25 semaines de grossesse (27 SA) : le développement de votre bébé

Après 25 semaines de grossesse, ça y est, c’est la fin du 2e trimestre!

Votre bébé continue de s’entraîner à étirer ses muscles et à vous donner des coups de pied et fait maintenant également mine d’attraper des objets. Il commence à sourire, particulièrement pendant qu’il dort. De plus, après les avoir gardées fermées pendant longtemps, les paupières de votre bébé s’ouvrent et il peut maintenant distinguer les ombres et la lumière autour de lui.

Votre bébé commence également à reconnaître certaines voix et en particulier la vôtre. En vous entendant, il arrive que son pouls ralentisse, ce qui est signe de calme et de détente.

Ses poumons, son foie et son système immunitaire ne sont pas encore tout à fait opérationnels mais il continue à prendre du poids et à fabriquer de la graisse. Il ressemble maintenant exactement à un bébé prêt à naître mais en plus petit.

À 25 semaines de grossesse, votre fœtus se retourne fréquemment dans votre ventre et continuera à bouger jusqu’à l’accouchement.

Et maintenant, place au 3e trimestre!

Quelle est la taille de votre bébé après 25 semaines de grossesse (27 SA)?

Après 25 semaines de grossesse (27 SA), votre fœtus pèse autour de 750 g et il mesure environ 30 cm de la tête aux fesses, soit à peu près la taille d’un chou-fleur.

Pour mieux vous représenter ce qu’il se passe dans votre ventre à 25 semaines de grossesse, jetez un coup d’œil à l’illustration ci-dessous.

TaillePoidsJ’ai la taille…
environ 30 cmenviron 750 gd’un chou-fleur

 

Le corps de la mère après 25 semaines de grossesse (27 SA)

Vous continuez sûrement à vous habituer à un ventre qui s’arrondit toujours plus et à votre prise de poids qui vous fait sûrement un peu souffrir.

25 semaines de grossesse correspondent en mois à la fin du 6e mois de grossesse ou au tout début du 7e: tous les mois n’ayant pas le même nombre de semaines, le calcul est toujours un peu inexact. 25 semaines de grossesse sont aussi équivalentes à 27 semaines d’aménorrhée (ou 27 SA), c’est-à-dire 27 semaines depuis vos dernières règles.

Votre hauteur utérine, c’est-à-dire la distance entre votre pubis et le haut de votre utérus est maintenant probablement de 25 cm : il s’avère en effet que cette hauteur exprimée en centimètres correspond à peu près au nombre de semaines de grossesse. Votre professionnel de santé la mesurera vraisemblablement à chacune de vos visites prénatales pour vérifier que votre grossesse continue de se dérouler normalement.

Au fur et à mesure que votre date d’accouchement prévue se rapproche, vous pouvez vous sentir un peu stressée ou inquiète. En vous renseignant sur le déroulement de l’accouchement, les options en matière de gestion de la douleur ou les différences entre les vraies contractions et les « fausses », celles de Braxton Hicks, ou encore sur les premiers jours après votre retour à la maison, vous vous sentirez probablement un peu plus sûre de vous.

N’oubliez pas enfin de vous détendre et de vous amuser un peu pour oublier un peu vos angoisses. Vous pouvez par exemple faire un peu de yoga prénatal, prendre beaucoup de repos ou faire un quiz pour savoir si vous êtes prête.

Générateur de prénom

Générateur de prénom

Par sexe:

Fille

Garçon

Unisexe

Par thème:

Ancien

Célébrités et artistes

Moderne

Mythologie

Nature

Original

Religieux

25 semaines de grossesse (27 SA) : vos symptômes

Voici quelques-uns des symptômes que vous pourrez ressentir à la semaine 27 SA de votre grossesse:

  • Des douleurs au bassin. Au cours de la grossesse, les hormones détendent les articulations et les ligaments de votre bassin pour le préparer à l’accouchement. L’articulation entre les deux moitiés de votre bassin commence notamment à s’assouplir, ce qui peut provoquer des douleurs dans cette région. Évitez de rester trop longtemps debout ou de porter de lourdes charges.

  • De la constipation. C’est également une période de la grossesse pendant laquelle votre digestion peut s’avérer un peu plus problématique que d’habitude. L’hormone que l’on appelle la progestérone peut en effet ralentir cette dernière tandis que votre utérus se met à appuyer sur votre rectum en grandissant. Pour soulager ce problème, buvez beaucoup d’eau et consommez des aliments riches en fibres tels que les fruits et légumes, le pain complet ou les céréales. Vous pouvez également demander à votre professionnel de santé s’il existe des médicaments sans ordonnance que vous pourriez prendre.

  • Des pertes vaginales. Il est parfaitement normal de retrouver dans vos sous-vêtements des pertes vaginales légères, habituellement transparentes ou blanchâtres. Un changement de couleur, de consistance ou d’odeur peut cependant signaler une infection. Si vous constatez de tels changements, contactez votre professionnel de santé qui vous recommandera le cas échéant un traitement adapté.

  • Des changements de pigmentation de la peau. Tout au long de votre grossesse, votre organisme se met à augmenter sa production de mélanine, un pigment qui fonce la peau. Vous aurez peut-être déjà constaté que vos tétons sont plus sombres ou qu’une ligne foncée est apparue sur votre ventre. Partant environ du nombril et descendant jusqu’au nombril, on parle de ligne brune ou de linea nigra. Certaines futures mamans ont également des taches sombres qui apparaissent sur leur nez, leurs joues ou leur front : il s’agit de chloasme ou de mélasma. Ces changements sont temporaires cependant et disparaissent la plupart du temps progressivement après l’accouchement. L’exposition aux UV peut rendre ces taches sombres encore plus visibles, donc évitez de trop rester au soleil ou protégez-vous autant que possible.

