Bébé a 10 mois : toujours plus haut et plus loin

Voir votre bébé relever un nouveau défi, par exemple apprendre à se tenir debout et à marcher ou encore prononcer ses premiers mots, est toujours un moment unique et vous vous sentez vraisemblablement très fière. Cependant, vous avez sûrement toujours quelques questions, concernant par exemple l’alimentation d’un bébé de 10 mois, son cycle du sommeil et les étapes de son développement. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons tout cela et bien plus encore.

Les étapes du développement de bébé à 10 mois

À l’âge de 10 mois, votre bébé veut plus de mobilité et d’indépendance, mais paradoxalement, il hésite aussi à trop s’éloigner de vous et il lui arrive de pleurer lorsqu’il ne vous voit plus. Nous vous présentons ici les grandes étapes du développement de votre bébé à 10 mois et vous expliquons ce qu’il peut ressentir.

Croissance et développement : des progrès constants

Ne soyez pas trop attachée aux vêtements de bébé car, à 10 mois, celui-ci continue généralement à grandir rapidement avec un objectif en tête : atteindre presque trois fois son poids à la naissance au moment de son premier anniversaire. Chaque bébé grandit à son rythme et il n’y a pas de règle applicable à tous les enfants sans exception. Cependant, lors de vos visites médicales périodiques, votre professionnel de santé surveille la bonne évolution du poids, de la taille et du tour de tête de votre enfant pour s’assurer, au moyen de courbes de croissance, que tout va bien. Vous pouvez apprendre à utiliser de telles courbes si vous ne savez pas déjà le faire.

En mouvement : toujours plus haut!

Peut-être avez-vous remarqué que lorsque votre bébé est réveillé, il ne cesse de bouger. S’il est sur le ventre, il se cambre pour regarder autour de lui. S’il est sur le dos, il attrape ses pieds. Il peut aussi se retourner ou se balancer sur ses mains et ses genoux. Tous ces mouvements l’aident à renforcer ses muscles, à améliorer sa coordination et à lui apprendre ce dont les différentes parties de son corps sont capables de faire.

Bien sûr, chaque bébé est différent, mais il est possible qu’autour de cette période votre enfant essaye de se mettre debout en s’aidant d’un appui. À voir tout le monde marcher, cela lui donne des idées ! Une fois debout par contre, il peut paniquer un peu à l’idée de ne pas réussir à se rassoir, ce qui est un peu plus compliqué. Si vous sentez qu’il a un peu de mal à y arriver, montrez-lui comment se rassoir en pliant les genoux et il arrivera peut-être à vous imiter.

Une fois qu’il aura un peu plus d’assurance lorsqu’il est debout, il essaiera probablement de faire quelques pas, tout en restant accroché à un meuble ou à un objet. Il essaiera bientôt de faire quelques pas, mais sans appuis cette fois-ci. Il finira peut-être par tomber par terre, mais il s’améliorera à chaque tentative.

Après tous ces mois passés sur le ventre et tous ces mouvements pour renforcer ses muscles en vue d’apprendre à marcher, vous serez peut-être surprise par la rapidité avec laquelle les choses progressent dorénavant. Une fois ces premiers pas hésitants effectués, il ne peut falloir que quelques jours pour que bébé marche avec confiance. Incroyable !

Développement cognitif : est-ce que tu m’entends ?

Votre bébé est capable de comprendre une partie de ce que vous dites bien avant qu’il n’arrive à prononcer de « vrais » mots. Vous serez peut-être même étonnée de constater l’étendue de ce qu’il semble comprendre ! Par exemple, si vous prononcez le nom de son jouet préféré, il peut se tourner vers celui-ci, vous montrant ainsi qu’il a compris ce dont vous parliez. S’il a inventé un mot pour désigner quelque chose, vous pouvez l’utiliser comme son propre mot : s’il désigne son lapin en peluche préféré par « lala », par exemple, vous pouvez le lui donner tout en répétant le mot « lapin » pour l’inciter à se corriger. Petit à petit, il se mettra à utiliser le bon mot et il sera également bientôt capable, dans les prochains jours ou dans les prochains mois, de prononcer des mots simples comme « oui », « non », « papa », « maman ».

