month01

Si vous avez l’impression dernièrement que votre corps a un peu changé, vous vous êtes peut-être déjà demandé si vous étiez enceinte. Peut-être aussi simplement que vos règles ont un peu de retard, ce qui peut suffire à vous interpeller. Quoi qu’il en soit, en cas de doute, le bon réflexe est de faire un test chez vous. Si le résultat est positif, toutes nos félicitations ! Dans cet article, nous vous présenterons les tout premiers symptômes qui caractérisent un début de grossesse, le développement de votre futur bébé au cours de ce premier mois et ce que vous réservent les prochaines semaines.

Les symptômes courants à 1 mois de grossesse

Si vous êtes dans votre premier mois de grossesse, il est probable que vous ne présentiez pas encore de symptômes très nets et vous n’en avez peut-être même aucun ! Cependant, le début de grossesse peut se caractériser par les symptômes suivants :

  • Un retard de règles. Il s’agit vraisemblablement du symptôme le plus révélateur, surtout si votre cycle menstruel est très régulier. Un retard de règles peut vous mettre la puce à l’oreille et plus ce retard s’allonge, plus vous suspecterez quelque chose.

  • Une humeur changeante. Au début de la grossesse, vos taux d’hormones augmentent fortement, ce qui peut vous rendre plus émotive qu’à l’accoutumée. De plus, le fait d’attendre un enfant peut vous inquiéter et vous déprimer ou, au contraire, vous remplir de joie : tout ceci est normal et n’hésitez pas à en parler avec vos proches ou votre professionnel de santé en cas de doutes.

  • Des ballonnements. L’augmentation de vos taux d’hormones peut provoquer l’apparition de ballonnements qu’il est facile de confondre avec ceux qui précèdent parfois les règles. Un régime plus riche en fibres et une activité physique régulière peuvent vous soulager un peu.

  • Des crampes. Il est possible que vous ressentiez des douleurs dans le bas-ventre à 1 mois de grossesse, que vous confondrez peut-être avec celles qui précèdent les règles. Si vous avez mal ou que cela vous gêne vraiment, n’hésitez pas à consulter votre professionnel de santé qui pourra vous conseiller des analgésiques.

  • Des pertes de sang. Vous constaterez peut-être qu’il y a quelques petites gouttes de sang dans votre culotte : il peut s’agir de ce que l’on appelle le saignement d’implantation, qui se produit au début de la grossesse, lorsque l’œuf fécondé s’accroche à la paroi utérine. Vous pouvez utiliser une serviette hygiénique pour éviter les fuites accidentelles ou les tâches.

  • Une envie fréquente d’uriner. Lorsque vous tombez enceinte, le volume de sang dans votre corps commence à augmenter : cela signifie que vos reins doivent filtrer plus de liquide et donc que votre vessie se remplit plus vite. Certains des symptômes de grossesse diminuent en intensité au fil des mois mais il est probable que ce ne sera pas le cas de celui-ci, malheureusement. Il est important pour votre bébé et vous de bien vous hydrater, alors ne compensez pas en buvant moins. Contentez-vous simplement de faire preuve de prévoyance et de passer aux toilettes avant les longs trajets ou réunions ou avant de quitter votre domicile.

  • Une poitrine douloureuse ou sensible. À 1 mois de grossesse et plus généralement dans les premiers temps, vous aurez peut-être les seins un peu sensibles ou douloureux. Rassurez-vous, cela disparaît le plus souvent progressivement. Il faut simplement un peu de temps à votre corps pour s’habituer à ces poussées d’hormones.

  • De la fatigue. La fatigue est un symptôme courant et c’est peut-être la faute de l’hormone que l’on appelle la progestérone. Prenez le temps de vous reposer et sachez que la plupart des futures mamans reprennent des forces au cours du deuxième trimestre.

  • Des nausées. Les célèbres nausées matinales, qui ne se limitent pas au matin et ne provoquent pas systématiquement de vomissements, n’arrivent généralement qu’après le 1er mois de grossesse. Certaines futures mamans ont de la chance et n’en auront jamais tandis que d’autres, moins chanceuses, les ont assez tôt pendant leur grossesse. Buvez bien et demandez à votre professionnel de santé si des vitamines ou des boissons (par exemple au gingembre) peuvent soulager votre estomac.

