27 semaines de grossesse (29 SA) : le développement de votre bébé

Après 27 semaines de grossesse, votre bébé se prépare à vous rencontrer. Il grossit de plus en plus vite et va doubler ou tripler son poids pendant les deux mois et demi qu’il vous reste avant le terme de votre grossesse.

Le plus gros du travail a été fait en matière de développement de ses organes et de ses membres mais tout n’est pas encore terminé. Ses poumons ne sont par exemple a priori pas encore tout à fait assez matures pour la vie en-dehors de votre ventre.

Vous remarquerez peut-être que les coups de pied de votre petit deviennent plus fréquents et plus forts quand il change de position. C’est normal et votre professionnel de santé pourra vous demander de compter le nombre de mouvements qu’il fait pour vérifier qu’il grandit et bouge normalement.

27 semaines de grossesse correspondent en mois au milieu ou à la fin du 7e mois mais tous les mois n’ayant pas le même nombre de semaines, le calcul est toujours un peu inexact. Quoi qu’il en soit, vous êtes dans le 3e trimestre. 27 semaines de grossesse sont aussi équivalentes à 29 semaines d’aménorrhée (ou 29 SA), c’est-à-dire 29 semaines depuis vos dernières règles.

Quelle est la taille de votre bébé après 27 semaines de grossesse (29 SA)?

Après 27 semaines de grossesse (29 SA), le poids de votre bébé est autour de 1 kg et il mesure environ 32 cm de la tête aux fesses, soit à peu près la taille d’une courge butternut.

Pour mieux vous représenter ce qu’il se passe dans votre ventre à 27 semaines de grossesse, jetez un coup d’œil à l’illustration ci-dessous.

TaillePoidsJ’ai la taille…
environ 32 cmenviron 1 kgd’une courge butternut

 

Le corps de la mère après 27 semaines de grossesse (29 SA)

Il est absolument capital que vous ayez un régime alimentaire équilibré riche en deux nutriments précis au moins: le fer et le calcium. Le fer aide votre organisme à conserver un nombre élevé de globules rouges dont le rôle est de transporter l’oxygène à travers votre organisme. Avoir assez de fer permet d’éviter les anémies.

Les futures mamans ont besoin d’apports réguliers en fer, que l’on retrouvera dans des aliments tels que les haricots, les légumes secs ou le poisson. Votre professionnel de santé s’assurera que vous prenez assez de fer et pourra à l’occasion vous prescrire des compléments alimentaires.

Le calcium joue également un rôle fondamental pour votre bébé et vous car il renforce vos os et vos dents mais aide aussi votre bébé à former ses propres os et es propres dents.

La consommation de calcium recommandée est de 3 produits laitiers par jour, un produit laitier pouvant être: un yaourt nature, un verre de lait (15 cl) ou une portion de fromage (20 g environ).

De manière générale, au cours du dernier trimestre, vous devrez prendre 1,5 à 2 kg par mois pour arriver à une prise de poids totale au terme de la grossesse d’environ 12 kg.

Générateur de prénom

Générateur de prénom

Par sexe:

Fille

Garçon

Unisexe

Par thème:

Ancien

Célébrités et artistes

Moderne

Mythologie

Nature

Original

Religieux

27 semaines de grossesse (29 SA) : vos symptômes

Voici quelques-uns des symptômes que vous pourrez ressentir à la semaine 29 SA de votre grossesse:

  • Des varices. Des veines bleutées qui apparaissent sur vos jambes, un peu en relief, qui vous démangent ou qui sont légèrement sensibles ? Ce sont probablement des varices. Elles apparaissent car votre utérus, en grandissant, appuie sur les principales veines ramenant le sang de vos membres inférieurs vers le cœur. Si les varices sont un problème récurrent dans votre famille ou qu’il ne s’agit pas de votre première grossesse, vous avez plus de risques d’en avoir. Bien qu’elles ne soient pas particulièrement jolies à regarder, médicalement, elles ne posent généralement pas de problème. Essayez de ne pas rester debout ou assise trop longtemps et de placer vos pieds en hauteur quand vous en avez l’occasion. Le port de bas de contention peut également aider à condition de ne pas être trop serrés au niveau du genou ou de la cuisse.