Votre petit commencera aussi bientôt à imiter la façon dont vous utilisez les objets. Par exemple, s’il a un jouet téléphone, il peut le mettre à l’oreille tout comme il vous a vu le faire. Vous pouvez exploiter cette envie de vous imiter pour lui apprendre à utiliser différents objets. Vous pouvez ainsi le laisser se brosser les cheveux avec une brosse ou se laver les dents avec une brosse à dents. À l’heure des repas, vous pouvez le laisser jouer avec un gobelet et une cuillère.

Comment favoriser le développement de votre bébé à 10 mois

Il y a toujours beaucoup à faire pour stimuler la croissance et le développement de votre bébé de 10 mois. Voici quelques idées :

  • Placez quelques objets résistants et sans danger dans un placard ou tiroir situé au niveau du sol. Pour votre bébé, découvrir de nouveaux jouets et s’amuser avec est stimulant et aide à développer sa confiance en lui.

  • Lorsque votre bébé commence à se mettre debout, il commence souvent à s’intéresser aux escaliers. Placez des barrières de sécurité pour éviter les accidents, mais vous pouvez aussi le laisser grimper sur la première marche, à condition d’être juste à côté et prête à le rattraper.

  • Apprenez à votre enfant les gestes qui vont avec des mots comme « oui », « non », ou « au revoir ». Montrez-lui comment secouer ou hocher la tête ou comment faire au revoir de la main.

  • Les spécialistes déconseillent l’utilisation d’un trotteur car cela peut être dangereux et peut décourager bébé à apprendre à marcher seul. Envisagez plutôt d’utiliser une voiture ou poussette à roulettes munie d’une barre pour qu’il puisse la tirer ou la pousser, ou des jouets qu’il peut enjamber comme un petit tricycle.

  • À 10 mois, votre bébé n’a pas besoin de jouets hors de prix. Une simple boîte vide, boîte d’œufs ou rouleau de papier toilette vide peut suffire à le fasciner, du moment qu’il peut le tordre, le déchirer ou l’écraser. Si néanmoins vous voulez investir, choisissez plutôt une grosse poupée, un téléphone jouet ou une boîte avec des boutons à pousser ou des compartiments à ouvrir ou faire glisser. Cela l’aidera à développer ses capacités motrices et sa coordination œil-main.

Nourrir un bébé de 10 mois

L’alimentation quotidienne de votre bébé à 10 mois doit être d’environ 750 à 900 calories par jour, la moitié environ provenant de lait maternel ou artificiel et le reste d’aliments solides. En plus de le nourrir à la cuillère ou de le laisser s’habituer à en manipuler une, vous pouvez lui proposer des aliments découpés en petites bouchées à manger avec les doigts pour qu’il apprenne à se nourrir tout seul : par exemple, des dés de tofu, de fromage ou de fruits, des petits pois ou des pâtes bien cuites. Soyez patiente : il apprend, et cela veut dire qu’il n’est pas rapide et qu’une bonne partie de la nourriture finit partout sauf dans sa bouche. Plus vous le laissez essayer, plus il y arrivera vite et avec assurance.

Vous pouvez également autour de cette période l’entraîner à utiliser un gobelet anti-fuite pour bébé. Les bons modèles pour commencer ont la forme d’un gobelet avec un couvercle muni d’un bec verseur ou d’une paille et deux anses ou poignées sur les côtés. Au début, votre bébé le traitera comme un nouveau jouet, et c’est normal. Remplissez-le d’un tout petit peu d’eau et montrez à votre bébé comment boire et il vous imitera bientôt. Un peu plus tard, vous pourrez le remplir de lait maternel ou artificiel à la place d’eau. Le fait d’utiliser un tel gobelet aidera votre bébé à développer sa coordination main-bouche et pourra aussi le préparer au sevrage de l’allaitement ou du biberon quand il sera temps de le faire. Gardez en mémoire qu’il faudra vraisemblablement encore de nombreux mois avant que votre bébé ne boive qu’au verre. Ce n’est qu’un début, mais tous les bébés doivent bien commencer quelque part.

