1, 2 ou 3 semaines de grossesse

L’aventure commence dès les premiers jours de grossesse mais il est fort possible que vous ne sachiez même pas encore que vous êtes enceinte. Après 1, 2 ou 3 semaines de grossesse, les symptômes habituels sont généralement très discrets. Cependant, il se passe déjà beaucoup de choses dans votre ventre !

Dans la suite de cet article, nous vous expliquons ce qui se passe dans votre ventre, quels sont les symptômes de grossesse à 1, 2 ou 3 semaines, comment calculer votre date d’accouchement prévue et bien d’autres choses.

Qu’est-ce qui se passe dans votre ventre les 3 premières semaines de grossesse ?

Si votre cycle menstruel est un cycle classique de 28 jours, l’un de vos ovaires relâchera un ovocyte environ 14 jours après le premier jour de vos dernières règles. Cet ovocyte descendra le long de l’une des trompes de Fallope où il sera peut-être fécondé par un spermatozoïde (on ne parle d’ovule qu’après la fécondation). Cet ovocyte a une durée de vie hors de l’ovule d’une journée ou deux, tandis que les spermatozoïdes peuvent survivre cinq à sept jours dans l’utérus. Cela signifie que votre période de fertilité, c’est-à-dire la période pendant laquelle vous devez avoir des relations sexuelles si vous souhaitez tomber enceinte, commence quelques jours avant votre ovulation et se termine environ une journée après celle-ci.

À 1 semaine d’aménorrhée

En France, le calcul de l’avancement de votre grossesse se fait de deux manières différentes :

  • Les semaines d’aménorrhée (SA) comptent le temps écoulé, en semaines, depuis le dernier jour de vos dernières règles.

  • Les semaines de grossesse (SG) comptent le temps écoulé, en semaines, depuis la date de fécondation présumée de l’ovocyte (dernières règles +14 jours, donc on considère que SA = SG + 2).

La raison pour laquelle ces deux systèmes sont utilisés est que la date de fécondation est difficile à estimer : votre cycle menstruel peut ne pas être de précisément 28 jours et les spermatozoïdes survivent plusieurs jours dans votre utérus. Pour plus de précision, de nombreux professionnels de santé préfèrent compter à partir du dernier jour de vos dernières règles en attendant l’échographie qui permettra de dater plus exactement la conception. Ainsi, si vous comptez votre grossesse en semaines d’aménorrhée, alors à 1 ou 2 semaines de grossesse SA, vous n’êtes techniquement pas enceinte puisque vous n’avez pas encore ovulé, mais l’on considère que si ! Une grossesse dite « à terme » équivaut ainsi à 37 semaines de grossesse ou 39 semaines d’aménorrhée (en réalité tout le 9e mois est considéré comme « à terme », soit de 37 à 41 SA, mais l’on retient le chiffre de 39 auquel on applique deux semaines de « marge » avant et après).

À 2 semaines d’aménorrhée

À 2 semaines d’aménorrhée, votre ovulation ne devrait plus trop tarder. Si vous avez des relations sexuelles dans les prochains jours, il est possible que les spermatozoïdes arrivent à féconder l’ovocyte et, si c’est le cas, les choses sérieuses commenceront immédiatement dans votre ventre.

À 3 semaines d’aménorrhée

Vous ne pourrez probablement pas vous en rendre compte, mais à 3 semaines d’aménorrhée, ça s’active déjà dans votre ventre. Si les spermatozoïdes ont trouvé l’ovocyte, ils l’ont probablement fécondé et ainsi créé un zygote. Ce zygote est porteur des chromosomes du père et de la mère et donc du matériel génétique de votre futur bébé. Le zygote continue sa descente le long des trompes de Fallope jusque dans l’utérus, où il commence à se diviser successivement en un amas de cellules.

Calculez votre date d’accouchement prévue

Vais-je remarquer des symptômes de grossesse à 1, 2 ou 3 semaines ?

Il est encore très tôt pour véritablement détecter des symptômes de grossesse après 1, 2 ou 3 semaines. Le premier symptôme que la plupart des femmes remarquent est le retard de règles. Le temps de confirmer ce retard de règles, ce qui prend généralement 7 ou 8 jours pour être sûr, vous pourrez peut-être commencer à remarquer d’autres symptômes. Bien sûr, certaines femmes sont capables de détecter des changements dans leur organisme très tôt et de déterminer qu’il s’agit de symptômes de la grossesse. Vous pourrez aussi assez vite constater un saignement d’implantation, c’est-à-dire la présence de petites taches de sang résultant de l’accrochage de ce petit amas de cellules (on parle maintenant de blastocyste et non plus de zygote) contre la paroi utérine. Ce saignement est parfaitement normal et est parfois confondu avec des menstruations. Le premier mois de grossesse, vous pourrez également constater que vous êtes enceinte si vous êtes ballonnée, que vous avez des gaz, que vous êtes fatiguée, que vos seins sont sensibles, que vous êtes irritable ou que vous avez souvent envie d’uriner. Les nausées matinales sont également un symptôme très courant du début de la grossesse, mais elles apparaissent généralement un peu plus tard, entre les semaines quatre et neuf. Il est ainsi rare d’avoir des maux de ventre après 1 semaine de grossesse, ces signes n’apparaissant que plus tard.

