

  • Montrer une préférence pour la main gauche ou droite. Votre bébé peut commencer à utiliser une main plutôt que l’autre, mais cela ne veut pas dire que ce sera sa main dominante. Chez la plupart des enfants, la « préférence » d’une main prend plusieurs années à s’installer. De plus, certaines personnes sont ambidextres, c’est-à-dire qu’elles utilisent aussi bien leur main gauche que leur main droite. Dans tous les cas, ne le forcez pas à utiliser une main plutôt que l’autre.

  • Faire des phrases simples. Votre enfant peut commencer à faire des phrases très simples et à utiliser les bons mots pour désigner les personnes qu’il connaît, les parties du corps ou les objets. Cependant l’acquisition du langage varie beaucoup d’un enfant à un autre, alors pas de panique si votre bébé de 23 mois ne parle pas encore aussi bien.

  • S’amincir. En grandissant, votre bébé prend du muscle, grandit et s’amincit. Il perd son côté joufflu des premiers mois et sa mâchoire, par exemple, devient de plus en plus affirmée.

Comment favoriser le développement de votre bébé à 23 mois

Voici quelques idées à mettre en pratique pour favoriser le développement de votre bébé de 23 mois :

  • Aidez-le à améliorer sa motricité fine. Proposez à votre bébé de 23 mois des activités qui l’aideront à mieux utiliser ses doigts et ses mains, par exemple en faisant des pliages avec des feuilles de papier coloré, en insérant des formes dans les trous correspondants, en empilant des cubes de bois, en faisant de la pâte à sel ou de la pâte à modeler ou encore en faisant de la peinture avec ses doigts.

  • Organisez des après-midis de jeu avec des enfants un peu plus âgés. Votre enfant de 23 mois commence à se montrer plus sociable avec les autres enfants et adultes. Encouragez ce comportement en organisant des après-midis de jeu avec des enfants du même âge ou légèrement plus âgés. Restez prêts à intervenir si votre enfant – ou celui d’un de vos amis – essaye d’en pousser ou d’en taper un autre.

  • Apprenez-lui à prendre soin de lui-même. À 23 mois, votre bébé est en âge de commencer à apprendre à se coiffer ou à s’habiller tout seul. Aidez-le, surtout les premiers temps, mais la perspective de faire ça seul « comme un grand » peut être très enthousiasmante pour lui.

  • Établissez des règles claires. Votre enfant est impulsif et c’est pourquoi il est important de l’encadrer. Expliquez-lui ce que vous attendez de lui et félicitez-le quand il agit bien au lieu de le punir quand il agit mal. Soyez réaliste : votre enfant est encore jeune et aura du mal à suivre des règles trop complexes ni même à se contrôler tout le temps, mais si vous établissez une règle, faites-la respecter.

  • Donnez le bon exemple. Les enfants apprennent des gens qui les entourent. Donnez le bon exemple et expliquez entre autres à votre bébé de 23 mois le concept de partage. Par exemple, si vous coupez une pomme en deux et que vous lui en donnez la moitié, expliquez-lui que vous lui partagez « votre » pomme avec lui et que c’est bien de partager.

  • Réfléchissez à commencer l’apprentissage de la propreté. Avez-vous déjà repéré quelques signes qui montrent que votre enfant est prêt à apprendre à être propre ? Cela peut notamment être le fait de s’intéresser aux toilettes, d’être capable de se retenir quelques heures pendant la journée ou d’être capable de dire qu’il a envie d’aller faire pipi. Si c’est le cas, renseignez-vous pour savoir comment apprendre la propreté à votre bébé de 23 mois, achetez un pot et lancez-vous.

  • Laissez-le donner le rythme pendant la lecture. Sélectionnez trois ou quatre livres et laissez votre enfant choisir lequel lire. Comme votre enfant commence à montrer sa personnalité, laissez-le tourner les pages à son rythme, posez-lui des questions sur la suite de l’histoire ou demandez-lui de vous montrer tel ou tel objet ou personnage sur une page. Vous pouvez aussi lui demander de répéter des mots après vous ou de compléter une phrase en le félicitant quand il y arrive.

