Bébé de 19 mois

Il est possible que maintenant, votre bébé de 19 mois soit un véritable moulin à paroles dont le vocabulaire ne cesse de s’agrandir. Il commence peut-être aussi à remplacer son vocabulaire d’enfant des derniers temps par les « vrais » mots, bien prononcés, ce qui ne manquera pas de vous faire craquer. Continuez à stimuler sa créativité et sautez sur chaque occasion de danser, de chanter ou de jouer ensemble. Votre petit grandit si vite qu’il est dur de suivre le rythme. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons ce qui attend votre bébé de 19 mois et vous ce mois-ci.

Les étapes du développement de bébé à 19 mois

Vous avez peut-être maintenant remarqué que votre enfant peut franchir certaines étapes de son développement un peu plus tôt, et parfois un peu plus tard, que les autres enfants du même âge. En effet, chaque enfant est unique et apprend à son propre rythme. Voici donc quelques exemples de ce que votre bébé de 19 mois peut savoir faire ce mois-ci :

  • Savoir dire plusieurs mots. Votre bébé de 19 mois peut être capable de prononcer de nombreux mots simples, par exemple les parties du corps, le nom des gens qu’il connaît ou celui de ses jouets préférés. Si votre bébé de 19 mois ne parle pas, pas de panique : gardez en mémoire que généralement, les garçons mettent un peu plus de temps que les filles à apprendre à parler. En tant que parents, vous serez peut-être les seuls à comprendre, au début, ce que votre enfant essaye de dire avec ses mots inventés, mais avec un peu de patience et en répétant la bonne prononciation, il sera bientôt capable de les prononcer correctement.

  • Enrichir son vocabulaire. Votre bébé de 19 mois va progressivement comprendre et utiliser un vocabulaire de plus en plus riche. Favorisez cet apprentissage en répétant les mots et en décrivant les activités de votre bébé de 19 mois à voix haute, ou encore en ayant des discussions avec lui. Par exemple, si votre enfant vous fait signe de venir jouer avec lui, vous pouvez lui dire : « Tu veux que je vieux vienne jouer avec toi ? Montre-moi comment il faut faire ! ».

  • Utiliser une main plus que l’autre. C’est autour de cette période que votre enfant peut commencer à utiliser préférentiellement l’une de ses mains plutôt que l’autre. Cependant, cela ne veut pas dire que votre bébé de 19 mois sera gaucher ou droitier. En effet, la préférence pour une main met des années à se développer. De plus, votre enfant peut aussi être ambidextre, c’est-à-dire qu’il utilise aussi bien sa main droite que sa main gauche.

Comment favoriser le développement de votre bébé à 19 mois

Voici une liste de conseils et d’activités pour aider votre bébé de 19 mois dans son développement :

  • Si vous parlez plusieurs langues, utilisez-les. Si votre famille est bilingue, parlez à votre bébé de 19 mois dans les deux langues. Cela l’aidera à créer un lien avec ces cultures différentes mais aussi à développer ses capacités linguistiques. Pas de panique si votre enfant mélange les deux langues au début, c’est parfaitement normal. Il apprendra à faire la distinction avec le temps.

  • Encouragez les loisirs créatifs. C’est autour de cette période que votre bébé de 19 mois peut commencer à gribouiller. Cela peut être sur papier ou sur un autre support, mais encouragez ces instincts créatifs en mettant à sa disposition des marqueurs, des crayons ou des stylos de couleurs et beaucoup de feuilles de papier. Si votre bébé de 19 mois a fini de les utiliser, rangez-les hors de sa portée pour éviter qu’il ne dessine sur les murs…

  • Rendez l’heure du bain amusante. Donnez à votre bébé de 19 mois des jouets ou des objets pour le bain, par exemple des animaux qui flottent, un petit bateau ou encore simplement un gobelet ou un bol à remplir d’eau pour tout éclabousser. Assurez-vous cependant de ne jamais laisser votre enfant sans surveillance pendant le bain.

  • Chantez et dansez avec votre bébé. Saisissez toutes les occasions possibles de marier musique et mouvement. Vous pouvez inventer une petite chanson pour quand vous l’habillez ou encore simplement vous mettre à danser dans le salon à l’improviste. Ces moments renforceront votre complicité et l’aideront dans son développement.