Voici un exemple de menu quotidien pour un bébé de 10 mois, qui inclut notamment à la fois des aliments solides et du lait artificiel ou maternel. Cela permet aussi de vous donner une idée de la quantité de nourriture dont a besoin un bébé de cet âge.

Exemple de repas pour un bébé de 11 mois

Manger à l’extérieur avec votre bébé

La perspective de manger à l’extérieur avec votre bébé peut être intimidante, mais voici quelques conseils pour que tout se passe bien :

  • Appelez le restaurant à l’avance pour vous assurer qu’ils disposent d’accessoires pour bébés tels qu’une chaise haute. Emportez des lingettes avec vous au cas où la chaise devrait être nettoyée.

  • Envisagez de donner à votre enfant son repas avant de partir : il est possible qu’il dorme pendant toute la durée de votre sortie.

  • Si votre bébé mange avec vous, emportez sa nourriture, sa cuillère et son biberon.

  • Ne soyez pas gênée si votre bébé se met à pleurer. Gardez l’esprit ouvert et soyez prête soit à le consoler soit à accélérer la fin du repas.

  • Emportez des jouets doux ou des livres pour enfants pour distraire votre petit sans faire trop de bruit.

Combien de sommeil faut-il à un bébé de 10 mois ?

Les bébés de 10 mois dorment en général 10 à 12 heures par nuit et font deux siestes en journée. Certains bébés ont de moins en moins besoin de faire la sieste le matin.

Autour de cette période, votre enfant peut commencer à éprouver des angoisses liées à la séparation, c’est-à-dire qu’il est troublé lorsqu’il est loin de vous ou qu’il n’arrive pas à vous voir. Cela peut notamment poser des problèmes la nuit lorsque votre petit se réveille et constate que vous n’êtes pas là. Voici une liste de conseils et de choses à éviter de faire si votre bébé se réveille en pleine nuit :

  • Vérifiez qu’il est bien installé et qu’il n’est pas malade

  • Caressez-le un peu et dites-lui que tout va bien, que vous n’êtes pas loin s’il a besoin de vous

  • S’il a besoin d’être changé, faites-le rapidement et sans distractions puis remettez-le dans son lit juste après avoir terminé

  • N’allumez pas la lumière, ne le prenez pas dans vos bras, ne le faites pas marcher et ne l’amenez pas dans votre lit : cela lui donnerait un sentiment de récompense quant au fait de s’être réveillé et l’encouragerait à ne pas se rendormir.

Le sommeil de votre enfant peut également être perturbé si un changement d’heure se profile. Renseignez-vous sur les façons de réaliser une transition en douceur pour votre bébé.

Une journée dans la vie d’un bébé de 10 mois

Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas lorsque l’on a un bébé de 10 mois dans sa vie, mais voici un exemple de ce qu’une journée peut inclure :

Une journée dans la vie d’un bébé de 10 mois

Santé de bébé : les soins dentaires

Les premières dents de lait de bébé ont déjà peut-être pointé le bout de leur nez, même si chez certains bébés, ce sera plus tard : les poussées dentaires varient fortement d’un enfant à l’autre. Cependant, la plupart des bébés ont toutes leurs dents de lait vers 3 ans. Que votre bébé ait pour l’instant plusieurs dents ou aucune, son hygiène bucco-dentaire est importante et nécessite une attention quotidienne. Voici quoi faire :

  • Brossez-lui les dents au moins une fois par jour à l’aide d’une brosse à dents à poils doux et d’un dentifrice spécial bébés. Si ses dents n’ont pas encore poussé, essuyez-lui délicatement les gencives avec un gant humide ou une brosse à dents à poils doux. Renseignez-vous sur l’hygiène dentaire des bébés notamment pour savoir quel dentifrice utiliser et pendant combien de temps lui brosser les dents.