Repas et menus pour un bébé de 23 mois

Pour bien grandir et bien se dépenser, votre bébé de 23 mois a besoin d’une alimentation équilibrée sous la forme d’environ trois repas et deux en-cas sains par jour. Certains jours, il aura moins faim et sautera un repas ou un goûter, mais c’est parfaitement normal. Continuez à lui proposer des repas équilibrés avec des protéines (viande et œuf), des céréales complètes, des fruits, des légumes et des produits laitiers pour garantir un apport suffisant en nutriments.

Gérer les gourmets difficiles

À 23 mois, votre bébé est parfois épuisant à l’heure des repas. Quand il fait son difficile et ne veut pas goûter un nouvel aliment ou manger ses légumes verts, les parents passent en général un repas fatigant, surtout s’il dévorait son assiette il y a encore quelques jours ! Voici quelques conseils pour vous aider à gérer un gourmet difficile :

  • Mangez tous ensemble en famille. Mangez tous ensemble autour de la table, sans téléphones à côté de vous ni télévision allumée. Servez à votre enfant la même chose que vous mais essayez d’inclure des choses qu’il aime.

  • Évitez de le forcer. Si votre enfant n’a pas envie de manger, insistez légèrement mais sans particulièrement forcer ni vous énerver. Votre bébé de 23 mois connaît déjà bien son corps et mangera quand il aura faim. En lui forçant la main, vous pourriez même arriver au résultat inverse en lui faisant détester ce plat ou cet aliment encore plus.

  • Ne négociez pas avec votre enfant. Vous aurez parfois sûrement envie de dire à votre enfant que s’il finit son assiette, il aura droit à un bonbon ou quelque chose dans ce genre. Cependant, si cela peut régler le problème sur le moment, cela peut surtout être nuisible à long terme puisque votre enfant peut décider de ne pas vouloir manger si l’on ne le récompense pas, ce qui peut de fil en aiguille conduire à des problèmes de boulimie ou d’obésité.

  • Ne vous découragez pas. Si vous proposez un nouvel aliment à votre bébé de 23 mois et qu’il n’en veut pas, tout n’est pas perdu. Votre enfant a le palais « vierge » et il peut avoir besoin de temps pour s’habituer à certaines textures, saveurs ou odeurs. Réessayez plusieurs fois à quelques jours d’intervalle à chaque fois.

  • Proposez des choix variés. Lorsque vous cuisinez, pensez à introduire de nouveaux aliments ou de nouvelles saveurs, ou tout simplement un aliment déjà connu mais sous une autre forme (par exemple des pommes de terre au four au lieu de la purée). Votre petit peut se sentir une âme d’aventurier aujourd’hui et avoir envie de découvrir de nouveaux horizons culinaires.

  • Décorez de façon amusante. Les enfants mangent aussi avec les yeux, alors disposez les aliments en forme de visage souriant ou d’animal pour encourager votre bébé de 23 mois à manger. Par exemple, faites un visage avec des raisins pour les yeux, des quartiers de clémentine pour les sourcils, des bâtonnets de fromage pour les cheveux et un quartier de pomme pour la bouche.

  • Faites-le participer en cuisine. Un enfant a comparativement plus de chances d’avoir envie de manger s’il a aidé à préparer, par exemple en lavant les légumes et les fruits ou en mesurant les quantités de riz ou de farine. Vous pouvez aussi lui demander de choisir entre différents fruits ou légumes : « est-ce qu’on met de l’aubergine ou du poivron sur la pizza ? »

  • Faites du neuf avec du vieux. Si votre enfant aime beaucoup un aliment donné, proposez-lui quelque chose qui ressemble : par exemple, s’il aime la patate douce, proposez-lui du potiron (même couleur, même consistance, goût différent). Cela peut être un bon moyen de faire découvrir en douceur de nouvelles saveurs à votre enfant de 23 mois.

