37 semaines de grossesse : le développement de votre bébé

Après 37 semaines de grossesse (ou 39 semaines d’aménorrhée, 39 SA), votre grossesse est considérée comme arrivant bientôt à son terme. C’est enfin la fin du troisième trimestre et de toutes ces péripéties.

Les poumons et le cerveau de votre bébé vont continuer à se développer toute cette semaine et même après sa naissance. Cela pourra vous surprendre, mais en réalité son cerveau va mettre encore presque deux ans à atteindre sa taille définitive et ses poumons ne seront complètement matures que vers l’âge de 3 ans. Pour l’instant, ils continuent à produire du surfactant, une substance qui empêche les parois des poumons de rester collées lorsqu’ils se dégonflent et permettra donc à votre nouveau-né de prendre sa première respiration sans souci.

Votre bébé n’a plus beaucoup de place pour gigoter dans votre ventre maintenant et c’est pour cela que vous le sentez probablement moins s’agiter qu’auparavant. Si cependant vous pensez que votre bébé bouge vraiment moins à 37 semaines de grossesse, contactez votre professionnel de santé et demandez-lui son avis.

Quelle est la taille de votre bébé après 37 semaines de grossesse ?

Après 37 semaines de grossesse (ou 39 SA), le poids de votre bébé est autour de 2,8 kg et il mesure environ 48 cm, soit à peu près la taille d’une pastèque. Souvenez-vous cependant que ces chiffres ne sont qu’indicatifs et qu’un bébé peut être considéré comme en bonne santé même s’il est plus petit ou plus gros.

Pour mieux vous représenter ce qu’il se passe dans votre ventre à 37 semaines de grossesse et à quel point votre bébé commence à être à l’étroit, jetez un coup d’œil à l’illustration ci-dessous.

TaillePoidsJ’ai la taille…
environ 48 cmenviron 2,8 kgd’une pastèque


Un bébé après 37 semaines de grossesse

Le corps de la mère après 37 semaines de grossesse

Vous vous sentez probablement prête à accoucher après 37 semaines de grossesse (39 SA), notamment car certaines futures mamans trouvent qu’il devient difficile de marcher ou de simplement bouger entre la prise de poids et la taille du ventre.

Essayez de bouger plus lentement,avec plus de précautions et de vous reposer le plus possible. Comme vous pouvez avoir du mal à dormir, essayez de prendre le temps de vous reposer en journée ou même de faire une petite sieste.

37 semaines de grossesse correspondent en mois au milieu du 9e mois mais tous les mois n’ayant pas le même nombre de semaines, le calcul est toujours un peu inexact. Quoi qu’il en soit, vous êtes à la fin du 3e trimestre. 37 semaines de grossesse sont aussi équivalentes à 39 semaines d’aménorrhée (ou 39 SA), c’est-à-dire 39 semaines depuis vos dernières règles.

Votre utérus a bien grossi au cours de votre grossesse : il pesait probablement autour de 60 g avant celle-ci mais peut maintenant peser autour d’un kilo !

Après l’accouchement, il reviendra progressivement à ses dimensions et sa position initiales. Ce retour à la normale prend généralement six semaines environ.

Article connexe

Grossesse en bonne santé
Quelle durée pour une grossesse à terme ?

37 semaines de grossesse : vos symptômes

Voici quelques-uns des symptômes que vous pourrez ressentir après 37 semaines de grossesse ou 39 SA :

  • Des troubles du sommeil. Il devient souvent de plus en plus difficile pour les futures mamans de bien dormir à l’approche de la fin de la grossesse. Votre ventre peut vous empêcher de trouver une position confortable et la nervosité ou l’inquiétude que vous pouvez ressentir n’aide probablement pas. Essayez de rendre votre chambre aussi confortable que possible avec beaucoup de coussins pour vous tenir bien droite sans inconfort.

