38 semaines de grossesse : le développement de votre bébé

Après 38 semaines de grossesse (ou 40 semaines d’aménorrhée, 40 SA), votre bébé est susceptible de montrer le bout de son nez à tout instant, ce qui ne veut pas dire qu’il ne va pas préférer rester quelques semaines de plus bien au chaud dans votre ventre. Si votre travail ne se déclenche pas dans la période de deux semaines autour de votre date d’accouchement prévue, votre professionnel de santé surveillera l’activité cardiaque et la fréquence des mouvements de votre bébé pour vérifier que tout va bien.

La tête de votre bébé est maintenant très probablement assez bassedans votre ventre et il se tient tout recroquevillé : il n’a pas le choix, il prend toute la place disponible. Si votre bébé se présente en siège (les jambes ou les fesses en premier), il est possible que votre professionnel de santé essaye de l’aider à se retourner en appuyant sur votre abdomen (on parle de version par manœuvre externe). Si cela ne marche pas, la possibilité d’un accouchement par césarienne sera vraisemblablement évoquée.

Si de votre côté, vous vous préparez à la rencontre avec votre bébé, sachez que lui aussi s’y prépare : son organisme constitue des réserves de graisse pour mieux s’ajuster à la vie en dehors de votre ventre tandis que son foie, ses poumons et son cerveau continuent de se développer.

Quelle est la taille de votre bébé après 38 semaines de grossesse ?

Après 38 semaines de grossesse (ou 40 SA), le poids de votre bébé est autour de 3,2 kg et il mesure environ 50 cm, soit à peu près la taille d’un potiron. En moyenne, à la naissance, un bébé pèse entre 2,5 et 3,5 kg et mesure entre 45 et 55 cm.

Cependant, tous ces chiffres ne sont qu’indicatifs et pour connaître sa taille et son poids avec exactitude, il faudra attendre sa naissance. Heureusement, cela ne tardera plus.

Pour mieux vous représenter ce qu’il se passe dans votre ventre à 38 semaines de grossesse, jetez un coup d’œil à l’illustration ci-dessous. Gardez cependant en tête que tous les bébés ne se présentent pas la tête en bas.

TaillePoidsJ’ai la taille…
environ 50 cmenviron 3,2 kgd’un potiron

Un bébé après 38 semaines de grossesse

Le corps de la mère après 38 semaines de grossesse

38 semaines de grossesse correspondent en mois au milieu du 9e mois mais tous les mois n’ayant pas le même nombre de semaines, le calcul est toujours un peu inexact. Quoi qu’il en soit, vous êtes à la fin du 3e trimestre. 38 semaines de grossesse sont aussi équivalentes à 40 semaines d’aménorrhée (ou 40 SA), c’est-à-dire 40 semaines depuis vos dernières règles.

Votre organisme a réalisé un petit miracle : celui d’abriter et de nourrir un enfant tout au long de vos 38 semaines de grossesse (40 SA). L’accouchement est proche mais peut s’effectuer de deux façons différentes.

Article connexe

Accouchement
FAQ : l’accouchement par voie basse

L’accouchement par voie basse

Dans le cas d’un accouchement par voie basse, c’est-à-dire dans lequel votre bébé est expulsé par le col de l’utérus et le vagin, vous passerez par trois phases avant de pouvoir le tenir dans vos bras.

La première étape se décompose en trois phases que l’on appelle le travail latent, le travail actif et le travail passif. Pendant cette étape, le col de l’utérus se dilate et s’amincit et vous ressentez des contractions partant du bas du dos et se déplaçant vers votre ventre. Elles ont pour but de faire descendre votre bébé vers le vagin.

Le travail n’est jamais véritablement identique d’une femme à une autre. Chez certaines futures mamans, le travail latent peut durer plus d’une dizaine d’heures avant de basculer dans la phase active lorsque l’ouverture du col de l’utérus atteint approximativement 6 cm.

