month04

Déjà quatre mois de grossesse ! Ce n’est pas rien. De nombreux moments importants vous attendent ce mois-ci, notamment le simple fait que vous entamez officiellement le deuxième trimestre. Dans cet article, nous vous présenterons les symptômes habituels à 4 mois de grossesse, le développement de votre futur bébé et une liste pratique de choses à garder en tête ou à prévoir au cours des prochaines semaines.

Les symptômes courants à 4 mois de grossesse

Voici les symptômes les plus courants à 4 mois de grossesse. Bien sûr, cela ne veut pas dire que vous les aurez tous. Citons notamment :

  • Des fringales. Les femmes enceintes peuvent avoir des envies de nourriture un peu étranges. Le plus important est de continuer à suivre un régime équilibré pour votre santé et celle de votre bébé , mais si vous avez ponctuellement envie d’un cornichon à la glace à la vanille, faites-vous plaisir.

  • Des douleurs au ventre. En grandissant, votre utérus tire sur les ligaments auxquels il est rattaché. Cela peut provoquer des douleurs sourdes ou, au contraire, aiguës dans le bas de votre ventre. Chez certaines futures mamans, le fait de changer de position lorsque ces douleurs apparaissent suffit à soulager le ligament rond.

  • Les gencives ou les dents sensibles. Si vous avez les gencives gonflées et qu’elles saignent lorsque vous vous brossez les dents ou utilisez du fil dentaire, vous avez peut-être une gingivite. En effet, les hormones de grossesse peuvent en faciliter l’apparition. Pour soulager vos gencives sensibles, brossez-vous les dents avec une brosse à dents à poils souples, rincez-vous la bouche à l’eau ou avec un bain de bouche, et bien sûr prenez rendez-vous chez le dentiste.

  • De légères varices. Vous remarquerez peut-être l’apparition de fines veines rougeâtres ou violacées sur vos jambes ou votre visage. Il s’agit de légères varices qui apparaissent à cause de l’augmentation de la quantité de sang dans votre organisme. Ces veines disparaissent habituellement d’elles-mêmes après l’accouchement.

  • Des vergetures. Votre peau se détend en même temps que votre ventre s’arrondit, que vos seins gonflent et que, de manière générale, vous prenez du poids. En conséquence, des lignes rougeâtres, marron ou violacées peuvent apparaître sur votre ventre, vos seins, vos fesses ou vos cuisses. Il n’existe malheureusement pas de remède miracle pour en empêcher l’apparition, mais une peau bien hydratée sera moins irritée et vous démangera moins. Ces marques disparaissent le plus souvent progressivement après l’accouchement.

  • Le nez bouché. Vous avez le nez un peu bouché ou qui saigne de temps en temps ? Pas de panique : là encore, l’augmentation du volume de sang dans votre organisme peut provoquer le gonflement des muqueuses du nez et quelque fois leur saignement. Si ce symptôme de grossesse vous gêne, demandez conseil à votre professionnel de santé : celui-ci pourra vous prescrire des gouttes de solution saline ou vous conseiller d’humidifier l’air de votre chambre la nuit et peut-être même de mettre un peu de baume sur votre nez.

  • Des douleurs lorsque vous urinez. Les femmes enceintes ressentent parfois comme des brûlures lorsqu’elles urinent : il s’agit d’une infection d’origine bactérienne due au fait qu’en grossissant, l’utérus appuie sur la vessie, qui a alors du mal à bien se vider. Un résidu d’urine contenant des bactéries dans votre vessie peut à terme donner naissance à une infection qui peut toucher la vessie ou les reins. Si cela vous brûle lorsque vous urinez (et si vous avez en plus mal au dos et de la fièvre), parlez-en à votre professionnel de santé.

  • Des rêves plus frappants. Beaucoup de femmes enceintes disent avoir des rêves plus étranges ou plus réalistes que d’habitude. L’effet de la grossesse sur les rêves peut être attribué aux hormones, aux changements dans votre cycle du sommeil ou simplement au stress.

Calculez votre date d’accouchement prévue

Calculez votre date d’accouchement prévue

Estimez quand vous rencontrerez votre petite merveille !

Choisissez votre méthode :

Dites-nous-en plus :

//
Sélectionnez une date
//
Sélectionnez une date

Calculez votre date d’accouchement prévue

Votre date prévue* d’accouchement est le
Félicitations ! Vous êtes
*Ce résultat n'est qu'une estimation. Le bébé viendra quand il sera prêt. Consultez votre médecin pour déterminer votre date d'accouchement finale.

Le développement de votre bébé à 4 mois de grossesse

Votre bébé est encore minuscule mais les traits de son visage commencent à se dessiner et il commence à répéter certains mouvements comme plier les bras et les jambes ou fermer son poing. Comme il est encore petit, il a de la place pour bouger dans la poche amniotique et il en profite.

À 4 mois de grossesse, son corps commence à produire de l’œstrogène et de la testostérone. Ses organes génitaux commencent à être visibles, ce qui est l’occasion de demander à connaître le sexe de votre bébé si vous le désirez lors de la prochaine échographie, généralement programmée au cours du 5e mois.

