32 semaines de grossesse : le développement de votre bébé

Après 32 semaines de grossesse (ou 34 semaines d’aménorrhée, 34 SA), votre bébé est maintenant suffisamment grand pour prendre presque toute la place dans votre ventre, ce qui veut dire qu’il ne se retourne presque plus. Vous remarquerez donc peut-être que les sensations que vous ressentez quand il bouge sont différentes, peut-être un peu plus calmes, mais vous le sentirez toujours s’étirer ou remuer. Il se dirige également plus bas dans votre ventre en préparation à sa naissance. Vous devriez avoir eu dans les dernières semaines ou peut-être celle-ci la dernière échographie prénatale, qui vise justement à confirmer que votre petit est bien positionné pour l’accouchement. Vous vous demandez peut-être aussi de quelle couleur seront ses yeux : cela dépend de la quantité de mélanine contenue dans les iris. Les bébés qui en ont peu ou pas à la naissance auront les yeux bleus mais leur couleur peut changer d’ici à ses deux ans. Lorsque la couleur des yeux est plus sombre à la naissance, celle-ci est moins susceptible de changer plus tard. Après 32 semaines de grossesse (34 SA), votre date d’accouchement prévue se rapproche à grands pas : êtes-vous sûre de ne rien avoir oublié ? Nous avons un quiz pour vous aider à savoir si vous êtes prête. Si vous êtes enceinte d’un garçon, ses testicules devraient maintenant être descendus dans le scrotum. Cependant, il arrive parfois que l’un des testicules (ou les deux) ne descendent pas avant la naissance : si c’est le cas, ils le feront le plus souvent avant les 6 mois de votre enfant.

Générateur de prénom

Générateur de prénom - icon

Générateur de prénom

Par sexe:

Fille

Garçon

Unisexe

Par thème:

Ancien

Célébrités et artistes

Moderne

Mythologie

Nature

Original

Religieux

Quelle est la taille de votre bébé après 32 semaines de grossesse ?

Après 32 semaines de grossesse (ou 34 SA), le poids de votre bébé est autour de 2 kg et il mesure environ 41 cm, soit à peu près la taille d’un melon cantaloup. Pour mieux vous représenter ce qu’il se passe dans votre ventre à 32 semaines de grossesse, jetez un coup d’œil à l’illustration ci-dessous.

 

TaillePoidsJ’ai la taille…
environ 41 cmenviron 2 kgd’un melon cantaloup

 

Un bébé après 32 semaines de grossesse

Le corps de la mère après 32 semaines de grossesse

32 semaines de grossesse correspondent en mois au début ou milieu du 8e mois mais tous les mois n’ayant pas le même nombre de semaines, le calcul est toujours un peu inexact. Quoi qu’il en soit, vous êtes dans le 3e trimestre. 32 semaines de grossesse sont aussi équivalentes à 34 semaines d’aménorrhée (ou 34 SA), c’est-à-dire 34 semaines depuis vos dernières règles. Les bébés ne naissent que rarement à la date exacte prévue et maintenant que celle-ci se rapproche, les chances d’un accouchement prématuré (c’est-à-dire avant 37 semaines ou 39 SA) augmentent. Les accouchements prématurés peuvent être problématiques parce qu’un bébé né en avance n’a pas fini sa croissance et est donc susceptible d’avoir des problèmes de santé qui peuvent parfois être graves. Renseignez-vous donc sur les signes d’un accouchement prématuré pour savoir le détecter au plus tôt. Ces signes peuvent par exemple être :

  • des crampes légères dans le bas-ventre, parfois accompagnées de diarrhées,

  • une augmentation des pertes vaginales,

  • une altération des pertes vaginales, qui sont alors plus liquides, contiennent des traces de sang ou du mucus,

  • des douleurs sourdes et persistantes dans le bas du dos,

  • des contractions fréquentes ou régulières,

  • la perte des eaux, qui peut être un léger épanchement ou au contraire plus importante.

À noter que si vous êtes enceinte de jumeaux, votre grossesse peut être légèrement différente. De plus, si vous êtes enceinte de jumeaux et que vous en êtes à 32 semaines de grossesse, il est particulièrement important de surveiller l’apparition des signes du travail : en effet, les grossesses multiples ont beaucoup plus de risques de se terminer par un accouchement prématuré que les grossesses simples.

Article connexe

Grossesse en bonne santé
Tout sur les vergetures de grossesse

32 semaines de grossesse : vos symptômes

Voici quelques-uns des symptômes que vous pourrez ressentir après 32 semaines de grossesse ou 34 SA :

  • Des contractions de Braxton-Hicks. À 32 semaines de grossesse (34 SA), l’accouchement se rapproche et les « fausses » contractions ou contractions de Braxton-Hicks peuvent gagner en fréquence et en intensité. Si l’intervalle entre chaque contraction n’est pas constant et qu’elles ont tendance à disparaître lorsque vous changez de position, vous n’avez probablement pas de souci à vous faire. Si vous pensez néanmoins qu’il peut s’agir de « vraies » contractions et donc du début d’un accouchement prématuré, contactez immédiatement votre professionnel de santé. Celui-ci est la meilleure personne pour analyser vos symptômes et en tirer un diagnostic mais prenez tout de même le temps de vous renseigner sur les différences entre les contractions de Braxton-Hicks et les « vraies » contractions, cela calmera vos inquiétudes éventuelles.