Le travail actif peut quant à lui durer plusieurs heures mais est généralement plus court que la phase latente. Le travail passif quant à lui est très court, généralement moins d’une heure.

Il est généralement recommandé de passer le travail latent confortablement installé chez soi. Votre professionnel de santé vous expliquera à quel moment vous rendre à l’hôpital. Dès lors que vous aurez détecté les premiers signes du travail, essayez de vous détendre.

Vous pouvez par exemple aller vous promener, vous faire couler un bain chaud, écouter des chansons que vous adorez ou commencer à pratiquer les exercices de respiration que l’on vous a enseignés lors des cours de préparation à l’accouchement.

Lorsque le col de l’utérus est dilaté de 10 cm, la deuxième étape commence : c’est l’accouchement à proprement parler. C’est à ce moment que l’on vous invitera à pousser pour aider votre bébé à quitter votre ventre et venir faire votre connaissance.

Cette phase est généralement plus rapide puisqu’elle dure en moyenne deux ou trois heures pour un premier enfant et peut ne durer que trente minutes si ce n’est pas votre première grossesse. Elle est par contre généralement plus fatigante et douloureuse que la précédente.

Vient ensuite la troisième étape que l’on appelle la délivrance et qui consiste à expulser le placenta. Vous ressentirez probablement des contractions qui aideront celui-ci à se détacher et à être expulsé mais elles sont généralement moins douloureuses que celles de l’étape précédente. La délivrance prend en général entre vingt et trente minutes seulement.

Si vous ne l’avez toujours pas fait, renseignez-vous sur les éventuelles procédures médicales que vous pourrez demander ou que l’on pourra vous conseiller en cas d’imprévu, notamment la péridurale ou l’épisiotomie.

Discutez-en avec votre professionnel de santé et faites-lui part de vos préférences à l’avance et inscrivez celles-ci dans votre projet de naissance si vous en rédigez un.

Si vous n’avez pas les idées très claires sur ces procédures, demandez à votre professionnel de santé de vous expliquer les circonstances qui pourraient les rendre nécessaires et de vous expliquer les risques ou les avantages associés.

L’accouchement par césarienne

Tous les accouchements ne se font pas par voie basse : en réalité environ une femme sur cinq accouche par césarienne. Votre césarienne peut être programmée à l’avance ou votre professionnel de santé peut décider au cours du travail que les circonstances la rendent nécessaire.

Dans le cas d’une césarienne, une anesthésie locale ou générale est pratiquée : soit vous ne sentirez pas la douleur soit vous serez endormie pendant l’opération. Après préparation, le chirurgien effectuera une incision au niveau de l’abdomen puis de l’utérus pour extraire le bébé et le placenta directement de votre ventre.

Dans le cas d’une césarienne programmée, il est possible que votre partenaire soit autorisé à être présent dans la pièce avec vous.

38 semaines de grossesse : vos symptômes

Voici quelques-uns des symptômes que vous pourrez ressentir après 38 semaines de grossesse ou 40 SA :

  • Le ronflement. La plupart des futures mamans éprouvent des difficultés respiratoires au cours de la grossesse et après 38 semaines de grossesse, vous ronflez peut-être plus que d’habitude. Ceci peut être lié aux changements hormonaux qui rendent vos muqueuses nasales plus sèches. Si cela vous dérange ou dérange votre partenaire, vous pouvez essayer d’installer un humidificateur d’air dans votre chambre ou de dormir avec des bandelettes nasales.

  • La perte du bouchon muqueux. Depuis le début de la grossesse, ce bouchon ferme le col de l’utérus et empêche aux bactéries d’y pénétrer. Vous perdrez ce bouchon soit au début du travail soit quelques jours ou semaines avant. Toutes les femmes ne remarquent pas l’avoir perdu mais si c’est votre cas, cela se caractérise par une perte vaginale de couleur claire ou rosâtre avec des traces de sang.