  • Ne laissez jamais votre bébé s’endormir pendant son biberon ou sa tétée. Cela provoque un dépôt de lait dans sa bouche, ce qui provoque l’apparition de caries.

  • Si votre bébé semble être gêné par une poussée dentaire, par exemple s’il est irritable, s’il pleure, si ses gencives sont sensibles ou gonflées, essayez de soulager ces douleurs en lui massant doucement les gencives avec votre doigt ou en lui donnant une tétine en caoutchouc à mordre.

  • Malheureusement, il est possible qu’à un moment, votre bébé s’abîme une dent. Renseignez-vous sur les manières de gérer ce type d’incidents liés aux dents de lait.

Voici deux points de santé supplémentaires à surveiller :

  • Les allergies alimentaires. Les jeunes enfants peuvent développer des réactions allergiques à des aliments tels que le lait de vache (qui ne doit pas lui être proposé avant 12 mois), les œufs, les cacahuètes, le soja ou le blé. Les symptômes d’une allergie alimentaire peuvent être modérés ou graves et peuvent aller jusqu’à des plaques, de la diarrhée, des problèmes respiratoires ou une pâleur de la peau. Votre professionnel de santé sera en mesure d’établir un diagnostic pour une allergie et de vous conseiller sur la marche à suivre. Cela peut simplement être de s’assurer que votre enfant ne consomme pas d’aliments auquel il est allergique. Dans certains cas, les allergies disparaissent en grandissant.

  • La roséole. Si votre bébé a de la fièvre, typiquement entre 39 et 40 °C, puis qu’une fois celle-ci tombée, des rougeurs apparaissent sur son torse, il peut avoir contracté une infection virale appelée la roséole. Parmi les autres symptômes de cette maladie, on trouve le nez qui coule, la gorge sèche, des ganglions lymphatiques gonflés, de la toux et une certaine irritabilité. Contactez votre professionnel de santé pour obtenir des conseils de traitement. La roséole est contagieuse lors de sa phase fiévreuse, alors évitez peut-être le contact entre votre bébé et d’autres enfants tant que la fièvre n’est pas retombée. Pour en savoir plus, renseignez-vous sur la roséole.

Foire aux questions

  • Vous pouvez essayer de progressivement supprimer la deuxième sieste de la journée, de façon à ce que votre bébé soit plus fatigué le soir. Lorsque vient le moment du coucher, assurez-vous de l’avoir changé avant de le mettre dans son lit pour qu’il soit bien confortable. S’il se réveille en pleine nuit, n’allumez pas la lumière, dites-lui quelques mots réconfortants puis quittez la chambre silencieusement. Il apprendra petit à petit à se calmer et à se rendormir tout seul, ce qui peut être facilité par un doudou comme une peluche ou une couverture. Parfois, vous devrez laisser votre bébé pleurer avant de s’endormir. Il sait que vous l’aimez et, dans ces moments-là, il s’agit de lui donner la chance d’apprendre à se réconforter tout seul.
  • À cet âge, les bébés ont généralement besoin de deux siestes en journée : l’une en milieu de matinée, l’autre en milieu d’après-midi.
  • Généralement, l’alimentation des bébés de 10 mois consiste en un mélange de lait artificiel ou maternel et d’aliments solides. Vous pouvez lui proposer des petits morceaux de poulet, de fruits mous ou de légumes, des pâtes ou des céréales complètes, du pain complet, des œufs brouillés ou du yaourt.
  • Oui. Si le fromage est dur, découpez-le en dés ou proposez-lui un peu de fromage blanc.
  • Oui. Un bébé de 10 mois peut manger des œufs brouillés.

