4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
1 2 3 4 5 6 7 8 9
1 2 3

4 semaines de grossesse : le développement de votre bébé

Félicitations si vous venez tout juste d’apprendre que vous êtes enceinte ! Vous venez peut-être de le découvrir en constatant que vous n’avez pas eu vos règles. À 4 semaines de grossesse, un test de grossesse peut donner un résultat positif si l’hormone hCG (hormone chorio-gonadotrophique humaine), présente dans votre urine environ 10 jours après la conception, est détectée. Que vous soyez enchantée à l’idée de devenir parent ou soyez encore en train de vous habituer à l’idée, il est temps de commencer à vous préparer, tout en prenant particulièrement soin de vous. Si vous vous demandez quand votre petit devrait arriver, vous pouvez utiliser notre Calculateur de grossesse pour l’estimer !

Pendant que vous étiez en train de vous faire à l’idée d’être enceinte, la vie qui se développe en vous n’a pas chômé. L’œuf fécondé s’est implanté sur la paroi de votre utérus. Il s’est divisé rapidement en couches de cellules, dont certaines deviendront l’embryon. Les différentes couches cellulaires vont progressivement former différentes parties du corps de votre bébé, comme par exemple le système nerveux, le squelette, les muscles, les organes et la peau. Le placenta, un organe en forme de disque qui relie les systèmes de votre corps à ceux du bébé, commence à se former et s’attache à la paroi utérine, où l’œuf s’est implanté. À terme, le cordon ombilical sortira de l’un des côtés du placenta, et le fluide amniotique, qui va envelopper votre bébé durant votre grossesse, est déjà en formation au sein d’une membrane qui l’entoure, le sac vitellin. Durant les prochaines semaines, votre petit va développer un tube neural, qui est le principal composant du cerveau et de la colonne vertébrale.

Quelle est la taille de votre bébé après 4 semaines de grossesse ?

L’embryon fraîchement implanté est très petit – environ 1 mm de long seulement, la taille d’une graine de pavot.

La taille du bébé après 4 semaines

Le corps de la mère après 4 semaines de grossesse

Durant cette semaine, quelques symptômes de grossesse peuvent apparaître, bien que certaines futures mamans ne remarquent pas encore de signes particuliers. Il est possible que vous ressentiez de légères crampes et remarquiez quelques gouttes de sang. Ces deux phénomènes peuvent se produire lors de l’implantation de l’œuf fécondé dans l’utérus.

Votre corps commence à produire l’hormone de grossesse hCG. Cette hormone signale à vos ovaires d’arrêter de libérer un œuf chaque mois, ce qui a pour conséquence de mettre un terme à vos règles mensuelles, et augmente également la production d’autres hormones telles que les œstrogènes et la progestérone. Si vous avez utilisé un test de grossesse et avez obtenu un résultat positif, c’est parce que ces tests sont conçus pour détecter la présence de hCG dans votre urine.

Et ce n’est pas tout : voici d’autres symptômes de la grossesse après quatre semaines.