  • La perte du bouchon muqueux. Après 37 semaines de grossesse (39 SA), la perte du bouchon muqueux signale que votre travail approche mais peut cependant se produire de quelques heures à quelques semaines avant que le travail ne commence réellement, alors pas de panique. Si vous constatez une perte vaginale de couleur claire, rosâtre avec des traces de sang, il peut s’agir du bouchon muqueux mais sachez que toutes les futures mamans ne le remarquent pas. Concrètement, il s’agit du bouchon qui vient fermer le col de l’utérus et empêcher le passage des bactéries pendant la grossesse. Lorsqu’il se détache, vous pouvez le retrouver dans vos sous-vêtements oulors d’un passage au toilette . Il peut être en un morceau ou fragmenté. Si vous constatez plus qu’une simple perte légèrement teintée de sang, contactez immédiatement votre professionnel de santé.

  • La perte des eaux. Vous l’avez sûrement déjà vu dans des films : si la future maman perd les eaux, c’est que bébé arrive. Il peut soit s’agir d’un très léger écoulement soit d’un écoulement plus conséquent qui signale que la poche amniotique qui entoure votre bébé vient de se rompre et que le liquide qu’elle contient s’en échappe. Cet événement signale le début proche du travail et vous devez contacter votre professionnel de santé qui vous indiquera quoi faire. Si le liquide amniotique sent mauvais ou que vous avez de la fièvre au moment où vous perdez les eaux, signalez-le à votre professionnel de santé : il peut s’agir d’un problème médical que l’on appelle la chorio-amniotite.

  • La pré-éclampsie. Certaines futures mamans souffrent de ce problème de tension artérielle pendant les dernières semaines de leur grossesse. Ce problème peut se caractériser par des gonflements au niveau du visage et des mains, des maux de tête, des nausées, des vomissements, une prise de poids soudaine, des difficultés respiratoires ou encore des troubles de la vision. A priori, votre professionnel de santé a surveillé l’évolution de votre tension artérielle et continuera à le faire cependant, si vous constatez l’apparition de l’un des symptômes ci-dessus, contactez votre professionnel de santé sur le champ.

37 semaines de grossesse : quelques choses à prendre en compte

  • Si vous pensez que votre travail a commencé, calculez vos contractions pour déterminer s’il s’agit de contractions de Braxton-Hicks ou non. Au tout début du travail, vos contractions peuvent être espacées de 10 minutes environ, chacune durant entre 60 et 90 secondes. Si elles se produisent à intervalles réguliers et qu’elles perdurent même lorsque vous changez de position, il est probablement temps de passer un coup de téléphone à votre professionnel de santé. À mesure que votre travail progresse, ces contractions vont devenir de plus en plus rapprochées et de plus en plus intenses.

  • Gardez en mémoire que dans certains cas votre professionnel de santé pourra préconiser à 39 SA un déclenchement artificiel du travail []. Cela peut être motivé par un problème de santé de votre enfant, par un travail qui ne se déroule pas comme prévu ou par un dépassement du terme de votre grossesse. Même si ce n’est pas comme ça que vous aviez imaginé votre accouchement, si votre travail doit être déclenché artificiellement, votre professionnel de santé vous expliquera le déroulement de la procédure,ses risques et les raisons pour lesquelles cela vous est recommandé.

  • Une fois votre travail commencé, vous constaterez probablement que certaines positions vous sont plus confortables que d’autres. Certaines femmes accouchent dans un lit d’hôpital, le dos un peu relevé et les pieds maintenus surélevés dans des étriers tandis que d’autres s’aident d’une chaise ou d’un tabouret d’accouchement. L’hôpital ou la maternité que vous aurez choisi aura probablement plusieurs choix à vous proposer mais tout ne sera pas forcémentpossible et autorisé. En fonction des possibilités et de l’autorisation du personnel soignant, vous pourrez choisir d’utiliser un ballon d’accouchement, qui vous permet de vous balancer d’avant en arrière lorsque les contractions surviennent, ou bien de vous accroupir, de vous agenouiller ou de vous tenir debout. Si vous avez préparé un projet de naissance à l’avance, soyez flexible : gardez en tête que vos préférences en matière d’accouchement et de gestion de la douleur peuvent changer au dernier moment et que les imprévus sont fréquents.

positions pour le travail et l’accouchement
  • Il est très possible qu’à 37 semaines de grossesse (39 SA), certains de vos amis ou de vos proches commencent à vous donner des conseils pour aider le déclenchement du travail. Par exemple, votre meilleure amie pourra vous dire qu’elle a accouché après avoir mangé un plat épicé ou votre sœur vous confiera qu’il faut avoir un rapport sexuel, faire une promenade ou boire de l’huile dericin . Aucune étude n’a démontré l’efficacité de ces méthodes et en cas de questions, la meilleure chose à faire est de demander conseil à votre professionnel de santé.