  • Limitez le temps d’écran. Votre enfant peut avoir envie de regarder la télévision ou de jouer aux jeux vidéo, surtout s’il voit son frère ou sa sœur le faire. Néanmoins, il est important de limiter le temps qu’il passe devant un écran car cette activité passive peut être à l’origine de retards de développement. Privilégiez plutôt les activités loin des écrans.

  • Lisez encore et encore. Est-ce que votre bébé de 19 mois a un livre préféré qu’il vous demande de lui lire encore et encore ? Son cerveau bouillonne, alors faites-lui plaisir et posez-lui des questions au fur et à mesure que vous avancez dans l’histoire : « et est-ce que tu sais ce qu’il/elle va faire ? », etc. Si vous en avez envie, faites aussi des gestes et des bruitages pour rendre l’histoire plus vivante. D’ici peu, il « lira » avec vous.

Repas et menus pour un bébé de 19 mois

Ne vous étonnez pas si votre bébé de 19 mois est un gourmet difficile et qu’il lui arrive de refuser certains aliments un jour puis de tout dévorer le lendemain. Il peut même aussi dire non à un plat qu’il mangeait avec délectation quelques jours auparavant. Continuez de lui proposer trois petits repas et deux en-cas sains par jour. S’il saute un repas ou un en-cas, pas de panique : son régime alimentaire va s’équilibrer sur plusieurs jours si vous continuez à lui proposer de nombreux aliments variés. Laissez-le choisir quoi manger et en quelle quantité et apprenez-lui à rester assis à table pour manger. En effet, manger en courant partout augmente le risque d’étouffement. Mettez également à profit les repas pour lui apprendre les bonnes manières à table, par exemple le fait de ne pas parler la bouche pleine ou de ne pas mâcher la bouche ouverte. Montrez-lui aussi comment bien utiliser les fourchettes et les cuillères et laissez-le s’entraîner autant que possible. S’il n’y arrive pas très bien au début, c’est normal : il y aura des accidents et de la nourriture qui vole, mais avec l’entraînement, il arrivera vite à s’en servir correctement.

Attention aux allergies alimentaires

Maintenant que votre enfant découvre plein de nouveaux aliments, vous vous demandez peut-être s’il y a un risque qu’il fasse des allergies alimentaires et ce particulièrement si certains membres de votre famille en font. Fort heureusement, les allergies alimentaires sont rares chez les jeunes enfants et touchent moins de 8 % des enfants de moins de 3 ans. Cependant, il est toujours utile de savoir en reconnaître les symptômes :

  • Des problèmes de peau, notamment de l’urticaire, des rougeurs et des gonflements

  • Des problèmes de respiration, notamment des éternuements, une respiration sifflante ou la gorge serrée

  • Des problèmes d’estomac, notamment des nausées, des vomissements ou de la diarrhée

  • Des problèmes de circulation sanguine, notamment une pâleur de la peau, des étourdissements ou des pertes de conscience.

Les aliments pouvant provoquer des réactions allergiques (on parle « d’allergènes ») sont notamment :

  • Le lait de vache

  • Les œufs

  • Les cacahuètes et les fruits à coque

  • Le soja

  • Le blé

  • Les poissons et les crustacés.

Les enfants n’ont pas toujours de véritable allergie à tel ou tel aliment : il s’agit parfois de ce que l’on appelle une intolérance ou une sensibilité alimentaire, qui sont beaucoup plus répandues. Par exemple, de nombreux enfants souffrent d’une intolérance au lactose, ce qui veut dire qu’ils ont du mal à digérer les glucides présents dans les produits laitiers comme le lait. Ces problèmes peuvent être à l’origine de ballonnements, de crampes d’estomac ou de selles molles. Si vous pensez que votre enfant souffre d’une allergie ou d’une intolérance alimentaire, consultez votre professionnel de santé. Celui-ci pourra établir un diagnostic à l’aide de quelques tests. Dans certains cas particuliers, il est possible que l’on vous renvoie vers un allergologue pour définir un traitement.

Rythme de sommeil pour un bébé de 19 mois

Un bébé de 19 mois a besoin de dormir entre 12 et 14 heures par jour environ, en comptant une sieste en journée. Si votre enfant ne veut pas aller se coucher, qu’il se réveille pendant la nuit, qu’il fait des cauchemars ou qu’il souffre, de manière plus générale, de troubles du sommeil, il peut être utile de changer votre rituel du coucher.