  • Une constipation. Si vous vous sentez un peu bloquée à ce niveau-là, c’est probablement, là encore, la faute des hormones qui peuvent ralentir votre digestion. Les vitamines prénatales peuvent également parfois contenir du fer, ce qui peut influencer votre digestion. Demandez à votre professionnel de santé comment résoudre ce petit souci.

  • Une modification des goûts alimentaires. Le début de la grossesse peut s’accompagner d’un dégoût pour certains goûts ou odeurs qui ne vous dérangeaient pas outre mesure auparavant. Ce symptôme accompagne parfois les nausées matinales. Si une odeur précise vous dérange, vous pouvez par exemple sortir les poubelles en avance ou aérer lorsque vous cuisinez.

Calculez votre date d’accouchement prévue

Calculez votre date d’accouchement prévue

Estimez quand vous rencontrerez votre petite merveille !

Choisissez votre méthode :

Dites-nous-en plus :

//
Sélectionnez une date
//
Sélectionnez une date

Calculez votre date d’accouchement prévue

Votre date prévue* d’accouchement est le
Félicitations ! Vous êtes
*Ce résultat n'est qu'une estimation. Le bébé viendra quand il sera prêt. Consultez votre médecin pour déterminer votre date d'accouchement finale.

Le développement de votre bébé à 1 mois de grossesse

Après la conception, l’ovule fécondé descend la trompe de Fallope jusqu’à l’utérus et s’accroche à la paroi utérine. L’œuf se divise alors en un amas de cellules dont une partie devient l’embryon et l’autre le placenta, qui sert à nourrir votre bébé au cours de la grossesse. Le cordon ombilical commence ensuite à se former pour relier le placenta à l’embryon et ainsi apporter la nourriture à votre petit et évacuer ses déchets. Ce premier mois de grossesse est riche en développements et voit notamment le début de la formation des organes internes, des membres et des os de votre futur enfant.

Petit aparté sur la terminologie employée : au niveau médical, on parle « d’embryon » jusqu’à la fin de la septième semaine environ, après quoi on emploie plutôt le terme de « fœtus ». On dira donc plutôt « embryon de 1 mois » que « fœtus de 1 mois ».

La taille de votre bébé à 1 mois de grossesse

Votre bébé est encore minuscule mais vers la fin du 1er mois de grossesse, il mesure environ 5 mm, soit la taille d’un pépin de citrouille.

Article connexe

Symptômes de grossesse
Premiers signes et symptômes de la grossesse

À quoi ressemble un embryon à 1 mois de grossesse ?

L’image ci-dessous vous montre à quoi ressemble à peu près votre futur bébé après 4 semaines de grossesse.

embryon à 1 mois de grossesse

Comment votre corps change-t-il à 1 mois de grossesse ?

La plupart des femmes ne constatent pas de grands changements au niveau de leur corps pendant le 1er mois de grossesse mais cela ne veut pas dire que votre organisme se tourne les pouces, bien au contraire. Il faut d’ores et déjà commencer à soigner votre alimentation et prendre soin de votre santé pour bien préparer votre corps à la grossesse et à l’accouchement. Cela passe notamment souvent par la prise de vitamines prénatales qui seront essentielles au bon développement de votre enfant. Votre professionnel de santé vous en parlera très probablement dès la première visite de suivi de grossesse. Posez-lui également vos questions, si vous en avez, sur la pratique d’une activité physique. De manière générale et sauf contre-indication particulière de sa part, le fait de faire du sport régulièrement vous aidera à gagner en force et en endurance, ce qui vous sera utile au fur et à mesure que votre grossesse avance.

L’avancée de votre grossesse à 1 mois

Une grossesse dure 9 mois. Enfin plus ou moins. Une grossesse dure généralement environ 40 semaines complètes (presque 10 mois) à partir du premier jour de vos dernières règles (on parle alors de semaines d’aménorrhée ou SA). On utilise parfois également la date de conception comme point de repère, ce qui pour une femme ayant un cycle menstruel classique de 28 jours tombe 14 jours ou un peu plus après le début des dernières règles. On parle alors de semaines de grossesse. Il n’est pas rare que les bébés naissent quelques semaines plus tôt ou plus tard et les 9 mois sont rarement respectés. De plus, il est parfois difficile de connaître précisément la date exacte de la conception avant d’avoir réalisé une échographie.

