24 semaines de grossesse (26 SA) : le développement de votre bébé

À 24 semaines de grossesse, les poumons de votre bébé continuent à travailler d’arrache-pied pour qu’il puisse prendre ses premières respirations après la naissance. Ils commencent à produire du surfactant, une substance qui aide les poumons à bien se gonfler à chaque inspiration.

Son réflexe de succion est maintenant suffisamment développé pour qu’il suce son pouce ou l’un de ses doigts si sa main passe devant son visage. Les échographies montrent souvent les fœtus avec un doigt dans la bouche.

Sa peau est toujours légèrement transparente mais commence à se colorer et à prendre une teinte plus rougeâtre. Ses cheveux continuent à pousser et ses cils commencent à se former.

Ses paupières sont, pour le moment, toujours fermées mais il commencera à cligner des yeux dans peu de temps.

À 24 semaines de grossesse, vous avez parcouru un peu plus de la moitié du chemin et votre professionnel de santé pourra vous demander de compter les coups de pied ou les retournements de votre bébé pour vérifier qu’il est en bonne santé. Il vous expliquera comment faire. Dans peu de temps vous pourrez regarder votre nouveau-né dans les yeux !

Quelle est la taille de votre bébé après 24 semaines de grossesse (26 SA)?

Après 24 semaines de grossesse (26 SA), votre fœtus pèse autour de 600 g et il mesure environ 29 cm de la tête aux fesses, soit à peu près la taille d’une courgette.

Pour mieux vous représenter ce qu’il se passe dans votre ventre à 24 semaines de grossesse, jetez un coup d’œil à l’illustration ci-dessous.

TaillePoidsJ’ai la taille…
environ 29 cmenviron 600 gd’une courgette

 

Le corps de la mère après 24 semaines de grossesse (26 SA)

Après 24 semaines de grossesse, la fin du 2e trimestre, que l’on compte habituellement de la 14e à la 27e semaine, se rapproche à grands pas ! 24 semaines de grossesse correspondent en mois au 6e mois de grossesse et dans à peine deux semaines, vous commencerez le troisième trimestre. 24 semaines de grossesse sont aussi équivalentes à 26 semaines d’aménorrhée (ou 26 SA), c’est-à-dire 26 semaines depuis vos dernières règles.

Avec un ventre et une poitrine qui continuent de grossir, il est important que vous portiez des vêtements confortables et un soutien-gorge adapté aux femmes enceintes, avec des bretelles plus larges et probablement une taille de bonnet supérieure. Vous pouvez trouver votre bonheur dans les grands magasins ou les magasins de lingerie, qui proposent généralement des produits pour femmes enceintes ou l’aide de spécialistes pour vérifier que votre soutien-gorge est parfaitement adapté.

Vous remarquerez probablement l’apparition de vergetures sur votre ventre, vos seins et vos cuisses à 24 semaines de grossesse. Celles-ci ne peuvent pas être évitées, mais sachez qu’elles disparaissent le plus souvent après la naissance de votre enfant. Et si en s’étirant, votre peau vous démange, utilisez de la crème hydratante régulièrement.

En cas de douleurs abdominales ou de gênes autour de cette période, il est possible que votre professionnel de santé profite d’une échographie pour vérifier que votre utérus contient la bonne quantité de liquide amniotique.

Générateur de prénom

Générateur de prénom

Par sexe:

Fille

Garçon

Unisexe

Par thème:

Ancien

Célébrités et artistes

Moderne

Mythologie

Nature

Original

Religieux

24 semaines de grossesse (26 SA) : vos symptômes

Voici quelques-uns des symptômes que vous pourrez ressentir à la semaine 26 SA de votre grossesse:

  • Des douleurs au bassin. Les ligaments de votre bassin commencent autour de la 24e semaine à se détendre en préparation du travail et de l’accouchement. Ceci peut être à l’origine de douleurs dans le bas du dos ou dans le bassin lorsque vous vous asseyez ou que vous vous levez ou encore lorsque vous montez ou descendez des escaliers. Demandez à votre professionnel de santé comment soulager les douleurs dans le dos par une activité physique, des étirements ou d’autres méthodes.