Article connexe

Activités pour les tout-petits
15 activités à faire à la maison avec vos tout-petits (1-3 ans)

Des conseils pour mieux dormir

Voici quelques idées qui pourraient aider votre bébé de 19 mois à mieux se reposer :

  • Essayez de coucher votre enfant à la même heure tous les soirs et de le réveiller à la même heure tous les matins.

  • Essayez de lui faire faire la sieste à la même heure chaque jour et aussi de le réveiller à la même heure à chaque fois.

  • Préparez un rituel du coucher qui dure au moins 30 minutes, juste avant de le mettre au lit. Ce rituel peut se composer d’un bain, de la lecture d’une histoire ou d’une berceuse à lui chanter. Laissez-le choisir quel livre lire ou quelle chanson chanter.

  • Laissez votre bébé de 19 mois avoir un doudou avec lui (par exemple une peluche ou une couverture) lorsqu’il s’endort. Cela peut notamment lui procurer un sentiment de sécurité s’il se réveille en pleine nuit et l’aider à se calmer et à se rendormir tout seul.

  • Assurez-vous que la chambre de votre enfant soit calme et confortable. Si cela le rassure de laisser la porte entrouverte pendant la nuit ou d’avoir une veilleuse allumée, faites-le.

  • Lorsque vous placez votre enfant dans son lit, assurez-vous qu’il soit fatigué mais pas complètement endormi. En étant conscient, il associera lentement cette sensation de fatigue avec le fait d’aller au lit.

Si les troubles du sommeil de votre bébé persistent malgré ces efforts, contactez votre professionnel de santé pour obtenir des conseils supplémentaires.

Une journée dans la vie d’un bébé de 19 mois

Vous vous demandez à quoi peut ressembler une journée dans la vie d’un bébé de 19 mois ? Chaque jour est légèrement différent des autres, mais voici un exemple de journée typique :

Une journée dans la vie d’un bébé de 19 mois

Santé du petit enfant : organiser les activités d’un bébé de 19 mois

Le jeu est une activité essentielle pour un bébé de 19 mois. Qu’il s’agisse d’empiler des cubes de bois ou de jouer à la balle, c’est par le jeu qu’il apprend et qu’il grandit de toutes sortes de façons différentes. Chacun de ses gestes, petit ou grand, lui sert à apprendre à mieux contrôler ses muscles, à mieux coordonner ses mouvements, à renforcer son équilibre, etc. Encouragez votre enfant à se dépenser en prenant part à ces jeux, par exemple en jouant à la balle ou à chat ensemble. Les spécialistes conseillent d’accorder aux enfants en bas âge au moins 30 minutes d’activité physique encadrée par un adulte (vous ou un autre) par jour, ainsi que 60 minutes minimum de jeu « libre » où votre enfant pourra faire ce qui lui plaît, que ce soit courir dans le jardin ou autre. Gardez évidemment un œil sur lui dans tous les cas pour éviter les accidents. Cela peut vous sembler beaucoup dans une seule journée, mais ce mélange de jeu encadré et libre, accompagné de périodes de repos, aide votre enfant à bien grandir sainement.

FAQ EN UN CLIN D’ŒIL

  • Ce mois-ci, votre bébé de 19 mois sera peut-être capable de :

    • taper du pied dans une balle,
    • grimper sur les meubles et en descendre, alors restez vigilants,
    • démonter certains types de jouets et les réassembler,
    • répéter certains mots qu’il entend dans une conversation.

    Souvenez-vous que comme toujours, chaque enfant progresse à son rythme et votre petit pourra savoir faire certaines de ces choses avant les autres et d’autres plus tard.