  • Une poitrine gonflée. Votre corps continue de se préparer à la naissance et à l’allaitement et cela signifie que vos seins continuent à changer et à gonfler. La peau s’étire alors et cela peut vous démanger, ce qui n’est pas particulièrement agréable. Après 32 semaines de grossesse, vous savez sûrement déjà qu’une crème ou une lotion hydratante peut faire des merveilles dans ce genre de situations, mais ne négligez pas pour autant les bienfaits d’un soutien-gorge bien adapté. N’hésitez pas à demander conseil en magasin et à ajuster la longueur des bretelles ou du fermoir au cours des prochaines semaines et même après la naissance de votre bébé.

  • Des douleurs dans le bas-ventre. Avec votre bébé qui commence à se positionner plus bas dans votre abdomen à 32 semaines de grossesse (34 SA), il est possible que vous ressentiez des douleurs dans cette région mais aussi une gêne dans le bas du dos ou une pression sur votre vessie. Le point positif, c’est que maintenant que votre bébé est descendu un peu, il comprime moins vos poumons et votre diaphragme, ce qui vous permet de mieux respirer. Essayez de vous asseoir lorsque les douleurs se manifestent ou de prendre un bain chaud. Demandez conseil à votre professionnel de santé si les douleurs persistent.

  • Les pieds et les chevilles gonflées. Il arrive fréquemment que les femmes enceintes aient les pieds ou les chevilles gonflées en fin de grossesse. L’une des techniques pour atténuer ce symptôme consiste à éviter le plus possible de passer trop de temps debout et de surélever vos jambes avec un coussin lorsque vous êtes assise. Des chaussures orthopédiques peuvent également vous aider si les gonflements vous gênent et que vous ne pouvez pas vous asseoir.

  • De la constipation. Une constipation, c’est-à-dire une défécation difficile ou irrégulière, peut s’expliquer de plusieurs façons mais dans tous les cas, ce symptôme est pénible. Essayez de bien vous hydrater avec de l’eau et du jus de fruits ou de pruneaux et de privilégier une alimentation riche en fibres : fruits, légumes, céréales et pain complet. Essayez également de marcher un peu au quotidien ou de pratiquer une activité physique pour aider votre système digestif. Vous pouvez également manger moins mais plus fréquemment pour faciliter votre digestion.

32 semaines de grossesse : quelques choses à prendre en compte

  • L’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur n’est pas toujours facile à vivre pour un enfant à cause de tous les bouleversements que cela implique. En effet, les futurs parents passent beaucoup de temps à se préparer à l’arrivée du petit dernier et à s’en occuper après sa naissance et vos aînés peuvent ressentir de la jalousie et se montrer plus capricieux pour attirer votre attention. Heureusement, les futurs parents peuvent préparer leurs enfants à l’arrivée d’un nouveau bébé, notamment en leur expliquant la grossesse d’une manière qu’ils peuvent comprendre. Vous pouvez par exemple leur expliquer d’où vient le nouveau bébé avec un vocabulaire adapté, éventuellement en vous aidant de livres pour enfants spécialement pensés pour cela. Vous pouvez aussi les impliquer dans les préparatifs pour les aider à se faire à l’idée. Vous pouvez par exemple leur demander de vous aider à faire les courses pour votre futur bébé ou leur expliquer comment ils pourront vous aider à s’en occuper lorsqu’il sera là. Prenez le temps de passer des moments seule avec vos aînés individuellement pour les rassurer : cela les aidera à comprendre qu’ils sont toujours aimés et importants.

  • Le calcium est un minéral qui aide notamment à la formation et au durcissement des os et des dents de votre bébé : il est donc important pour sa santé et la vôtre que vos apports quotidiens en calcium soient suffisants. Si l’on vous a conseillé de prendre des vitamines prénatales, il est possible que celles-ci en contiennent, mais cela ne doit pas vous dispenser de consommer des aliments qui vous en apporteront. La consommation de calcium recommandée est de 3 produits laitiers par jour, un produit laitier pouvant être : un yaourt nature, un verre de lait (15 cl) ou une portion de fromage (20 g environ). Vous trouverez également du calcium dans les sardines, les jus de fruits enrichis ainsi qu’un certain nombre de légumes comme les brocolis. Si vous êtes intolérante au lactose, vous pourrez donc sans trop de difficultés trouver des solutions de remplacement. Votre professionnel de santé pourra le cas échéant vous recommander des compléments alimentaires si vos apports quotidiens ne suffisent pas ou vous donner des conseils pour adapter votre régime.