  • Des contractions de Braxton Hicks. Certaines futures mamans ressentent ce que l’on appelle des « fausses » contractions ou contractions de Braxton Hicks au cours du deuxième trimestre mais elles sont cependant plus fréquentes au troisième trimestre. Elles se traduisent par une sensation de serrement, parfois légèrement douloureuse, au niveau du bas-ventre. Elles sont plus fréquentes en deuxième partie de journée, après du sport ou une relation sexuelle. Beaucoup boire peut aider à en réduire la fréquence. Si vous avez des contractions mais avez peur qu’il ne s’agisse de « vraies » contractions, contactez immédiatement votre professionnel de santé.

  • Du stress ou de l’anxiété. Il est parfaitement normal de se sentir stressée ou inquiète en réfléchissant à tous les changements qui vous attendent avec un bébé dans votre vie. Si vous avez des antécédents dépressifs ou si vous vous sentez simplement plus anxieuse ou inquiète que d’habitude, parlez-en à votre professionnel de santé. La pratique régulière d’une activité physique ou le maintien de relations sociales (en voyant vos amis de temps en temps) peuvent vous aider à vous sentir mieux. Prenez le temps de vous reposer et de vous détendre et souvenez-vous que vous n’êtes pas seule.

  • Des infections urinaires. Ce type d’infections n’est malheureusement pas rare pendant la grossesse. Dues à la remontée de bactéries dans l’urètre, les infections urinaires peuvent être à l’origine de problèmes de reins ou de vessie sérieux si elles ne sont pas soignées. Contactez donc rapidement votre professionnel de santé si uriner vous fait mal, si vous avez tout le temps envie d’aller aux toilettes ou que vous avez de la fièvre. Le traitement pourra être à base d’antibiotiques.

24 semaines de grossesse (26 SA) : quelques exemples de choses à prendre en compte

  • Certaines futures mamans sollicitent l’aide de doulas, qui peuvent vous aider lors de l’accouchement et pendant la période post-partum, sans pour autant se substituer aux médecins et infirmières ayant reçu une formation médicale. Les doulas peuvent cependant proposer un soutien psychologique, vous aider à bien communiquer avec le personnel soignant ou vous aider à allaiter. Demandez éventuellement plus d’informations à votre professionnel de santé ou lors des cours de préparation à l’accouchement.

  • Si vous avez déjà des préférences en ce qui concerne votre accouchement, vous pouvez rédiger un projet de naissance et le distribuer au personnel soignant et à la personne qui sera présente à vos côtés à l’accouchement (partenaire, parent, ami). Le contenu de ce projet n’appartient qu’à vous, évidemment, mais il est utile d’en parler à votre professionnel de santé : celui-ci pourra vous donner des conseils utiles et vous préciser ce qui est ou non disponible dans votre cas précis. Gardez en mémoire que le projet de naissance n’a rien d’obligatoire et que même si vous en rédigez un, des complications de dernière minute peuvent contrecarrer vos plans. À ce titre, il est important de garder l’esprit ouvert et de savoir que tout ne se déroulera pas forcément comme vous l’auriez souhaité, mais que ce n’est pas grave. Lorsque vous aurez fini de le rédiger, distribuez-en des copies au personnel soignant et à la personne qui vous accompagnera.

  • Pensez à bien vous hydrater et à manger des fibres. Il est recommandé de boire 1,5 l d’eau par jour pour rester hydratée, avoir une bonne digestion et réduire le risque d’infections urinaires ou de la vessie. De plus, cela permet à votre bébé de bien recevoir les nutriments dont il a besoin. La consommation d’aliments riches en fibres vous aidera à réduire votre risque de constipation, de diabète et de problèmes de cœur. Vous trouverez des fibres dans les bananes, les pâtes complètes, les lentilles ou les pommes.

