Pampers

La personnalité de votre petit devient de plus en plus apparente à 14 mois. Vous constaterez peut-être qu’il comprend de mieux en mieux ce que vous lui dites ou encore qu’il veut continuer une activité qu’il aime, même si c’est l’heure d’aller se coucher.

Il existe de nombreuses façons de favoriser un développement sain et heureux de votre petit et de l’aider à se sentir en sécurité dans ses explorations toujours plus indépendantes du monde qui l’entoure. Dans la suite de cet article, nous vous présentons comment gérer les angoisses de séparation ou les relations avec les frères et sœurs à cet âge.

Nous vous détaillons également quelques-unes des étapes du développement de votre bébé à 14 mois, et vous donnons des conseils que vous trouverez sûrement utiles sur ses repas et son rythme de sommeil. La vie n’est pas de tout repos lorsque l’on a un enfant en bas âge à la maison, et ce mois-ci ne fait pas exception. C’est parti.

Les étapes du développement de bébé à 14 mois

Si vous avez déjà un enfant plus âgé ou que vous fréquentez d’autres parents de jeunes enfants, vous avez probablement remarqué qu’une même étape de développement peut être franchie à des âges très différents d’un enfant à l’autre.

C’est tout à fait normal, car chaque enfant est spécial et unique.

C’est pour cela que les étapes listées ci-dessous doivent être considérées comme des choses que vous retrouverez probablement chez votre enfant. Il a peut-être déjà franchi certaines de ces étapes et, à l’inverse, n’en franchira peut-être d’autres qu’après ses 14 mois. Si vous avez des questions sur le développement de votre petit, parlez-en à votre professionnel de santé.

Voici quelques-unes des avancées et réussites que vous observerez peut-être chez votre bébé de 14 mois :

  • Compréhension orale. Avez-vous remarqué que si vous demandez à votre enfant de vous montrer où est son doudou, il arrive à le pointer du doigt ? Ou que lorsque vous lui dites que son goûter est presque prêt, il attend près de sa chaise haute ? C’est parce que votre bébé comprend de mieux en mieux ce que vous dites. Pour l’aider à améliorer ses facultés linguistiques et de compréhension, continuez à lui raconter ce qu’il se passe autour de lui et à répondre à ce qu’il dit et fait. Pour l’aider à mieux comprendre, parlez-lui lentement et en détachant bien les mots, avec des mots simples et des phrases courtes. Vous constaterez aussi peut-être que vous utilisez de moins en moins de « gazouillis », qui ne sont plus utiles pour attirer son attention.

  • Périodes d’indépendance puis de dépendance. À 14 mois, votre bébé semble plus assuré et courageux dans son comportement et son attitude : il peut par exemple s’éloigner pour aller faire quelque chose que vous venez juste de lui dire de ne pas faire, ou jouer tout seul avec plus d’indépendance qu’auparavant. À l’inverse, il peut parfois ne plus vouloir vous lâcher, par exemple s’il est fatigué ou inquiet. La transition vers une plus grande indépendance ne se fait pas de façon linéaire. Vous pourrez constater qu’il est très indépendant pendant plusieurs jours d’affilée avant de soudainement vous réclamer beaucoup plus. Cette espèce d’indécision entre l’envie de vivre sa vie de son côté et le besoin d’être à vos côtés est parfaitement normale et montre que votre petit s’habitue à l’idée de grandir. Aidez-le en lui offrant le réconfort dont il a besoin quand il le demande. Ne l’obligez pas à faire quelque chose qui ne le rassure pas, car cela pourra renforcer ses angoisses.

  • Angoisse de la séparation. Un bébé de 14 mois fait souvent une petite crise lorsqu’on se sépare de lui. Voici une technique pour aider à réduire les angoisses de la séparation : dites-lui ce qu’il se passe. Dites-lui que vous partez, que vous reviendrez bientôt, et faites-lui un bisou rapide avant de vous éloigner. Ne prenez pas la fuite discrètement, car cela peut lui donner l’impression que vous pouvez disparaître à tout instant et le paniquer. Essayez également de ne pas lui montrer que vous n’aimez pas l’abandonner, car cela peut le faire pleurnicher pour vous convaincre de rester. À votre retour, accordez-lui beaucoup d’attention. À force, il comprendra que vous revenez toujours et que votre départ ne signifie pas que vous ne l’aimez pas.

  • Manger tout seul. Votre petit arrive de mieux en mieux à manger tout seul, à la cuillère ou avec les doigts, et aussi à boire au gobelet. Bien sûr, toute la nourriture ne finit pas dans sa bouche, mais il finira par y arriver. Il peut arriver que votre bébé lâche ou jette son gobelet ou son assiette, il est donc conseillé d’investir dans de la vaisselle incassable. Si cela se produit, dites-lui que ce n’est pas bien de faire ça et replacez les objets à leur place. Si votre bébé de 14 mois continue à jeter ou à faire tomber des objets pour vous faire réagir, vous pouvez le descendre de sa chaise haute et le laisser se calmer un peu avant de reprendre le repas un peu plus tard.