  • Mélangez. Si votre petit adore le fromage, râpez-en un peu sur des légumes qu’il ne connaît pas pour l’encourager à les manger ou proposez une sauce qu’il aime bien pour mélanger un peu les goûts.

Article connexe

Apprentissage de la propreté
Apprentissage propreté bébé : tout savoir pour bien l'accompagner

Rythme de sommeil pour un bébé de 23 mois

Un bébé de 23 mois a besoin d’environ 11 à 14 h de sommeil par jour, en comptant une sieste en cours de journée. Il peut aussi commencer à essayer d’escalader les barreaux de son lit, ce qui peut être un signe qu’il va bientôt falloir le passer dans un lit « de grand ».

Passer d’un lit à barreaux à un lit d’enfant

Il n’est jamais trop tôt, même si vous avez peut-être encore quelques mois devant vous, pour se poser la question de la transition entre un lit à barreaux et un lit « de grand ». Voici quelques considérations à garder en tête pour un maximum de sécurité :

  • Abaissez le matelas au maximum. Si à 23 mois votre bébé commence à essayer d’escalader les barreaux de son lit, la première chose à faire est d’abaisser son matelas au maximum pour l’en empêcher pendant encore quelques temps. Reportez-vous aux instructions du fabricant pour savoir comment faire.

  • Commencez par un matelas. Lorsque vous commencez à penser à passer au lit pour enfant, commencez par exemple par simplement poser un matelas par terre ou sur un sommier très bas au lieu de directement passer à un lit à hauteur normale.

  • Mettez une rambarde. Les premières années, il est conseillé d’installer une rambarde autour du lit pour empêcher votre enfant de tomber pendant la nuit. Certains lits à barreaux sont convertibles, alors regardez dans le mode d’emploi si c’est le cas de celui de votre bébé de 23 mois.

  • Pensez aux barrières de sécurité. Vous pouvez en installer une à l’entrée de la chambre de votre enfant pour l’empêcher de sortir du lit et de se balader dans la maison en pleine nuit et de risquer de se faire mal.

Une journée dans la vie d’un bébé de 23 mois

Voici à quoi peut ressembler une journée avec un bébé de 23 mois qui court partout dans la maison :

Une journée dans la vie d’un bébé de 23 mois

Santé du petit enfant : les maladies infantiles fréquentes et leurs symptômes

Vous aurez beau faire de votre mieux, il est presque inévitable qu’à un moment ou à un autre, votre bébé de 23 mois tombe malade. Voici quelques-unes des maladies infantiles les plus fréquentes et quelques conseils pour les soulager :

  • La gorge sèche. La gorge de votre enfant peut le démanger ou lui faire très mal, en plus de s’accompagner quelquefois d’une fièvre ou de ganglions. Si un virus est responsable de ce mal de gorge, pas besoin d’antibiotiques, cela se calmera en une semaine ou dix jours. Un bon moyen de soulager ces douleurs ou démangeaisons est par exemple de lui faire boire du lait chaud. L’angine est plutôt rare chez les bébés de 23 mois mais si vous pensez que votre petit en a une, consultez votre professionnel de santé. Les angines s’accompagnent notamment d’un mal de gorge, de fièvre, de migraines, de nausées, de vomissements et de crampes d’estomac.

  • Le mal aux oreilles. Il s’agit là d’un problème relativement courant pouvant survenir suite à un rhume ou à une otite. Prenez rendez-vous chez votre professionnel de santé pour savoir s’il faut suivre un traitement particulier ou si vous pouvez donner de l’ibuprofène à votre bébé de 23 mois pour soulager la douleur.

  • Le rhume. La plupart des enfants attrapent presque une dizaine de rhumes au cours de leurs deux premières années. D’origine virale, le rhume peut durer une dizaine de jours même si certains symptômes comme la toux peuvent perdurer un peu. Soulagez votre enfant en l’installant confortablement, en le laissant bien se reposer et en le faisant bien s’hydrater. On ne donne généralement pas de médicaments à l’enfant en bas âge. Les sprays pour le nez sont déconseillés à cet âge.