  • Des rêves plus frappants que d’habitude. Il n’est pas rare que les femmes enceintes fassent des rêves étranges, en particulier au cours du 3e trimestre. Ils sont parfois amusants mais peuvent aussi vous empêcher de bien vous reposer. Pour bien dormir, mangez un petit en-cas protéiné avant de dormir pour que votre glycémie reste élevée, par exemple un peu de beurre de cacahuètes ou de fromage.

  • Des crampes. Des crampes dans le bas-ventre, éventuellement accompagnées de diarrhées à partir de 25 semaines de grossesse, peuvent être un signe de déclenchement prématuré du travail. Si vous avez des crampes à l’abdomen, contactez votre professionnel de santé.

25 semaines de grossesse (27 SA) : quelques choses à prendre en compte

  • Vos activités sportives se déroulent bien? Si vous avez envie de changer un peu, pourquoi ne pas passer à la natation? Voilà un sport qui vous posera moins de problèmes avec un ventre qui, à 25 semaines de grossesse, n’a pas fini de s’arrondir. De plus, vos articulations sont moins sollicitées que dans d’autres sports tout en restant un bon exercice pour votre cœur. Si vous êtes enceinte pendant l’été, cela pourrait être une bonne façon de joindre l’utile à l’agréable et de vous rafraîchir tout en soulageant un peu vos articulations et vos douleurs.

  • Prévenez votre professionnel de santé si vous envisagez un don de sang de cordon ombilical. En effet, le sang du placenta et du cordon ombilical peut être récupéré à l’accouchement car il est particulièrement riche en cellules souches qui peuvent être utilisées dans les traitements contre de nombreuses maladies. Demandez à votre professionnel de santé quelles en sont les modalités si vous pensez que cela pourrait être utile.

  • Si les analyses sanguines montrent que votre sang est rhésus négatif, il est possible que votre professionnel de santé vous fasse une injection d’immunoglobuline anti-Rh autour de la semaine 28 dans l’éventualité où votre bébé serait de rhésus positif. Ceci permettrait d’éviter que votre organisme ne produise des anticorps visant les globules rouges de votre bébé qui passeraient dans votre sang. Un test sera effectué sur votre nouveau-né à la naissance. S’il est positif et pour éviter les problèmes lors de futures grossesses, une nouvelle injection d’immunoglobuline vous sera administrée.

  • Si vous avez prévu un projet de naissance, prenez le temps d’y réfléchir en détail. Si par exemple vous aimeriez que la personne qui vous soutiendra pendant l’accouchement puisse couper lui-même ou elle-même le cordon ombilical, parlez-en en avance avec votre professionnel de santé car ce ne sera pas le moment pendant l’accouchement et ce ne sera pas forcément possible. De plus, la personne peut refuser. Gardez cependant en mémoire que les accouchements ne se passent pas toujours comme prévu mais que le personnel soignant essaiera de respecter au maximum vos préférences si celles-ci ne constituent pas un danger.

  • Si vos instincts de maman commencent à vous titiller, pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour ranger la maison, faire une liste de choses à réparer ou encore commencer à sécuriser votre domicile ? Attention cependant à ne pas trop en faire : prenez le temps de vous reposer et demandez de l’aide pour tout ce qui pourrait être dangereux comme par exemple utiliser un escabeau ou une échelle.

25 semaines de grossesse (27 SA) : les choses à demander à votre médecin

Article connexe

Accouchement
Comment Créer un Projet de Naissance

25 semaines de grossesse (27 SA) : votre check-list

  • Vous pouvez par exemple rédiger une liste de naissance pour être sûre d’avoir tous les accessoires indispensables avant l’arrivée de votre bébé. Si vous organisez une baby shower, communiquez la liste à vos invités suffisamment à l’avance pour qu’ils puissent s’organiser.

  • Vérifiez que tout le matériel que vous envisagez d’acheter et d’utiliser (table à langer, lit, siège auto, etc.) répond bien aux critères de sécurité applicables. Faites attention aux avis des consommateurs et aux produits qui auraient pu être rappelés dernièrement. De manière générale, renseignez-vous (par exemple auprès de Que choisir ou 60 millions de consommateurs) et soyez prudente.

  • Préparez un projet de naissance si vous avez déjà une idée précise de comment vous voudriez que se déroule votre accouchement.

  • Si vous aimeriez bénéficier de l’aide d’une doula pendant votre accouchement, demandez conseil à votre professionnel de santé ou à vos amis et rencontrez ces doulas. Leur but est de vous proposer un soutien émotionnel et psychologique pendant l’accouchement ainsi que des conseils : il est donc important de bien vous entendre avec elles.

  • Inscrivez-vous pour recevoir encore plus de conseils sur votre grossesse:

Comment calculer une grossesse?

L’avancée d’une grossesse se mesure généralement en semaines, ces semaines étant ensuite regroupées par mois et par trimestres. Vous entendrez sûrement parler de semaines de grossesse ou de semaines d’aménorrhée (SG ou SA en abrégé), mais ces deux termes ne désignent pas la même chose. En effet, les semaines de grossesse sont comptées à partir de la fécondation : vous pouvez voir ça comme l’âge « réel » de votre bébé. Cependant la date de fécondation n’est pas toujours connue, ce qui peut être gênant. C’est pourquoi on utilise aussi les semaines d’aménorrhée, qui sont quant à elles comptées depuis vos dernières règles, soit généralement 2 semaines avant la fécondation. Donc pour résumer : nombre de semaines d’aménorrhée = nombre de semaines de grossesse + 2 semaines (SA = SG + 2). 

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.