Article connexe

Symptômes de grossesse
Premiers signes et symptômes de la grossesse

Quand aurez-vous la confirmation que vous êtes enceinte ?

Si vos règles sont assez régulières, le premier indice que vous êtes peut-être enceinte sera probablement un retard de règles. Si vous pensez être enceinte, commencez par faire un test de grossesse chez vous. Ce type de tests vérifie la présence dans vos urines d’une hormone que l’on appelle hCG pour confirmer la grossesse. Méfiez-vous cependant : si vous faites un test trop tôt, la quantité d’hormone dans vos urines ne sera peut-être pas suffisante pour être bien détectée par le test. Vérifiez sur l’emballage les recommandations du fabricant : certains vous préconisent d’attendre au moins le premier jour des règles en retard tandis que d’autres sont un peu plus précis et peuvent être faits plus tôt. Si vous pensez être enceinte mais que le test vous indique le contraire, réessayez quelques jours plus tard ou demandez l’avis de votre professionnel de santé. Vous pouvez également directement demander la confirmation de votre professionnel de santé sans faire de test de grossesse : celui-ci vous proposera alors une analyse sanguine. Dans tous les cas, une échographie ou mesure du taux de hCG à 1 ou 2 semaines de grossesse seulement sont relativement inutiles car les résultats ne seraient pas fiables ou exploitables.

Quand accoucherez-vous ?

Si vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte, vous vous demanderez sûrement presque immédiatement quand vous aurez le bonheur de faire la connaissance de votre petit. Notre calculateur de date d’accouchement prévue vous permettra de vous faire une idée en fonction du premier jour de vos dernières règles ou de la date de conception. Cependant, gardez en mémoire que très peu de bébés naissent exactement le jour prévu. Une naissance est considérée comme normale si vous accouchez dans une période allant de deux semaines avant à deux semaines après la date prévue (donc entre 37 et 41 SA). Votre professionnel de santé pourra également vous donner une idée plus précise de quand votre bébé pointera le bout de son nez, particulièrement après avoir réalisé une échographie et avoir estimé plus exactement l’âge du fœtus. On considère en général que l’accouchement se fait à 39 SA, donc à 39 semaines après le dernier jour de vos dernières règles (ou 40 semaines après le premier jour de vos dernières règles). Attention, en fonction de si l’on compte les semaines depuis vos dernières règles ou depuis la fécondation de l’ovocyte, vous n’êtes pas forcément enceinte la première ou les deux premières semaines !

Depuis combien de semaines suis-je enceinte ?

Il est utile pour votre professionnel de santé et vous de savoir à combien de semaines de grossesse vous en êtes. Cela permettra à votre médecin de vérifier le bon développement et la croissance de votre bébé, de surveiller votre santé et de prévoir les prochaines visites ou examens médicaux. On regroupe les semaines de grossesse en trimestres pour plus de facilité :

Le graphique ci-dessous vous permettra de voir en un coup d’œil l’avancée de votre grossesse et le trimestre en cours.

Graphique de grossesse semaine par semaine

Quelles précautions prendre si vous êtes enceinte ou essayez de l’être ?

Si vous essayez de tomber enceinte, vous devrez peut-être adopter un mode de vie plus sain. Comme vous ne saurez pas forcément que vous êtes enceinte avant plusieurs semaines, la meilleure chose à faire reste de prendre des précautions dès que vous commencez à essayer de tomber enceinte, et de maintenir ces bonnes habitudes tout au long de la grossesse. Par exemple, suivez un régime alimentaire équilibré et pratiquez une activité physique régulière. Votre professionnel de santé pourra également vous prescrire des compléments vitaminés, notamment de l’acide folique, dès que vous essaierez de tomber enceinte. L’acide folique est une vitamine B qui aide à réduire le risque de malformations au niveau du cerveau et de la colonne vertébrale du bébé. Votre professionnel de santé pourra vous conseiller une vitamine prénatale contenant la dose recommandée d’acide folique (environ 400 µg par jour). La période précédant une grossesse est également idéale pour vous débarrasser de certaines mauvaises habitudes, comme le tabagisme ou la consommation d’alcool. Certains professionnels de santé pourront également vous demander de faire attention à ne pas consommer trop de caféine. Gardez également en mémoire que le tabagisme passif nuit à votre bébé et à vous-même donc si votre partenaire fume, idéalement, il ou elle devrait arrêter.

En résumé

D’un point de vue extérieur, les semaines 1, 2 et 3 de grossesse sont plutôt calmes, mais en réalité, il se passe beaucoup de choses pour vous et votre famille. Dès la fin de ces premières semaines, les bases auront été posées et même si vous ne le savez pas encore, un merveilleux voyage commence pour vous. Si vous êtes curieuse de savoir ce que les prochaines semaines de grossesse vous réservent, nous pouvons vous envoyer des informations régulièrement par e-mail :

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.