Mais ce n’est pas tout : votre bébé a maintenant la capacité d’avaler le liquide amniotique, ce qui signifie que ses reins commencent à produire de l’urine. De plus, il commence à entendre les sons du monde extérieur, ce qui veut dire que vous pouvez lui parler, lui chanter ou lui lire une histoire. Il appréciera d’entendre votre voix.

Article connexe

Calendrier de grossesse
Deuxième trimestre de grossesse: de 14 à 27 semaines

La taille de votre bébé à 4 mois de grossesse

La taille de votre fœtus à 4 mois de grossesse est d’environ 15 cm. Il pèse environ 140 g.

À quoi ressemble un fœtus à 4 mois de grossesse ?

L’image ci-dessous vous montre à quoi ressemble à peu près votre fœtus après 4 mois de grossesse.

fœtus à 4 mois de grossesse

Comment votre corps change-t-il à 4 mois de grossesse ?

À quatre mois de grossesse, vous attaquez le deuxième trimestre. On parle parfois de « lune de miel », car de nombreuses femmes se sentent reprendre des forces et de nombreux symptômes comme les nausées matinales s’atténuent, ce qui vous redonne de l’appétit. De plus, le risque de fausse couche diminue fortement après le 3e mois, ce qui vous donne une raison de plus de vous détendre.

Ce trimestre est donc la période idéale pour se vider un peu la tête et profiter de ce regain d’énergie pour prendre de l’avance, par exemple en achetant des vêtements ou du matériel pour bébé, en décorant sa future chambre ou simplement en faisant un petit voyage si votre professionnel de santé vous donne le feu vert. Et si ce n’est pas déjà le cas, votre ventre va probablement commencer à s’arrondir.

L’avancée de votre grossesse à 4 mois

De manière générale, un mois compte entre quatre et cinq semaines, donc il est toujours un peu délicat de faire une conversion exacte entre le nombre de semaines de grossesse et le nombre de mois. On considère cependant le plus souvent que le quatrième mois de grossesse va de la semaine 13 ou 14 à la semaine 16 ou 17, en fonction de comment les mois sont découpés. Le deuxième trimestre va du quatrième au septième mois.

FAQ EN UN CLIN D’ŒIL

  • Pensez à signaler à votre dentiste que vous êtes enceinte, mais il n’y a à priori aucun problème à passer une radio des dents ou à subir une opération « classique » de type plombage, extraction d’une dent de sagesse ou autre.

  • L’amniocentèse est un des tests utilisés pour dépister les maladies génétiques. Votre professionnel de santé vous en parlera s’il pense qu’il y a un risque. Ce test est généralement fait entre les semaines 15 et 20, mais il n’est pas obligatoire.

  • A priori non. Trois échographies sont prévues au cours de la grossesse, et la deuxième est généralement prévue au cours du 5e mois, entre les semaines 20 et 24.

Votre check-list à 4 mois de grossesse

  • Annoncez la nouvelle à vos proches. Le risque de fausse couche diminue fortement après le 3e mois de grossesse et cela peut donc être le bon moment pour annoncer la bonne nouvelle à vos proches si vous ne l’avez pas déjà fait.

  • Annoncez la nouvelle à vos collègues. Maintenant que vous avez prévenu votre employeur, vous pouvez annoncer votre grossesse à vos collègues.

  • Les tests de dépistage de maladies génétiques. Votre professionnel de santé abordera probablement le sujet de lui-même, mais renseignez-vous, en fonction de vos circonstances personnelles, sur les tests tels que l’amniocentèse ou la mesure du taux d’alpha-fœtoprotéine.

  • Rédigez une liste de naissance. Si vous aviez prévu de faire une liste de naissance, pourquoi ne pas profiter de votre regain d’énergie pour la faire calmement quelques mois à l’avance pour être sûre de ne pas oublier un accessoire indispensable ? Vous pouvez aussi joindre l’utile à l’agréable et même organiser une baby shower avec des amis ou des proches.

  • Réfléchissez à un prénom. Si vous n’avez pas encore décidé d’un prénom et que vous ne savez pas par où commencer, pourquoi ne pas parcourir notre générateur de prénoms de bébé ?

  • Renseignez-vous sur les endroits où accoucher. Il existe de nombreuses possibilités pour accoucher : hôpital, maternité, un lieu proche et facile d’accès ou un peu plus loin mais où vous connaissez le personnel, etc. N’hésitez pas non plus à demander l’avis de votre professionnel de santé ou à aller voir sur place.

  • Achetez des vêtements pour femme enceinte. Votre ventre à 4 mois de grossesse s’arrondit lentement, mais ce n’est que le début et vous voudrez sûrement avoir des vêtements élastiques ou larges sous la main pour les derniers mois. Profitez de votre regain d’énergie pour prendre un peu d’avance.

  • Voyagez. Les déplacements sont déconseillés en fin de grossesse et vous n’en aurez de toute façon peut-être pas la force. Profitez de cette période de calme pour organiser un petit voyage pour vous relaxer avant la dernière ligne droite, avec l’approbation de votre professionnel de santé bien sûr !

  • Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement encore plus d’informations sur votre grossesse par e-mail :

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.