  • Les débuts de la marche. Si votre bébé de 14 mois a déjà commencé à marcher, vous remarquerez peut-être que cela ne ressemble absolument pas à la manière dont les adultes ou les autres enfants se déplacent. À cet âge, les petits marchent souvent les pieds écartés, orteils vers l’extérieur, et avec beaucoup d’instabilité. Il peut vous donner l’impression de se propulser en avant d’un pied sur l’autre, les bras pliés au niveau des épaules pour garder l’équilibre. Tout cela vous donnera sûrement l’impression d’être très lent et hésitant, surtout quand il perd l’équilibre et tombe, mais dans peu de temps, ce sera à vous de lui courir après pour le rattraper. Et si votre bébé de 14 mois n’a pas encore commencé à marcher, pas de panique, il s’y mettra très vraisemblablement au cours des prochains mois.

Comment favoriser le développement de votre bébé à 14 mois

Voici quelques-unes des choses que vous pouvez faire pour favoriser le développement de votre bébé à 14 mois :

  • Le faire participer aux tâches ménagères. Les bambins adorent imiter les grands et participer aux activités de famille, alors laissez-le vous aider à accomplir des tâches simples à la maison. Vous pouvez par exemple mettre de la musique et ranger ensemble ses jouets dans sa corbeille. Le but est de rendre cette tâche amusante, pas d’en faire une corvée, alors donnez-lui du temps, aidez-le à bien faire les choses et remerciez-le de vous avoir aidé. Vous pourriez par exemple aussi lui demander de vous aider à remettre une brique de lait au frigo ou lui donner une pelle et une brosse et lui demander de vous aider à balayer. Il sera fier de vous aider à faire « des trucs de grands ». De plus, votre petit va bientôt devoir apprendre les règles de savoir-vivre, dont le fait d’aider les autres.

  • Encourager les interactions sociales. Votre bébé de 14 mois apprécie peut-être de jouer avec d’autres enfants, notamment s’ils sont un peu plus vieux que lui. La plupart du temps, il joue à côté d’un autre enfant, mais tout seul, au lieu de jouer avec cet autre enfant. On appelle cela le jeu en parallèle. Votre enfant n’a simplement pas encore « appris » à faire autrement. À cet âge, votre petit est encore très égocentrique : il est le centre du monde et n’arrive pas encore à avoir de l’empathie ni à voir les choses sous un autre angle. Il ne pense pas encore à partager du haut de ses 14 mois, et votre bébé peut s’énerver si un autre enfant lui prend l’un de ses jouets… quand bien même il le lui a proposé !

  • Utiliser les vrais mots. Maintenant que votre petit comprend beaucoup mieux ce que vous lui dites, utilisez de préférence les vrais mots pour désigner les choses au lieu de mots inventés. Par exemple, si vous lui lisez un livre et qu’il y a un dessin de vache, pointez-la du doigt en disant « vache » au lieu de « meuh meuh ». Ce sera plus simple pour lui à cet âge de n’apprendre qu’un seul mot pour désigner un objet.

  • Faire preuve de suffisamment de discipline. La discipline, c’est apprendre à votre bébé de 14 mois à faire les bonnes choses et à l’y aider, pas de le punir parce qu’il a fait une bêtise. À cet âge et au cours des prochaines années, votre petit testera ses limites physiques, celles de son développement et celles de son environnement. Il peut par exemple se mettre à crier si vous lui enlevez un jouet, ou jeter de la nourriture par terre alors même que vous venez de lui dire de ne pas le faire. Il vous faudra lui inculquer au cours des prochaines années, fermement mais pas méchamment, toute cette « discipline », c’est-à-dire constamment lui définir des limites pour qu’il apprenne à se comporter comme vous souhaitez qu’il le fasse et qu’il finisse par développer la maîtrise de soi nécessaire. Cela aide que les limites soient claires, et donc que les deux parents soient d’accord sur les limites en question. Parlez-en avec votre partenaire (ou l’autre parent) pour avoir une attitude claire pour votre enfant. Le fait de toujours poser des limites ensemble et sans se contredire entre parents aide votre petit à les apprendre plus facilement et évite qu’il essaye à l’avenir de vous dresser l’un contre l’autre.

Repas et menus pour un bébé de 14 mois

Votre petit a besoin d’environ 1 000 calories de nourriture par jour pour être en bonne santé et plein d’énergie, ce qui représente environ trois repas et un gros goûter. Présentez-lui un assortiment d’aliments nourrissants représentant tous les groupes : des protéines, par exemple de la viande et des œufs ; des produits laitiers, par exemple du lait de vache et du fromage ; des fruits ; des légumes ; des céréales, des pâtes ou du pain complets.

Si votre enfant est un gourmet difficile, vous pouvez chercher des suggestions de repas pour lui.

Une alimentation équilibrée et variée suffit en général à couvrir les besoins des enfants en matière de vitamines et de minéraux, mais il peut falloir à certains bébés des compléments alimentaires.

Par exemple, si votre famille suit un régime végétarien assez strict, il est possible que votre enfant ait besoin de compléments de vitamines B2, B12, et de calcium. S’il boit beaucoup de lait de vache (beaucoup plus de 50 cl par jour), il aura peut-être besoin de compléments de fer. Votre professionnel de santé sera en mesure de vous conseiller sur les compléments adaptés.