Votre vie de parent : comment se partager le travail

Il n’est pas toujours facile de discuter de comment être un bon parent avec son partenaire. L’important, c’est de garder en mémoire qu’il n’existe pas de famille « parfaite », qu’il n’existe pas qu’une seule façon de faire les choses et que les rôles et les responsabilités peuvent devoir être intervertis au fil du temps. La répartition des tâches ménagères et la question de savoir qui s’occupe de votre petit vont être des conversations récurrentes. Néanmoins, il vaut mieux en parler à cœur ouvert pour éviter que la frustration ou le ressentiment ne s’installent. Vous pouvez par exemple envisager de :

  • Vous répartir les tâches ménagères. Faites une liste des tâches ménagères quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles habituelles et essayez de les répartir de façon équitable. Peut-être que l’un des parents peut en faire un peu plus en semaine pendant que l’autre, pour compenser, en fait un peu plus le week-end.

  • Occupez-vous chacun votre tour de votre enfant. Peut-être que l’un d’entre vous, ou les deux, avez une activité professionnelle. Cependant, vous avez sûrement tous les deux envie de prendre part à l’éducation de votre enfant. Pouvez-vous alterner quand il s’agit de se lever pour aller calmer votre bébé qui pleure la nuit ? Est-ce que l’un d’entre vous peut se charger des repas du matin et l’autre de ceux du soir ? Pouvez-vous alterner les absences de votre lieu de travail si votre enfant est malade et qui est responsable des visites médicales ?

  • Restez souple. Les choses évoluent et les besoins de votre famille aussi. Prenez le temps de discuter avec votre partenaire de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas.

  • Passez du temps ensemble en famille. Ménagez-vous du temps à passer tous ensemble de façon un peu plus détendue en famille. Cela peut-être en jouant ensemble par terre, en prenant vos repas ensemble ou en se promenant ensemble le week-end.

  • Demandez de l’aide pour résoudre les conflits. Les conflits font partie des relations de couple et de la vie d’une famille, mais votre bébé est très sensible aux émotions des personnes qui s’occupent de lui. Si vous avez besoin d’aide pour résoudre des conflits, demandez à votre professionnel de santé s’il connait des thérapeutes ou psychologues de couple compétents autour de chez vous.

Pampers

Votre check-list du mois

  • Si ce n’est pas déjà fait, prévoyez une première visite chez le dentiste pour votre bébé et renseignez-vous sur ce à quoi vous attendre.

  • Préparez une armoire à pharmacie avec un certain nombre de produits de base tels que du paracétamol ou de l’ibuprofène pour les fièvres, des gouttes de solution saline pour les nez bouchés et de la pommade à la cortisone pour les morsures d’insectes et les irritations peu prononcées. Cependant, consultez toujours votre médecin avant de donner un quelconque médicament ou pommade à votre enfant. Gardez ces produits hors de la portée de votre enfant, et faites attention : certains médicaments doivent être conservés au frais. De plus, soyez vigilante et regardez bien les dates de péremption figurant sur les emballages des médicaments. Demandez à votre professionnel de santé ou à votre pharmacien comment jeter les médicaments inutilisés ou périmés en toute sécurité.

  • Préparez une trousse de premiers soins pour votre maison et votre voiture. Celle-ci peut contenir par exemple : •Des sparadraps de différentes tailles, •Des compresses de gaze stériles, •Des cotons, •Une pommade antiseptique, •Du savon ou un gel nettoyant antibactérien, •De la vaseline, •Un thermomètre numérique, •Des ciseaux, •Une pince, •Une poche à glaçons, •Une poche chauffante ou bouillotte, •Un produit anti-moustiques pour enfants, •De la crème solaire pour enfants, •Un manuel de premiers soins avec les techniques de base.

  • Si vous avez un peu de temps libre, renseignez-vous sur ce à quoi vous attendre lorsque votre petit aura 11 mois.

  • Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement encore plus d’informations sur le développement de votre bébé dans les mois qui viennent par e-mail :