  • Les infections urinaires. Ces infections provoquent une gêne au niveau de la vessie et du bas-ventre et s’accompagnent souvent de douleurs ou de sensations de brûlure au cours de la miction. Votre professionnel de santé aura probablement besoin de faire une analyse de l’urine de votre bébé de 23 mois avant de lui prescrire un traitement précis.

  • La bronchiolite. Cette infection virale courante provoque une inflammation des bronchioles, ce qui gêne la bonne respiration de votre enfant. Elle est d’origine virale et est souvent attrapée pendant la saison froide. Elle n’est généralement pas traitée par antibiotiques. Si votre enfant de 23 mois a des problèmes de respiration, consultez votre professionnel de santé, qui pourra vous conseiller un traitement à base de solution saline pour le nez ou de paracétamol.

  • La sinusite d’origine bactérienne. Sans surprise, il s’agit d’une bactérie qui s’installe dans les sinus de votre enfant et déclenche des symptômes proches de ceux du rhume : nez qui coule et toux. Ceux-ci peuvent perdurer une dizaine de jours ou plus. Votre professionnel de santé pourra le cas échéant vous prescrire des antibiotiques.

Troubles digestifs et diarrhée

Si votre bébé a des selles molles une fois de temps en temps, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Si par contre ses selles sont très liquides et que cela se produit régulièrement, alors il a peut-être la diarrhée. Voici les principales causes de la diarrhée :

  • Les virus. Chez les enfants, la diarrhée est souvent d’origine virale. Le rotavirus est ainsi souvent responsable de gastro-entérites et de diarrhées liquides chez les bébés et les enfants en bas âge. Dans certains cas particuliers, votre bébé peut être vacciné contre.

  • Les bactéries. Si votre enfant consomme des aliments contenant des bactéries, il peut contracter une intoxication alimentaire, dont le symptôme principal est la diarrhée.

  • Les allergies alimentaires. Votre enfant peut aussi être intolérant au lactose ou allergique à un aliment et souffrir de diarrhées en conséquence.

  • Les infections. Les infections des voies urinaires et respiratoires ou encore de l’oreille peuvent parfois s’accompagner de diarrhées.

  • La consommation de jus de fruits. Si votre bébé de 23 mois boit trop de jus de fruits, il peut lui arriver d’avoir la diarrhée.

  • Les effets secondaires de certains médicaments. La prise d’antibiotiques s’accompagne souvent de diarrhées.

Le principal risque d’une diarrhée est la déshydratation. Parlez-en à votre professionnel de santé. Celui-ci pourra le cas échéant vous conseiller de donner à votre bébé de 23 mois une solution d’électrolytes pour compenser cette déshydratation.

FAQ EN UN CLIN D’ŒIL

Un bébé de 23 mois sait a priori obéir à des ordres simples, répéter certains mots ou imiter certains gestes, pousser un jouer à roulettes ou faire des phrases en juxtaposant deux mots. Cependant, chaque enfant progresse à son propre rythme alors pas de panique si votre enfant n’est pas encore capable de faire l’une ou l’autre de ces choses.

Si vous êtes inquiets, parlez-en avec votre professionnel de santé.

Votre enfant de 23 mois a besoin d’un régime alimentaire équilibré s’appuyant sur les grands groupes nutritionnels, à savoir les protéines, les céréales, les fruits, les légumes et les produits laitiers. Proposez trois repas et deux en-cas par jour à votre bébé. Vous n’avez pas besoin d’inclure tous ces groupes dans un même repas mais plutôt d’étaler ça sur la journée. Votre bébé mangera naturellement ce dont il a besoin pour bien grandir.

Pour un enfant qui a presque deux ans, une sieste de 2 heures dans l’après-midi suffit généralement. Cependant, il s’agit d’une moyenne et votre bébé peut dormir un peu plus ou un peu moins.