  • Avec un ventre qui s’arrondit, votre partenaire et vous vous êtes peut-être demandés si les relations sexuelles pouvaient présenter un risque pour votre bébé. Dans la mesure où la situation de chaque personne est unique, votre professionnel de santé est la meilleure personne à qui en parler mais en cas de grossesse normale, il n’y a probablement pas de danger. Si votre grossesse présente des complications, il est possible que votre professionnel de santé vous conseille de vous abstenir. Il est toujours possible de prendre du plaisir avec un ventre qui s’arrondit mais il peut cependant falloir essayer de nouvelles positions.

  • Avez-vous déjà trouvé un prénom pour votre enfant? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas consulter notre générateur de prénoms ou nos listes de prénoms qui pourront par exemple vous aider à trouver :

    • un prénom étranger,

    • un prénom de roi ou de reine,

    • un prénom floral,

    • un prénom religieux.

24 semaines de grossesse (26 SA) : les questions demander à votre médecin

Voici quelques questions parmi d’autres à lui poser à 24 semaines de grossesse:

  • Demandez à votre professionnel de santé en quoi consiste le don de sang de cordon ombilical et quelles en sont les modalités si vous pensez que cela pourrait être utile.

  • evez-vous faire des rappels de vaccins, par exemple le DTP (diphtérie, tétanos, polio), et si oui, quand?

  • Que faire si vous avez des contractions mais que vous ne savez pas s’il s’agit de contractions de Braxton Hicks ou des « vraies » contractions ? Qui pouvez-vous appeler en cas de doute et en soirée ou la nuit?

  • Comment savoir si vous prenez assez de vitamine D?

  • Que faire si votre tension artérielle est trop élevée?

  • Présentez-vous un risque de diabète gestationnel?

Article connexe

Grossesse en bonne santé
Tout sur les vergetures de grossesse

24 semaines de grossesse (26 SA) : votre check-list

Voici une liste rapide de choses à faire à 24 semaines de grossesse :

  • Si vous aimeriez bénéficier de l’aide d’une doula pendant votre accouchement, demandez conseil à votre professionnel de santé ou à vos amis.

  • Si vous avez commencé à rédiger un projet de naissance, parlez-en avec votre professionnel de santé et demandez-lui son avis.

  • Commencez à vous renseigner sur l’allaitement. Certaines futures mamans sont angoissées à l’idée d’allaiter et se posent beaucoup de questions. Le sujet sera abordé lors des cours de préparation à l’accouchement et l’on vous expliquera comment faire à l’hôpital après la naissance, mais vous pourriez trouver cela rassurant de vous renseigner dès maintenant.

  • Si vous avez un animal de compagnie, demandez à votre vétérinaire s’il y a des précautions à prendre avant de ramener votre bébé à la maison et comment présenter votre enfant à votre animal en toute sécurité. Souvenez-vous cependant qu’il est déconseillé de laisser un animal de compagnie seul avec un enfant en bas âge.

  • Inscrivez-vous pour recevoir encore plus de conseils sur votre grossesse:

 

Comment calculer une grossesse 

L’avancée d’une grossesse se mesure généralement en semaines, ces semaines étant ensuite regroupées par mois et par trimestres. Vous entendrez sûrement parler de semaines de grossesse ou de semaines d’aménorrhée (SG ou SA en abrégé), mais ces deux termes ne désignent pas la même chose. En effet, les semaines de grossesse sont comptées à partir de la fécondation : vous pouvez voir ça comme l’âge « réel » de votre bébé. Cependant la date de fécondation n’est pas toujours connue, ce qui peut être gênant. C’est pourquoi on utilise aussi les semaines d’aménorrhée, qui sont quant à elles comptées depuis vos dernières règles, soit généralement 2 semaines avant la fécondation. Donc pour résumer : nombre de semaines d’aménorrhée = nombre de semaines de grossesse + 2 semaines (SA = SG + 2). 

 

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.