  • Voici quelques conseils pour vous aider à éviter ou à gérer les crises de votre bébé de 19 mois :

    • Félicitez-le quand il fait bien les choses. Si votre enfant se comporte convenablement, félicitez-le et récompensez-le d’un bisou ou d’un câlin. Ces réactions positives de votre part contribuent à renforcer ces bons comportements.
    • Laissez-lui le choix. Au lieu de lui demander s’il a faim et veut manger maintenant, demandez-lui plutôt s’il veut manger, par exemple, avant ou après une partie de cache-cache. Ce sentiment de pouvoir choisir l’aidera à se forger son indépendance.
    • Comptez sur les distractions. Si votre bébé de 19 mois est sur le point de faire un caprice parce qu’on lui refuse quelque chose qu’il veut, détournez son attention. Par exemple, proposez-lui une autre activité (« Et si on faisait un jeu ? ») ou un changement d’environnement (« Allez viens on va au parc »). Ces diversions peuvent l’aider à se concentrer sur autre chose et à oublier la cause du caprice.
    • Soyez conscients de ses limites. Pour éviter les caprices, il suffit parfois de savoir décoder son humeur et son niveau d’énergie. Un enfant fatigué a plus de chances de faire une crise, donc il vaut par exemple mieux éviter de sortir faire les courses avec lui à ce moment.
  • Trop de lait peut s’avérer trop nourrissant pour votre enfant qui ne sera alors plus intéressé par un repas équilibré. Les spécialistes recommandent un apport journalier d’environ 500 ml de lait « 2e âge ».

  • Vous pouvez passer du gobelet anti-fuites à un gobelet normal pour enfant avec des poignées sur les côtés dès que votre enfant arrive à boire sans en renverser, ce qui arrive généralement un peu avant l’âge de 2 ans.

Votre vie de parent : savoir prendre du temps pour vous et vous créer un réseau pour vous aider

Il est facile de se laisser déborder par la vie quand on doit s’occuper d’un bébé de 19 mois. Il est important que vous preniez soin de vous aussi pour vous aider à garder le dessus. S’occuper d’un enfant au bas âge au quotidien demande beaucoup d’énergie et peut facilement se révéler épuisant. Vous vous rendrez compte que vous êtes fatigué(e), et votre enfant aussi. Dans ces moments-là, il ne faut pas hésiter à demander à votre partenaire, à un proche ou à une baby-sitter de prendre le relais une heure ou deux. Le fait de prendre un peu de temps pour vous en solitaire vous aidera à recharger vos batteries. Si vous avez peur de vous sentir trop isolés en tant que parents, vous pouvez par exemple regarder s’il existe des ateliers lecture à la bibliothèque municipale ou donner rendez-vous à des amis et leurs enfants au parc ou au square. Vous pouvez aussi demander des conseils ou échanger des anecdotes avec d’autres parents à la crèche. En vous créant un réseau de cette manière, vos angoisses et votre stress pourront être apaisés car vous saurez que vous pouvez en parler avec d’autres parents qui vivent la même chose que vous et sont à votre écoute.

Votre check-list du mois

  • Apprenez quelques chansons et les gestes qui vont avec. Vous en avez sûrement appris quelques-unes dans votre enfance, mais peut-être les avez-vous oubliées et c’est pour cela que nous avons regroupé ces comptines pour vous. Votre bébé de 19 mois sera sûrement ravi de chanter et danser avec vous.

  • Vérifiez que les jouets de votre enfant sont sans danger. Vérifiez que rien n’est cassé, qu’il ne manque pas des pièces ou qu’il n’y a pas de bords coupants, que rien n’est fissuré ou craquelé. Si vous avez des jouets dont vous pensez qu’ils présentent un danger pour votre enfant, mieux vaut s’en débarrasser.

  • Envisagez de passer à un lit pour bébé. Si votre bébé vous semble bientôt capable d’escalader les barreaux de son lit, il est peut-être temps de commencer à le faire dormir dans un lit pour bébé. Certains lits à barreaux sont convertibles, c’est peut-être le cas du vôtre. Dans ce cas, vérifiez les instructions du fabricant. Sinon, renseignez-vous pour l’achat d’un lit pratique et sans danger pour votre bébé de 19 mois.

  • Envisagez l’achat d’une poussette légère. Si vous voyagez de plus en plus avec votre bébé maintenant que celui-ci est un peu plus âgé et indépendant, cela peut valoir le coup d’acheter une poussette de voyage plus légère qu’une poussette standard. La plupart de ces modèles sont pliables et faciles à ranger dans un coffre de voiture ou même à prendre avec vous dans l’avion.

  • Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement encore plus d’informations par e-mail :

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.

Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.

Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.