Enceinte de quatre semaines : vos symptômes

  • Estomac gonflé. Votre corps se prépare à accueillir un bébé qui va grandir très rapidement au cours des prochains mois. Vous pouvez vous attendre à un léger gonflement, particulièrement au niveau de votre abdomen. Votre muqueuse utérine s’épaissit légèrement, et ce gonflement signifie que votre utérus prend plus de place que d’habitude. N’hésitez pas à consulter également cette liste des premiers symptômes de grossesse.
  • Léger saignement ou gouttes de sang. Certaines femmes peuvent constater la présence de gouttes de sang après quatre semaines de grossesse – cela s’appelle le saignement d’implantation. Si vous constatez une forte quantité de sang, si le saignement dure plus de deux jours, ou si vous vous posez une quelconque question, consultez immédiatement votre médecin.
  • Sautes d’humeur. Après quatre semaines de grossesse, il est possible que vous constatiez également d’autres symptômes, comme par exemple des sautes d’humeur. Ces émotions extrêmes et changements soudains sont déclenchés par la montée de vos niveaux d’hormones, et peuvent être les plus violents pendant le premier et le troisième trimestre. Des exercices de relaxation, des massages, du repos et un régime alimentaire équilibré sont quelques moyens simples pour vous aider à vous sentir mieux.
  • Sensibilité des seins. À l’instar de votre abdomen, vos seins commencent à se préparer à la tâche importante qu’est l’alimentation du nouveau-né. Le nombre de glandes mammaires augmente, et la couche de graisse s’épaissit, provoquant un grossissement de vos seins.
  • Nausée matinale. Après quatre semaines de grossesse, il est possible que vous commenciez à ressentir les nausées matinales – un sentiment de malaise qui peut vous prendre à toute heure de la journée, pas simplement le matin. Les nausées varient d’une femme à l’autre : certaines ne ressentent qu’une légère nausée, tandis que d’autres peuvent vomir. Si vous êtes concernée, détendez-vous, vous n’êtes pas la seule : à divers degrés, les nausées matinales touchent la majorité des femmes durant la grossesse. La bonne nouvelle, c’est que ces symptômes désagréables diminuent souvent pendant le deuxième trimestre.
  • Sécrétions blanchâtres. À quatre semaines de grossesse, l’augmentation du volume des sécrétions vaginales est un phénomène normal. Celles-ci devraient être légèrement collantes, et de couleur claire ou blanchâtre. Si vous constatez une odeur déplaisante, ou ressentez une irritation ou des démangeaisons autour de votre vagin, consultez votre professionnel de santé.
  • Fatigue. Ne soyez pas surprise si vous vous sentez épuisée, et préparez-vous à l’être encore plus. Votre organisme travaille en permanence pour accueillir votre futur bébé, et votre taux de progestérone augmente, ce qui peut vous épuiser. La fatigue est une part tout à fait normale de la grossesse, mais elle peut aussi être un signe d’une carence en fer. Il est conseillé de contacter votre professionnel de santé à propos de votre apport en fer. Un apport suffisant aide à diminuer le risque d’anémie, qui peut provoquer un sentiment de léthargie.

4 semaines de grossesse : quelques choses à prendre en compte

  • Il est temps de commencer à suivre un régime alimentaire équilibré, si ce n’est pas déjà votre cas. Pensez bien à inclure des aliments riches en fer comme les épinards ou les céréales pour diminuer le risque d’anémie, ainsi que des aliments riches en calcium comme le lait, le fromage et le yaourt, pour aider votre bébé à se construire des os solides.
  • Abandonnez immédiatement toutes vos mauvaises habitudes. Arrêtez de fumer et remplacez l’alcool par de l’eau ou d’autres boissons saines, afin de réduire les risques de naissances prématurées ou de malformations.
  • Évitez le tabagisme passif. Des études récentes montrent que le tabagisme passif peut augmenter le risque de complications telles qu’une fausse couche, une grossesse ectopique ou un poids trop faible du bébé à la naissance.
  • Essayez de rester détendue et de garder votre niveau de stress au minimum.
  • Continuez à faire de l’exercice, si votre médecin vous y autorise. La plupart des femmes peuvent continuer à faire de l’exercice pendant leur grossesse, du moment qu’il n’y a pas de complications. Si vous ne faisiez pas de sport auparavant, vous pouvez demander à votre médecin si vous pouvez débuter doucement, avec des activités simples comme la nage, la marche et des étirements.
  • Commencez à prendre des vitamines prénatales tous les jours pour garder la santé et aider la nouvelle vie qui se développe en vous ! Cherchez des vitamines contenant au moins 400 microgrammes (µg) d’acide folique. Il est prouvé que cet important nutriment aide à réduire les risques de malformations à la naissance.
  • Téléchargez notre Guide de grossesse pour encore plus d’informations pour vous préparer aux prochains mois, notamment des informations sur l’alimentation, sur les visites prénatales, et bien plus.
  • Renseignez-vous sur le type de professionnel de santé avec qui vous voudrez travailler durant votre grossesse, si vous n’en avez pas déjà un en tête.

4 semaines de grossesse : à demander à votre médecin

  • Avez-vous besoin de passer des tests spécifiques en fonction de vos antécédents médicaux ?
  • Comment faire pour continuer (ou arrêter) en toute sécurité un traitement que vous suivez une fois que vous êtes tombée enceinte ?

4 semaines : votre check-list

Au besoin, vous pouvez planifier un rendez-vous de confirmation de grossesse

Vous pouvez déjà partager la bonne nouvelle avec votre partenaire et éventuellement quelques proches et amis intimes

Il est important de maintenir un régime équilibré et de continuer à prendre vos vitamines prénatales

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine des astuces sur votre grossesse

4 semaines : votre check-list

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine des astuces sur votre grossesse :

Au besoin, vous pouvez planifier un rendez-vous de confirmation de grossesse

Vous pouvez déjà partager la bonne nouvelle avec votre partenaire et éventuellement quelques proches et amis intimes

Il est important de maintenir un régime équilibré et de continuer à prendre vos vitamines prénatales

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine des astuces sur votre grossesse :