  • De la fatigue. Il n’est pas anormal de se sentir fatiguée à 27 semaines de grossesse. Votre organisme travaille dur pour nourrir votre bébé et l’aider à se développer, ce qui lui demande beaucoup d’énergie. Vous avez peut-être en plus du mal à bien dormir alors saisissez toutes les occasions possibles pour vous reposer, même s’il ne s’agit que de mini-siestes de 15 minutes ici et là. Il est conseillé de continuer à pratiquer une activité physique et d’essayer de caler un coussin sous votre ventre pour plus d’énergie et un sommeil de meilleure qualité.

  • Des crampes dans les jambes. Il s’agit d’un symptôme courant pendant la grossesse mais dont les causes sont mal connues. Il arrive que des crampes douloureuses aux mollets surviennent en pleine nuit et que cela vous réveille. Pour minimiser la gêne à défaut de complètement les éviter, essayez de vous étirer un peu les jambes avant d’aller dormir. Si vous avez une crampe, essayez par exemple de plier votre pied d’avant en arrière plusieurs fois d’affilée et de vous masser le mollet.

  • Des difficultés respiratoires. Vous aurez peut-être le souffle coupé en admirant votre bébé pour la première fois mais d’ici là, vous aurez peut-être du mal à respirer pour d’autres raisons. En grandissant, votre utérus « tasse » vos autres organes internes. Votre estomac et votre diaphragme peuvent ainsi comprimer vos poumons, rendant votre respiration plus difficile. Si vous avez le souffle court, changez de posture : en vous tenant droite, vos poumons peuvent avoir un peu plus de place pour se gonfler. Essayez également de vous déplacer plus lentement et de ne pas faire de trop gros efforts physiques. Enfin, des douleurs à la poitrine à 27 semaines de grossesse peuvent être le signal d’un problème grave alors si cela vous arrive, contactez immédiatement votre professionnel de santé.

27 semaines de grossesse (29 SA) : exemples de choses à prendre en compte

  • Si vous vous sentez particulièrement stressée en ce moment, essayez des techniques de relaxation comme le yoga prénatal ou la méditation. Il est normal que votre grossesse et votre accouchement soit source d’un peu d’anxiété, mais cela ne devrait pas être un facteur de stress au quotidien. Votre professionnel de santé pourra vous expliquer comment vous détendre le corps et l’esprit. Cela vous permettra de faire baisser votre tension artérielle, de détendre vos muscles, de soulager vos douleurs dans le dos et de manière générale d’être plus sereine pour ces dernières semaines. Vous pouvez aussi essayer d’autres techniques comme recevoir un massage, écouter de la musique les yeux fermés ou tenir un journal.

  • En plus de vos cours de préparation à l’accouchement, vous pouvez vous renseigner par exemple sur les méthodes de contrôle de respiration et de détente qui existent. Cela vous permettra d’être aussi détendue que possible pendant le travail et l’accouchement.

  • Savez-vous déjà où vous accoucherez ? Si oui, essayez de savoir s’il est possible de visiter l’hôpital ou la maternité avant le grand jour: cela vous permettra de faire un premier repérage pour savoir comment vous rendre à cet endroit, où vous garer et vers quel service vous diriger. Vous aurez aussi peut-être l’occasion de rencontrer le personnel soignant et de poser quelques questions : est-il possible de prendre des photos ou des vidéos pendant l’accouchement, qui peut vous accompagner en salle de travail, etc.

  • Avez-vous décidé qui vous accompagnera en salle de travail ? Il peut s’agir de votre partenaire, d’un proche ou d’un ami: peu importe, du moment que sa présence vous apporte un soutien émotionnel et du réconfort pendant le travail et l’accouchement. Cette personne pourra vous tenir compagnie, vous encourager, vous proposer un massage peut-être, vous aider à mettre en pratique les exercices de respiration appris pendant les cours de préparation à l’accouchement et aussi vous aider à exprimer vos préférences concernant la naissance de votre bébé. Il est d’ailleurs utile de discuter de ces préférences à l’avance avec la personne qui vous accompagnera.