  • Vous avez encore un peu de temps pour faire des achats et compléter la liste des accessoires indispensables pour bien accueillir votre bébé.

  • L’accouchement n’est pas la fin de votre aventure. Pour vous sentir plus sereine quant aux premières minutes et heures après la naissance de votre nouveau-né et votre retour à la maison, renseignez-vous sur ce qui vous attend :

37 semaines de grossesse : à demander à votre médecin

  • Est-ce que votre bébé bouge beaucoup pendant les dernières semaines de grossesse ?

  • Si votre bébé se présente en le siège, est-il possible de le faire se retourner ?

  • Dans quelles circonstances est-il nécessaire de déclencher artificiellement le travail ?

  • Qu’est-ce qu’un accouchement médicalement assisté ? Est-ce conseillé ?

  • Si vous accouchez par voie basse, le travail et l’accouchement se font-ils dans une même salle ou dans deux salles différentes ?

  • Votre partenaire et vos enfants peuvent-ils être présents à vos côtés au moment de l’accouchement ?

  • Est-il possible de prendre des photos ou de filmer l’accouchement ?

  • À quoi ressemblent les premières heures après un accouchement ?

  • Pouvez-vous pratiquer le peau-à-peau immédiatement après la naissance de votre bébé ?

  • Quels sont les horaires de visite de l’hôpital ou de la maternité pour que vos amis et vos proches puissent venir vous rendre visite ?

37 semaines de grossesse : votre check-list

  • Après 37 semaines de grossesse (39 SA), vous touchez le bout et vous tiendrez bientôt votre nouveau-né dans vos bras. Que vous ayez trouvé la grossesse magique ou épuisante (ou probablement un peu des deux), prenez le temps d’apprécier une dernière fois ces sensations et ces petits coups de pieds : vous vous souviendrez de cette période toute votre vie.

  • Si vous n’êtes toujours pas partie en congé maternité, finalisez vos projets, laissez des instructions et faites la transition avec vos collègues qui assureront l’intérim pendant votre absence.

  • Si vous envisagez de nourrir votre bébé au lait artificiel, faites des réserves.

  • Si vous souhaitez conserver un souvenir des progrès accomplis par votre petit au cours de sa première année, vous pouvez acheter un carnet pour bébé « ma première année » ou équivalent.

  • Organisez-vous pour savoir qui gardera vos enfants ou vos animaux domestiques pendant votre séjour à l’hôpital.

  • Préparez une trousse à pharmacie.

  • Enfilez une alèse étanche par-dessus votre matelas dans l’éventualité où vous perdriez les eaux pendant la nuit.

  • Choisissez un pédiatre pour votre enfant si ce n’est pas déjà fait.

  • Demandez à votre professionnel de santé où vous procurer un tire-lait et le cas échéant, demandez à votre assurance si un tel achat est remboursé.

  • Faites des réserves de couches d’une taille adaptée à votre nouveau-né.

  • Installez l’application Pampers Club pour être récompensée par des bons de réduction ou des couches gratuites.

  • Inscrivez-vous pour recevoir encore plus de conseils sur votre grossesse :

 

Comment calculer une grossesse ?

L’avancée d’une grossesse se mesure généralement en semaines, ces semaines étant ensuite regroupées par mois et par trimestres. Vous entendrez sûrement parler de semaines de grossesse ou de semaines d’aménorrhée (SG ou SA en abrégé), mais ces deux termes ne désignent pas la même chose. En effet, les semaines de grossesse sont comptées à partir de la fécondation : vous pouvez voir ça comme l’âge « réel » de votre bébé. Cependant la date de fécondation n’est pas toujours connue, ce qui peut être gênant. C’est pourquoi on utilise aussi les semaines d’aménorrhée, qui sont quant à elles comptées depuis vos dernières règles, soit généralement 2 semaines avant la fécondation. Donc pour résumer : nombre de semaines d’aménorrhée = nombre de semaines de grossesse + 2 semaines (SA = SG + 2).

 

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.