  • Les contractions. Vous avez sûrement déjà ressenti des contractions de Braxton-Hicks ou « fausses » contractions dans les dernières semaines mais lorsque celles-ci surviendront à intervalles réguliers et de plus en plus courts, vous saurez que ce sont les « vraies ». Il est également possible de les différencier en changeant de position : celles de Braxton-Hicks disparaissent tandis que les vraies persistent. Si vous pensez que les vraies contractions ont commencés ou que vous n’êtes pas sûre de faire la différence, demandez conseil à votre professionnel de santé qui vous aidera à les calculer contractions et vous expliquera quoi faire ensuite.

  • La perte des eaux. La poche amniotique qui entoure votre bébé se rompt et le liquide qu’elle contient s’en échappe. Après 38 semaines de grossesse (40 SA), c’est le plus souvent un signe du début du travail. Vous pouvez perdre les eaux plusieurs heures avant le début du travail ou même pendant celui-ci. Cependant, il ne s’agit généralement pas d’un événement aussi impressionnant que ce que l’on peut voir au cinéma : s’il s’agit en effet d’un fort écoulement chez certaines femmes, chez beaucoup de futures mamans il ne s’agit que d’un léger écoulement.

38 semaines de grossesse : quelques choses à prendre en compte

  • Si votre bébé ne naît pas exactement à la date prévue, pas de panique. La plupart des femmes enceintes n’accouchent pas exactement le jour J et c’est pour cela que l’on considère comme normale une naissance dans les 2 semaines autour de la date d’accouchement prévue. On ne commence à parler de dépassement du terme qu’à partir du début de la 42e semaine. Si votre bébé a envie de rester quelques jours de plus dans votre ventre, ce n’est pas grave.

  • Vous rendrez probablement souvent visite à votre professionnel de santé au cours des dernières semaines de votre grossesse : celui-ci surveillera l’activité de votre bébé et regardera si le col de votre utérus a commencé à s’effacer ou à se dilater. Si votre bébé tarde un peu trop à sortir, votre professionnel de santé pourra programmer le déclenchement artificiel du travail autour de la 41e ou 42e semaine. En effet, la quantité de liquide amniotique présente dans votre ventre peut commencer à diminuer et le placenta peut remplir moins efficacement ses fonctions d’alimentation et de protection de votre enfant. Rassurez-vous, votre professionnel de santé a la situation en main et saura quoi faire pour garantir la bonne santé de votre bébé et la vôtre. De manière similaire, si votre travail a commencé mais qu’il ralentit ou n’avance pas comme prévu, votre professionnel de santé pourra là encore vous conseiller un déclenchement artificiel du travail ou une méthode alternative pour que les choses se déroulent au mieux.

  • Vous avez sûrement hâte de rencontrer votre bébé mais prenez le temps de profiter de ces derniers jours. Si vous en êtes à 38 semaines de grossesse et qu’aucun signe d’accouchement ne vous laisse penser que le travail commence, alors pourquoi ne pas prendre soin de vous, faire une pédicure, aller au cinéma ou dévorer un livre ? Vous pouvez aussi simplement faire la grasse matinée ou la sieste pour être en forme pour le grand jour. Pensez qu’après la naissance, vous serez amenée à vous occuper de votre enfant 24 heures sur 24 et que vous n’aurez plus autant de temps pour vous avant un moment.

  • Lorsque l’accouchement commencera, demandez à quelqu’un d’être à vos côtés. Cette personne (votre partenaire, un proche ou un ami) pourra vous tenir compagnie, vous aider à calculer vos contractions ou vous proposer un massage pour soulager vos douleurs. Vous pouvez également choisir qui coupera le cordon ombilical si le personnel soignant vous en laisse la possibilité.