Pour résumer, votre accouchement est prévu pour 40 semaines après le début de vos dernières règles (semaines d’aménorrhée), ce qui équivaut à 38 semaines après la fécondation (semaines de grossesse).

Avec toutes ces variables, « neuf mois » n’est finalement qu’une estimation et l’on estime généralement que l’accouchement se produit entre le début de la semaine 37 et la fin de la semaine 41 de grossesse.

C’est pour ces raisons que les grossesses sont habituellement mesurées en semaines, en mois ou en trimestres. Cependant, il n’existe pas de correspondance exacte entre les trois puisque tous les mois n’ont pas le même nombre de jours... pour simplifier, nous utilisons la découpe suivante :

Le calcul de votre date d’accouchement prévue

Maintenant que vous savez que vous êtes enceinte, vous vous demandez sûrement quand vous pourrez tenir votre bébé dans vos bras. Notre calculateur de grossesse est un outil pratique pour vous aider à calculer sa date approximative d’arrivée en attendant que votre professionnel de santé vous aide à calculer une date plus précise.

Néanmoins, si la règle veut que l’on calcule la date d’accouchement comme 280 jours (40 semaines) après le premier jour de vos dernières règles, en pratique, cela n’est pas toujours simple : vous ne vous souvenez pas forcément de la date de vos dernières règles, votre cycle menstruel est peut-être plus court ou plus long que la moyenne de 28 jours et il est difficile de savoir exactement quand la fécondation a eu lieu. De plus, certains bébés sont plus pressés de vous rencontrer que d’autres et c’est pour tout cela que la plupart des naissances se produisent en réalité dans les deux semaines avant ou après la date d’accouchement prévue.

FAQ EN UN CLIN D’ŒIL

  • Cela dépend de la marque. Ils fonctionnent à peu près tous en détectant la présence de l’hormone hCG dans votre urine, mais certains tests sont plus sensibles que d’autres. De manière générale, plus vous attendrez et plus votre taux d’hormone hCG augmentera. Ce qui veut dire que le résultat du test a plus de chances d’être fiable si vous attendez quelques jours ou une semaine après le premier jour de vos règles manquées.

  • Vous aurez peut-être l’impression d’être un peu ballonnée ou à l’étroit dans vos vêtements mais il est peu probable que votre ventre s’arrondisse déjà à seulement 1 mois de grossesse : en effet, cela ne commence le plus souvent à se voir que bien plus tard, vers la 20e semaine.

  • De manière générale, vous pouvez absolument continuer ou commencer une activité physique. Cependant, demandez avant tout l’avis de votre professionnel de santé, certaines activités précises pouvant être jugées trop « exigeantes » et vous être déconseillées. La natation, la marche et le yoga prénatal ont souvent beaucoup de succès.

Votre check-list à 1 mois de grossesse

  • Trouvez un médecin. Renseignez-vous sur les professionnels de santé spécialisés dans le suivi des femmes enceintes autour de chez vous.

  • Confirmez votre grossesse. Vous le saurez en faisant un test de grossesse acheté en pharmacie. Renseignez-vous également sur l’hormone qu’ils détectent, la hCG.

  • Programmez une première visite prénatale. Votre professionnel de santé confirmera que vous êtes bien enceinte et vous renseignera sur les différentes étapes du suivi de votre grossesse.

  • Prenez des vitamines. Demandez à votre professionnel de santé si vous avez besoin de vitamines prénatales comme par exemple de l’acide folique.

  • Faites du sport. Une activité physique pendant la grossesse vous aidera à mieux supporter ces mois de changement et même à mieux dormir ou à soulager vos douleurs.

  • Faites attention à votre santé. Il est temps d’arrêter de fumer et de consommer de l’alcool. Évitez aussi les situations de stress.

  • Renseignez-vous sur les complications. Les grossesses extra-utérines sont rares mais compliquées et il est toujours utile de savoir en reconnaître les signes avant-coureurs dans la mesure du possible.

  • Reposez-vous.

  • Annoncez votre grossesse. Si votre partenaire n’est pas encore au courant, préparez une surprise !

  • Faites part de vos émotions. Le fait d’être enceinte peut vous inquiéter, vous réjouir ou vous déprimer. Parlez-en à vos proches : l’important est d’être bien entourée.

  • Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement encore plus d’informations sur votre grossesse par e-mail :

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français. Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous. Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.