  • Réfléchissez à la garde de votre enfant si votre partenaire et vous avez prévu de reprendre rapidement le travail après votre accouchement. Entre les crèches, les nounous, les baby-sitters et la famille, vous aurez probablement l’embarras du choix, alors prenez le temps d’y réfléchir et de vous organiser suffisamment à l’avance. Vous serez bien occupés après la naissance avec tous les soins à prodiguer à votre nouveau-né. Dans le même ordre d’idées, si vous avez déjà des enfants, pensez que quelqu’un devra s’en occuper le temps de l’accouchement et les jours qui suivront avant votre retour à la maison.

  • Si vous comptiez rédiger une liste de naissance, vérifiez que celle-ci contient tous les accessoires indispensables pour votre bébé et envoyez-la suffisamment à l’avance pour que vos proches et vos amis aient le temps de s’organiser.

27 semaines de grossesse (29 SA) : les choses demander à votre médecin

  • Quand mon bébé aura-t-il fini de grandir et sera-t-il prêt à affronter le monde extérieur ?

  • Dois-je compter les coups de pied de mon bébé et si oui, comment ?

  • Ai-je un risque de devoir subir une épisiotomie (une incision du périnée entre le vagin et l’anus) en cas d’accouchement par voie basse et si oui, comment cela se passe-t-il et pourquoi serait-ce nécessaire?

  • Me conseillez-vous de rédiger un projet de naissance?

  • Quels sont les symptômes que je peux avoir qui nécessitent de vous appeler immédiatement?

  • Combien de visites prénatales reste-t-il à faire et quand?

  • Ai-je un risque de pré-éclampsie et quels sont les risques à surveiller?

  • Les échographies en 3D ou 4D sont-elles recommandées et quand faudrait-il en faire une?

Article connexe

Grossesse en bonne santé
L’apport en fer et en calcium pendant la grossesse

27 semaines de grossesse (29 SA) : votre check-list

  • Renseignez-vous sur les démarches à accomplir avec votre employeur avant de partir en congé maternité et organisez également le transfert progressif de vos responsabilités afin de ne pas vous y prendre au dernier moment.

  • Demandez à votre professionnel de santé une feuille de route des prochains tests ou visites prénatales prévues au cours du troisième trimestre.

  • Essayez d’organiser une visite de l’hôpital ou de la maternité où vous avez prévu d’accoucher.

  • Préparez la chambre de votre bébé et n’oubliez pas les accessoires indispensables.

  • Choisissez ou créez un faire-part de naissance. Vous pouvez choisir la version traditionnelle, imprimée sur du papier cartonné et envoyée par la poste à vos amis et à votre famille, ou la version numérique à partager par e-mail ou sur les réseaux sociaux.

  • Renseignez-vous sur le matériel indispensable à avoir à la maison. Vérifiez que tout est aux normes et consultez d’autres mamans ou des associations de consommateurs comme Que choisir ou 60 millions de consommateurs.

  • Inscrivez-vous pour recevoir encore plus de conseils sur votre grossesse:

Comment calculer une grossesse?

L’avancée d’une grossesse se mesure généralement en semaines, ces semaines étant ensuite regroupées par mois et par trimestres. Vous entendrez sûrement parler de semaines de grossesse ou de semaines d’aménorrhée (SG ou SA en abrégé), mais ces deux termes ne désignent pas la même chose. En effet, les semaines de grossesse sont comptées à partir de la fécondation : vous pouvez voir ça comme l’âge « réel » de votre bébé. Cependant la date de fécondation n’est pas toujours connue, ce qui peut être gênant. C’est pourquoi on utilise aussi les semaines d’aménorrhée, qui sont quant à elles comptées depuis vos dernières règles, soit généralement 2 semaines avant la fécondation. Donc pour résumer : nombre de semaines d’aménorrhée = nombre de semaines de grossesse + 2 semaines (SA = SG + 2). 

 

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.