  • Parmi les choses que vous n’aurez pas envie de faire à la dernière minute, entre deux contractions, il y a probablement « faire un sac pour l’hôpital ». Prenez le temps dès maintenant de réfléchir aux accessoires indispensables à mettre dans votre valise pour la maternité, en sachant que vous y passerez probablement quelques jours avec un bébé et peut-être aussi votre partenaire.

  • Si vous avez du temps à 32 semaines de grossesse (34 SA), pourquoi ne pas faire des réserves de nourriture et cuisiner des plats que vous congèlerez ensuite ? Cela vous permettra de vous simplifier la vie après l’arrivée de votre nouveau-né. Vous pouvez aussi organiser vos courses en ligne et les enregistrer pour ne plus avoir qu’à passer commande . Vous pouvez aussi tout à fait demander l’aide de vos proches ou de vos amis qui pourraient par exemple cuisiner pour vous pendant ces premières semaines.

  • Réfléchissez si vous ne l’avez pas encore fait à vos préférences en matière de soulagement de la douleur pendant l’accouchement et demandez à votre professionnel de santé ce qu’il recommande dans votre cas précis. Vos options pourront aller de la péridurale à des alternatives naturelles comme un massage ou des techniques de respiration.

32 semaines de grossesse : à demander à votre médecin

  • Dans quelle position votre bébé se trouve-t-il ?

  • S’il se présente en siège, y a-t-il des chances pour qu’il se retourne et se présente la tête en bas avant l’accouchement ?

  • Que faire s’il se présente toujours par le siège peu de temps avant l’accouchement ?

  • Y a-t-il des étirements ou des exercices que vous pouvez faire pour soulager les douleurs dans le dos ?

  • Peut-il vous prodiguer des conseils sur des formations aux premiers secours pour les nouveau-nés ?

32 semaines de grossesse : votre check-list

  • Vérifiez que vous avez bien tous les accessoires indispensables pour accueillir bébé à la maison.

  • Pensez à vous procurer un siège auto pour bébé si ce n’est pas déjà fait, en vérifiant qu’il soit aux normes.

  • Voudrez-vous que vos amis ou vos proches viennent vous rendre visite à l’hôpital après la naissance de votre enfant ? Réfléchissez-y, en sachant que vous risquez d’être épuisée et que le fait de recevoir trop de visiteurs d’un coup peut être stressant. De nombreux parents préfèrent limiter les visites à l’hôpital et simplement organiser une petite fête quelques semaines plus tad.

  • Avez-vous trouvé un prénom pour votre bébé ? Toujours pas ? Notre générateur de prénoms peut vous aider à trouver la perle rare.

  • Si vous souhaitez avoir de belles photos de votre nouveau-né, pourquoi ne pas embaucher un photographe professionnel ? Prenez le temps de vous renseigner, de regarder le type de photos qu’il prend, de voir s’il est proche de chez vous ou si des parents que vous connaissez ont fait appel à ses services. Si ce photographe a de l’expérience, demandez-lui conseil : à quelle heure est-il préférable d’organiser la séance photo et combien de temps dure-t-elle, y a-t-il un thème, faut-il amener des accessoires (couvertures, bandeaux, accessoires divers…) et si oui, qui s’en charge, etc.

  • Inscrivez-vous pour recevoir encore plus de conseils sur votre grossesse :

 

Comment calculer une grossesse ?

L’avancée d’une grossesse se mesure généralement en semaines, ces semaines étant ensuite regroupées par mois et par trimestres. Vous entendrez sûrement parler de semaines de grossesse ou de semaines d’aménorrhée (SG ou SA en abrégé), mais ces deux termes ne désignent pas la même chose. En effet, les semaines de grossesse sont comptées à partir de la fécondation : vous pouvez voir ça comme l’âge « réel » de votre bébé. Cependant la date de fécondation n’est pas toujours connue, ce qui peut être gênant. C’est pourquoi on utilise aussi les semaines d’aménorrhée, qui sont quant à elles comptées depuis vos dernières règles, soit généralement 2 semaines avant la fécondation. Donc pour résumer : nombre de semaines d’aménorrhée = nombre de semaines de grossesse + 2 semaines (SA = SG + 2).

 

Comment cet article a-t-il été rédigé
Les informations présentées dans cet article ont été compilées à partir d’informations fiables d’origine médicale ou gouvernementale, comme par exemple la Haute autorité de la santé ou le Conseil national des gynécologues et obstétriciens français.
Une liste des sources utilisées est présentée ci-dessous.
Le contenu de cet article n’a pas vocation à se substituer à l’avis d’un professionnel médical. Référez-vous toujours à de tels professionnels en ce qui concerne les diagnostics ou traitements éventuels.