Rythme de sommeil pour un bébé de 14 mois

À 14 mois, votre bébé a vraisemblablement besoin d’entre 12 et 14 heures de sommeil par jour. Votre petit n’a possiblement plus besoin que d’une seule sieste par jour, comme environ la moitié des petits à l’âge de 15 mois.

S’il a commencé à marcher il y a peu, vous constaterez peut-être que votre petit a du mal à se calmer au moment de la sieste ou du coucher à cause de toute l’excitation liée au fait de découvrir le monde sur ses deux jambes. Il peut arriver qu’il fasse même des allers-retours debout dans son lit pour bébé pour s’entraîner à ce nouveau moyen de locomotion.

C’est tout à fait normal : votre petit est simplement excité par ces nouvelles possibilités. Faites attention aux signes de fatigue et laissez-le dormir quand il devient ronchon plutôt que de vous en tenir au rythme de sommeil qui fonctionnait jusqu’à présent. L’excitation liée à cette nouvelle expérience disparaîtra progressivement et votre enfant sera plus facile à calmer.

Une journée dans la vie d’un bébé de 14 mois

La vie avec un bébé de 14 mois est pleine de rebondissements. Voici un exemple de journée typique à la maison :

Une journée dans la vie d’un bébé de 14 mois

Santé du petit enfant : la sécurité en-dehors de la maison

Votre enfant gagne en mobilité et il est donc important de lui tenir la main et de garder un œil sur lui, surtout si vous allez vous promener dehors.

Par exemple, ne le laissez pas s’éloigner dans les magasins et soyez particulièrement vigilante à proximité de voitures, par exemple dans la rue ou sur un parking. Faites également très attention à proximité de plans d’eau.

Votre petit est capable de filer en un clin d’œil, donc la meilleure stratégie est simplement de lui tenir la main. S’il essaye de se libérer, vous pouvez lui dire quelque chose comme : « Je sais que tu veux aller voir ce qu’il y a par là-bas, mais j’ai besoin de te tenir la main pour être sûre qu’il ne t’arrive rien. »

Vous pouvez également installer des verrous supplémentaires sur les barrières ou les portes, mais aussi des barrières de sécurité ou des alarmes afin de vous assurer que votre bébé de 14 mois ne sorte pas de chez vous sans que vous ne le remarquiez. Faites particulièrement attention à ce qu’il ne puisse accéder ni à la rue ni à une éventuelle piscine.

Pour ce qui est des voitures, assurez-vous de toujours la verrouiller, même si elle est dans un garage individuel. Cela permettra d’éviter que votre bébé grimpe dedans et n’enlève le frein ou qu’il ne se retrouve bloqué dedans.

Foire aux questions

  • À 14 mois, votre bébé peut avoir besoin d’une à deux siestes par jour. Environ la moitié des petits ne font plus qu’une seule sieste par jour à cet âge.
  • Votre enfant peut déjà être capable ce mois-ci de :
    • Prononcer des mots simples comme « maman », « papa »
    • Comprendre des mots simples et obéir à des consignes basiques comme « fais coucou à papa »
    • Pointer une partie du corps du doigt
    • Marcher et grimper sur les meubles
    • Imiter des tâches ménagères simples, par exemple passer le balai.
  • Il n’y a pas vraiment d’âge spécifique ou idéal pour apprendre à être propre. Vous pouvez commencer dès que votre bébé montre qu’il est prêt, ce qui peut être entre 18 mois et 2 ans, voire un peu plus tard.

Votre vie de parent : les relations avec les frères et les sœurs

Si vous avez d’autres enfants plus âgés, vous remarquerez peut-être que la relation entre vos enfants a changé maintenant que votre petit dernier n’est plus tout à fait un bébé. Comme nous l’avons expliqué plus haut, votre petit est le centre de son univers, et cela peut le pousser à se comporter d’une façon que vos autres enfants trouvent agaçante.

Il peut par exemple empiéter sur leur vie privée, s’emparer d’objets qui leur appartiennent et piquer une crise quand ils les lui reprennent.

À l’inverse, vos aînés peuvent être jaloux de toute l’attention que reçoit votre bébé de 14 mois.

En fonction de l’âge de votre ou vos aînés, vous remarquerez peut-être qu’ils font exprès de faire des bêtises, simplement pour attirer votre attention.

Cette rivalité entre frères et sœurs diminuera progressivement au fil des années car en grandissant, ils auront de moins en moins besoin que votre attention soit concentrée sur eux spécifiquement.

En attendant, prenez le temps et l’énergie pour passer du temps avec chacun de vos enfants. Vous pouvez par exemple demander à votre partenaire, à un membre de votre famille ou à un(e) baby-sitter de s’occuper d’un enfant pendant que vous passez du temps seule avec un autre à jouer ou à faire une promenade, et vice-versa.

Si vous envisagez de faire partager une chambre à vos enfants à l’avenir, nous avons des conseils pour que vous puissiez créer une chambre qui puisse convenir à la fois à votre bébé et à votre aîné.

Pampers