Votre vie de parent : annoncer l’arrivée d’un nouvel enfant

Si vous avez un bébé de 23 mois et que vous attendez un nouvel enfant, vous vous demandez peut-être comment l’annoncer à votre petit ou comment celui-ci risque de réagir. Il est fort possible que votre enfant ressente de la jalousie, non pas contre son petit frère ou sa petite sœur, mais simplement parce qu’il ne sera plus le centre de l’attention de ses parents. Cela peut l’amener à faire un caprice ou des bêtises simplement pour provoquer une réaction de votre part. Pour lui, il vaut mieux que vous soyez en colère contre lui mais que vous fassiez attention à lui plutôt que de l’ignorer parce que vous vous occupez de l’arrivée de votre nouveau-né. Voici quelques techniques pour améliorer cette situation :

  • Ne lui cachez rien. Votre bébé fera sûrement preuve de curiosité : dites-lui que vous attendez un nouveau bébé.

  • Évitez de dire « petit frère » ou « petite sœur ». Cela peut l’amener à croire qu’il s’agit d’un enfant de son âge au lieu d’un nouveau-né.

  • Soyez factuels quant à l’arrivée du nouveau bébé. L’arrivée d’un nouvel enfant peut être source d’angoisse pour votre bébé de 23 mois. Annoncez-lui la venue d’un nouvel enfant mais sans en faire trop : il ne faut pas que toutes vos journées tournent autour de ça.

  • Aménagez la chambre des enfants. Si vous envisagez de passer votre bébé de 23 mois dans « sa » chambre individuelle, essayez de le faire avant votre accouchement de sorte à réduire le nombre de bouleversements en même temps pour votre petit. Si vous comptez faire dormir les deux enfants dans la même pièce, faites les aménagements nécessaires en avance aussi pour que tout le monde se sente à l’aise.

  • Faites participer votre bébé autant que possible. Après l’accouchement, demandez à votre « grand » de vous aider le plus possible pour qu’il ne se sente pas négligé. Cela peut inclure le fait de donner le biberon, de l’habiller ou de le laver. Cependant, ne laissez jamais vos deux enfants seuls sans aucune surveillance.

  • Réservez du temps juste pour votre bébé de 23 mois et vous. Essayez de passer un peu de temps tous les jours uniquement avec votre aîné pour qu’il ait moins l’impression que vous faites moins attention à lui. Un bon moment peut être par exemple pendant que votre nouveau-né fait la sieste.

Votre check-list du mois

  • Planifiez ses 2 ans C’est bientôt le grand jour ! Si vous n’avez pas commencé à y réfléchir, nous avons quelques idées à vous proposer pour un goûter d’anniversaire en toute sécurité. À deux ans, votre petit sera sûrement un peu plus à l’aise en petit comité qu’au milieu de dizaines de personnes, alors prévoyez plutôt d’inviter la famille proche uniquement. Et n’oubliez pas le gâteau !

  • Pensez à un gâteau léger. Tous les gâteaux n’ont pas à déborder de glace ou de sucre ! Il existe des alternatives saines pour les enfants faciles à cuisiner et tout aussi délicieuses.

  • Réfléchissez à l’entrée en maternelle. L’entrée en maternelle se fait généralement vers 3 ans, mais il n’est jamais trop tard pour se poser les bonnes questions, savoir ce qui existe autour de vous, demander à d’autres parents ou amis ou simplement s’inscrire si vous habitez dans une très grande ville et que les places sont limitées. Continuez vos activités avec votre bébé de 23 mois : lecture, tri par forme ou par couleur, etc. Cela le prépare aux activités de maternelle.

  • Prenez rendez-vous pour la visite médicale des 2 ans. Et oui, c’est bientôt l’heure du bilan de santé avec votre médecin, alors pensez à prendre rendez-vous.

  • Vérifiez que votre siège auto convient toujours. Votre bébé a déjà bien grandi depuis sa naissance et il est peut-être à l’étroit pendant les trajets en voiture. Vérifiez les instructions du fabricant pour voir s’il ne faut pas en changer.

  • Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement encore plus d’informations par e-mail :

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.