  • Votre professionnel de santé et vous avez passé une bonne partie de votre grossesse à suivre votre prise de poids. La plupart de ces kilos supplémentaires sont dus à vos réserves de graisse, au poids de votre bébé et à l’augmentation de la quantité de liquides dans votre organisme (plus de sang, liquide amniotique, etc.). Vous perdrez la plus grande partie de ce poids après l’accouchement mais sachez que vous aurez déjà beaucoup à faire et à gérer lorsque votre nouveau-né sera entré dans votre vie alors ne vous mettez pas trop la pression pour perdre ces kilos le plus vite possible.

  • Renseignez-vous si ce n’est pas déjà fait sur la période après l’accouchement, que l’on appelle le postpartum. Par exemple :

38 semaines de grossesse : à demander à votre médecin

  • Vaut-il mieux déclencher artificiellement le travail après 38 semaines de grossesse ou est-il préférable de patienter ?

  • Existe-t-il des méthodes traditionnelles que vous pourriez appliquer chez vous pour faciliter le déclenchement du travail ?

  • Les relations sexuelles sont-elles déconseillées à l’approche de votre date prévue d’accouchement ?

  • Que faire si vous avez l’impression à 38 semaines de grossesse que votre bébé bouge beaucoup moins ou beaucoup plus qu’avant ?

  • Comment se passe la guérison après l’accouchement ? Y a-t-il des symptômes à surveiller ou qui nécessiteraient de contacter immédiatement votre professionnel de santé ?

  • Si vous souhaitez allaiter, à partir de quand cela est-il possible ?

38 semaines de grossesse : votre check-list

  • Vérifiez auprès de l’hôpital ou de la maternité ce qu’ils vous proposent comme matériel ou infrastructure en matière d’accouchement : y a-t-il une baignoire, des ballons, des chaises ? Pour certaines futures mamans, l’hydrothérapie aide à soulager la douleur.

  • Faites-vous expliquer comment calculer vos contractions.

  • Faites la liste de toutes les personnes à qui vous souhaitez annoncer la bonne nouvelle pour être sûre de ne pas oublier quelqu’un. Si vous avez prévu de publier quelque chose sur les réseaux sociaux, vous pouvez préparer votre annonce dès maintenant pour ne plus avoir qu’à remplir le jour et l’heure de naissance et le poids du bébé plus tard.

  • Si vous n’avez toujours pas préparé votre valise de maternité après 38 semaines de grossesse (40 SA), il serait temps de commencer pour être sûre de ne pas avoir à le faire dans l’urgence et courir le risque d’oublier quelque chose.

  • Téléchargez et installez l’application Pampers Club pour bénéficier de réductions et de cadeaux grâce à tous les achats de couches et de lingettes que vous ne manquerez pas de faire dans les années qui suivent .

  • Demandez de l’aide à vos amis et à votre famille pour les prochains jours ou les prochaines semaines. Ils seront peut-être même heureux de vous aider à faire la cuisine et les courses ou simplement de garder vos aînés.

  • Vérifiez une dernière fois que vous avez bien tous les accessoires essentiels pour préparer l’arrivée de votre bébé.

  • Inscrivez-vous pour recevoir encore plus de conseils sur votre grossesse :

 

Comment calculer une grossesse ?

L’avancée d’une grossesse se mesure généralement en semaines, ces semaines étant ensuite regroupées par mois et par trimestres. Vous entendrez sûrement parler de semaines de grossesse ou de semaines d’aménorrhée (SG ou SA en abrégé), mais ces deux termes ne désignent pas la même chose. En effet, les semaines de grossesse sont comptées à partir de la fécondation : vous pouvez voir ça comme l’âge « réel » de votre bébé. Cependant la date de fécondation n’est pas toujours connue, ce qui peut être gênant. C’est pourquoi on utilise aussi les semaines d’aménorrhée, qui sont quant à elles comptées depuis vos dernières règles, soit généralement 2 semaines avant la fécondation. Donc pour résumer : nombre de semaines d’aménorrhée = nombre de semaines de grossesse + 2 semaines (SA = SG + 2).

 

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.